La diaspora alévie en Grande-Bretagne et en Europe continentale

La diaspora alévie en Grande-Bretagne et en Europe continentale

Séminaire « enjeux actuels des migrations »
Organisé par l’Axe AMiMo de l'IFEA en collaboration avec l’Association pour les recherches sur les migrations (GAR)

Cette étude porte sur l'expérience de la diaspora des Alévis, qui durant un demi-siècle ont émigré à l'étranger pour diverses raisons en quittant leur espace socio temporel établi depuis des siècles. L'une des conclusions importantes de l'étude, qui vise essentiellement à voir les effets de la migration externe sur la mémoire sociale, les croyances et l'identité culturelle à travers les Alevis, est l’argumentation face à la notion d’ «immigrants homogènes». En ce sens, la présentation sera basée sur la comparaison des expériences de la diaspora alévie en analysant les raisons et les périodes d'immigration, le choix des pays migratoires, les différences de génération, le réseau des migrants établis, le profil communautaire et la structure organisationnelle des Alevis de Grande-Bretagne et d’Allemagne.

Cemal Salman est maître de conférences à la Faculté des sciences politiques à l'Université d'Istanbul. Il est titulaire d’une licence et d’un master en Administration publique et en Sciences politiques à l'Université de Gazi. Il a obtenu son doctorat dans le même domaine, à l'Université d'Istanbul.  Au cours de ses études doctorales, il a mené des recherches sur le terrain à Sivas-Yıldızeli, à Ankara, en Allemagne et dans diverses régions de France durant différentes périodes entre 2013-2014, et a travaillé comme chercheur invité à l'Université de Cologne en Allemagne pendant six mois en 2014. Sa thèse intitulée "Transformation de l'identité alévie dans le processus de migration et d'urbanisation" a reçu le prix des jeunes scientifiques sociaux de l'Association des sciences sociales turques dans la catégorie Doctorat en 2017. Il a également participé à l'équipe chargée de la recherche «Syrian Immigrant Labour», qui a reçu le prix DİSK-Kemal Turks Labour Research Award en 2017. Il a remporté une bourse TÜBİTAK avec son projet de recherche post-doctoral  intitulé «Les effets de l'émigration sur la mémoire sociale, la croyance et la culture: l’exemple des Alevis de Grande-Bretagne et d'Allemagne» et a travaillé comme chercheur invité à l'Université College London entre août 2018 et 2019. Il fait parti depuis septembre 2019 de l'équipe de recherche du projet TUBITAK intitulé "Les expériences d'abri des réfugiés syriens à Istanbul".

Intervention en turc

Détails

Date de l'événement 28/04/2021 6:00 pm
Places Illimitée
Inscrit.e.s 0

Conférencier.e.s

Cemal Salman

Université d'Istanbul

Partenaire.s

Les inscriptions pour cet événement sont closes.

Conférences en ligne

Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans.L'IFEA est présent sur le portail Persée pour ses publications archéologiques : http://www.persee.fr/collection/anatvet diffuse ses collections contemporaines sur Open Edition : http://books.openedition.org/ifeagd/ Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil