• Anatolia moderna - Yeni anadolu, Tome 5

    Anatolia Moderna - Yeni Anadolu Tome 5, 1994 https://www.persee.fr/issue/anatm_1297-8094_1994_num_5_1
    La revue d'histoire Anatolia Moderna publiée par l'IFEA entre 1991 et 2004 est désormais disponible en open access dans son intégralité sur le portail
    Les articles sont disponibles pour une lecture en ligne ou un téléchargement au format PDF.
  • Elvan Arik et al. Transitions énergétiques à Istanbul et Le Cap. À propos de transformations plurielles - Multitudes 77

    Arik Elvan, Jaglin Sylvy, Verdeil Éric, « Transitions énergétiques à Istanbul et Le Cap. À propos de transformations plurielles », Multitudes, 2019/4 (n° 77), p. 101-108. DOI : 10.3917/mult.077.0101. URL : https://www.cairn.info/revue-multitudes-2019-4-page-101.htm
     
    Cet article propose d’élargir le débat sur la transition énergétique au-delà du contexte occidental. Partant d’études de cas situées dans deux métropoles des Suds, la réflexion invite à nuancer les scénarios normatifs et supposés universels de transformation des systèmes énergétiques pour confronter les transitions aux singularités des sociétés et des territoires dans lesquels elles prennent forme. Ainsi s’aperçoit-on que les discours sur le changement climatique global ont bien moins d’effets d’entraînement sur les trajectoires énergétiques d’Istanbul et du Cap que l’impact de crises écologiques plus locales ou que l’évolution de compromis socio-politiques, toujours fragiles et dépendants d’héritages historiques nationaux.
  • F. Bilici - Le canal de Suez et l’Empire ottoman

    Faruk Bilici Le canal de Suez et l’Empire ottoman, Paris, CNRS Éditions 2019 ISBN 978-2-271-12706-8. Ouvrage publié avec le concours de l'IFEA.
    17 novembre 1869 : le canal de Suez est inauguré en grandes pompes, en présence de l’impératrice Eugénie. Mais la construction du canal, débutée en 1859, ne s’est pas faite sans heurts. Ferdinand de Lesseps et la France ont en effet bataillé durant de longues décennies avant de convaincre l’Empire ottoman, dont l’Égypte n’était qu’une province, de son bien-fondé.
    Accusée d’être un instrument de colonisation de l’Égypte au profit de la France, la Compagnie universelle du canal de Suez, « État dans l’État », est très critiquée par l’Empire ottoman. Celui-ci craint qu’un canal maritime séparant matériellement l’Égypte du reste de l’Empire rende illusoire la souveraineté du sultan sur ce territoire, et ouvre la porte à une domination occidentale inacceptable.
    Cet ouvrage ne propose pas une énième histoire du canal de Suez ni sur le plan technique, ni sur le plan diplomatique, mais il entend combler une lacune considérable : l’étude de cette histoire du point de vue ottoman, des projets à l’exploitation en passant par la construction du canal. Procès, arbitrages, polémiques : bien avant la « crise de Suez » de 1956 liée à sa nationalisation, le canal était déjà au cœur d’un jeu de puissances entre Orient et Occident