• ANR Marges et villes : entre exclusion et intégration. Cas méditerranéens

    {div width:140|float:left}{module Actualités ANR Marges|xhtml|showtitle=0}{/div}Cette ANR est intitulée "Marges" ("Marges et villes : entre exclusion et intégration. Cas méditerranéens"), dans le programme Métamorphoses des sociétés "Inégalité-Inégalités", coordonnée par Nora Semmoud (directrice de la composante EMAM du CITERES, UMR 7324, Tours), assistée par Raffaele Cattedra (UMR GRED, Montpellier). Elle réunit des chercheurs travaillant sur une douzaine de cas méditerranéens, du sud (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte) comme du nord (Espagne, France, Italie)... mais aussi de l'est, avec Istanbul. Les marges de la métropole stambouliote sont étudiées sous la houlette de l'IFEA, Jean-François Pérouse, son directeur, étant à la tête de l'équipe travaillant sur la Turquie. Cette équipe est composée de Yoann Morvan (Observatoire Urbain d'Istanbul/IFEA) et de Gülçin Erdi Lelandais (EMAM/CITERES), dont les terrains d'investigations sont respectivement Arnavutköy et Sultanbeyli ; Sulukule et 1 Mayis d'une part et la vallée de Dikmen (Ankara) d'autre part. Le déroulement de la vie scientifique de cette ANR est consultable via un blog accessible via le lien suivant : http://marges.hypotheses.org/    

    Le questionnement s'effectue à partir de 3 axes :

    1. Action publique et processus de marginalisation socio-spatiale Quelles sont les politiques de traitement des territoires marginalisés et les discours de légitimation ? Quelles sont les logiques sociales et politiques des actions menées ? Comment s’y gèrent les tensions entre des intérêts économiques de plus en plus globalisés et la cohésion sociale de ces villes ? Quels sont les effets socio-spatiaux sur les marges et la ville ?
    2. Les stratégies d’intégration des populations des marges urbaines Comment se traduit la volonté des habitants d’intégrer leur quartier à la ville et de valoriser son image ? À l’épreuve de l’action publique urbaine, comment leurs potentialités et les initiatives se transforment-elles en formes de résistance ? Quelles sont alors les modes formels ou informels de l’organisation collective, ses revendications et ses réajustements ? Comment les situations conflictuelles sont-elles négociées ? Quels sont les « contre-projets » et/ou les modes de rectifications/ajustements/adaptations mis en œuvre par les populations des marges urbaines ?
    3. Les interdépendances des territoires marginalisés avec la ville L’exploration des dimensions spatiales et sociales de situations où différents mondes sociaux se frottent, tentent de dialoguer, de négocier ou entrent en conflit se fera selon 4 pistes : les activités économiques formelles et informelles, les relations employeur/employé, les pratiques culturelles et de promotion des arts populaires, les solidarités sociales et politiques et enfin, les mobilités des populations des territoires marginalisés dans la ville.

    {tab=Activités}

    {tab=Références}D'ores et déjà, et outre les recherches menées de longue date par Jean-François Pérouse sur les marges urbaines, le cas stambouliote a fait l'objet d'une exploration bibliographique, relativement sommaire notamment en raison du peu d'études consacrées à cette thématique. Cette recherche bibliographique a été médiatisée via leprésentoir "Marges urbaines" d'octobre 2013 à la bibliothèque de l'IFEA.

    {tab=Terrains turcs}

    • Profil d'Istanbul À fins de comparaisons entre les différents cas méditerranéens, un synthétiqueprofil d'Istanbul a été réalisé. Cette ANR poursuit et renouvelle ainsi la tradition d'insertion du cas stambouliote dans les études urbaines au sein de la Grande Méditerranée.
    • Vallée de Dikmen Situé près du centre-ville d'Ankara, ce quartier a été construit par des habitants eux-mêmes dans les années 80. Entièrement composé des gecekondus, il a fait l'objet d'une transformation urbaine progressive à partir de la deuxième moitié des années 1990. Pour achever la transformation, le maire, Melih Gökçek, a tenté de détruire les derniers gecekondus restants sans proposer un relogement équitable aux habitants. Il a heurté à une résistance d'une partie d'entre eux. La résistance dans le quartier a été généralisée au cours du temps et près de 500 habitants sont en permanente mobilisation depuis 8 ans

    {/tabs}

  • Axes de recherche des études contemporaines 2017

    Le pôle d’études contemporaines rassemble des recherches sur la Turquie contemporaine définie de manière large - de la fin de l’Empire ottoman à nos jours. Il regroupe des chercheurs issus de différentes disciplines (histoire, anthropologie, science politique, sociologie, géographie, démographie) autour de problématiques communes qui constituent ses axes de travail : 

    La recherche du pôle s’inscrit également dans les axes transversaux de l’IFEA :

    Le pôle est actuellement dirigé par Sümbül Kaya, pensionnaire scientifique à l’IFEA depuis janvier 2017 et composé de plusieurs chercheurs, doctorants et post-doctorants 

    {tab=Sümbül Kaya}

    Sümbül Kaya est politiste, responsable de l'OVIPOT et du pôle Études contemporaines de l'IFEA depuis janvier 2017. Elle travaille sur la socialisation politique des jeunes, sur l'armée et plus généralement sur la sociologie politique de la Turquie
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Page personnelle

    {tab=Clémence Scalbert-Yücel}

    scalbert-yucelClémence Scalbert-Yücel est géographe, responsable de l'OVIPOT et du pôle Études contemporaines de l'IFEA de septembre 2014 à décembre 2016. Elle travaille sur les politiques linguistiques et culturelles, la fabrique patrimoniale et les questions minoritaires.
     Page personnelle

    {tab=Jean-François Pérouse}

    jfpJean-François Pérouse est géographe. Il travaille sur la Turquie contemporaine au travers ses dynamiques urbaines. Il assure la direction de l'IFEA depuis septembre 2012.
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
    Page personnelle

    {tab=Adeline Braux}

    photo abraux

    Adeline Braux a été responsable de l'Observatoire du Caucase de janvier 2014 à août 2106. Spécialiste des migrations, du droit des réfugiés et du phénomène de diasporas dans l'espace post-soviétique, elle s'inscrit dans l'axe Migrations et Mobilités.
     Page personnelle

    {tab=Elif Aksaz}

    Elif Aksaz est sociologue, elle enseigne la sociologie des migrations à l'Université Galatasaray. Elle coordonne l'axe Migrations et Mobilités (AMiMo) et travaille sur les questions relatives aux migrations, la sociabilité, le mariage et la parenté
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
     Page personnelle

    {tab=Ayşe Akyürek}

    Ayşe Akyürek effectue sa thèse de doctorat en anthropologie à l'EPHE sous la direction de Thierry Zarcone sur l'intégration de la femme aux fonctions de neyzen et semazen mévlévie au sein de la Turquie moderne. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2014 via le dispositif d'Aide à la mobilité.
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    {tab=Kristen Biehl}

    kristenKristen Biehl is a PhD candidate at the Institute of Social and Cultural Anthropology and the Centre on Migration, Policy and Society (COMPAS), the University of Oxford and doctoral fellow at the Max Planck Institute for the Study of Religious and Ethnic Diversity (MPI MMG) in Göttingen. Her doctoral research focuses on migration, diversification and urban spatial transformation in Kumkapı, Istanbul. She is currently a visiting scholar at IFEA, and is actively involved in the works of AMiMo research programme.
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
     Page personnelle

    {tab=Julien Boucly}

    Julien Boucly effectue sa thèse de doctorat à l'EHESS sous la direction de Nathalie Clayer sur les politiques patrimoniales à Diayrbakır. Il a rejoint l'IFEA en octobre 2015 via le dispositif d'Aide à la mobilité. Il co-anime l'OUI avec Helin Karaman et est activement impliqué dans les axes Patrimoines anatoliens et Processus culturels contemporains.

    {tab=Helin Karaman}

    Helin Karaman effectue sa thèse en sociologie à l'EHESS sous la direction de Nilüfer Göle sur la normalisation des espaces publics à Istanbul depuis les années 1980. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2015 où elle co-anime l'OUI avec Julien BOucly.

    {tab=Anouck Côrte-Réal}

    Anouck Côrte-Réal est post-doctorante à l'IFEA où elle coordonne le projet TRANSFAIRE et anime l'axe Libéralisation.
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Page personnelle

    {tab=Jean-François Polo}
    Jean-François Polo est politologue, en délégation à l'Université Galatasaray. Il travaille sur la diplomatie sportive et est impliqué dans le projet TRANSFAIRE en tant que chercheur associé.
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Page personnelle

    {tab=Claire Visier}
    Claire Visier est politologue, titulaire d'une bourse de recherche Marie Curie (Université Bilgi). Elle travaille sur les dispositifs de financement de projets européens dans le cadre de la pré-adhésion de la Turquie à l'UE. Elle est impliquée dans le projet TRANSFAIRE et anime avec Clémence Scalbert-Yücel le séminaire de recherche à destination des doctorants.
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Page personnelle

    {tab=Lydia Zeghmar}
    Lydia Zeghmar effectue sa thèse de doctorat en anthropologie à Paris-10 sous la direction de Michael Houseman sur l'invention d'une tradition nationale, les modalités de transmission d'une éthique par l'exemple d'une communauté folklorique. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2014 via le dispositif d'Aide à la mobilité.
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    {/tabs}

    Ce pôle de recherche s’appuie sur deux observatoires : Observatoire Urbain d’Istanbul (OUI) et l'Observatoire de la Vie Politique turque (OVIPOT). La mission des observatoires est d’accumuler et de mettre à disposition les sources primaires de la recherche, tout en accueillant des stagiaires et chercheurs de passage.

    Le pôle Études contemporaines est impliqué activement dans la publication de l'European Journal of Turkish Studies via ses membres présents dans le comité de rédaction de la revue.

    {tab=Circulations et Migrations}

     L’axe s’articule autour de l’étude des circulations des pratiques et des savoirs d’une part, et des mobilités et migrations d’autre part. Cet axe, s’inscrivant dans une approche délibérément pluridisciplinaire, sort de l’analyse des catégories et des typologies établies pour travailler à une réflexion sur la globalisation, les phénomènes circulatoires et les dynamiques migratoires.

    En 2015-2016, l’axe organise deux séminaire : le séminaire TRANSFAIRE et le séminaire Migration (AMIMO Working Papers Seminar Series)

    Thématiques de recherche et Projets en cours

    • ANR TRANSFAIRE logo-transfaire

    Cet axe est lié au Projet ANR (2013-2016) “Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-)ottomane” (acronyme  “TRANSFAIRE”), dans le cadre du programme GLOB 2012 “Métamorphoses des sociétés  –  Globalisation et gouvernance”. Il est dirigé par Marc Aymes (CNRS, CETOBAC) et coordonné, à Istanbul, par Anouck Corte-Real, chercheure post-doc.

    À l’encontre des travaux qui analysent la mise en circulation de pratiques, d’instruments, de normes et de savoirs comme étape subséquente à leur production localisée, le projet Transfaire vise à étudier les instruments techniques et symboliques produits et reproduits par la circulation.
    L’ANR TRANSFAIRE organise un séminaire de recherche à Paris (CETOBAC- EHESS) et à Istanbul (IFEA).

    • AMiMo (Axe Migrations et Mobilités) AMiMo


    L’Axe Migrations et Mobilités (AMiMo)est ancré dans une tradition de recherches menées à l’IFEA, notamment au sein du pôle d’études contemporaines, de l’Observatoire Urbain d’Istanbulet de lObservatoire du Caucase.L’AMiMo fédère des chercheurs en sciences sociales qui étudient les phénomènes migratoires et de mobilités en relation avec la Turquie et le Caucase.

    En 2015-2016, l’AMiMo organise un seminaire de recherche (AMIMO Working Papers Seminar). 

    L'équipe de l'IFEA est aussi engagée dans le projet ANR LAJEH dont l'objectif est d'approfondir la connaissance des migrations au Moyen Orient en analysant les flux actuels de réfugiés dans leur contexte historique et régional.

    {tab=Territoires}

     Cet axe vise à analyser  la fabrique politique, scientifique et imaginaire des territoires d’une part, la territorialisation des dynamiques sociales et politiques d’autre part. Cet axe s’inscrit dans une tradition de recherche à l’IFEA, notamment autour de l’Observatoire Urbain d'Istanbul fondé fin 1988. La recherche, loin de se limiter aux territoires de la métropole stambouliote, s’intéresse également auxterritoires en région.

    Thématiques de recherche et Projets en cours

    L’objectif de ce projet ANR est de mieux comprendre la manière dont se fabriquent les marges urbaines et les processus d’intégration et d’exclusion dont elles sont l’objet, dans le pourtour méditerranéen. 

    Cette thématique de recherche a été lancée avec un financement duFonds d’Alembert en octobre 2012 et continue autour de collaborations variées notamment avec le séminaire Medi-Lev (INALCO/EFA/LAU-Ehess/IFEA) et le programme MEDITER (Paris-VIII-Claudia Moatti), sur les sciences sociales de la Méditerranée. 

    • Les territoires du politique

    Dans un pays dont la formation en tant qu’État-Nation-Territoire est aussi récente, théâtre de mobilisations politiques à caractère régionaliste, les débats sur la gestion politique du territoire continuent à être vifs. La régionalisation statistique ou la mise en place d’Agences (Régionales) de Développement dans les années 2000 ont contribué à initier d’autres manières d’aborder le territoire national. Les chercheurs de l’IFEA, au sein notamment de l’Observatoire de la Vie Politique et de l’Observatoire Urbain d’Istanbul, ou encore dans le cadre de l’ANR TRANSFAIRE, s’intéressent à l’émergence des pouvoirs politiques locaux, la territorialisation des politiques publiques, ou encore aux rapports entre acteurs publics et acteurs privés dans la gouvernance urbaine et territoriale.

    L’IFEA est aussi engagé dans un programme dénommé « Le gouvernement des grandes métropoles » porté par la « Chaire Ville » de l’École des Ponts et Chaussées (Dominique Lorrain).

    Kristen Biehl, Oxford U. (COMPAS), Max-Planck Fellow

    {tab=Processus culturels}

    Les recherches collectives ou individuelles rassemblées dans l'axe  Processus culturels contemporains entendent analyser les processus culturels contemporains en Turquie dans toute leur complexité et dans un contexte de globalisation. Ce faisant, elles dépassent les oppositions souvent invoquées telles que par exemple modernité-tradition ; sécularisme-religiosité ; culture-politique ; et ré-explorent certaines thématiques centrales des études sur la Turquie, telle que le folklore, la religiosité, le genre, ou les politiques culturelles dans des perspectives neuves au-delà notamment de la perspective de construction nationale ou identitaires.

    Trois projets sont actuellement en cours :

    {tab=Médias}

     Deux projets en cours sont à mettre au crédit de cet axe qui interroge les logiques, fabriques et réceptions des productions médiatiques en Turquie et dans la région

    {tab=Libéralisation}

     Libéralisation et politique sécuritaire

    Après plus de vingt ans d’économie fermée, la libéralisation et  l’internationalisation de l’économie turque observées depuis 1980 ont profondément bouleversé le paysage national économique. L’adhésion en 1995 de la Turquie à l’ douanière a marqué en particulier son intégration dans l’espace (économique) européen sans pour autant effacer toutes les divergences économiques et politiques. Ces processus complexes ont abouti notamment à une diversification et hybridation des pratiques de financement, de production, d’échanges et de consommation, devançant parfois les structures légales.
    Dans ce contexte, les chercheurs du pôle d’études contemporaines s’intéressent aux effets politiques et sociaux de cette interpénétration croissante de la Turquie par le biais de l’économie.
     
    La recherche est développée notamment dans le cadre de l’OVIPOT et de l’OUI et s’articule autour des thèmes suivants :

    • la circulation et transformation du pouvoir à travers l’économie
    • la reconfiguration de la fabrique urbaine stambouliote à partir de pratiques marchandes et économiques 
    • la recomposition de l’État turc par le prisme des privatisations
    • les liens complexes entre la libéralisation politique, la libéralisation économique et la formation de politiques sécuritaires

    {tab=Relations extérieures}

       Projet actuellement en cours:

    Coordination : Yohanan Benhaim etArthur Quesnay 

    Partenaires

    IFPOhttp://www.ifporient.org/
    Université d'Exeter
    http://www.exeter.ac.uk/
    Université Aix-Marseille- CERIChttp://www.ceric-aix.univ-cezanne.fr/ 

    {/tabs}

    {tab=Dipnot}

    Dipnot est le blog des chercheurs de l'IFEA. Y sont proposés des analyses, comptes-rendus de lecture et réflexions en lien avec l'actualité.

    dipnot mini 

     

    Quelques remarques sur l'évolution régionale de l'emploi déclaré entre 2013 et 2014À partir des données récemment fournies par le TÜİK – transformées en cartes par Pascal Lebouteiller – on peut esquisser une brève analyse de l’évolution régionale... http://dipnot.hypotheses.org/1069


    Vahdet, une unification sous le signe de la différence ?Servant manifestement la reconfiguration en cours, « par le haut », du champ de la presse turque, l’arrivée du quotidien Vahdet marque aussi une étape... http://dipnot.hypotheses.org/1054


    Religion, Contention & State Power beyond TurkeyLet me start with a confession of sorts. I am a Dutch post-doc researcher that almost ten years ago stumbled, while living in Damascus... http://dipnot.hypotheses.org/971


    Lieux et milieux du Kurban Bayramı. Retours sur un terrain exploratoire à IstanbulLe séjour de recherche réalisé à Istanbul en amont, pendant et en aval de la « fête du sacrifice » (kurban bayramı, 4-7 octobre 2014) s’inscrit dans un projet de recherche... http://dipnot.hypotheses.org/889


    De la difficulté d’être une ONG ou une association en AzerbaïdjanL’apparence policée du régime azerbaïdjanais s’est fissurée à l’occasion du discours prononcé par le Président Aliyev au Parlement européen... http://dipnot.hypotheses.org/806


    La catastrophe de Soma-Eynez (Manisa, Égée) du 13 mai 2014 : la conséquence inévitable d’un productivisme aveugle ? Le discours du Premier ministre du 14 mai 2014 vers 16 h – soit près de 24 heures après l’accident – a plus visé... http://dipnot.hypotheses.org/739


     Le marché du gaz naturel : vers une libéralisation totale ?Le subventionnement du gaz comme frein à la libéralisation complète du marché Lorsqu’en 2001, la loi n°4646 sur le marché du gaz fut votée, l’objectif visait... http://dipnot.hypotheses.org/489


    Mise en perspective des évolutions du marché domestique du gaz naturel en Turquie depuis 2001Malgré la clémence saisonnière dont jouissent les habitants d’Istanbul ces derniers jours, les hivers sont chaque année... http://dipnot.hypotheses.org/479


    D’une bibliographie à l’autre… À propos du dernier “dossier de l’IFEA” Le 11 février 2014 était mis en ligne le numéro 21 de la série “la Turquie aujourd’hui” des dossiers de l’IFEA. Intitulé Istanbul bibliography 2000-2013, cet épais dossier... http://dipnot.hypotheses.org/470


    “Après les élections locales du 30 mars 2014, 16 000 villages vont être rayés de la carte” C’est ainsi qu’Ali Ekber Yıldırım, le chroniqueur des questions agricoles du quotidien économique “Dünya”, titre son papier en date du 14 janvier... http://dipnot.hypotheses.org/464


    Note de lecture : Écrivains de Turquie. Sur les rives du soleilÉcrivains de Turquie. Sur les rives du soleil est une anthologie d’écrivains turcs contemporains éditée par la maison d’édition Galaade1. Créée en 2005 par... http://dipnot.hypotheses.org/435


    Une nouvelle revue dans le champ de l’urbain, de l’archéologie à l’architecture : TAÇ (premier numéro Octobre-Décembre 2013) On connaît la fondation TAÇ (Türkiye Anıt Çevre Turizm Değerlerini Koruma Vakfı), vieille institution dédiée à la protection du patrimoine “naturel et culturel”, créée en avril 1976 sous l’égide... http://dipnot.hypotheses.org/427


    Compte rendu de lecture : Özcan Yılmaz – La formation de la nation kurde en Turquie L’ouvrage de Özcan Yılmaz intitulé La formation de la nation kurde en Turquie est le résultat de son travail de doctorat qu’il a effectué sous la direction... http://dipnot.hypotheses.org/420


    Les « Jardins de l’Hevsel » : patrimonialisation ou urbanisation ?Les jardins de l’Hevsel à Diyarbakır viennent d’être admis, avec le centre historique et ses murailles, sur la liste indicative du patrimoine de l’UNESCO par le Ministère turc... http://dipnot.hypotheses.org/403


    İki deniz arası – Une marche pour la villeÀ l’heure des Grands Travaux (l’inauguration du Marmaray s’est faite le 29 octobre 2013) qui symbolisent la course effrénée à l’internationalisation et l’hypermétropolisation... http://dipnot.hypotheses.org/370


    Compte-rendu de lecture Dilek Yankaya – La nouvelle bourgeoisie islamiqueLe livre de Dilek Yankaya est issu de son récent travail de doctorat dirigé par Nilüfer Göle. L’ouvrage part d’un fait dont on entend beaucoup parler... http://dipnot.hypotheses.org/364


    Cartographie de l’installation des centrales hydroélectriques en TurquieAfin de réduire ses importations d’énergie fossile qui pèsent de plus en plus lourdement dans sa balance commerciale extérieure et d’accompagner la demande croissante... http://dipnot.hypotheses.org/344


    Note de lecture. Migration around Turkey: Old Phenomena, New Research Le programme de recherche Migration Research Center at Koç University (MiReKoc), établi en 2004 avec la collaboration de la fondation suisse the Foundation for Population, Migration...http://dipnot.hypotheses.org/325


    Selam ou la mise en scène de l'action du mouvement de Fethullah Gülen à l'étranger « L’homme blanc peut-il être bon ? » se demande au début du film un enfant sénégalais face à l’indifférence des Occidentaux. C’est à cette question que le film Selam...http://dipnot.hypotheses.org/280


    La possibilité d'une paix. Le "processus de paix" en Turquie : quelques publications à signaler Ce qu’il est convenu depuis la fin de l’année 2012 d’appeler le “processus de paix” (barış süreci) et qui s’est traduit par le retrait des éléments armés...http://dipnot.hypotheses.org/271


    Compte Rendu de Séminaire « Perceptions des migrants internationaux en Turquie » Le 12 avril 2013 s'est tenu à l'université de Bilgi un séminaire portant sur la perception des migrations et des migrants internationaux en Turquie. Organisée en partenariat...http://dipnot.hypotheses.org/249


    Les variations régionales du taux de fécondité en 2010/Regional variations of the fertility rate in 2010 On sait le caractère politiquement sensible des questions démographiques dans la Turquie actuelle. Le pouvoir politique s'en saisit fréquemment à travers des déclarations...http://dipnot.hypotheses.org/208


    Televizyon dizileri kentsel dönüşümü sahiplenince.. « kayıp şehir »? Televizyon dizileri yoluyla mahalle olgusunu simgesel olarak yeniden şekillendirmeye ve bu dizilerin yeni gözde konusu olan İstanbul'un...http://dipnot.hypotheses.org/193
    Quand les séries télévisées s'emparent de la transformation urbaine... Ville perdue ? Pour la dernière fois, le 26 mars 2013, a été diffusé sur la chaîne Kanal D un épisode du feuilleton télévisé turc « ville perdue » (Kayıp şehir)...http://dipnot.hypotheses.org/184


    Jérome Cler – Turquie. Cérémonie de Djem Bektashi – La tradition d'Abdal Musa À la fois liturgie commémorant les récits fondateurs de la foi des bektashis et agape fraternelle réunissant toute la communauté, la cérémonie...http://dipnot.hypotheses.org/173


    Recherche et photographie Évolutions politiques, identité nationale, conflits sociaux, mythes collectifs... Nombreux sont les photographes...http://dipnot.hypotheses.org/165


    Les nouveaux horizons d'influence de la Turquie à travers l'indicateur des liaisons aériennes À l'heure où l'appel d'offre pour la construction du troisième aéroport international d'Istanbul...http://dipnot.hypotheses.org/45


    L'évolution depuis 2002 des investissements directs turcs à l'étranger : un indicateur de rayonnement à suivre Si l'habitude est grande d'étudier la Turquie comme un pays-cible pour les investissements directs étrangers (IDE)...http://dipnot.hypotheses.org/41


    La création de 13 nouvelles municipalités métropolitaines en Turquie par la modification de la loi n.5779 ou le triomphe écrasant de l'urbain dans l'ordre de gestion territoriale Le 11 novembre 2012 la Grande Assemblée Nationale de Turquie a finalement – après des débats très houleux...http://dipnot.hypotheses.org/37

    {tab=Bibliothèque}
    La bibliothèque de l'IFEA met chaque mois en avant une sélection d'ouvrages autour d'un thème (qu'il s'agisse de villes, de questions brûlantes, de problématiques en lien avec notre programmation scientifique, ou de la mise en valeur d'auteurs emblématiques pour nos disciplines ou ayant imprimé leur marque dans l'histoire de l'institution....).

    La Turquie et l' européenneMars 2015 Sans être exhaustive sur ce thème, la bibliothèque de l’IFEA reflète bien la production scientifique sur les questions Turquie-Europe et ses évolutions... http://dipnot.hypotheses.org/983
    La Méditerranée dans les sciences sociales et humaines turques : une discrète nouvelle venue ?
    Février 2015 La question de la Méditerranée “vue de Turquie” continue à nous préoccuper. Après le cycle de conférences... http://dipnot.hypotheses.org/981
    Planification régionale et territoriale en Turquie
    Décembre 2014 Le dernier et dixième « Plan quinquennal de développement » (Kalkınma Planı) – qui concerne la période 2014-2018 – a été rendu public au printemps... http://dipnot.hypotheses.org/911
    Autour de la relation Turquie-Azerbaïdjan
    Octobre 2014 La relation de proximité qu’entretiennent l’Azerbaïdjan et la Turquie se manifeste dans bien des domaines... http://dipnot.hypotheses.org/874
    La Turquie et ses voisins syrien et irakien
    Juin 2014 Les frontières tracées à l’issue de la signature du traité de Lausanne en 1923 ont...http://dipnot.hypotheses.org/769Tour d'horizon des Études culturellesMars 2014 La notion de « culture », plutôt que de désigner un panthéon de références doit se définir comme « les manières de vivre... Présentoir
    Une production audiovisuelle turque sous contraintes multiples : l’Histoire, l’audience, le marché, le
    politique
    Décembre 2013 En l’espace d’une vingtaine d’années le paysage audiovisuel turc (PAT) a considérablement évolué...
    Présentoir
    Marges urbaines, par-delà centre et périphérie Octobre 2013 Compte tenu du développement effréné et inégal de l’organisme urbain stambouliote, il paraît difficile...Présentoir
    Le commerce, un objet d'étude pluridisciplinaire Mars 2013 « Les clients continuent à venir chez moi car chez DIA, on fait passer les produits... Présentoir
    Politique étrangère de la Turquie Janvier 2013 Formée d’après la formule  d’Atatürk “paix à l’intérieur, paix à l’extérieu...Présentoir
    Trabzon Décembre 2012 Nous présentions le mois dernier Kayseri, la ville aux quatre universités (dont deux...Présentoir
    Kayseri À partir de ce mois de novembre 2012, le présentoir de la bibliothèque de l'IFEA sera désormais péri... Présentoir

    {/tabs}

  • J.-F. Pérouse : Başakşehir (Istanbul) la "ville-épi" : de la marge urbaine épiphénomène au modèle urbain hégémonique

    Jean-François Pérouse, "Başakşehir (Istanbul), la "ville-épi" : de la marge urbaine épiphénomène au modèle urbain hégémonique", in Nora Semmoud, Bénédicte Florin, Olivier Legros & Florence Troin (éd.), Marges urbaines et néolibéralisme en Méditerranée, 2014, Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, Collection "Villes et Territoires",  pp. 83-104.

  • J.-F. Pérouse : Molozların hüzünlü diyarı. periferiler

    Jean-François Pérouse, "Molozların hüzünlü diyarı, periferiler", in Cantek F. Ş. (derl.), Kenarın Kitabı. "Ara"da Kalmak, Çeperde Yaşamak, İletilşim, Istanbul, 2014, p. 255-260

  • Jean-François Pérouse, « The tremendous making and unmaking of the peripheries in current Istanbul »

    Jean-François Pérouse, « The tremendous making and unmaking of the peripheries in current Istanbul » In André Chappatte, Ulrike Freitag & Nora Lafi (ed.), Understanding the City through its Margins. Pluridisciplinary Perspectives from Case Studies in Africa, Asia and the Middle East, New York, Routledge, p. 33-44.

    Cities the world over and in particular developing countries suffer from uneven development and inequality. This is often coupled with the view that these inequalities constitute unfortunate anomalies. In contrast, this edited volume draws out the ways in which the city has not been able to exist without its margins, both materially, ideationally, and socially. In this book the margins are, first, the mirrors of the city and, second, a fundamental route through which various centers can legitimate and sustain their power. Contemporary case studies are compared to a number of those from history with the accent on Asia, Africa and the Middle East, and engage with the underlying theoretical questions of what is the urban margin and what is marginality in urban society and spaces?