• “BÜYÜK PARİS ": Projeler, Aktörler ve Müzakere Etapları. Vol.1 - 13/03/2012

    KONFERANS/PANEL
    “BÜYÜK PARİS ": Projeler, Aktörler ve Müzakere Etapları. Vol.1
    13 Mart 2012'de Yapı-Endüstri Merkezi'nde

    Fulya Mah.Yeşilçimen Sok.No:12/430 (Polat Kulesi Yanı) 0212.266.70.70
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    {flv}13032012_intro{/flv}
    Gecenin sunumunu Yem Eğitim ve Etkinlikler Sorumlusu Zeynep Gülşen yaptı. Ardından YEM Yönetim Kurulu Başkanı Doğan Hasol açılış konuşmasını yaptı. 
     
    {flv}13032012_amb{/flv}
    Fransa'nın Türkiye Büyükelçisi Sayın Laurent Bili'nin konuşması 
    {flv}13032012_nora{/flv}
    IFEA Müdürü Nora Şeni'nin konuşması
    {flv}13032012_conf{/flv}

    Antoine Grumbach (mimar) Konferansı : "Büyük ölçekli metropol projesi : « Büyük Paris » - Paris - Rouen - Le Havre"

    {flv}13032012_debat{/flv}

    Konferansın ardından "İstanbul'daki kentsel projelere mukayeseli bakış" konulu bir panel düzenlenecek. Bu panelin katılımcıları: Antoine Grumbach, Nora Şeni (IFEA Müdürü), Korhan Gümüş (Taksim Platformu,İnsan Yerleşimleri Derneği Başkanı), Murat Güvenç (Şehir Üniversitesi), Güzin Kaya (MSGSU), Aykut Köksal(MSGSU) ve Hüseyin Kaptan (Atelye 70). Katılımcıların Özgeçmişleri

    Bu konferans IFEA ve YEM tarafından düzenlenmiştir.

  • 01062010 - Kazım et Nezahat Gündoğan : Dersim'in Kayıp Kızları - İki Tutam Saç Belgeseli

    “La région de Dersim avant et après la République turque”
    Responsables : Musa Çimen (IFEA), Devrim Tekinoğlu (Dersim Hayat Gazatesi), Jean-François Pérouse (Univ. Galatasaray) et Şükrü Aslan (Univ. Mimar Sinan) 
    Mardi 1 juin 2010 à 19h à l’IFEA 
    Kazım Gündoğan
    et Nezahat Gündoğan : "Dersim'in Kayıp Kızları - İki Tutam Saç Belgeseli"

    Moderateur : Şükrü Aslan
  • 02042009 - Hamdi Gargin Bilan des élections municipales en Turquie

    Video konferans :
    jeudi 2 avril 2009
    Hamdi Gargin

    Bilan des élections municipales en Turquie

  • 02062010 - Aylin Seçkin : Le marché de l’art en Turquie

    "Le marché de l’art en Turquie”
    Mercredi 2 juin 2010 à 18h à l’IFEA
    Aylin Seçkin (Bilgi University)
    (en anglais)

  • 03062010 - Corinne Chevalier : Itinéraire d'une communauté en exil : les réfugiés politiques turcs de gauche en France après le coup d'Etat militaire de septembre 1980 en Turquie

    "Itinéraire d'une communauté en exil : les réfugiés politiques turcs de gauche en France après le coup d'Etat militaire de septembre 1980 en Turquie"
    Jeudi 3 juin 2010 à 18h à l’IFEA

    Corinne Chevalier (Docteur en Sociologie / Université Galatasaray)

  • 05012010 - Nicolas Elias : Ghosts of the exchanged populations : the remaining of the Pontic Greeks in Turkey

    Audio konferans :
    Séminaire: "Après l'échange... l’intégration des réfugiés de l’échange de population de 1923. En Grèce et en Turquie"
    Mardi 5 janvier 2010 à 18h à l'IFEA
    "Ghosts of the exchanged populations : the remaining of the Pontic Greeks in Turkey"
    Nicolas Elias (ethno-musicologue)
  • 05032009 - Rusen Cakır - AKP'nin 2009 yerel seçimlerinde alacağı sonuçlar hangi kıstaslara göre değerlendirilmeli ?

    Ruşen Çakır
    AKP'nin 2009 yerel seçimlerinde alacağı sonuçlar hangi kıstaslara göre değerlendirilmeli ?

    Jeudi 5 mars 2009
  • 06032009 - Ali Eşref Turan : L'évolution des élections locales en Turquie

    Audio Video konferans
    06 mart 2009 
    Ali Eşref Turan
    IFEA

  • 08042010 - Bayram Balcı : La Turquie et le monde turcophone du Caucase et d’Asie Centrale : coopération culturelle, politique et religieuse

    Séminaire de recherche
    Bayram BALCI
    ( directeur de l’Institut Français d’Etudes sur l’Asie Centrale (IFEAC)
    Mardi 27 avril à 18h à l'IFEA

    La Turquie et le monde turcophone du Caucase et d’Asie Centrale : coopération culturelle, politique et religieuse
  • 08042010 - Bige Örer : Mise en perspective d’Istanbul 2010 avec les réussites de la Biennale d’Istanbul et d’IKSV

    “Autour d'Istanbul 2010 : acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine ”
    Lundi 26 avril 2010 à 19h à l'IFEA
    Bige Örer
    (Directrice de la Biennale d’Istanbul)
    “Mise en perspective d’Istanbul 2010 avec les réussites de la Biennale d’Istanbul et d’IKSV”.
    http://www.istanbul2010.org/index.htm
  • 08042010 - Jean-François Pérouse : La gestion du grand Istanbul

    Mercredi 22 avril 2010, à l’IFEA
    OVIPOT - Séminaire sur la "
    Structuration territoriale et pouvoirs locaux" :
    Jean-François Pérouse (chercheur à l’IFEA) : La gestion du grand Istanbul.
  • 09042009 - Mehmet Alkan : Bir Okulun Selanik'ten İstanbul'a Göçü:Terakki Okulları Örneği

    Video konferans:
    jeudi 9 avril 2009 
    Mehmet Alkan

    Bir Okulun Selanik'ten İstanbul'a Göçü:Terakki Okulları Örneği

    Le déménagement d'une école de Salonique à İstanbul: l'exemple des écolesTerakki

  • 10 avril 2008 - séminaire sur la Turquie contemporaine - Esra Atuk

    Intervenant: Esra Atuk (GSU) “Partis politiques et groupes de pression”, à 18h30, à l’IFEA.

  • 10042009 - Aurélie Campana : Les déportations de masse des Thétchènes et des Tatars de Crimée

    Video konferans :
    vendredi 10 avril 2009

    Aurelie Campana - Les déportations de masse des Thétchènes et des Tatars de Crimée
     

  • 10112009 - Asli Comu : The migrants' settlement in Adana after 1920

    Audio konferans :

    Séminaire bi-mensuel :
    Après l'échange...L'intégration des réfugiés de l'échange de population de 1923 en Grèce et en Turquie - dimensions culturelle, socio-éconmique et politique

    Mardi 10 Novembre à 17h30 à l'IFEA
    Asli Comu (doctorante à l'université d'Halen Cambridge) :
     
    "The migrants' settlement in Adana after 1920"
  • 11012010 - Asu Aksoy, Orhan Esen : Analyse croisée d'Istanbul 2010, Capitale européenne de la culture

    Audio konferans :

    Séminaire "Autour d'Istanbul 2010 : concurrence entre acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine renouvelée"

    Lundi 11 janvier à 19h à l'IFEA
    Asu Aksoy
    (Bilgi University) et Orhan
    Aksoy proposeront (en anglais) une analyse croisée d'Istanbul 2010, Capitale européenne de la culture
  • 11032009 - Tarhan Erdem Türk siyasal düşünce hayatında değişimler

    Video konferans:
    mercredi 11 mars 2009 
    Tarhan Erdem

    Türk siyasal düşünce hayatında değişimler

    {flv}10032009_Tarhan_Erdem_debats{/flv}
    {flv}10032009_Tarhan_Erdem_vin{/flv}
    {flv}10032009_Tarhan_Erdem_cpterendu{/flv}
  • 12052010 - Hüseyin Ayrılmaz & Cemal Taş : Dersim 1994

    “La région de Dersim avant et après la République turque”
    Responsables : Musa Çimen (IFEA), Devrim Tekinoğlu (Dersim Hayat Gazatesi), Jean-François Pérouse (Univ. Galatasaray) et Şükrü Aslan (Univ. Mimar Sinan) 
    Mercredi 12 mai 2010 à 19h à l’IFEA 
    Hüseyin Ayrılmaz
    et Cemal Taş (Centre d'archives Bonema) : "Dersim 1994"

    Moderateur : Bülent Bilmez
  • 13 mars 2008 - séminaire sur la Turquie contemporaine - Öznur Sarikaya

    Intervenant: Öznur Sarıkaya(IEP de Grenoble) “La laïcité turque en question: le Diyanet”.à 18h30 à l’IFEA.

  • 14 mars 2008 - Journée d'études turques à Paris

    Cette journée est organisée par l’équipe Études turques et ottomanes (ETO) (UMR 8032 - CNRS/EHESS/Collège de France) en collaboration avec le CERI et le FASOPO à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Amphithéâtre, 105, Bd Raspail - 75006 Paris.

  • 14012010 - Umut Azak : Yakın Tarih Belgeselleri için Yeni bir Dil Arayış

    Audio konferans :

    Séminaire de recherche
    Jeudi 14 janvier 2010, à 18h à l'IFEA
    Umut Azak
    (Kadir Has Üniv. ve Okan Üniv.) : "Yakın Tarih Belgeselleri için Yeni bir Dil Arayış"

    Séminaire en turc.

  • 14032009 - Jean françois Perouse - La question de l'eau à Istanbul

    Le 14 mars 2009 à l'IFEA
    Jean françois Pérouse - La question de l'eau à Istanbul

  • 14042009 - Souli Tselaka : The Role of Religion after the Population Exchange

    Video konferans :
    mardi 14 avril 2009
    Souli Tselaka - The Role of Religion after the Population Exchange. The case of the Greek-speaking Muslims of Western Macedonia

  • 14122009 - Korhan Gümüş : Istanbul 2010

    Audio konferans :
    Lundi 14 décembre 2009 à 19h à l'IFEA
    " Autour d' Istanbul 2010 : concurrence entre acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine renouvelée " 
    Korhan Gümüş témoignera en tant qu'acteur majeur d'Istanbul 2010, Capitale Européenne de la Culture 
     

  • 15 mai 2008 - séminaire sur la Turquie contemporaine - Laurent Mallet

    Intervenant: Laurent Mallet, " Les développements contemporains des relations turc-américaines ", de 18h30 à 20h30, à l’IFEA.

  • 15032010 - Nora Seni : Mécènes, philantropes, sponsors, évergètes. Essai lexical pour penser les acteurs des politiques culturelles

    Audio konferans :
    Lundi 15 mars 2010 à 19h à l'IFEA
    Nora Şeni
    (directrice de l'IFEA)
    "Mécènes, philanthropes, sponsors, évergètes. Essai lexical pour penser les acteurs des politiques culturelles"

  • 16122009 - Lisa Montmayeur : De la ville de Gelveri en Cappadoce à Nea Karvali en Macédoine grecque : un exemple de l'implantation des réfugiés grecs orthodoxes-turcophones en Grèce

    Audio konferans :

    Séminaire "Après l'échange... l’intégration des réfugiés de l’échange de population de 1923 en Grèce et en Turquie"
    Mercredi 16 décembre 2009 à 18h à l'IFEA

    Lisa Montmayeur : "De la ville de Gelveri en Cappadoce à Nea Karvali en Macédoine grecque : un exemple de l'implantation des réfugiés grecs orthodoxes-turcophones en Grèce"
    Langue : anglais


  • 17032009 - Samim Akgönül - Légitimation identitaire à travers les patronymes : le cas des échangés turcs de 1923

    Séminaire "Après l'échange... L'intégration des réfugiés en Grèce et en Turquie après l'échange de population: dimensions politique, sociale, économique et culturelle"
    Samim Akgönül -Légitimation identitaire à travers les patronymes : le cas des échangés turcs de 1923
    17 mars 2009 à l'IFEA
  • 17032009 - Tanju Tosun, Ayşen Uysal - 2009 yerel seçimlerinde İzmir'de aday belirleme süreçleri

    Video konferans :

    mardi 17 mars 2009
    Tanju Tosun ve Ayşen Uysal - 2009 yerel seçimlerinde İzmir'de aday belirleme süreçleri.
    La selection des candidats à İzmir aux élections locales de 2009.

    {flv}13032009_Aysen_Uysal{/flv}
    {flv}13032009_Tanju_Tosun{/flv}
  • 18032010 - Emin Mahir Balcıoğlu, Oya Delahaye : Istanbul dans le marché de l'art international

    Emin Mahir Balcıoğlu (Directeur de Contemporary Istanbul)
    "Istanbul dans le marché de l'art international"
    Jeudi 18 mars 2010 à 18h à l’IFEA
    "Istanbul dans le marché de l'art international"
    Conférencier : Emin Mahir Balcıoğlu (Directeur de Contemporary Istanbul)
    Invitée : Oya Delahaye (directrice de Sotheby's à Istanbul)
  • 18042009 - Musa Çimen - “Analyse des élections municipales à l'échelle locale : le cas de Tunceli"

    Audio konferans :

    Focus “Elections 2009"

    Mercredi 18 avril 2009 à 18h à l'IFEA
    Musa Çimen(IFEA)
      
    Analyse des élections municipales à l'échelle locale : le cas de Tunceli"

  • 18112009 - Jean-François Pérouse : De quoi les inondations de septembre 2009 à Istanbul sont-elles le symptôme ? “Catastrophe”, mémoire locale et impossible territoire de destin

    Audio konferans :
    Mercredi 18 novembre 2009

    “Istanbul, ville durable? Questionnements, débats, expériences de terrain et perspectives croisées”

    De quoi les inondations de septembre 2009 à Istanbul sont-elles le symptôme ? “Catastrophe”, mémoire locale et impossible territoire de destin.

    Intervention de Jean-François Pérouse. 

  • 19 novembre 2008 : Conférence "Les réalités de la Turquie d'aujourd'hui"

    Les réalités de la Turquie d’aujourd’hui.
    Conférence de la
    Chambre de Commerce  Française en Turquie

    Mercredi 19 novembre 2008, 15h30-18h.
    Hôtel LARESPARK - Topcu Caddesi, 23, TAKSIM, ISTANBUL.

  • 19022009 - Seyfettin Gürsel - Turquie et Russie

    Seyfettin Gürsel
    Turquie et Russie
    19 février 2009
  • 20 mars 2008 - séminaire sur la Turquie contemporaine - Ahmet Insel

     Intervenant: Ahmet İnsel (Galatasaray Üniversitesi), "L'armée est-elle encore un acteur du système politique turc ?", à 18h30, à l’IFEA.

  • 20012010 - Bekir Cantemir : Restructuration du cadastre et terrains forestiers (de type 2B) déclassés

    Mercredi 20 janvier à 18h à l’IFEA.
    "Restructuration du cadastre et terrains forestiers (de type 2B) déclassés"

    "İstanbul'da 2 B Arazileri ve Kadastro Çalışmaları"

    Invité : Bekir Cantemir (ingénieur, cartographe)
    Doktora Adayı, Marmara Üniversitesi Türkiyat Araştırmaları Enstitüsü Cumhuriyet Tarihi Anabilim Dalı
    “Istanbul, ville durable? Questionnements, débats, expériences de terrain et perspectives croisées”
    Organisé par Jean-François Pérouse

    conférence en Turc
  • 20042009 - Karine Nazlaoğlou : L'intégration urbaine, sociale et politique des réfugiés d'Asie Mineure en Grèce à travers quelques exemple

    Video konferans :
    lundi 20 avril 2009
    Karine Nazlaoğlou

    L'intégration urbaine, sociale et politique des réfugiés d'Asie Mineure en Grèce à travers quelques exemples

  • 21042009 - Erdal Yavuz : Évaluation sociologique des résultats des élections municipales de 2009

    Video konferans :
    mardi 21 avril 2009

    Evaluation sociologique des résultats des élections municipales de 2009 - Erdal Yavuz

  • 22 mai 2008 – séminaire sur la Turquie contemporaine: les relations turco-arabes par Jean Marcou

    Intervenant: Jean Marcou, " Les relations turco-arabes ", à 18h30, à l’IFEA.

  • 22022010 - Cengiz Aktar : Istanbul, l'Europe et la Turquie à propos d'Istanbul 2010, Capitale européenne de la culture

    Cengiz Aktar (Université de Bahçeşehir)
    Istanbul, l'Europe et la Turquie

    Séminaire "Autourd'Istanbul 2010: concurrence entre acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine renouvelée"
    Lundi 22 février à 19h à l'IFEA
    Cengiz Aktar
    (Université de Bahçeşehir) nous parlera d'Istanbul, l'Europe et la Turquieà proposd'Istanbul 2010, Capitale européenne de la culture
  • 23032009 - Ömer Çaha : Türkiye’de Siyasal Partilerin Oy Toplama Stratejileri

    Video konferans :

    lundi 23 mars 2009
    Ömer Çaha

    (Türkiye’de Siyasal Partilerin Oy Toplama Stratejileri: 

    2009 Yerel Seçimleri İstanbul Örneği)


    vignetteomercaha

  • 23032009 - Ömer Çaha : Türkiye’de Siyasal Partilerin Oy Toplama Stratejileri: 2009 Yerel Seçimleri İstanbul Örneği

    Video konferans :

    lundi 23 mars 2009
    Ömer Çaha

    (Türkiye’de Siyasal Partilerin Oy Toplama Stratejileri: 

    2009 Yerel Seçimleri İstanbul Örneği)


    vignetteomercaha

  • 23122009 - Muhammet Garip, Yıldız Koç : Les énergies renouvelables à Istanbul

     

    Audio konferans :

    Mercredi 23 décembre (18h à l'IFEA)
    SEMINAIRE DE L'OBSERVATOIRE URBAIN D'ISTANBUL (2009 / 2010)
    “Istanbul, ville durable?
    - Muhammet Garip, Directeur de la Direction de l'Eclairage Public et de l'Energie à la Mairie Métropolitaine d'Istanbul
    - Yildiz Koç, Direction de l'Eclairage Public et de l'Energie, Mairie Métropolitaine d'Istanbul
  • 24022010 - Bernard Cornut : Pollution atmosphérique et types de chauffage à Istanbul. Instances compétentes, méthodes et intitiatives.

    Audio konferans : 24 février 2010 :
    Pollutionatmosphérique et types de chauffage à Istanbul.
    Instances compétentes, méthodes et intitiatives.
    Invité : Bernard Cornut (Ademe)
  • 24032010 - Haluk Gerçek, Ulaş Akın : Urban mobility and sustainability in İstanbul

    Séminaire “Istanbul, ville durable ? Débats, terrains, perspectives"
    Mercredi 24 mars 2010 à 18h à l'IFEA
    Haluk Gerçek
    (Prof. ITU)

    Urban mobility and sustainability in İstanbul "
    Ulaş Akın (Doktora öğrencisi, IMP)
    "Challenges of urban planning in Istanbul : 2005-2010"
  • 24052010 - Jean-François Pérouse : Les projets urbains d'Istanbul 2010

    Jean-François Pérouse
    “Autour d'Istanbul 2010 : acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine”
    Lundi 24 mai 2010 à 19h à l'IFEA
    Jean-François Pérouse
    (Observatoire Urbain d'Istanbul / Université de Galatasaray)
    "Les projets urbains d'Istanbul 2010"
    http://www.istanbul2010.org/index.htm
  • 25052010 - Workshop Constitution des archives, constitution de la mémoire

    Workshop histoire
    "Constitution des archives, constitution de la mémoire"

    Mardi 25 mai, de 9h à 18h à l'IFEA
    "Constitution des archives, constitution de la mémoire"
    Atelier du programme Ramses sur "Les acteurs et les dynamiques non-étatiques du rapprochement gréco-turc"

    introduction

    Alexandre Tourmarkine

    Nikos Sigalas

    Anna Maria Aslanoğlu:

    Tutku Vardağlı:
    Cilia Martin:
    Alexandre Toumarkine:
    Lisa Montmayeur:
    Anna Theodorides:
  • 26032009 - Inci Beşpinar : İstanbul'da Yerel Seçimler

    Video konferans:
    jeudi 26 mars 2009

    İnci Beşpinar  İstanbul'da Yerel Seçimler

  • 27032009 - Caroline Fabianski : Le financement des transports urbains : qui paie quoi ?

    Video konferans:
    mardi 27 mars 2009
    Caroline Fabianski (doctorante à la Bartlet School of Planning UCL, de Londres) :
    Le financement des transports urbains : qui paie quoi?
  • 27042009 - İlker Birkan : Les enjeux de l'art contemporain en Turquie

    Video konferans:
    Lundi 27 avril 2009

    İlker Birkan - Les enjeux de l'art contemporain en Turquie

  • 28 février 2008 - séminaire sur la Turquie contemporaine - Ibrahim Kaboğlu

     Intervenant: İbrahim Kaboğlu “État de droit et citoyenneté” à 18h30 à l’IFEA.

  • 28/07/2008 Interviews de Jean Marcou sur les rebondissements politiques de la Turquie à l'heure actuelle

    par Laure Marchand, LE FIGARO, 28 juillet 2008
    Jean Marcou : "Un contexte porteur de violence.",
    http://www.lefigaro.fr/international/2008/07/29/01003-20080729ARTFIG00012-jean-marcou-un-contexte-porteur-de-violence-.php
    par Mathilde Gérard, LE MONDE, 28 juillet 2008
    Jean Marcou : "En Turquie, les conflits politiques se résolvent devant la justice."
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/07/28/en-turquie-les-conflits-politiques-se-resolvent-devant-la-justice_1078052_3214.html par Ségolène de Larquier , LE POINT, 29 juillet 2008
    Jean Marcou : "Il s'agit d'obtenir la légitimité juridique pour éliminer l'adversaire."
    http://www.lepoint.fr/actualites-monde/turquie-il-s-agit-d-obtenir-la-legitimite-juridique-pour-eliminer/924/0/263808
    interview sonore par Anne Fauquembergue, RADIO FRANCE INTERNATIONALE (RFI), 31 juillet 2008
    Jean Marcou : «On peut considérer que l’AKP sort victorieuse de cette crise puisque l’épée de Damoclès qui était au-dessus de sa tête, c’était la dissolution pure et simple, voire l’interdiction de ses principaux leaders.»
    http://www.rfi.fr/actufr/articles/104/article_69223.asp

  • 29012009 - Rifat Bali : Türkiye'de yurttaşlık

    Video konferans :
    Türkiye'de yurttaşlık
    Rıfat Bali - La citoyenneté en Turquie
    29 janvier 2009 à l'IFEA
  • 3 avril 2008 - séminaire sur la Turquie contemporaine - Cengiz Aktar

    Intervenant: Cengiz Aktar (Université Bahçeşehir) “La crise de 2007 et les mutations du système politique turc” à 18h30, à l’IFEA.

  • 30102009 - Journée d'étude : l'État en Turquie au XXème siècle

    Audio konferans :

    Journée d'étude :

    l'Etat en Turquie au XXème siècle

    Contrôle social et production du citoyen

    IFEA

    Séance du vendredi 30 octobre à l'IFEA

    Journée d’étude organisée par l’ANR Transtur, avec le soutien de l’UMR 8032 « Études turques et ottomanes » et de l’IFEA.

    Matinée :

    Président de séance : Jean Marcou (OVIPOT, IFEA)
    9h00 : Allocution d’ouverture par Nora Şeni, directrice de l’IFEA
    Benjamin Gourisse (CRPS, Paris 1) : Introduction. Analyser l’Etat en Turquie

    9h30 : Première Session. Le rôle culturel de l’Etat kémaliste

    Emmanuel Szurek (CHDT, EHESS) : Administrer la langue ? La « Société de la Langue Turque » à l’époque kémaliste
    Discutant : Füsun Üstel (Université de Galatasaray)
    Birol Çaymaz (Université de Galatasaray) : Les manuels de Medenî Bilgiler (Instruction civique) à l’époque républicaine
    Discutant : Gérard Noiriel (IRIS, EHESS)

    11h15 : Deuxième session. Les institutions de coercition

    Alexandre Toumarkine (IFEA) : L’impossible neutralisation de l’armée kémaliste
    Discutant : Gérard Noiriel (IRIS, EHESS)
    Noémi Lévy (Université du Bosphore / EHESS) : Le policier, acteur de la ville à Istanbul à la fin de l’Empire ottoman
    Discutant : Vincent Dubois (IUF, IEP de Strasbourg)

    Après-midi :

    Président de séance : François Georgeon (CHDT, EHESS)

    14h15 : Troisième session. Le memur ou l’Etat en action

    Nicolas Camelio (CHDT, EHESS) : La Mülkiye sous le gouvernement démocrate (1950-1960) : multipartisme et devoirs du fonctionnaire
    Jean-François Pérouse (Université de Galatasaray, IFEA) : Raisons et réseaux d’Etat : premières hypothèses à partir d’une institution centrale exemplaire, le Devlet Planlama Teskilati (DPT/SPO)
    Discutant : Vincent Dubois (IUF, IEP de Strasbourg)

    16h15 : Quatrième session. L’Etat et ses populations

    Nikos Sigalas (IFEA) : La construction des populations suspectes dans l’Empire ottoman (1890-1918). Surveillance, discrimination juridique et migration forcée
    Laurent Mallet (Université de Galatasaray) : Nouveaux discours, anciennes pratiques : les ambiguïtés des relations entre l’Etat kémaliste et la communauté juive
    Discutant : Vincent Duclert (AHMOC, EHESS)

     

  • 31052011 Malte Fuhrmann - Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension

    Séminaire "Gouverner, administrer en Turquie depuis les Tanzimat"
    Mardi 31 mai à 18h00 à l'IFEA
    Malte Fuhrmann
    (Orient Institut - Istanbul)
    "Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension"
    Intervention en anglais.
  • 6 mars 2008 - séminaire sur la Turquie contemporaine - Jean Marcou

    Intervenant:Jean Marcou (IFEA) “Le mouvement constitutionnel et les débats autour de la « Constitution civile »” à 18h30 à l’IFEA.

  • A. Baczko, G. Dorronsoro et A. Quesnay "Dynamiques politiques et communautaires au sein de l'insurrection syrienne" 09/09/13

    Lundi 9 septembre 2013  à 18h à l'IFEA
    Adam Baczko (IFPO), Gilles Dorronsoro (politologue Paris I) et Arthur Quesnay (IFPO)
    "Dynamiques politiques et communautaires au sein de l'insurrection syrienne"
    Interventions en français
  • A. Braux - "Les migrations et les pays du Caucase" LDH Europe centrale et orientale

    Adeline Braux "Les migrations et les pays du Caucase" in Lettre Droits de l’Homme en  Europe centrale et orientale n°10 – mars/avril 2014, Ligue des droits de l'Homme

    Dans le contexte du désarroi des institutions européennes, il est important de rappeler la situation alarmante de l’Ukraine où le vote s’est accompagné de graves violations des droits de l’Homme, le rendant caduc aux yeux des observateurs internationaux. L’arbitraire intervention militaire russe traduit, quant à elle, le caractère autoritaire du régime de Vladimir Poutine et signe le retour vers une censure renforcée envers les médias libres non seulement en Ukraine, mais aussi en Russie. On prendra donc connaissance avec intérêt de la réaction de la FIDH au référendum du 16 mars en Crimée qui fait suite aux tensions entre l’Ukraine et la Russie.

    Outre cette actualité, le présent numéro de notre lettre tente de cerner les enjeux liés aux migrations de cette région de l’Europe ainsi que dans les républiques de l’ex-URSS sur fond d’hostilité ouverte envers les migrants et d’une réelle xénophobie en Russie. Des enjeux d’autant plus importants qu’ils sont liés à la mobilité intra et extra-européenne et aux questions qui touchent aux frontières de l’Union européenne. Parmi lesquelles on trouve bien entendu la sécurité mais également la mobilité du travail, des politiques migratoires garantissant le respect des droits fondamentaux de tous ceux qui franchissent des frontières, le « Paquet Asile » qui entrera en vigueur au second semestre de 2015, ou encore la signature, début 2014, d’un accord sur les réadmissions entre l’UE et l’Azerbaïdjan.

    Téléchargez la Lettre « Les droits de l’Homme en Europe centrale et orientale » de la LDH n° 10

  • A. Braux - Au-delà des « Natachas » : les migrations féminines postsoviétiques à Istanbul

    Adeline Braux, "Au-delà des « Natachas » : les migrations féminines postsoviétiques à Istanbul", Femmes en migration : travail, famille - Revue Européenne des Migrations Internationales n°31/1, juillet 2015 https://remi.revues.org/

  • A. Braux - La politique migratoire de la Turquie. Vers un durcissement juridique

    Adeline Braux, "La politique migratoire de la Turquie. Vers un durcissement juridique", P@ges Europe, 14 mai 2014 La Documentation Française

    La nouvelle « Loi sur les étrangers et la protection internationale » (Yabancılar ve uluslararası koruma kanunu, loi N6458) a été adoptée le 4 avril 2013 par l’Assemblée nationale de Turquie et publiée au Journal officiel une semaine plus tard, le 11 avril 2013. Certaines dispositions, concernant notamment les permis de résidence, sont entrées en vigueur un an après. L’adoption de cette loi parachève à bien des égards une forme de transition pour la Turquie dans le domaine migratoire.

  • A. Braux - Les migrations dans l'espace mer Noire

    Adeline Braux, "Les migrations dans l'espace mer Noire", La Mer Noire, espace stratégique - Questions Internationales n°72, La Documentation française, février 2015

  • A. Braux - Moscou/Caucase : migrations et diasporas dans l’espace post-soviétique. Trajectoires sud-caucasiennes en Fédération de Russie

    Adeline Braux, Moscou/Caucase : migrations et diasporas dans l’espace post-soviétique. Trajectoires sud-caucasiennes en Fédération de Russie, Paris : Petra, 2015 346 p. ISBN: 9782847431032

    Lorsque l'Union soviétique disparaît, nombre d'observateurs s'interrogent sur un possible déferlement des masses ex-soviétiques en Europe et aux États-Unis, sans prendre en compte un phénomène pourtant bien connu en Occident : l'immigration. La Russie est ainsi très rapidement devenue un grand pays d'accueil pour nombre d'anciens citoyens soviétiques en raison de l'instabilité politique et socio-économique dans l'ex-URSS.

     

    L'immigration des ressortissants des pays du Caucase du Sud (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) peut désormais être étudiée sur près d'un quart de siècle. Elle repose notamment sur des réseaux dont certains ont été constitués bien avant la disparition de l'URSS puis prolongés par les migrations intervenues après 1991. Perçue au départ comme une migration temporaire, masculine, elle s'est transformée en une migration d'installation. Dès lors, bien que le sentiment de contingence anime les esprits et influe sur les comportements, comment peut-on penser le durable et ses conséquences?

     

    Le double cadre de référence induit par la migration façonne non seulement les communautés concernées mais également la société russe et, au-delà, les relations régionales. Le phénomène migratoire dans l'espace post-soviétique apparaît en effet comme un puissant vecteur d'intégration et de régionalisation qui contribue à maintenir des liens, le plus souvent informels, entre ancien centre et anciennes périphéries, et à jeter des ponts inexistants auparavant.

  • A. Braux : Glissements de frontières et rééquilibrage des centralités : anciens et nouveaux usages caucasiens d’Istanbul

    Adeline Braux, "Glissements de frontières et rééquilibrage des centralités : anciens et nouveaux usages caucasiens d’Istanbul", Anatoli 7 p. 215-229

  • A. Côrte Real Pinto: Military Domination by Donations

    Anouck Gabriela Côrte Real Pinto, "Military Domination by Donations" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • A. Pierre - A. Bennasr "Commerce moderne et commerce traditionnel"

    Aziliz Pierre, Ali Bennasr, "Commerce moderne et commerce traditionnel", in Gasnier A., Lemarchand N. (dir.), Le commerce dans tous ses états. Espaces marchands et enjeux de société, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. "Espaces et Territoires", 2014

  • Abstract Charly Delmas Nguefack Tsafack : The Amity International College network: an instrument of Turkish soft power in Cameroon

    The Amity International College network: an instrument of Turkish soft power in Cameroon

    The emerging countries are likely to play a leading role in the world economy and governance in a more or less near future. Africa constitutes a new playing field of these countries. Forsaken formerly by globalization, the African continent from now on is courted as well by the traditional industrial powers as by the emergent powers. Turkey is not in rest. In 1998, the Turkish diplomats through their Ministry of Foreign Affairs started the “Opening up to Africa” Program. Within the framework of a strategy of indirect influence in Africa, a tacit agreement between the Turkish Ministry of National education and the association known as the “fethullahcı” allowed the development of a network of Turkish schools on the black continent. It is the case of the Amity international college network of Cameroon who counts already three school groups (Ngaoundere, Yaounde and Douala). This article proposes to show, starting from an investigation of field research and of an empirical analysis, how Turkey through these schools installs its influence in Cameroon. The article first of all presents the network of Amity International College of Cameroon before examining the challenges of the establishment of this company. The article also shows that these schools are an instrument of the cultural and economic power of Turkey in Cameroon. It concludes that this network of schools of excellence constitutes a powerful instrument of Turkish soft power in Cameroon.

  • Abstract Elshan Mustafayev : The Majors Assets for Turkish Foreign Policy in the Caucasus: The question of “background”

    The Majors Assets for Turkish Foreign Policy in the Caucasus: The question of “background”

    This paper aims to examine the relevance of the soft power concept for interpretation of Turkey’s foreign policy towards one of its neighboring region. The unpredictable disintegration of the Soviet Union put Turkey in front of a new regional strategic context. Criticized at the same period in the west for the lack of democracy and for the human rights abuses, Turkish political system became paradoxically an attraction, “a source of inspiration to imitate” or a model for this new geopolitical environment. Analyze the impact of the Turkish political values in the region allow us to suppose that it did not constitute an enormous asset for its foreign policy in this region. Apart from its more advanced political system than Russia and Iran, the starting point for Turkey’s future in the region was the linguistic and complex cultural kinship with six newly independent republics. Cultural diplomacy was supposed also to constitute an effective tool leading to further success of Turkey in this region’s economy, which was passing throughout economic transformation after their experience in communist system. Turkish dynamic economy, as a resource both to hard power and to soft power depending on the context according to Nye’s definition, constituted a source of attraction for many countries of the region, reinforced interestingly in its turn the legitimacy of the cultural “intervention” of Turkey, so forming a sort of “virtuous circle”. In parallel to this process that takes place inside of Turkey, the rise of the non-state actors both in the economic and in the cultural field and the charge, they took, of course indirectly, in the realization of foreign policy goals created more or less autonomous sphere out of state control in Turkey. It sometimes helps Turkish foreign policy goals in Caucasus (Turkish Private High Schools, private entrepreneurs etc.), in some cases could harm it (Chechen, Çerkez and Abkhaz Diasporas activities) or add a value or a reflection to state’s regional vision (Turkish Civil society’s and economic groups’ links with Armenia). In this sense of power shift process, there are a huge number of special different trends at the micro level, which create their own autonomous interactions with its neighborhood and that heterogeneous character don’t permit us to gather together under the same explicative notions, such as the efficiency of Turkish Soft power.

    Elshan Mustafayev is a Ph.D candidate at Political Institute of Lyon under the supervision of Mohamed-Chérif Ferjani. He pursues his researches at the GREMMO in Lyon and at the French Institute of Anatolian Research (IFEA) in Istanbul.
  • Abstract Gabrielle Angey : The African student’s migration in Turkey : a Challenge for the Gülen Movement

    The African student’s migration in Turkey : a Challenge for the Gülen Movement

    Our paper will try to reintegrate the complexity of realities beyond the often vague concept of Soft Power. In this paper, we argue that the concept of Soft Power if it can be considered as a “category of practice” (used by actors in everyday settings to make sense of themselves, of their activities, of what they share with, and how they differ from, others) can not be accepted as a “category of analysis” (the ‘experience-distant categories used by social analysts’ in an academic context) . In order to do so, we will focus on a Turkish private actor’s strategy of influence: the Gülen Movement. Here we will see how the strategy of influence developed by a private actor, namely the Hizmet movement can be re-appropriated, re-interpreted by African individuals who experience their own trajectory from Africa to Turkey in this very movement. To do so, our presentation will focus on a micro-level study of the migration of African students to Turkey and amongst them on those, schooled in Istanbul, that came through the channel of the Turkish schools (part of the GM) in Africa to pursue their studies in Istanbul. Our thesis is that the migration of those African students in Turkey through the channel of the GM represents a real challenge to the Gülen movement. Indeed the movement’s strategy of “strategic ambiguity” that allows its actors to develop different discourses according to the circles of sociability they are inserting in which has been the key to its success until today, represents here an obstacle in the GM’s strategy of influence of African elites.

    Gabrielle Angey is a PhD student at the EHESS under the supervision of Nathalie Clayer and a grant holder at the IFEA. Her fields of interest are Sociology of Islam, globalization and transnationalization, Turkish and African Studies. She teaches classes of Methodology of Social Sciences at Galatasaray University.
  • Abstract Jan Mus : Low and high level of soft power of the Turkish engagement in Balkans

    Low and high level of soft power of the Turkish engagement in Balkans

    The aim of this article is to propose a division of the core concept of soft-power into two segments. The Turkish engagement in the Balkans should serve as the case study base. Whereas public polls clearly indicate that Turkish culture, values, etc., although popular and interesting for Balkan observers, have rather limited impact on the society in political terms, relative success, strong position and the style of the state governance by prime minister Erdoğan, leave, doubtlessly good impression in the South-East European capitals. Therefore, the Balkan-Turkish relations will serve as an excuse to divide concept of soft power into two following parts: one of them based on genuine social and cultural links between societies (including their leaders) through ideology, culture, media, education, etc.. It can be called “low soft power”. The second one is exercised by means of political domestic and international position (or image) and subsequent influence of the political leaders, measured by their ability to shape political agenda of other states. This one can be called: “high soft power”.

  • Abstract Jana Jabbour : An illusionary ‘power of seduction’: an assessment of Turkey’s soft power capacity in the Arab World

    An illusionary ‘power of seduction’: an assessment of Turkey’s soft power capacity in the Arab World

    This paper aims at exploring Turkey’s soft power capacity in the Arab world/Middle East region. The author first focuses on the concept of soft power as perceived and understood by Turkish policy-makers: through an in-depth analysis of the public discourse of key officials (Gül, Erdoğan, Davutoğlu) and the theoretical works of A. Davutoğlu (specifically his book “Strategic Depth”), the author explains the vision Turkey has of its role and soft power capacity in the world. Having discussed the theoretical framework, the author will then examine the implementation of Turkey’s soft power in the region. In particular, the paper will analyze three specific instruments used by the AKP and various civil society actors to boost Turkey’s influence in the region: a) the practice of public diplomacy and strategic communication to promote a civilizational” discourse and a new narrative about Turkey as a role model; b) the emphasis on education through the Yunus Emre Institutes and the Turkiye Burslari program; c) the use of media instruments, in particular soap operas and TRT Arabic channel, to conquer the “hearts and minds” of Arab populations. The paper will then assess the real impact of these initiatives: by examining the Arab societies’ perceptions of Turkey before and after the Arab Spring, the paper will analyze the extent to which soft power has allowed Turkey to become a regional power. The author argues that soft power has -so far- produced limited outcomes and had few tangible effects as to Turkey’s regional acceptance and its agenda-setting capacity and structural power in the Arab world. The author argues that, beyond “soft power”, Turkey is in need of “smart power” to face the challenges of the “new,” post-Arab Spring Middle East. The paper will be based on a review of available literature on the topic, as well as various interviews and polls conducted by the author in Turkey, Egypt, Iraq, Lebanon, Qatar, and the United Arab Emirates between 2011 and 2013.

    Jana Jabbour is a PhD candidate in International Relations at Sciences Po Paris. Her research focuses on Turkey as a rising power in the Middle East since 2002.
  • Abstract Jean-François Polo : Turkish Sport diplomacy as a tool for a renewed power? Success and limits to Turkish soft power

    Turkish Sport diplomacy as a tool for a renewed power? Success and limits to Turkish soft power.

    L’annonce de l’attribution des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo au détriment d’Istanbul le 7 septembre dernier a été ressentie avec beaucoup d’amertume par les autorités politiques du pays qui ont fortement soutenu depuis vingt ans toutes les candidatures précédentes. Il faut préciser qu’à l’issue des visites d’évaluation des villes candidates par le Comité International Olympique, Istanbul était apparue aux yeux des spécialistes comme la favorite. De leur côté, les responsables politiques, en premier lieu le Premier ministre, n’avait pas non plus ménagé leur peine en effectuant un nombre importants de déplacements à l’étranger au cours desquels ils ne manquèrent pas de défendre la candidature turque aux JO 2020. Cette démarche s’inscrit pleinement dans la lignée des efforts entrepris depuis une trentaine d’année par les pouvoirs politiques pour tenter de promouvoir à travers l’événementiel sportif l’image de la Turquie à l’étranger. Si le mouvement sportif revendique son apolitisme, le sport est intégré depuis longtemps aux stratégies diplomatiques que les États déploient sur la scène internationale. A travers la célébration des victoires de leurs athlètes et équipes nationales, les Etats affichent leur volonté de rayonner à l’étranger. De même l’organisation de grandes compétitions sportives internationales sont un moyen de mettre en avant la puissance, la réussite économique, et pourquoi pas, un modèle politique. Le sport est donc une forme particulière de « soft power » par lequel les États tentent de renforcer leur influence internationale. À partir de l’étude des différents investissements politiques du sport par les autorités politiques turques (à travers les candidatures aux grandes compétitions internationales ou la signification donnée à certaines rencontres sportives comme les matchs de football contre l’Arménie de 2008 et 2009), cette communication propose de réfléchir à la notion de soft power appliquée à la politique étrangère turque. On considère que l’instrumentalisation politique du sport permet à la fois de saisir les stratégies des gouvernants et les représentations qu’ils ont de la place de la Turquie sur la scène internationale. On défendra l’hypothèse ici d’un glissement de sens entre les premiers investissements politiques du sport qui visaient à promouvoir la candidature turque à l’ européenne et des usages plus récents qui semblent davantage traduire la volonté d’afficher une puissance retrouvée (ou recherchée) d’un État dont l’avenir et la capacité de rayonner ne dépendrait plus seulement d’une hypothétique intégration européenne.

  • Abstract Jérémie Molho : Regional Ties within an Emerging Art Market Area: Positioning Istanbul as a Hub

    Regional Ties within an Emerging Art Market Area: Positioning Istanbul as a Hub

    The objective of this paper is to analyze Istanbul art world’s recent positioning as a point of attraction for neighboring countries’ art scenes, in the context of the debate on Turkey’s soft power. Drawing on critiques made on Nye’s concept, this paper takes the focus out of state actors and of tools promoting national interests abroad. Instead, it emphasizes urban elites’ role in promoting their city’s international attractiveness and complex regional independencies resulting from complementarities and competition among neighboring cities. The emergence of new artistic polarities in Gulf cities in the years 2000 has pushed Istanbul art scene to develop ties with the Middle East, in order to appear as part of this rising art market area. First, I show which actors were involved in this process, stressing the role of external intermediaries such as international auction houses and international art fairs, which created a channel for exchange and a sense of common interest. I also point out the role of leading foundations and commercial art galleries and present the variety and extent of these new ties. Second, by analyzing discourses from artists and curators involved in this process, I suggest that these international links may influence reciprocally the local art scene. Thus, as opposed to Nye’s conception of soft power as a unidirectional influence, this paper stresses reflexivity and mutual influences resulting from the rise of transnational links in the region.

     

  • Abstract Julien Paris : Turkish series exportation market and its counterflow ‘soft power’ effects

    Turkish series exportation market and its counterflow ‘soft power’ effects

    Through the example of Turkish series production and their international diffusion this paper aims to question the use and limits of the concept of soft power, and more precisely the role given to cultural contents in the definition of soft power given by J. Nye himself. The article begins considering the diversity of public reactions to Turkish series throughout the region surrounding Turkey, showing how such reactions are used in diplomatic speeches or in some scientific papers to prove the evidence of a Turkish soft power. Exploring the mechanisms of audiovisual production in Turkey and diffusion of Turkish series by the private sector on international markets this article shows how the image of the Turkey proposed in its audiovisual production is in fact more a reflection of Turkey’s values as stated in its Constitution than a direct translation of governmental intentions. The latter point conducts us to observe and develop the deep contradictions between in one hand Turkey’s image through its series, and in the other hand the new form of nation-branding of Turkish diplomacy since its shift of axis. The last part finally proposes to reconceptualize the effects of transnational audiovisual contents in foreign policies in terms closer to the field of communication sciences rather than trying to find an alternative within the limits proposed by J. Nye. The paper concludes on the idea soft power is quite ineffective as an analytical category but more likely to solely be able to describe a spectrum of practices of contemporary public diplomacy in a context where the role of nations’ international communication skills increased. 

    Julien Paris is a PhD candidate at the EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales, France), he's an associated researcher at the LabSIC (Paris 13 University), and has been working at the French Institute of Anatolian Research (IFEA) in Istanbul since 2010. He works on the sociology of the sector of Turkish audiovisual production and transnational diffusion through the example of series production, and on the processes of valorizations of theses cultural contents. He received a scholarship from the CNRS from 2010 to 2013.
  • Abstract Kimberley Bowen Çolakoğlu : Magnificent Century: Turkish Soap Opera as a Source of Soft Power

    Magnificent Century: Turkish Soap Opera as a Source of Soft Power

    Suleiman the Magnificent has conquered the hearts of Belgrade—claims a Serbian blog—via a Turkish soap opera set in the era of his 16th century reign during which he first subdued Belgrade. Another online article states, “Turkish Soaps Drive Macedonians to Istanbul.” Meanwhile, in Istanbul, a noticeable increase in Arab-speaking hopefuls in search of mansions, clothing, or a glimpse of an actor from their favorite Turkish soaps, is evident. Though the question of whether or not the former ‘Ottoman ecumene’ can look to Turkey as a political role model lingers with the tear gas of the Gezi park protests, at prime time the region remains tuned to Turkish television. This paper will examine the export of Turkish television as an inadvertent source of Turkish soft power apart from state initiative and make a call for further research. It focuses specifically on the historic drama “Magnificent Century” (Muhteşem Yüzyıl) which has received criticism through much of its three years of broadcast due to its sensuous depictions of Ottoman palace intricacy.  Despite this and other obstacles, as it began its fourth and final season in September, 2013, the dizi (serial) was broadcast in 54 countries and claimed to attract over 200 million viewers. In this article, I will examine the reception and reach of Turkish soaps, in particular Muhteşem Yüzyıl, by scanning international and domestic response to them. I will discuss the elements of Magnificent Century that attract audience members. I will also take a look at dizi-induced changes in economic and cultural relations with Turkey through changing tourism, fashion, and music taste in audiences of Turkish serials. Interviews with parties in Istanbul and the Balkans, social media monitoring, and a review of English and Turkish journalistic response will survey the playing field and buffer my argument that a Turkish soap does indeed yield soft power—sans the instigation, and very much to the chagrin, of the Turkish State.

  • Abstract Merve Özdemirkıran : The rising role of businessmen in Turkish Foreign policy: case of Turkey’s influence in Iraqi Kurdish Regional Government’s State Building process

    The rising role of businessmen in Turkish Foreign policy: case of Turkey’s influence in Iraqi Kurdish Regional Government’s State Building process

    Despite political taboos in Turkish Foreign Policy towards the formation of a Kurdish state in the Middle East Turkey adopted a particular position when Iraqi Kurds started the Kurdish State building process in 2005 when the new Iraqi Constitution was proclaimed. Since the recognition of the Iraqi Constitution that gave to the Kurds not only political autonomy but also economic independence, Turkey has become the main actor in the State Building process of the Kurdish autonomous region. Businessmen form Turkey, Turks and Kurds, are contributing to the physical infrastructure of this quasi state. Turkey is involved in the KRG’s State Building process through the activities of businessmen who built a bridge between Turkey and the KRG and they have given rise to bilateral political relations. They are building bridges, highways, airports, universities in Iraqi Kurdistan and the Turkish language is gradually becoming the dominant language of the shops’ boards, of the “business” in general. Furthermore, the majority of the food and any other type of product are exported from Turkey. Indeed, Iraq quickly became the fourth economic partner of Turkey: Turkish-Iraqi trade reaches over $ 7 billion and according to the Turkish consulate’s statistics in Erbil, 65% of this trade is concretely with the KRG. The role that these businessmen play in Turkey’s implication in the State formation process of the KRG illustrates the status of the economic interdependence in Turkey’s foreign policy and shows how the state applies itself to economic activity in order to attain its foreign policy objectives. Their activities furnish solid empirical data to further analyze Turkey’s regional policy as a Trading State, to show how the economy and the economic stakeholders are mobilized in the politics of a state vis-à-vis their “new” neighbour with whom security conflicts are not yet resolved. In other words Turkey’s position towards the Kurdish state formation is an explicative example to the use of the soft power as a central tool in Foreign Policy. All these elements confirms that Turkish state uses business activities as a strategic tool of its soft power in the region, but their activities also allow one to explain how the businessmen are able to influence the politics of the state while shielded from an emerging neighbour state, in order to guarantee the survival and the continuation of their business, in other terms, how they impose themselves in the decision-making process of foreign policy. The particular case of Kurdish businessmen from Turkey who were a relatively marginalized group because of their appurtenance to an ethnic minority, gain a new status towards the state. The will of Turkish foreign policy makers to enforce the soft power through the economic activities has a parallel consequence on a particular group of actor. This phenomena needs to be explained in the general context of the Turkey’s position in world politics. This paper aims to show through the case of Turkey’s Kurdish businessmen in KRG how the concept of soft power gains a larger definition, beyond the state’s one, and becomes also a tool for non state actors to enlarge their influence in politics.

    Merve Özdemirkıran works as assistant professor at Bahçesehir University Istanbul and is currently visiting researcher at Center for International Studies and Research of Sciences Po Paris. She obtained her PhD degree from Sciences Po in June 2013 with her PhD thesis “Building a State, breaking taboos. Turkey’s businessmen between the state building process of Kurdish Regional Government (KRG) and Turkish foreign policy” under the supervision of Riva Kastoryano. During her PhD she worked as the assistant of contemporary Turkey research group of the Centre for International Study and Research (CERI/CNRS). Her research interests include non-state and transnational actors’ role in international politics, state building process, foreign policy decision making and the relations between State and non-state actors. She has fieldwork experience in Southeast Turkey and Northern Iraq. From 2010 until 2013, Merve Özdemirkıran taught elective courses at Sciences Po Paris on Middle East, Turkey and American Foreign Policy. She also taught at University Paris 13 on transformation of modern democracies. At Bahçesehir, she teaches Introduction to International Relations and Theories of International Relations.
  • Abstract Yohanan Benhaim : The Hizmet Movement as a softpower tool in the Kurdistan Region of Iraq: between foreign policy and domestic politics

    The Hizmet Movement as a softpower tool in the Kurdistan Region of Iraq:
    between foreign policy and domestic politics

    This presentation is an attempt to understand the articulation and interdependency existing between soft power and domestic politics. Our main hypothesis is that important interdependency links exist between domestic policies implemented on the state’s own territory and the soft power’s policy, especially in a context of strong transnational dynamics. In order to verify this hypothesis, we will study the role played by the Hizmet movement, and more specifically by the Fezalar schools, in the shaping of Turkish foreign policy towards the Autonomous Region of Iraqi Kurdistan. Indeed the evolution of Turkish foreign policy towards Iraqi Kurdistan determines the implantation of the movement. Besides, the Kurdish issue in Turkey is of great importance in understanding the implantation of the Hizmet movement in Kurdish populated areas on the two sides of the border. Beyond the issue of the eventual positive repercussion on Turkish soft power, it seems that the policy of the movement is participating to the increasing transnational dynamics of the region and contributes in this sense to blur the limits between foreign and domestic policies.  
     
    Yohanan Benhaim is currently enrolled in a PhD program at Paris 1 Panthéon – Sorbonne University. He is based at the French Institute of Anatolian Studies (IFEA) in Istanbul which granted him an academic scholarship. His PhD thesis explores the evolution of Turkish foreign policy in Iraqi Kurdistan since the 1990′s to nowadays and its relations with the development in Turkish domestic politics.
  • Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat

    Présentation de l'axe |Partenaires |Activités

    Cet axe de recherche a pour objectif d’étudier les modes de gouvernement et d’administration en Turquie et sous l’Empire ottoman depuis les Tanzimat. En se distanciant de l’idée répandue d’un État fort et autonome par rapport à sa société, cet axe interroge l’homogénéité apparenteet souvent considérée comme naturelle de « l’État », et tente d’en ouvrir la boîte noire pour mettre en lumière à la fois les divisions internes aux institutions et la porosité de la sphère administrative aux forces sociales. Résolument interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie), cet axe de recherche articule plusieurs dimensions : d’une part, une approche de sociologie historiquede l’État, avec l’étude des pratiques de l’État en tant qu’organisation bureaucratique (pratiques administratives, filières d’accès à la fonction publique) ; d’autre part, l’analyse de l’État en tant qu’espace et acteur de socialisation(production de classements, de pratiques et de représentations légitimes, nationalisation des enjeux). Enfin, il explore les politiques mises en place par les institutions, afin d’analyser les formes de l’action publique et leurs évolutions : périmètres de l’action publique ; formes d’articulation des intérêts et des acteurs non institutionnels à l’action publique ; effectivité des mesures mises en place. Cet axe s’attache à identifier les continuités et les ruptures historiques, ainsi qu’à multiplier les échelles d’analyse. Ainsi, ces interrogations sont poursuivies au niveau des institutions centrales, mais aussi des pouvoirs locaux et de l’articulation entre ces niveaux de pouvoir.

    Partenaires institutionnels

    Activités de recherche

    • Séminaire « Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat ». Ce séminaire s’organise d’une part autour de séances publiques mensuelles avec des interventions de membres de l’axe ou de chercheurs extérieurs, et d’autre part autour de séances de travail internes où sont discutés des travaux en cours.
    • Lancement d’un projet AUF « La rue comme lieu d’expression politique » à partir de 2012. Ce projet permet à la fois une approche innovante mais aussi de traiter des questions générales que sont la démocratie, la participation, les libertés publiques, le contrôle social, la définition de l’espace public selon les sociétés étudiées. Il s’agencera autour d’un séminaire thématique, d’une école d’été et d’un colloque final.
    • Journée d’études : « The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) » (29 mars 2011). Cette journée d’études s’articule d’une part autour d’une excursion urbaine dans deuxopérations TOKİ contrastées (Bezirganbahçe, Kayabaşı) ; puis d’une table-ronde rassemblant différents intervenants : Jean-François Pérouse (IFEA, Université de Galatasaray), Tuna Kuyucu (Boğaziçi Üniversitesi), Deniz Altay (Bilkent Üniversitesi), Mehmet Baki Deniz (Boğaziçi Üniversitesi)
    • Journée d’études « Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie », 15 avril 2011. Interventions de Marc Aymes (CNRS/CETOBaC), Olivier Bouquet (Université de Nice Sophia Antipolis), Benoît Fliche, Élise Massicard, Emmanuel Szurek (ENS), Meltem Türköz (Işık Üniversitesi).
  • Ahmet Tercan - L'architecture écologique en Turquie : 26/05/10

    “Istanbul, ville durable ? Débats, terrains, perspectives"
    Mercredi 26 mai 2010 à 18h à l'IFEA
    Dr. Ahmet Tercan
    (Mimar Sinan Üniversitesi) : "L'architecture écologique en Turquie"

  • Anatoli 7 Istanbul, capitale régionale et ville-monde

    Anatoli 7: Istanbul, capitale régionale et ville-monde, sous la direction de Jean-François Pérouse, Paris, CNRS Éditions, 2016, 316 p. ISBN : 978-2-271-09329-5

  • Anatolia Moderna - Yeni Anadolu (1991-2001)

    Anatolia Moderna est éditée en collaboration avec la Librairie d’Amérique et d’Orient, Adrien Maisonneuve, Jean Maisonneuve successeur.

    Revue d’histoire ottomane qui n’exclut pas les contributions sur la Turquie contemporaine, elle a été publiée annuellement entre 1991 et 2001. Chaque numéro de la revue comprend, outre une section articles, un dossier sur un sujet, une section programmes où sont publiés les résultats des recherches menées par l’IFEA, ainsi qu’une rubrique intitulée Introuvables avec la reproduction parfois completée ou annotée d’anciens articles toujours recherchés mais difficiles à trouver.

  • ANR Marges et villes : entre exclusion et intégration. Cas méditerranéens

    {div width:140|float:left}{module Actualités ANR Marges|xhtml|showtitle=0}{/div}Cette ANR est intitulée "Marges" ("Marges et villes : entre exclusion et intégration. Cas méditerranéens"), dans le programme Métamorphoses des sociétés "Inégalité-Inégalités", coordonnée par Nora Semmoud (directrice de la composante EMAM du CITERES, UMR 7324, Tours), assistée par Raffaele Cattedra (UMR GRED, Montpellier). Elle réunit des chercheurs travaillant sur une douzaine de cas méditerranéens, du sud (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte) comme du nord (Espagne, France, Italie)... mais aussi de l'est, avec Istanbul. Les marges de la métropole stambouliote sont étudiées sous la houlette de l'IFEA, Jean-François Pérouse, son directeur, étant à la tête de l'équipe travaillant sur la Turquie. Cette équipe est composée de Yoann Morvan (Observatoire Urbain d'Istanbul/IFEA) et de Gülçin Erdi Lelandais (EMAM/CITERES), dont les terrains d'investigations sont respectivement Arnavutköy et Sultanbeyli ; Sulukule et 1 Mayis d'une part et la vallée de Dikmen (Ankara) d'autre part. Le déroulement de la vie scientifique de cette ANR est consultable via un blog accessible via le lien suivant : http://marges.hypotheses.org/    

    Le questionnement s'effectue à partir de 3 axes :

    1. Action publique et processus de marginalisation socio-spatiale Quelles sont les politiques de traitement des territoires marginalisés et les discours de légitimation ? Quelles sont les logiques sociales et politiques des actions menées ? Comment s’y gèrent les tensions entre des intérêts économiques de plus en plus globalisés et la cohésion sociale de ces villes ? Quels sont les effets socio-spatiaux sur les marges et la ville ?
    2. Les stratégies d’intégration des populations des marges urbaines Comment se traduit la volonté des habitants d’intégrer leur quartier à la ville et de valoriser son image ? À l’épreuve de l’action publique urbaine, comment leurs potentialités et les initiatives se transforment-elles en formes de résistance ? Quelles sont alors les modes formels ou informels de l’organisation collective, ses revendications et ses réajustements ? Comment les situations conflictuelles sont-elles négociées ? Quels sont les « contre-projets » et/ou les modes de rectifications/ajustements/adaptations mis en œuvre par les populations des marges urbaines ?
    3. Les interdépendances des territoires marginalisés avec la ville L’exploration des dimensions spatiales et sociales de situations où différents mondes sociaux se frottent, tentent de dialoguer, de négocier ou entrent en conflit se fera selon 4 pistes : les activités économiques formelles et informelles, les relations employeur/employé, les pratiques culturelles et de promotion des arts populaires, les solidarités sociales et politiques et enfin, les mobilités des populations des territoires marginalisés dans la ville.

    {tab=Activités}

    {tab=Références}D'ores et déjà, et outre les recherches menées de longue date par Jean-François Pérouse sur les marges urbaines, le cas stambouliote a fait l'objet d'une exploration bibliographique, relativement sommaire notamment en raison du peu d'études consacrées à cette thématique. Cette recherche bibliographique a été médiatisée via leprésentoir "Marges urbaines" d'octobre 2013 à la bibliothèque de l'IFEA.

    {tab=Terrains turcs}

    • Profil d'Istanbul À fins de comparaisons entre les différents cas méditerranéens, un synthétiqueprofil d'Istanbul a été réalisé. Cette ANR poursuit et renouvelle ainsi la tradition d'insertion du cas stambouliote dans les études urbaines au sein de la Grande Méditerranée.
    • Vallée de Dikmen Situé près du centre-ville d'Ankara, ce quartier a été construit par des habitants eux-mêmes dans les années 80. Entièrement composé des gecekondus, il a fait l'objet d'une transformation urbaine progressive à partir de la deuxième moitié des années 1990. Pour achever la transformation, le maire, Melih Gökçek, a tenté de détruire les derniers gecekondus restants sans proposer un relogement équitable aux habitants. Il a heurté à une résistance d'une partie d'entre eux. La résistance dans le quartier a été généralisée au cours du temps et près de 500 habitants sont en permanente mobilisation depuis 8 ans

    {/tabs}

  • Asli Comu - The migrants' settlement in Adana after 1920: 10/11/2009 / Dimitris Kamouzis - The establishment of an authority in exile: The absent non-exchangeable Constantinopolitan Greeks 1923-1930 : 17/11/2009

    Séminaire bi-mensuel : Après l'échange...L'intégration des réfugiés de l'échange de population de 1923 en Grèce et en Turquie - dimensions culturelle, socio-éconmique et politique -
    Mardi 10 Novembre à 17h30 à l'IFEA :
    Asli Comu (doctorante à l'université d'Halen Cambridge) :
    "The migrants' settlement in Adana after 1920"
     
    Mardi 17 Novembre à 17h30 à l'IFEA :
    Dimitris Kamouzis(Docteur en histoire, département des Etudes Byzantines et grecques modernes, King’s College London) :
    "The establishment of an authority in exile: The absent non-exchangeable Constantinopolitan Greeks, 1923-1930"
  • Atelier - Istanbul : müstesna şehrin istisna hali 9/11/2013

    Samedi 9 novembre 2013 13-18h
    au Palais de France
    mustesna davetiye
  • Atelier doctoral : Loubna Lamrhari 27/11/2012

    Dans le cadre des Ateliers doctoraux 2012-2013
    Loubna Lamrhari (IFEA-Montpellier III) fera une présentation de ses travaux
    sur "L'Empire ottoman finissant et la Turquie républicaine sous le regard des officiers français (1883-1939)"
    le mardi 27 novembre 2012 à 10h à l'IFEA
    Sur invitation
  • Atölye - Yabancıların Türkiye’den Sınır Dışı Edilmesi : 12/01/2013

    Ulus-devletlerin oluşumuna eşlik eden ve özellikle istenmeyen yabancılara karşı kullanılagelen sınır dışı etme, günümüz göç politikalarının vazgeçilmez araçlarından biri durumundadır. Avrupa Birliği (AB) üyesi birçok ülkede, gittikçe artan sayıda yabancının sınır dışı edildiği bilinmektedir. Türkiye ve AB arasında imzalanması düşünülen geri gönderme anlaşması gibi hukuki metinler ise yabancıların sınır dışı edilmesini kolaylaştırmayı amaçlamaktadır. Ancak pek çok Avrupa ülkesinin tersine, sınır dışı edilmeler Türkiye'de kamuoyunun gündemine neredeyse hiç girmemiştir. Yakalanan yabancıların ülke dışına gönderilmesi, zaten genellikle kısa ve yanlı bir şekilde verilen göçe dair haberlerde ufak bir ayrıntı olarak yer almaktadır. Oysa sayısal açıdan bakıldığında, Türkiye her yıl on binlerce yabancıyı kara ya da hava yoluyla sınır dışı etmekte, Avrupa ülkelerinde yaşayan Türkiyelilerin binlercesi de çeşitli sebeplerle Türkiye'ye geri gönderilmektedir.

    Ulus-devletin oluşumuna eşlik eden ve göç politikalarının vazgeçilmez araçlardan biri olan sınır dışı etme, hukuk ve tarih dışında, sosyal bilimler tarafından uzun süre "görmezden gelinen" bir konu olmuştur. Bu ilgisizlik 1990'ların sonlarından itibaren bir parça son bulmaya başlasa da, sınır dışı etme üzerine sosyal bilimlerdeki çalışmaların yaygınlaşması, "Batı" ülkelerinin daha fazla yabancı sınır dışı etme eğilimi/arayışı ile birlikte gelişmiştir. Her yıl çok sayıda yabancıyı çeşitli nedenlerle sınır dışı eden Türkiye'de de, bu konuya az sayıdaki hukukçu dışında, pek az kişi ilgi göstermektedir. Oysa yabancıların sınır dışı edilmesi, çok boyutlu etkileri ve tarihsel arka planıyla birlikte, derinlemesine ve farklı bilimsel disiplinlerin katkısıyla araştırılması gereken bir alandır. Yabancıların Türkiye'den sınır dışı edilmesini ele alan sunum ve tartışmalardan oluşacak atölye bu amacı gerçekleştirmeye yönelik alçakgönüllü bir katkı sayılabilir. Toplantıda konunun tüm boyutlarıyla ele alınabilmesi için sınır dışı edilmelerle ilgili mesleki deneyiminin ve saha araştırmalarının paylaşılacağı sunumlar yer alacaktır.

    Sunumlar Türkçe yapılacaktır
    12 Ocak 2013 IFEA'da
    Ayrıntılı bilgi için: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
     
    Program
  • Aurélie Campana - Violences et reconfigurations politiques au Caucase du Nord : 26/11/2012

    Aurélie Campana (Professeur de Science politique, Université Laval Professeur invité Université de Galatasaray)
    présentera une conférence intitulée
    "Violences et reconfigurations politiques au Caucase du Nord"
    lundi 26 novembre 2012 à 17h à l'IFEA
    Intervention en français

     

    Aurélie Campana est professeur agrégée à l'Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les conflits et le terrorisme depuis 2007. Ses recherches portent sur le nationalisme et les conflits identitaires dans le Caucase du Nord et les processus amenant certains groupes à passer de l'action violente vers le terrorisme.

    La conférence, qui abordera la diffusion des violences au Caucase du Nord, a pour objectif de démontrer en quoi ce conflit ne peut être analysé uniquement en tant qu'extension des guerres russo-tchétchènes et fera apparaître les autres dynamiques à l'œuvre. Elle soulignera également l'importance d'une réflexion à la croisée de la théorie et de l'empirie, mettant en lumière l'apport d'autres disciplines -telles la sociologie des mouvements sociaux- à la théorie des relations internationales

    .

  • Autour de l'alcool - en Turquie et dans l'Empire ottoman

    Organisateurs : Nicolas Elias et Nikos Sigalas
    On boit rarement seul et boire s’inscrit le plus souvent dans une sociabilité qui ne peut jamais se réduire au simple divertissement. Au contraire, rien de moins anodin, rien qui n’engage plus, en Turquie, que le fait de boire – ou de ne pas boire. C’est que l’alcool réunit autant qu’il sépare. Il réunit, et l’on pense, a maxima, au rituel alévi où le partage de l’alcool (dem) tient encore une fonction sacrée (à l’instar des premiers chrétiens) : l’alcool comme communion. Il sépare, on n’en doute pas, dans un pays à majorité musulmane, mais dans des modalités toujours plus complexes qu’une opposition binaire musulman/non-musulman (le rituel alévi l’illustre bien).
  • Axe Commerce

    AXE COMMERCE

    Présentation

    On observe en Turquie depuis les années 1980, une très grande diversification des formes de commerces se manifestant par une recomposition de l’offre et à des mutations de l’espace marchand. Si la concurrence exacerbée raréfie le tissu des petites entreprises individuelles au profit des grandes enseignes au capital plus solide, reste une tendance de fond particulièrement flagrante : la complémentarité des pratiques d’échanges. La résistance, parfois par des stratégies microscopiques et très personnalisées, est aussi un des aspects de cette recomposition de l’offre marchande.

    L’espace marchand stambouliote est, à cet égard, particulièrement emblématique de ces évolutions. Ce bassin de plus de treize millions et demi de consommateurs (auxquels s’ajoutent les neuf millions et demi de touristes annuels (chiffre de 2011)) est au sein d’un territoire urbain en forte croissance où les emprises commerciales se diffusent à grande vitesse. Les malls, (alış-veriş merkezi (AVM) en turc) constituent même des outils d’aménagement du territoire privilégiés des projets urbains développés en périphérie de la ville essentiellement. Supports du marketing urbain, ils sont très souvent associés aux projets résidentiels ou mixtes dont ils constituent parfois le fer de lance. Ainsi, aux petits commerces (épiciers, vendeurs de fruits…), vendeurs ambulants et marchés fermés ou ouverts se sont ajoutées des formes variées d’espaces de consommation ; les centres commerciaux (dont le premier, Galleria,a été inauguré en 1988), les supermarchés et hypermarchés (arrivée de Carrefour en 1993 sur la rive asiatique), les surfaces spécialisées (Bauhaus, enseigne spécialisée dans le bricolage implantée en 1996 à côté du premier Carrefour), marques discount, enseignes franchisées, petits formats des grandes marques tels Carrefour Express

    Ce sont ces évolutions, leurs conséquences sur la fabrique urbaine et sur les pratiques de consommation auxquelles l’axe s’intéresse.

    {tab=Thématiques de l'axe}

    • Mutations de l’espace marchand
    • Commerce, commerçant et quartier
    • La figure sociale de l’esnaf
    • Évolution, transmission des professions
    • Monnaie et échanges
    • Évolution des pratiques de consommation

     {tab=Chercheurs}

    Yoann Morvan (Chargé de recherche CNRS 2ème classe, section 38, IDEMEC)
    Aziliz Pierre (Doctorante en anthropologie urbaine, EHESS)

    {tab=Orientation bibliographique}

    Aziliz Pierre, "Le commerce : Un objet d'étude multiforme et pluridisciplinaire", Dipnot, 28 février 2013 [En ligne] http://dipnot.hypotheses.org/586

    {/tabs}

  • Axes de recherche des études contemporaines 2017

    Le pôle d’études contemporaines rassemble des recherches sur la Turquie contemporaine définie de manière large - de la fin de l’Empire ottoman à nos jours. Il regroupe des chercheurs issus de différentes disciplines (histoire, anthropologie, science politique, sociologie, géographie, démographie) autour de problématiques communes qui constituent ses axes de travail : 

    La recherche du pôle s’inscrit également dans les axes transversaux de l’IFEA :

    Le pôle est actuellement dirigé par Sümbül Kaya, pensionnaire scientifique à l’IFEA depuis janvier 2017 et composé de plusieurs chercheurs, doctorants et post-doctorants 

    {tab=Sümbül Kaya}

    Sümbül Kaya est politiste, responsable de l'OVIPOT et du pôle Études contemporaines de l'IFEA depuis janvier 2017. Elle travaille sur la socialisation politique des jeunes, sur l'armée et plus généralement sur la sociologie politique de la Turquie
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Clémence Scalbert-Yücel}

    scalbert-yucelClémence Scalbert-Yücel est géographe, responsable de l'OVIPOT et du pôle Études contemporaines de l'IFEA de septembre 2014 à décembre 2016. Elle travaille sur les politiques linguistiques et culturelles, la fabrique patrimoniale et les questions minoritaires.
     Page personnelle

    {tab=Jean-François Pérouse}

    jfpJean-François Pérouse est géographe. Il travaille sur la Turquie contemporaine au travers ses dynamiques urbaines. Il assure la direction de l'IFEA depuis septembre 2012.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.  
    Page personnelle

    {tab=Adeline Braux}

    photo abraux

    Adeline Braux a été responsable de l'Observatoire du Caucase de janvier 2014 à août 2106. Spécialiste des migrations, du droit des réfugiés et du phénomène de diasporas dans l'espace post-soviétique, elle s'inscrit dans l'axe Migrations et Mobilités.
     Page personnelle

    {tab=Elif Aksaz}

    Elif Aksaz est sociologue, elle enseigne la sociologie des migrations à l'Université Galatasaray. Elle coordonne l'axe Migrations et Mobilités (AMiMo) et travaille sur les questions relatives aux migrations, la sociabilité, le mariage et la parenté
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
     Page personnelle

    {tab=Ayşe Akyürek}

    Ayşe Akyürek effectue sa thèse de doctorat en anthropologie à l'EPHE sous la direction de Thierry Zarcone sur l'intégration de la femme aux fonctions de neyzen et semazen mévlévie au sein de la Turquie moderne. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2014 via le dispositif d'Aide à la mobilité.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    {tab=Kristen Biehl}

    kristenKristen Biehl is a PhD candidate at the Institute of Social and Cultural Anthropology and the Centre on Migration, Policy and Society (COMPAS), the University of Oxford and doctoral fellow at the Max Planck Institute for the Study of Religious and Ethnic Diversity (MPI MMG) in Göttingen. Her doctoral research focuses on migration, diversification and urban spatial transformation in Kumkapı, Istanbul. She is currently a visiting scholar at IFEA, and is actively involved in the works of AMiMo research programme.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
     Page personnelle

    {tab=Julien Boucly}

    Julien Boucly effectue sa thèse de doctorat à l'EHESS sous la direction de Nathalie Clayer sur les politiques patrimoniales à Diayrbakır. Il a rejoint l'IFEA en octobre 2015 via le dispositif d'Aide à la mobilité. Il co-anime l'OUI avec Helin Karaman et est activement impliqué dans les axes Patrimoines anatoliens et Processus culturels contemporains.

    {tab=Helin Karaman}

    Helin Karaman effectue sa thèse en sociologie à l'EHESS sous la direction de Nilüfer Göle sur la normalisation des espaces publics à Istanbul depuis les années 1980. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2015 où elle co-anime l'OUI avec Julien BOucly.

    {tab=Anouck Côrte-Réal}

    Anouck Côrte-Réal est post-doctorante à l'IFEA où elle coordonne le projet TRANSFAIRE et anime l'axe Libéralisation.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Jean-François Polo}
    Jean-François Polo est politologue, en délégation à l'Université Galatasaray. Il travaille sur la diplomatie sportive et est impliqué dans le projet TRANSFAIRE en tant que chercheur associé.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Claire Visier}
    Claire Visier est politologue, titulaire d'une bourse de recherche Marie Curie (Université Bilgi). Elle travaille sur les dispositifs de financement de projets européens dans le cadre de la pré-adhésion de la Turquie à l'UE. Elle est impliquée dans le projet TRANSFAIRE et anime avec Clémence Scalbert-Yücel le séminaire de recherche à destination des doctorants.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. Page personnelle

    {tab=Lydia Zeghmar}
    Lydia Zeghmar effectue sa thèse de doctorat en anthropologie à Paris-10 sous la direction de Michael Houseman sur l'invention d'une tradition nationale, les modalités de transmission d'une éthique par l'exemple d'une communauté folklorique. Elle a rejoint l'IFEA en octobre 2014 via le dispositif d'Aide à la mobilité.
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    {/tabs}

    Ce pôle de recherche s’appuie sur deux observatoires : Observatoire Urbain d’Istanbul (OUI) et l'Observatoire de la Vie Politique turque (OVIPOT). La mission des observatoires est d’accumuler et de mettre à disposition les sources primaires de la recherche, tout en accueillant des stagiaires et chercheurs de passage.

    Le pôle Études contemporaines est impliqué activement dans la publication de l'European Journal of Turkish Studies via ses membres présents dans le comité de rédaction de la revue.

    {tab=Circulations et Migrations}

     L’axe s’articule autour de l’étude des circulations des pratiques et des savoirs d’une part, et des mobilités et migrations d’autre part. Cet axe, s’inscrivant dans une approche délibérément pluridisciplinaire, sort de l’analyse des catégories et des typologies établies pour travailler à une réflexion sur la globalisation, les phénomènes circulatoires et les dynamiques migratoires.

    En 2015-2016, l’axe organise deux séminaire : le séminaire TRANSFAIRE et le séminaire Migration (AMIMO Working Papers Seminar Series)

    Thématiques de recherche et Projets en cours

    • ANR TRANSFAIRE logo-transfaire

    Cet axe est lié au Projet ANR (2013-2016) “Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-)ottomane” (acronyme  “TRANSFAIRE”), dans le cadre du programme GLOB 2012 “Métamorphoses des sociétés  –  Globalisation et gouvernance”. Il est dirigé par Marc Aymes (CNRS, CETOBAC) et coordonné, à Istanbul, par Anouck Corte-Real, chercheure post-doc.

    À l’encontre des travaux qui analysent la mise en circulation de pratiques, d’instruments, de normes et de savoirs comme étape subséquente à leur production localisée, le projet Transfaire vise à étudier les instruments techniques et symboliques produits et reproduits par la circulation.
    L’ANR TRANSFAIRE organise un séminaire de recherche à Paris (CETOBAC- EHESS) et à Istanbul (IFEA).

    • AMiMo (Axe Migrations et Mobilités) AMiMo


    L’Axe Migrations et Mobilités (AMiMo)est ancré dans une tradition de recherches menées à l’IFEA, notamment au sein du pôle d’études contemporaines, de l’Observatoire Urbain d’Istanbulet de lObservatoire du Caucase.L’AMiMo fédère des chercheurs en sciences sociales qui étudient les phénomènes migratoires et de mobilités en relation avec la Turquie et le Caucase.

    En 2015-2016, l’AMiMo organise un seminaire de recherche (AMIMO Working Papers Seminar). 

    L'équipe de l'IFEA est aussi engagée dans le projet ANR LAJEH dont l'objectif est d'approfondir la connaissance des migrations au Moyen Orient en analysant les flux actuels de réfugiés dans leur contexte historique et régional.

    {tab=Territoires}

     Cet axe vise à analyser  la fabrique politique, scientifique et imaginaire des territoires d’une part, la territorialisation des dynamiques sociales et politiques d’autre part. Cet axe s’inscrit dans une tradition de recherche à l’IFEA, notamment autour de l’Observatoire Urbain d'Istanbul fondé fin 1988. La recherche, loin de se limiter aux territoires de la métropole stambouliote, s’intéresse également auxterritoires en région.

    Thématiques de recherche et Projets en cours

    L’objectif de ce projet ANR est de mieux comprendre la manière dont se fabriquent les marges urbaines et les processus d’intégration et d’exclusion dont elles sont l’objet, dans le pourtour méditerranéen. 

    Cette thématique de recherche a été lancée avec un financement duFonds d’Alembert en octobre 2012 et continue autour de collaborations variées notamment avec le séminaire Medi-Lev (INALCO/EFA/LAU-Ehess/IFEA) et le programme MEDITER (Paris-VIII-Claudia Moatti), sur les sciences sociales de la Méditerranée. 

    • Les territoires du politique

    Dans un pays dont la formation en tant qu’État-Nation-Territoire est aussi récente, théâtre de mobilisations politiques à caractère régionaliste, les débats sur la gestion politique du territoire continuent à être vifs. La régionalisation statistique ou la mise en place d’Agences (Régionales) de Développement dans les années 2000 ont contribué à initier d’autres manières d’aborder le territoire national. Les chercheurs de l’IFEA, au sein notamment de l’Observatoire de la Vie Politique et de l’Observatoire Urbain d’Istanbul, ou encore dans le cadre de l’ANR TRANSFAIRE, s’intéressent à l’émergence des pouvoirs politiques locaux, la territorialisation des politiques publiques, ou encore aux rapports entre acteurs publics et acteurs privés dans la gouvernance urbaine et territoriale.

    L’IFEA est aussi engagé dans un programme dénommé « Le gouvernement des grandes métropoles » porté par la « Chaire Ville » de l’École des Ponts et Chaussées (Dominique Lorrain).

    Kristen Biehl, Oxford U. (COMPAS), Max-Planck Fellow

    {tab=Processus culturels}

    Les recherches collectives ou individuelles rassemblées dans l'axe  Processus culturels contemporains entendent analyser les processus culturels contemporains en Turquie dans toute leur complexité et dans un contexte de globalisation. Ce faisant, elles dépassent les oppositions souvent invoquées telles que par exemple modernité-tradition ; sécularisme-religiosité ; culture-politique ; et ré-explorent certaines thématiques centrales des études sur la Turquie, telle que le folklore, la religiosité, le genre, ou les politiques culturelles dans des perspectives neuves au-delà notamment de la perspective de construction nationale ou identitaires.

    Trois projets sont actuellement en cours :

    {tab=Médias}

     Deux projets en cours sont à mettre au crédit de cet axe qui interroge les logiques, fabriques et réceptions des productions médiatiques en Turquie et dans la région

    {tab=Libéralisation}

     Libéralisation et politique sécuritaire

    Après plus de vingt ans d’économie fermée, la libéralisation et  l’internationalisation de l’économie turque observées depuis 1980 ont profondément bouleversé le paysage national économique. L’adhésion en 1995 de la Turquie à l’ douanière a marqué en particulier son intégration dans l’espace (économique) européen sans pour autant effacer toutes les divergences économiques et politiques. Ces processus complexes ont abouti notamment à une diversification et hybridation des pratiques de financement, de production, d’échanges et de consommation, devançant parfois les structures légales.
    Dans ce contexte, les chercheurs du pôle d’études contemporaines s’intéressent aux effets politiques et sociaux de cette interpénétration croissante de la Turquie par le biais de l’économie.
     
    La recherche est développée notamment dans le cadre de l’OVIPOT et de l’OUI et s’articule autour des thèmes suivants :

    • la circulation et transformation du pouvoir à travers l’économie
    • la reconfiguration de la fabrique urbaine stambouliote à partir de pratiques marchandes et économiques 
    • la recomposition de l’État turc par le prisme des privatisations
    • les liens complexes entre la libéralisation politique, la libéralisation économique et la formation de politiques sécuritaires

    {tab=Relations extérieures}

       Projet actuellement en cours:

    Coordination : Yohanan Benhaim etArthur Quesnay 

    Partenaires

    IFPOhttp://www.ifporient.org/
    Université d'Exeter
    http://www.exeter.ac.uk/
    Université Aix-Marseille- CERIChttp://www.ceric-aix.univ-cezanne.fr/ 

    {/tabs}

    {tab=Dipnot}

    Dipnot est le blog des chercheurs de l'IFEA. Y sont proposés des analyses, comptes-rendus de lecture et réflexions en lien avec l'actualité.

    dipnot mini 

     

    Quelques remarques sur l'évolution régionale de l'emploi déclaré entre 2013 et 2014À partir des données récemment fournies par le TÜİK – transformées en cartes par Pascal Lebouteiller – on peut esquisser une brève analyse de l’évolution régionale... http://dipnot.hypotheses.org/1069


    Vahdet, une unification sous le signe de la différence ?Servant manifestement la reconfiguration en cours, « par le haut », du champ de la presse turque, l’arrivée du quotidien Vahdet marque aussi une étape... http://dipnot.hypotheses.org/1054


    Religion, Contention & State Power beyond TurkeyLet me start with a confession of sorts. I am a Dutch post-doc researcher that almost ten years ago stumbled, while living in Damascus... http://dipnot.hypotheses.org/971


    Lieux et milieux du Kurban Bayramı. Retours sur un terrain exploratoire à IstanbulLe séjour de recherche réalisé à Istanbul en amont, pendant et en aval de la « fête du sacrifice » (kurban bayramı, 4-7 octobre 2014) s’inscrit dans un projet de recherche... http://dipnot.hypotheses.org/889


    De la difficulté d’être une ONG ou une association en AzerbaïdjanL’apparence policée du régime azerbaïdjanais s’est fissurée à l’occasion du discours prononcé par le Président Aliyev au Parlement européen... http://dipnot.hypotheses.org/806


    La catastrophe de Soma-Eynez (Manisa, Égée) du 13 mai 2014 : la conséquence inévitable d’un productivisme aveugle ? Le discours du Premier ministre du 14 mai 2014 vers 16 h – soit près de 24 heures après l’accident – a plus visé... http://dipnot.hypotheses.org/739


     Le marché du gaz naturel : vers une libéralisation totale ?Le subventionnement du gaz comme frein à la libéralisation complète du marché Lorsqu’en 2001, la loi n°4646 sur le marché du gaz fut votée, l’objectif visait... http://dipnot.hypotheses.org/489


    Mise en perspective des évolutions du marché domestique du gaz naturel en Turquie depuis 2001Malgré la clémence saisonnière dont jouissent les habitants d’Istanbul ces derniers jours, les hivers sont chaque année... http://dipnot.hypotheses.org/479


    D’une bibliographie à l’autre… À propos du dernier “dossier de l’IFEA” Le 11 février 2014 était mis en ligne le numéro 21 de la série “la Turquie aujourd’hui” des dossiers de l’IFEA. Intitulé Istanbul bibliography 2000-2013, cet épais dossier... http://dipnot.hypotheses.org/470


    “Après les élections locales du 30 mars 2014, 16 000 villages vont être rayés de la carte” C’est ainsi qu’Ali Ekber Yıldırım, le chroniqueur des questions agricoles du quotidien économique “Dünya”, titre son papier en date du 14 janvier... http://dipnot.hypotheses.org/464


    Note de lecture : Écrivains de Turquie. Sur les rives du soleilÉcrivains de Turquie. Sur les rives du soleil est une anthologie d’écrivains turcs contemporains éditée par la maison d’édition Galaade1. Créée en 2005 par... http://dipnot.hypotheses.org/435


    Une nouvelle revue dans le champ de l’urbain, de l’archéologie à l’architecture : TAÇ (premier numéro Octobre-Décembre 2013) On connaît la fondation TAÇ (Türkiye Anıt Çevre Turizm Değerlerini Koruma Vakfı), vieille institution dédiée à la protection du patrimoine “naturel et culturel”, créée en avril 1976 sous l’égide... http://dipnot.hypotheses.org/427


    Compte rendu de lecture : Özcan Yılmaz – La formation de la nation kurde en Turquie L’ouvrage de Özcan Yılmaz intitulé La formation de la nation kurde en Turquie est le résultat de son travail de doctorat qu’il a effectué sous la direction... http://dipnot.hypotheses.org/420


    Les « Jardins de l’Hevsel » : patrimonialisation ou urbanisation ?Les jardins de l’Hevsel à Diyarbakır viennent d’être admis, avec le centre historique et ses murailles, sur la liste indicative du patrimoine de l’UNESCO par le Ministère turc... http://dipnot.hypotheses.org/403


    İki deniz arası – Une marche pour la villeÀ l’heure des Grands Travaux (l’inauguration du Marmaray s’est faite le 29 octobre 2013) qui symbolisent la course effrénée à l’internationalisation et l’hypermétropolisation... http://dipnot.hypotheses.org/370


    Compte-rendu de lecture Dilek Yankaya – La nouvelle bourgeoisie islamiqueLe livre de Dilek Yankaya est issu de son récent travail de doctorat dirigé par Nilüfer Göle. L’ouvrage part d’un fait dont on entend beaucoup parler... http://dipnot.hypotheses.org/364


    Cartographie de l’installation des centrales hydroélectriques en TurquieAfin de réduire ses importations d’énergie fossile qui pèsent de plus en plus lourdement dans sa balance commerciale extérieure et d’accompagner la demande croissante... http://dipnot.hypotheses.org/344


    Note de lecture. Migration around Turkey: Old Phenomena, New Research Le programme de recherche Migration Research Center at Koç University (MiReKoc), établi en 2004 avec la collaboration de la fondation suisse the Foundation for Population, Migration...http://dipnot.hypotheses.org/325


    Selam ou la mise en scène de l'action du mouvement de Fethullah Gülen à l'étranger « L’homme blanc peut-il être bon ? » se demande au début du film un enfant sénégalais face à l’indifférence des Occidentaux. C’est à cette question que le film Selam...http://dipnot.hypotheses.org/280


    La possibilité d'une paix. Le "processus de paix" en Turquie : quelques publications à signaler Ce qu’il est convenu depuis la fin de l’année 2012 d’appeler le “processus de paix” (barış süreci) et qui s’est traduit par le retrait des éléments armés...http://dipnot.hypotheses.org/271


    Compte Rendu de Séminaire « Perceptions des migrants internationaux en Turquie » Le 12 avril 2013 s'est tenu à l'université de Bilgi un séminaire portant sur la perception des migrations et des migrants internationaux en Turquie. Organisée en partenariat...http://dipnot.hypotheses.org/249


    Les variations régionales du taux de fécondité en 2010/Regional variations of the fertility rate in 2010 On sait le caractère politiquement sensible des questions démographiques dans la Turquie actuelle. Le pouvoir politique s'en saisit fréquemment à travers des déclarations...http://dipnot.hypotheses.org/208


    Televizyon dizileri kentsel dönüşümü sahiplenince.. « kayıp şehir »? Televizyon dizileri yoluyla mahalle olgusunu simgesel olarak yeniden şekillendirmeye ve bu dizilerin yeni gözde konusu olan İstanbul'un...http://dipnot.hypotheses.org/193
    Quand les séries télévisées s'emparent de la transformation urbaine... Ville perdue ? Pour la dernière fois, le 26 mars 2013, a été diffusé sur la chaîne Kanal D un épisode du feuilleton télévisé turc « ville perdue » (Kayıp şehir)...http://dipnot.hypotheses.org/184


    Jérome Cler – Turquie. Cérémonie de Djem Bektashi – La tradition d'Abdal Musa À la fois liturgie commémorant les récits fondateurs de la foi des bektashis et agape fraternelle réunissant toute la communauté, la cérémonie...http://dipnot.hypotheses.org/173


    Recherche et photographie Évolutions politiques, identité nationale, conflits sociaux, mythes collectifs... Nombreux sont les photographes...http://dipnot.hypotheses.org/165


    Les nouveaux horizons d'influence de la Turquie à travers l'indicateur des liaisons aériennes À l'heure où l'appel d'offre pour la construction du troisième aéroport international d'Istanbul...http://dipnot.hypotheses.org/45


    L'évolution depuis 2002 des investissements directs turcs à l'étranger : un indicateur de rayonnement à suivre Si l'habitude est grande d'étudier la Turquie comme un pays-cible pour les investissements directs étrangers (IDE)...http://dipnot.hypotheses.org/41


    La création de 13 nouvelles municipalités métropolitaines en Turquie par la modification de la loi n.5779 ou le triomphe écrasant de l'urbain dans l'ordre de gestion territoriale Le 11 novembre 2012 la Grande Assemblée Nationale de Turquie a finalement – après des débats très houleux...http://dipnot.hypotheses.org/37

    {tab=Bibliothèque}
    La bibliothèque de l'IFEA met chaque mois en avant une sélection d'ouvrages autour d'un thème (qu'il s'agisse de villes, de questions brûlantes, de problématiques en lien avec notre programmation scientifique, ou de la mise en valeur d'auteurs emblématiques pour nos disciplines ou ayant imprimé leur marque dans l'histoire de l'institution....).

    La Turquie et l' européenneMars 2015 Sans être exhaustive sur ce thème, la bibliothèque de l’IFEA reflète bien la production scientifique sur les questions Turquie-Europe et ses évolutions... http://dipnot.hypotheses.org/983
    La Méditerranée dans les sciences sociales et humaines turques : une discrète nouvelle venue ?
    Février 2015 La question de la Méditerranée “vue de Turquie” continue à nous préoccuper. Après le cycle de conférences... http://dipnot.hypotheses.org/981
    Planification régionale et territoriale en Turquie
    Décembre 2014 Le dernier et dixième « Plan quinquennal de développement » (Kalkınma Planı) – qui concerne la période 2014-2018 – a été rendu public au printemps... http://dipnot.hypotheses.org/911
    Autour de la relation Turquie-Azerbaïdjan
    Octobre 2014 La relation de proximité qu’entretiennent l’Azerbaïdjan et la Turquie se manifeste dans bien des domaines... http://dipnot.hypotheses.org/874
    La Turquie et ses voisins syrien et irakien
    Juin 2014 Les frontières tracées à l’issue de la signature du traité de Lausanne en 1923 ont...http://dipnot.hypotheses.org/769Tour d'horizon des Études culturellesMars 2014 La notion de « culture », plutôt que de désigner un panthéon de références doit se définir comme « les manières de vivre... Présentoir
    Une production audiovisuelle turque sous contraintes multiples : l’Histoire, l’audience, le marché, le
    politique
    Décembre 2013 En l’espace d’une vingtaine d’années le paysage audiovisuel turc (PAT) a considérablement évolué...
    Présentoir
    Marges urbaines, par-delà centre et périphérie Octobre 2013 Compte tenu du développement effréné et inégal de l’organisme urbain stambouliote, il paraît difficile...Présentoir
    Le commerce, un objet d'étude pluridisciplinaire Mars 2013 « Les clients continuent à venir chez moi car chez DIA, on fait passer les produits... Présentoir
    Politique étrangère de la Turquie Janvier 2013 Formée d’après la formule  d’Atatürk “paix à l’intérieur, paix à l’extérieu...Présentoir
    Trabzon Décembre 2012 Nous présentions le mois dernier Kayseri, la ville aux quatre universités (dont deux...Présentoir
    Kayseri À partir de ce mois de novembre 2012, le présentoir de la bibliothèque de l'IFEA sera désormais péri... Présentoir

    {/tabs}

  • Axes transversaux de recherche

    Les axes de recherche transdisciplinaires à l'IFEA s'appuient sur le plus petit mais puissant dénominateur commun qu'est le territoire turc dans toute son ampleur, ainsi que ses langues. Ces axes transversaux – qui fondent en partie l’identité et la spécificité de l’équipe - sont listés ci-dessous de manière synthétique et sont matérialisés par les travaux et rencontres scientifiques inscrites au programme de l'institut.

    • Patrimoines anatoliens : construction, définition, catégorisation et modes de gestion du patrimoine. 

    •  Faire Méditerranée : comment la Méditerranée est-elle perçue en Turquie ? Sur quoi s'appuie le sentiment d'appartenance méditerranéen ? Les enjeux environnementaux ou patrimoniaux participent-ils à l'éveil d'une conscience méditerranéenne ?

    •  Environnement : comprendre les mécanismes de légitimation des grands projets d’infrastructures (énergétiques, de transports, etc.) impulsés par le gouvernement turc, présentés comme la matérialisation des progrès techniques et économiques du pays et analyser de quelle manière ils entrent en conflit avec d’autres répertoire de légitimation (conservation, protection, etc.).

    • Voix des diasporas anatoliennes de France: mémoires et trajectoires croisées: Une collaboration IFI/IFEA couvrant la période 2013-2016. L’objectif est de montrer à un public turc, au travers d'une série de rencontres, qu’il peut être intéressant de porter le regard sur la diaspora anatolienne de France, ensemble pluriel qui ne peut être réduit aux caricatures qui en sont parfois faites. Les mémoires croisées, proches, de France – c’est là notre postulat - peuvent permettre de reconstruire les mémoires communes anatoliennes, plus éloignées.
  • Ayşegül Cankat - Le mythe du patrimoine minoritaire : 20/04/2011

    Séminaire "Mémoires et mobilités urbaines"
    Mercredi 20 avril 2011 à 18h à l’IFEA

    Ayşegül Cankat (École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble)
    "Le mythe du patrimoine minoritaire"
    Intervention en français.
  • B. Fliche - Clivage des habitus et production des champs sociaux : l'exemple de l'esthétique anatolienne en Turquie

    algerie socioBenoît Fliche, « Clivage des habitus et production des champs sociaux : l'exemple de l'esthétique anatolienne en Turquie », in Kamel Chachoua (dir.), L'Algérie sociologique, Hommage à Pierre Bourdieu, Alger CNRPAH, p.193-207.

    Cet article se propose de montrer que le clivage interindividuel des habitus au sein des groupes sociaux, tel que théorisé par Lahire dans La culture des individus, se retrouve en Turquie. De là naissent des tensions et des dynamiques culturelles qui, s'appuyant sur des logiques de distinction, conduisent à des transformations centrales des habitus au niveau des groupes sociaux, pouvant conduire à la formation de nouveaux champs sociaux.

  • B. Fliche - H. Bayard-Çan (dir.) "Turquie. De l'État à l'intime" Ethnologie française 44|2 2014

    B. Fliche - H. Bayard-Çan (dir.) "Turquie. De l'État à l'intime" Ethnologie française Vol. 44-2 (2014) http://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise.htm
     
    Marqué par la diversité de ses populations, "l'Empire de la différence" a connu un long XIXe siècle qui s'arrête en 1923, à l'avènement de la République. Obsédée par la quête d'une homogénéité territoriale, elle demande à l'anthropologie de construire la Turquie dans la continuité du discours nationaliste des Jeunes Turcs. Les années 1960 et 1970, comme les deux coups d'État, accroissent la méfiance publique vis-à-vis de la discipline. Toute évocation de la différence est soupçonné de séparatisme, de sorte que ce sont surtout des chercheurs étrangers, ou travaillant hors de la Turquie, notamment aux États-Unis, en Angleterre ou en France, qui ont pu mener des travaux. Il a fallu attendre les années 1980 pour que puisse s'écrire une anthropologie soucieuse de rendre compte de la différence, sans volonté de la réduire. Aujourd'hui dénationalisée, mais très vive politiquement, l'anthropologie en Turquie peine à voir émerger uen anthropologie de la Turquie qui reste très éclatée.
    Reflet de cette situation, De l'État à l'intime se focalise sur l'État et la chose publique, pour arriver aux questions de l'intime, tout en montrant les relations étroites qui unissent ces deux pôles. Les politiques publiques occupent ici une place centrale, qu'il s'agisse des réformes menées par le gouvernement dans les domaines de la santé, de l'agriculture, du logement, de l'aménagement territorial, ou encore des récentes politiques sociales concernant les femmes, les enfants ou les anciens combattants. Dans le contexte de l'islamisation progressive de la société, liée à la présence au pouvoir depuis plus de dix ans du parti conservateur religieux AKP, la question des femmes et de l'identité, notamment religieuse, au cœur des réflexions sur la construction du lien social, est traitée dans plusieurs articles.
  • B. Fliche - Le mauvais oeil, l’angoisse et l’autre

    B. Fliche - Le mauvais oeil, l’angoisse et l’autre in La Célibataire 24 Qu'y a-t-il à attendre d'une psychanalyse ?, EDK, Paris 07/2012

  • B. Fliche - Les frontières de l'"orthodoxie" et l'"hétérodoxie" : türbe et églises à Istanbul

    Benoît Fliche, Les frontières de l'"orthodoxie" et l'"hétérodoxie" : türbe et églises à Istanbul in Religion and boundaries. Studies from the Balkans, Eastern Europe and Turkey, Galia Valtchinova (ed.), Istanbul, Isis press, 2010 388 p. - ISBN 978-975-428-412-6

  • B. Fliche - Participating without converting: the case of Muslims attending St Anthony's church in Istanbul

    Benoit Fliche, "Participating without converting: the case of Muslims attending St Anthony's church in Istanbul", Religious Conversions in the Mediterranean World [Islam and Nationalism], Nadia Marzouki and Olivier Roy (eds), Palgrave Macmillan, August 2013 p. 162-174 ISBN: 978-1-137-00488-8

  • B. Fliche - Retour sur la question de l'émigration en Turquie : Une analyse des propositions au départ dans un village d'Anatolie centrale

    Benoît Fliche, « Retour sur la question de l'émigration en Turquie : Une analyse des propositions au départ dans un village d'Anatolie centrale » in Kamel Chachoua (dir) , L'émigration Algérienne en France, Un cas Exemplaire, Hommage à Abdelmalek Sayad (1933-1998), Alger, CNRPAH, 2012, pp139-152.

  • B. Fliche : « Bizim Mehmet » : loi patronymique famille et homonymie en Anatolie centrale

    Benoît Fliche : « Bizim Mehmet » : loi patronymique, famille et homonymie en Anatolie centrale in Politiques du nom : la réforme des noms propres en Turquie et ses enjeux Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine2013/2 (n° 60-2) p. 106-126
  • B. Fliche : La « fausse morte » et le fonctionnaire: ethnographie d'une exfoliation

    Benoît Fliche La « fausse morte » et le fonctionnaire: ethnographie d'une exfoliation in M. Aymes, B. Gourisse, É. Massicard (dir.), L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, 2014. p.361-374

  • B. Fliche Ethnographie d'une pratique de l'indifférence. Les écritures votives de l'église Saint Antoine à Istanbul

    Benoît Fliche, "Ethnographie d'une pratique de l'indifférence. Les écritures votives de l'église Saint Antoine à Istanbul" in B. Fliche, H. Bayard-Çan (dir.) Turquie. De l'État à l'intime, Ethnologie française Vol 44-2 (2014) 319-330

  • B. Fliche N. Clayer A. Papas - L'autorité religieuse et ses limites en terres d'islam

    B. Fliche N. Clayer A. Papas (dir.) - L'autorité religieuse et ses limites en terres d'islam, [Social, Economic and Political Studies of the Middle East and Asia 110], Leiden, Brill, 2013 x, 278p ISBN 9789004244528

  • BAKOU - Étienne Peyrat - La foire commerciale de Bakou (1922-1929) : un "avant-poste" du communisme en Orient ? : 5/12/2012

    Dans le cadre du séminaire "Différences et partages" proposé par l'Observatoire du Caucase à Bakou et l'Institut Français
    Étienne Peyrat, doctorant au Centre d'histoire de Sciences-Po (CHSP), Paris
    présentera une conférence intitulée
    "La foire commerciale de Bakou (1922-1929) : un "avant-poste" du communisme en Orient ?"
    mercredi 5 décembre 2012 à 18h à l'Institut Français à Bakou
  • Basile Khoury - Le congrès arabe de 1913 à Paris - 02/04/2013

    Basile Khoury (docteur en histoire de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth)
    Le congrès arabe de 1913 à Paris
    mardi 2 avril 2013 à 18h à l'IFEA

    Intervention en français

    L’idée de donner à la question arabe plus d’envergure avait germé dans la pensée des universitaires syriens, qui s’étaient regroupés en un parti qu’ils appelèrent «Jeune-Arabe». Ils eurent l’idée d’organiser une conférence dans un cadre géographique démocratique et neutre. Dans la préparation de ce projet, ils furent soutenus essentiellement par le «Parti de la Décentralisation Administrative Ottomane» et par le «Club de réformes de Beyrouth». Ils rédigèrent une convocation à un congrès panarabe, en juin 1913. La conférence traitera des préparations du congrès, de ses revendications et de sa relation avec le « Comité Union et progrès ».

  • Berna EKAL

    Doctorante en Anthropologie sociale et ethnologie (EHESS)

    Thèse : Anthropologie des discours sur la violence contre les femmes et des centres d'accueil pour femmes violentées en Turquie

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

     

  • Bertrand Badie et İlber Ortaylı - Çok Taraflılığın Krizi : 07/05/2009

    Çok Taraflılığın Krizi : Conférence de Bertrand Badie et İlber Ortaylı,

    avec la modération de Jean Marcou

    Jeudi 7 mai 2009 de 18h à 20h, au Musée de Pera (Meşrutiyet caddesi No. 65 34433 Tepebaşı Beyoğlu)
    Bertrand Badie est professeur de Sciences Politiques à Sciences Po Paris.
    İlber Ortaylı est professeur d'histoire et président du Musée de Topkapı.
    Jean Marcou, est professeur de droit public et responsable de l'OVIPOT  à l'IFEA.

    Cette conférence est organisée conjointement par l'Université de Bilgi d'Istanbul, l'Institut Français d'Etudes Anatoliennes et le Musée de Pera, dans le cadre du projet INTERACT etavec le soutien de la Commission Européenne.

  • Beyond soft power: The stakes and configurations of the influence of contemporary Turkey in the world : 8-9/1/14

    sticker soft power

    PRACTICAL INFORMATIONS :    

    Language : English                     
    Place : IFEA / Conference room                  
    Contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    This worshop benefited from a support of the French National Agency of Research (ANR) with the reference ANR-12-GLOB-003, "Matières à transfaire. Espaces-temps d'une globalisation (post-) ottomane"

    PROGRAM :    

    DAY 1 /  January 08th 2014

    09:00   Opening to the public                 
    09:30   Opening of the workshop by : Élise MASSICARD / CNRS - IFEA       
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/01_Elise_Massicard{/mp3}
                                         
    ////////   1st PANEL :  Private actors producing and receiving Turkish soft power : relationships to the Turkish state
                                         
    10:00    Moderator : Talha KÖSE / Istanbul Şehir University  
    10:05    Charly DELMAS TSAFACK / International relations institute of Cameroon : 
                “The Amity International school network in Cameroon
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/02_Charly_Delmas_Tsafack{/mp3}
     
    10:30    Jan MUŚ / Center for Eastern Studies -
                Catholic University of Lublin - Warsaw School of Social Science and Humanities :
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/03_ Jan_Mus{/mp3}
     
    10:55    coffee break          
    11:10    Merve ÖZDEMIRKIRAN / Sciences Po Paris – CERI :
                "The rising role of businessmen in Turkish Foreign policy:
                case of Turkey’s influence in Iraqi Kurdish Regional Government’s State Building process"
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/04_Merve_Ozdemirkiran {/mp3}
     
    11:35    Moderator’s speech                
    11:45    Questions of the public         
    12:15    Lunch break
                                         
    ////////   2d PANEL :    Diffusion, circulation and backfires of Turkey’s influence          
                                         
    14:00    Moderator : Zeynep ATALAY  / St. Mary's College of California    
    14:05    Gabrielle ANGEY  / EHESS – IFEA :
                “African students' mobilities in Turkey: A Challenge for the Gülen Movement
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/05_Gabrielle_Angey_b{/mp3}
     
    14:30    Yohanan BENHAIM / Paris 1 University – IFEA :
                
    "The Hizmet Movement as a softpower tool in the Kurdistan Region of Iraq: 
                between foreign policy and domestic politics"
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/06_Yohanan_Benhaim{/mp3}
     
    14:55    Jérémie MOLHO  / Angers University – IFEA :
                Regional networks in an emerging art market area : positionning Istanbul as a Hub
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/07_Jeremie_Molho{/mp3}
     
    15:10    coffee break
    15:25    Elshan MUSTAFAYEV  / Sciences Po Lyon – IFEA :
                Major assets for Turkish diplomacy in the Caucasus and question of the "background"
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/08_Elshan_Mustafayev{/mp3}
     
    15:50    Behar SADRIU / School of Oriental and African Studies – University of London :  
                Networks of Influence: Reconceptualising Soft Power
    16:15    Moderator’s speech      
    16:25    Questions of the public
    17:00    Dinner with the speakers        
                                               

    DAY 2 / January 09th 2014

    09:00   Opening to the public                 
                                         
    ////////   3rd PANEL :  Diversity of the Turkish soft power's vectors                   
                                         
    09:30    Moderator : Ayhan  KAYA / Bilgi University   
    09:35    Kimberley BOWEN ÇOLAKOĞLU / Istanbul Technical University :
                Magnificent Century: Turkish Soap Opera as a Source of Soft Power
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/10_Kimberley_Bowen_Colakoglu{/mp3}
     
    10:00    Janna JABBOUR /Sciences Po – CERI :
                "An illusionary ‘power of seduction’: an assessment of Turkey’s soft power capacity in the Arab World"
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/11_Janna_Jabbour{/mp3}
     
    10:25    coffee break
    10:40    Julien PARIS / EHESS – IFEA  :
                Turkish series exportation market and its counterflow ‘soft power’ effects
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/12_ Julien_Paris{/mp3}
     
    11:05    Jean-Francois POLO / Sciences Po Rennes - CRAPE - Galatasaray University  :
                "Turkish sport diplomacy as a tool for a renewed power ? Success and limits to Turkish “soft power"
    {mp3}julien/Soft_power/mp3/13_Jean_Francois_Polo{/mp3}
     
    11:30    Moderator’s speech      
    11:40    Questions of the public
    12:10    Conclusion by : Kerem ÖKTEM / University of Oxford
    12:45    Lunch break
    15:00    End of the 3rd panel / Round table and synthesis and future plans /
                Discussion of the speakers with the moderators
     

    PRESENTATION

    This project consists in the organization of 3 half-day research workshops on the theme of Turkish political and cultural influence in the world at the French Institute for Anatolian Studies (IFEA) in January 2014. The language used will be English.

    Today Turkey differentiates itself by its growing diplomatic and cultural influence. This influence, even if it is not comparable with that of China or the USA, has been expanding for several decades in the Balkans, the Middle East, Central Asia, even in Africa and is also noticeable in Ankara’s involvement in international organizations. This increasing influence has been highlighted by the Arab Spring, which has created an environment conducive to the idealization of Turkey’s model of governance (the « Turkish model ») and to its promotion by Western powers. Turkey’s attractiveness is also based on its substantial economic development contrasting with the economic crisis European countries are suffering from, and on its increasing cultural presence in the media (notably through the broadcasting of TV shows outside Turkey), especially in neighboring countries who share cultural affinities with Turkey. However, this influence used by Ankara within the framework of a self-promoting discourse has started to be questioned in the past few months due to both regional and domestic developments. Indeed, the degradation of the situation in Syria and in Iraq has limited the influence of Ankara on neighboring actors while the Gezi park demonstrations and its repression are casting doubts on Turkey’s ability to be a source of inspiration for the region.

    How can analytical tools help us characterize today’s Turkey’s influence and its limits? The concept of “soft power” created by Joseph Nye in 1990 was an attempt to theorize mechanisms and conditions of this kind of influence, contesting the idea that war was the only source of power of the nation-states. It was highlighting the use by states of non- coercive means in conflict resolution, in decision-making in the international sphere, or in order to gain economical attractiveness. This concept was widely used in academic research, media, and in the public sphere. Yet, this concept received several types of criticism among which two can be emphasized concerning our case study. Firstly, the core of the concept of “soft power” mainly focuses on the role of the State, in particular because the theory, at the time it was created, applied to the USA. Thus the State is considered as the main actor and beneficiary from such an influence, and makes “soft power” dependent on the ability of the State to use diverse tools in order to expand its influence. This state-centered perspective, in which the State remains the only instigator of the interest of the country, has been strongly criticized. Such an analysis denies both the role and the capacity of private initiative and transnational dynamics to influence international relations. The second criticism addressed to the concept of soft power concerns the consequences of its success: the term “soft power” is now used to characterize tools, practices, or groups of actors through multi or antagonistic meanings. Therefore its interest as a concept would be undermined by its own polysemy.

    The methodological and analytical consequences we could draw from these statements are that such uses of the concept of “soft power” tend to maintain and create shortcuts where the limits between concept and ideology become blurred, where the labelization of a dynamic as “soft power” becomes a political stake, and where analysis, causes and effects, actors and vectors, scales and contexts, theoretical and empirical dimensions are not distinguished. This workshop project intends to answer the need for a redefinition of the concept of “soft power” and its value as an analytical concept. It will also be an opportunity to characterize the different types and modalities of Turkey’s influence, which could lead to the production of new conceptual tools, more adapted to Turkey’s current situation.

    This workshop aims at raising several questions: To what extent is the concept of “soft power” adequate to characterize Turkey’s influence and its weaknesses both on the international stage and towards its neighboring countries? Reciprocally, how can the analysis of the different patterns of Turkey’s influence help us question the concept of “soft power”, and to come up with other notions?In the framework of this workshop, we will propose to explore the influence of Turkey through several axes (which are not exhaustive):

    • The discourse of soft power within Turkish diplomacy and para-diplomacy;
    • State institutions promoting Turkey’s influence abroad;
    • The role of private actors and civil society in Turkish influence abroad;
    • The territorial logics of Turkish soft power: the role of infranational and
    • supranational entities;
    • The economic dimension of Turkish “soft power”;
    • Various instruments of Turkish “soft power”: education, culture, media...;
    • Religion in Turkish foreign policy;
    • Regional and domestic limits of Turkey’s “softpower”
     

    ABSTRACTS :    

    Please click on the titles of the panelists in the program above, or click here to have a full view of the abstracts 

    Click here to download the program in pdf format

      

    SCIENTIFIC AND ORGANIZING COMMITTEE :

    Élise Massicard (CNRS/IFEA/OVIPOT)
    Gabrielle Angey (EHESS/IFEA)
    Julien Paris (EHESS/IFEA)
    Jérémie Molho (Université d’Angers/IFEA)
    Elshan Mustafayev (Sciences Po Grenoble/IFEA) 
    Yohanan Benhaïm (Paris I/IFEA)

  • Bir Allame-i Cihan : Stefanos Yerasimos (1942-2005)

     Edhem Eldem, Ersu Pekin, Aksel Tibet (Eds.), Bir Allame-i Cihan : Stefanos Yerasimos (1942-2005), [İnsan ve Toplum Dizisi] 2 vol. 848p., 978-605-105-093-5 (vol. 1) / 978-605-105-095-9 (vol. 2) / 978-605-105-088-1 (coffret), Istanbul, IFEA - Kitapyayınevi, 2012

    Stéphane Yerasimos, architecte, historien spécialiste de la période byzantine et ottomane, spécialiste en géopolitique, chercheur polyvalent et penseur, est né le 29 janvier 1942 à Istanbul. Après l’école primaire et le collège grec de Zapyon, il a poursuivi ses études en architecture à l’Académie des Beaux-Arts de Mimar Sinan. En 1966, il a suivi un cursus à l’Institut Français d’Urbanisme. Entre 1972 et 2005 il a enseigné à l’Université Paris VIII, d’abord comme assistant au Département d’urbanisme et de géopolitique, puis comme maître de conférence et finalement comme professeur.
    Directeur de l’Institut Français d’Études Anatoliennes de 1994 à 1999, il a été professeur invité à l’Université Sabancı en 2001-2002 et 2003-2004.
    Stéphane Yerasimos, qui a signé 36 livres, plus de 90 articles et 80 ouvrages collectifs, nous a quitté le 19 juillet 2005 à Paris à l’âge de 62 ans.
  • Biray Kolluoğlu - Les transformations urbaines et la stratification sociale à Istanbul depuis les années 1990 : 24/05/2011

    Séminaire "Groupe de lecture et d'écriture en anthropologie"

    Mardi 24 mai à 18h00 à l'IFEA
    Biray Kolluoğlu
    (Sociologue Boğaziçi Üniversitesi)
    "Les transformations urbaines et la stratification sociale à Istanbul depuis les années 1990"
    Intervention en anglais

  • Buket Türkmen - Le flirt islamique : un défi pour l’identité islamique ou une transformation identitaire ? : 29/03/2013

    Dans le cadre du séminaire de recherche IFEA/Galatasaray

    Buket Türkmen(Univ. Galatasaray)
    Le flirt islamique : un défi pour l’identité islamique ou une transformation identitaire ?
    Vendredi 29 mars 2013 à 19h à l'IFEA
    Intervention en français
  • Bülent Aksoy - The Impact of State Radio on Turkish Music in the Republican Era : 06/01/2010

    Nouveau Séminaire: Ethnomusicologie. " Musique et identité : analyser les constructions musicales en Turquie"Cycle de conférences mensuelles, en anglais.
    Organisateurs : Altuğ Yılmaz, Ruben Tenenbaum, Nicolas Elias
    Mercredi 6 janvier 2010 à 18h à l'IFEA
    Dr Bülent Aksoy
    : "The Impact of State Radio on Turkish Music in the Republican Era"

  • Bürge Elvan Erginli - Intra-metropolitan mobility patterns in Istanbul : 11/11/10

    Séminaire "Mémoires et mobilités urbaines"
    Jeudi 11 novembre 2010 à 18h00 à l’IFEA
    Bürge Elvan Erginli(Université de Bilgi)
    "Intra-metropolitan mobility patterns in Istanbul"
    Intervention en anglais

  • Bürge Elvan Erginli - Intra-metropolitan mobility patterns in Istanbul : 11/11/10

    Séminaire "Mémoires et mobilités urbaines"
    Jeudi 11 novembre 2010 à 18h00 à l’IFEA
    Bürge Elvan Erginli(Université de Bilgi)
    "Intra-metropolitan mobility patterns in Istanbul"
    Intervention en anglais
  • C. Palpant - France/Germany/Turkey: A Candidate Country at Work on Behalf of European Integration

    Catherine Palpant, France, Germany, Turkey:  A Candidate Country at Work on Behalf of European Integration, in "Opening up the Franco-German Dialogue: How Trialogues Can Enhance European Integration", DGAP Analyse n°6, May 2015, pp. 35-38 https://dgap.org/en/think-tank/publications/dgapanalysis/opening-franco-german-dialogue

  • C. Pierre-Magnani, A. Menexiadis : (En)Quête d’hellénisme… Tourisme et visites d’Istanbul en langue grecque

    Céline Pierre-Magnani, Alexis Menexiadis, "(En)Quête d’hellénisme… Tourisme et visites d’Istanbul en langue grecque", Anatoli 7 p. 177-195

  • C. Scalbert-Yücel - Diversité culturelle et hiérarchie ethnique. L'usage des catégories dans le conflit kurde en Turquie

    Clémence Scalbert-Yücel, "Diversité culturelle et hiérarchie ethnique. L'usage des catégories dans le conflit kurde en Turquie" in Gilles Dorronsoro, Olivier Grojean (dir.) Identités et politique De la différenciation culturelle au conflit,Presses de Sciences Po, 2015, p. 

  • C. Scalbert-Yücel - Engagement langue et littérature. Le champ littéraire kurde en Turquie (1980-2000)

    C. Scalbert-Yücel, Engagement, langue et littérature. Le champ littéraire kurde en Turquie (1980-2000), Paris, Petra, 452p. - ISBN 978-2-84743-069-1

    Quels sont les liens entre littérature et politique ? Comment se constitue un milieu littéraire minoritaire ? Peut-il s'autonomiser du politique ? Quelles sont ces relations entre la littérature et les milieux littéraires nationaux ? Ces questionnements sont au cœur de cet ouvrage qui analyse la formation d'un milieu littéraire kurde au tournant du XXIe siècle en Turquie. L'interdiction de la langue kurde a profondément marqué le développement et les répertoires du mouvement national kurde, comme le processus de création littéraire dans cette langue. L'ouvrage propose ainsi un retour sur l'évolution des politiques linguistiques dans le pays qui affecte l'outil de création littéraire, d'abord en exil, en lien organique avec les cercles militants, grandit, intègre l'espace turc et travaille à sa dépolitisation. Analysant les acteurs, les débats et les conflits qui animent ce milieu depuis les années 1980 à 2010, l'ouvrage offre aussi une perspective nouvelle sur le mouvement national kurde d'une part et sur une littérature encore peu connue en Turquie d'autre part.

     

  • C. Scalbert-Yücel - M. Girard : Heritage as a Category of Public Policy in the Southeastern Anatolia Region

    Clémence Scalbert-Yücel, Muriel Girard, "Heritage as a Category of Public Policy in the Southeastern Anatolia Region" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • C. Scalbert-Yücel : compte rendu de lecture La question kurde. Passé et présent. Jordi Tejel Gorgas

    Clémence Scalbert-Yücel, "La question kurde. Passé et présent. Jordi Tejel Gorgas, L’Harmattan, Paris, 2014, 144 pag. (compte rendu de lecture)", afkar/ideas, nº 44, hiver 2014-2015, pagg. 74-75, IEMed – Estudios de Política Exterior S. A., Barcelona – Madrid

  • C. Scalbert-Yücel : Repères culture : Politiques culturelles et diversité de la scène artistique kurdes en Turquie

    Clémence Scalbert-Yücel, “Repères culture : Politiques culturelles et diversité de la scène artistique kurdes en Turquie”, Kurdistan(s), une nation, des états ? Moyen-Orient 26 avril-juin 2015

  • C. Visier : Configurations institutionnelles européennes et transformation de la politique d'élargissement

    Claire Visier, Configurations institutionnelles européennes et transformation de la politique d'élargissement in Akdeniz Üniversitesi I.I.B.F. Dergisi, Tome 13, No: 25, Mars 2013, p. 52-80
  • C. Visier: European Policies to Support “Civil Society”: Embodying a Form of Public Action

    Claire Visier, "European Policies to Support “Civil Society”: Embodying a Form of Public Action" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • Çağdaş Kültür Ürünlerinin Mantığı ve Siyaseti

    Araştırma alanının tanıtımı | İşbirlikleri | Etkinlikler

    Bu doğrultuda yer alan araştırmaların amacı Türkiye’deki çağdaş kültür üretim koşullarını, gelişimlerini, onları harekete geçiren mantığı ve bu ürünleri ortaya koyan sanatçıları araştırmaktır.

    Türkiye, çağdaş tasarımın mekanizmalarını, değerlerini  ve yapılarını dahi etkileyen ve değiştiren  ve etkileri özellikle de İstanbul’da son derece belirgin olan derin bir ekonomik ve teknolojik bunalım döneminden geçmektedir.

    Türkiye’de, 20. yüzyılın son yirmi yılından beri büyük ölçüde gelişim gösteren hayırseverlik ve mesenlik girişimleri – üniversitelerin kurulması, müze ve sanat galerilerinin açılması, uluslararası kültürel etkinliklerin düzenlenmesi, festivaller, kültürel mirasın yeniden değerlendirilmesi, televizyon kanallarının artması - genellikle kültür politikalarının son dönemdeki en yeni  ve belirgin aktörleri olan büyük aileler tarafından kurulmuş özel vakıflar tarafından gerçekleştirilmektedir.

    Bu kültürel uygulamalar kültürü araçsallaştıran şehri de dönüştürürler:  yoksul mahallelerinin düzenlemesi, yeni merkezler oluşturulması, kültür mirasının ve böylece kentsel alanın değerlendirilmesi. Metropolleştirme  ve kentsel pazarlama mekanizmaları, uluslararası arenadaki metropoller yarışında  büyük metropollere yarar sağlayan kültürel araç ve etkinliklerin geliştirilmesini gerekli kılmaktadır. Özellikle,  İstanbul söz konusu olduğunda son derece belirgin olan bu mekanizmalar araştırılmayı hak etmektedir.

    Bu araştırma ekseninin amacı kültürel ürünlere yön veren aktörlerin, kimliğini, doğasını, bu alandaki uygulamalar için geçerli olan ulusal ve uluslararası mantığı yeniden düşünmektir. Liberal değerlerin etkisinde ortaya çıkan ve yeni-osmanlıcı olarak adlandırılan kesim ve  halihazırdaki cumhuriyetçi ve Batıcı burjuvazisinin izlerini taşıyan kültür ürünlerinin dinamiklerini anlamak için birden fazla disiplin alanına başvurmak gereklidir: kentsel planlama, ekonomi, turizm, tarih, sosyoloji, siyaset bilimi ya da iletişim gibi.

    Bu nedenle, bu çalışmaya birçok araştırma etabı dahil edilmelidir: kamu ve özel sektör ağlarının incelenmesi, bölgesel stratejiler, kentsel alanların mantığı,  ayrımcılık olgularının analizi ( kültürel ve coğrafi ), kültür mallarının yerel ya da uluslararası piyasalarının mantığı, kültür üretimi oluşumları ve sanayileri,  bu gelişme süreçlerindeki eşitsizlikler, ya da, kamu ve özel müzelerin yanı sıra kültürel etkinlikler ve festivaller tarafından gündeme gelen rakip hafızaların araştırılması gibi.

    Kurumlarla işbirlikleri

    • CETOBaC (UMR 8032 EHESS-CNRS-Collège de France)
    • Şehir Üniversitesi (Istanbul)
    • Galatasaray Üniversitesi, (Istanbul)
    • TÜBITAK
    • Turizm ve Kültür Bakanlığı
    • İstanbul Büyükşehir Belediyesi

    Bu araştırma eksenine bağlı etkinlikler

  • Çalıştay Soyadı ve yönetim. Türkiye'de soyadının yerleşmesi ve neticeleri 15/04/2011

    Workshop: "Soyadı ve yönetim. Türkiye'de soyadının yerleşmesi ve neticeleri" 

    "Tanzimat’dan bugüne Türkiye’de yönetim ve idare tarzları " semineri kapsamında 

    15 Nisan Cuma 2011'de saat 09:00-18:00 arası 
    Katılımcılar: 
    Emmanuel Szurek, EHESS/ENS
    Marc Aymes, CNRS/CETOBaC
    Olivier Bouquet, Université de Nice Sophia Antipolis
    Christian Bromberger, Université de Provence
    Meltem Türköz, Işık Üniversitesi
    Élise Massicard, CNRS/IFEA
    Benoît Fliche, CNRS/IFEA
    Samim Akgönül, Université de Strasbourg

     

  • Çalıştay: Avrupa Birliği Süreci ve Türkiye’de Seçimler : 06/05/2011

    IFEA ve Doğuş Üniversitesi
    Avrupa Birliği Süreci ve Türkiye’de Seçimler

  • Çalıştay: Siyaset Bilimcinin Toplumdaki Duruşuna Çapraz Bakışlar : Fransa/Türkiye: 17/02/2012

    Çalıştay 
    Siyaset Bilimcinin Toplumdaki Duruşuna Çapraz Bakışlar : Fransa/Türkiye 
    17 Şubat Cuma 2012 
    IFEA’da
    {flv}17022012_intro-nora{/flv}
    Açılış konuşması - Nora Şeni
  • Carmen Gomez Martin - Migrations invisibles : le cas des Kurdes en Espagne : 01/06/2011

    Conférence : mobilité et migration en Europe
    Mercredi 01 juin à 18h00 à l'IFEA
    Carmen Gómez Martín
    (EHESS)
    "Migrations invisibles : le cas des Kurdes en Espagne"
    Intervention en français.

  • Cemil Koçak - Erken Cumhuriyet: Arşivler, İktidar, Yönetim, Aktörler : 21/02/11

    Un chercheur à l'honneur :
    Cemil Koçak
    Séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"
    Lundi 21 février 2011 à 18h à l'IFEA
    Cemil Koçak
    (Université Sabancı)
    "Erken Cumhuriyet: Arşivler, İktidar, Yönetim, Aktörler "
    Intervention en turc

  • Cemil Koçak - Erken Cumhuriyet: Arşivler, İktidar, Yönetim, Aktörler : 21/02/11

    Un chercheur à l'honneur :
    Cemil Koçak (Université Sabancı)
    Séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"
    Lundi 21 février 2011 à 18h à l'IFEA

    "Erken Cumhuriyet: Arşivler, İktidar, Yönetim, Aktörler "
    Intervention en turc

  • Charlotte Deweerdt - Gestion du risque, maîtrise du feu à Alexandrie (1855-1920) : histoire croisée de l’assurance et de la fabrique urbaine - 27/05/2013

    Charlotte Deweerdt (doctorante l’Université de Provence, Aix-en-Provence U1)
    Gestion du risque, maîtrise du feu à Alexandrie (1855-1920) : histoire croisée de l’assurance et de la fabrique urbaine
    lundi 27 mai 2013 à 18h à l'IFEA 

    Intervention en français

    La recherche que je réalise dans le cadre de mon doctorat, en histoire contemporaine de l’Égypte, porte sur l’étude des transformations de la ville d’Alexandrie durant la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’aux années 1920. L’articulation de ces thématiques diverses, économiques, sociales et urbaines, est le résultat de la construction de mon objet à partir de l’étude de l’assurance qui procure à la fois des archives inédites et des nouvelles questions de recherche.
    Mon intérêt porte sur la compréhension des réformes de la propriété foncière et immobilière en lien avec la production de l’espace, et j’envisage l’assurance, notamment la branche "incendie" comme une activité qui se positionne historiquement au carrefour de ces processus. Ainsi, la notion de « risque » (sa construction et ses usages) est appréhendée par l'étude circonstanciée de la maîtrise et de la lutte contre le feu, et des différents acteurs, privés et publics, impliqués.
    Dans le cadre de mon séjour à l’IFEA, je travaille sur la dimension comparatiste de cette étude avec Istanbul, et souhaite vous présenter les résultats intermédiaires et les pistes de travail dégagées. Je reviendrai donc sur l’aspect méthodologique en présentant un état des lieux de l’historiographie mobilisée, les archives et questions qui soutiennent cette démarche.

  • Charlotte Joppien "How Eskisehir became a European City - On the Innovation of Tradition in Public Space" 12/11/13

    Mardi 12 novembre 2013 à 18h à l'IFEA
    Charlotte Joppien (PhD student anthropology, Macquarie University, Sydney; Visiting Scholar at Orient Institute Istanbul; Tübitak Research Fellow)
    "How Eskisehir became a European City - On the Innovation of Tradition in Public Space"
    Intervention en anglais

  • Chatel - Moriconi-Ebrard - Population distribution and settlement structures in Europe from XIXe century to nowadays 31/10/13

    Dr. Cathy CHATEL (Geographer, UMR ESPACE) & Pr. François MORICONI-EBRARD (Geographer, CNRS, UMR ESPACE) (both managers of e-Geopolis global program).

    "Population distribution and settlement structures in Europe from XIXe century to nowadays".
    Jeudi 31 Octobre 2013 à 17h30 à l'IFEA
    Intervention en anglais
  • Christian Bromberger - An anthropological approach of the Mediterranean World: 08/10/13

    Cycle de conférences "Les fabriques de la Méditerranée en Turquie"
    Mardi 8 octobre 2013 à 18h à l'IFEA
    Christian Bromberger (Anthropologue, Professeur à l'Université Aix-Marseille),
    "An anthropological approach of the Mediterranean World"
    Discutant : Edhem Eldem (Professeur, à l'Université du Bosphore)
     
    intervention en anglais
  • Colloque Athènes Occupations militaires et constructions nationales dans les Balkans (1821-1922) 19-21/05/10

    Colloque "Occupations militaires et constructions nationales dans les Balkans (1821-1922)"
    Dans le cadre de l'ANR "Les occupations militaires en Europe"
    du 19 au 21 mai 2010 à Athènes
    Co-organisation par l'EFA et l'IFEA.

    Programme du colloque

  • Colloque et Exposition: Les Antidotes à l’Orientalisme : 23-24/02/2011

    23-24 février 2011 au Lycée Notre Dame de Sion
    Organisé par Nora Seni
    Avec les participations de Zeynep Çelik ; Zeki Çoşkun ; İpek Duben ; Genco Gülan ; Nedim Gürsel ; Gülsün Karamustafa ; Vasıf Kortun ; Timour Muhidine ; Kenizé Mourad ; Silvia Naef; Burcu Pelvanoğlu, Nora Şeni et Mercedes Volait.
    En partenariat avec l’AICA Turquie (Association internationale des critiques d’art) et Le lycée Notre Dame de Sion.

  • Colloque Médiation publique dans les métropoles du Maghreb et du Moyen-Orient 28/01/2011-30/01/2011

    Médiation publique dans les métropoles du Maghreb et du Moyen-Orient: Concurrences foncières et accès au logement. Amman, Beyrouth, Casablanca, Damas, Istanbul, Le Caire, Téhéran, Tunis
    Du vendredi 28 au dimanche 30 janvier à l'IFEA

  • Comprendre la télévision turque. Histoire, rayonnement et prospectives / 2, 3 et 4 décembre 2013 / Institut Français d'Istanbul, Université Galatasaray

    Argument :

    Ce colloque se propose de faire un état des lieux synthétique sur la télévision turque. À travers les témoignages de spécialistes français et turcs, seront évoqués les liens entre la télévision et le champ politique, les pratiques journalistiques, les caractéristiques du marché de l’audiovisuel turc, ses évolutions récentes et ses perspectives. Ces journées de débats et d'ateliers permettront de décrire l’environnement industriel, politique, et économique qui structure les productions télévisuelles contemporaines et d’aborder la question de la transition à la télévision numérique.
    Dates : 2, 3 et 4 décembre 2013

    Langue :Français, Turc (traduction simultanée)

    Lieux
    :

      • le 02/12 : Institut Français d'Istanbul (Taksim)
      • les 03 et 04/12 : Université Galatasaray (Ortaköy)

    Programme (en français et en turc) :télécharger les documents ci-dessous

  • Conférence internationale : "Guests and Aliens" Re-configuring new mobilities in the Eastern Mediterranean post 2011-9,10/12/2014"

    Cette rencontre vise à rendre compte des questions suscitées dans les sciences sociales mondiales et dans les actions développées par des associations et ONG, par les migrations et les mobilités des populations, notamment syriennes, consécutives aux mouvements de protestations survenus dans les régions du Sud et de l’Est de la Méditerranée à partir de l’année 2011. Participeront à la conférence des chercheurs en sciences sociales issus de disciplines variées, travaillant sur les questions migratoires en Europe, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, avec une perspective historique et une démarche ethnographique. Une table ronde réunissant des représentants d’associations et d’ONG travaillant en contact étroit avec les populations migrantes, viendra clôturer la conférence. Les comptes-rendus des communications seront publiés sur support électronique sous forme de « Dossier de l’IFEA » et sous forme d’ouvrage collectif dans une maison d’édition anglophone.


    INTERNATIONAL CONFERENCE “GUESTS AND ALIENS”
    RE-CONFIGURING NEW MOBILITIES IN THE EASTERN MEDITERRANEAN POST 2011
    with a special focus on Syrian refugees

    Istanbul, 9th and 10th of December 2014
    IFEA, Palais de France, Nur-i Ziya Sokak, 10 Beyoğlu – Istanbul Turkey

    Organised by
    - l´Institut Français d´Études Anatoliennes (IFEA)

    - the Research Network “Re-Configurations. History, Remembrance and Transformation Processes in the Middle East and North Africa” at the Philipps-Universität, Marburg
    With the support of International Organization for Migration (IOM)
    programme

  • Conférence thématique Migrations : 02/11/2012

    Conférences-débats à l'attention des étudiants en Master Relations Internationales de l'Université Koç

    Ahmet İçduygu (Koç Universitesi, directeur du programme MiReKoç) "Europe, Turkey, and International Migration: An Uneasy Negotiation"
    Benoit Fliche (IFEA) "Migrations et urbanisation: des villages urbains?"
    Vendredi 2 novembre de 14 à 17h à l'IFEA
    Sur invitation
  • Conférence-débat MERSI Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI) 28/01/11

    Conférence-débat
    "Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI)"
    Vendredi 28 janvier 2011 à 18h à l'IFEA
    Ayşe Çavdar
    (economist and writer), Cihan Baysal (lawyer and activist), Ulus Atayurt (political commentator and writer, Express)
    This conference will be taken in English, in the frame of the MERSİ research program meeting.

  • Conférence-débat MERSI Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI) 28/01/11

    Ayşe Çavdar(economist and writer), Cihan Baysal (lawyer and activist), Ulus Atayurt (political commentator and writer, Express)
    Trying to understand the today's Mass Housing Administration (TOKI)

  • Constitution et circulation des savoirs

    Présentation de l'axe | Collaborations | Activités

    Cet axe de recherche a pour objectif d’étudier la constitution et la circulation des savoirs à la fin de l’empire ottoman et durant la période républicaine, depuis la période des réformes ottomanes dites des tanzimat, qui surviennent aussi bien dans les domaines institutionnel et militaire qu’éducatif. Il s’agit tout d’abord de réfléchir sur les formes d’accumulation du savoir (constitution d’archives et de collections), mais aussi sur la constitution de disciplines universitaires. Celle-ci se caractérise par une dépendance aux référents européens, est d’abord subordonnée à la modernisation d’un système éducatif émancipé du cadre des medrese, qui s’appuie notamment sur la création de la première Université turque ainsi que sur la formation de structures éducatives élaborées sur le modèle des écoles françaises. Les transferts culturels de l’Europe vers l’Empire et vers la République favorisent les entreprises de renouvellement de la langue et la conception de lexiques qui forment une assise essentielle pour le développement de ces disciplines. Les savoirs scientifiques agissent dès lors comme un domaine et un enjeu de la modernisation chez les réformateurs ottomans, et comme un marqueur de la maturité et de l’autonomie scientifique et universitaire du pays durant la période républicaine, ce qui les soumet à un enjeu de construction nationale. Il s’agit d’étudier notamment la formation de certaines disciplines qui sont traversées dans leur élaboration par des enjeux nationaux, culturels et socio-politiques : Philosophie, psychologie, psychanalyse, psychiatrie. L’examen de leurs vecteurs de diffusion et de transmission (institutions éducatives, associations, programmes, politiques éditoriales, rôle des intellectuels...) et l’étude des modalités du transfert culturel qui soutient leur développement (réception des philosophies, traductions, professeurs invités, trajectoires des intellectuels, évolution des concepts...) permet de mettre à jour les considérations et enjeux extra-scientifiques qui traversent le mouvement d’institutionnalisation et de consolidation de tels savoirs. Il s’agit donc également d’étudier les représentations ainsi véhiculées – en particulier l’orientalisme - et la manière dont elles sont perçues, reçues, vécues, voire réappropriées ou contournées.

    Collaborations avec des institutions

    • CETOBaC (UMR 8032 EHESS-CNRS-Collège de France)
    • IEP de Rennes
    • Université de Bilgi (Istanbul)
    • Université de Galatasaray (Istanbul)
    • Association de Psychanalyse d’Istanbul (Istanbul Psikanaliz Derneği)
    • Espace analytique Istanbul (Psikanalitikalan)
    • Lycée Notre-Dame de Sion

    Activités liées à cet axe de recherche

    • Invitation de Barbara Cassin, philosophe (19 février 2011) , d’Elisabeth Roudinesco, psychanalyste (1er et 2 mars 2011) , de Charles Melman, psychanalyste (8 octobre 2011 , conférence au lycée Notre-Dame de Sion).
    • Co-organisation du colloque avec l’ENS et l’EHESS « Autour de Jean Deny. Les relations culturelles et scientifiques France-Turquie au XXe siècle », ENS, Paris, 28 et 29 mars 2010
    • Co-organisation du colloque Colloque « L’orientalisme désorienté ? La Turquie contemporaine au miroir des approches postcoloniales », Institut d’Etudes Politiques de Rennes, Rennes, 28 et 29 janvier 2010
    • Co-organisation du workshop international « De la collection aux archives : prises en faux », Istanbul, Université du Bosphore, 21-22 octobre 2010.
    • Organisation du colloque « les antidotes à l’orientalisme », Istanbul, 23-24 février 2011.
    • Séminaire IFEA intitulé « Philosophie et psychanalyse dans la Turquie moderne »
    • Groupe de travail issu des institutions qui collaborent à cet axe
    • Reprise du projet ANR « DISTUR » :Les aléas de la disciplinarisation en Turquie : le cas de la philosophie et de la psychanalyse.
  • Cultures et Territoires

    Organisateurs : Julien Paris et Nora Şeni

    Dans le cadre du cycle 2011-2012 des séminaires proposés par l’Institut Français d’Études Anatoliennes, l’Observatoire des Politiques Culturelles d’Istanbul vous convie cette année au séminaire pluridisciplinaire “Cultures et Territoires”. Tous les mois seront invités des chercheurs et des professionnels du monde de la culture et de la communication, jeunes ou confirmés, qui permettront de saisir les mutations qui traversent les politiques culturelles à Istanbul.

    Ce séminaire propose de réflechir et de débattre des orientations,des usages,des instruments et des acteurs des politiques culturelles mettant en exergue leur dimension territoriale. 
  • Current Issues on Migration

    Current Issues on Migration seminar series aims to bring together social scientists and members of the civil society to present and discuss each month an issue related to international migration and mobilities in Turkey. This year, we will focus on crucial aspects of refugees circulation and installation in Turkey, starting with Education (from October to December), and Work (from January to March).
    The Current Issues on Migration seminar series is held in collaboration with the Migration Studies Association (Göç Araştırmacıları Platformu - GAR).

    Maissam Nimer - Refugee integration into the education system 26/10/2017

  • D. Fırat, M. Durmaz, S. Darıcıoğlu - Les lieux de mémoire du coup d'État de 1980 : 16/02/11

    Séminaire "Mémoires et mobilités urbaines"
    Mercredi 16 février 2011 à 18h à l’IFEA
    Derya Fırat
    (Université Mimar Sinan), Melike Işık Durmaz (doctorante), Sevda Darıcıoğlu (master)
    Les trois intervenantes sont à l'origine de l'association des études sociologiques de la mémoire et de la culture (BEKS)
    "Les lieux de mémoire du coup d'état de 1980"
    Intervention en français

  • Demet Lüküslü & Lilian Mathieu - Regards croisés sur Mai 68 en France et en Turquie - 3/5/2018

    Jeudi 3 mai 2018 à 18h à l'IFEA
    Demet Lüküslü
    (Université de Yeditepe) & Lilian Mathieu (ENS Lyon)
    Ayşen Uysal (Université Dokuz Eylül) sera discutante
    Organisé en collaboration avec l'Université Galatasaray

    inscription avant le 2 mai à midi: https://www.inscription-facile.com/form/0kyKlRNlWvidPaZxolW7

    Demet Lüküslü (Université de Yeditepe), Mai 68 en Turquie : une analyse générationnelle

    Demet Lüküslü discutera les caractéristiques de Mai 68 en Turquie en se focalisant sur la recherche qu’elle a menée aux archives de l’Institut international de l’histoire sociale à Amsterdam, aux Pays-Bas. Ce travail a fait l’objet d’une publication Türkiye’nin 68’i: Bir Kuşağın Sosyolojik Analizi(Mai 68 turc : l’analyse sociologique d’une génération)parue aux éditions Dipnot en 2015. La présentation retracera le profil de la génération soixante-huitarde turque et les discours politiques.


    Lilian Mathieu(ENS lyon), Lyon en luttes dans les années 68

    La recherche historique et sociologique sur Mai 68 a, ces dernières années, révoqué la mémoire officielle qui restreint l'événement à une révolte hédoniste de la jeunesse. Mai 68 ne se limite pas aux seuls étudiants du Quartier latin mais a atteint tout le territoire en bousculant l'ensemble de la société française, et spécialement le monde du travail avec 9 millions de grévistes. Il ne se cantonne pas non plus au seul mois de mai puisque ses répercussions ultérieures se sont traduites par une décennie de luttes. Au plan individuel, ce sont des carrières militantes durables et intenses qui ont été impulsées par la participation ou l'exposition à l'événement Mai 68.

    Cf. ouvrage : https://www.contretemps.eu/lyon-luttes-annees-68/

  • Devlet ve État. Eski bir iktidar teriminin anlamsal kayması : 24/11/2011

    Seminer "Tanzimat’tan bugüne Türkiye’yi yönetmek”

    24 Kasım Perşembe 2011, saat 18:00’da, IFEA’da, 
    Nikos Sigalas (IFEA)
    "Devlet ve État. Eski bir iktidar teriminin anlamsal kayması” 
    Sunum dili Fransızca’dır.

  • Didem DANIŞ

    ddanisSociologue, Maître de conférences à l’Université Galatasaray.

    Contact :This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. +90.212.227.44.80 (ext. 405)

  • Dossier Échos de Turquie ÉchoGéo 16

    Les chercheurs de l'Observatoire Urbain d'Istanbul ont coordonné la préparation du dossier "Échos de Turquie" paru dans le dernier numéro (num. 16, mars/mai 2011) de la revue électronique ÉchoGéo.
    Coordonné par Jean-François Pérouse, ce dossier fait état des recherches menées en Turquie par Cilia Martin, Brian Chauvel, Yoann Morvan, Clémence Petit, İsmet Akova, Süheyla Balcı Akova et Benoît Montabone.

    Chaque article de ce dossier est consultable en texte intégral.

  • E. Aksaz "Dans un « village d’Européens » en Anatolie. Gérer la double présence et la double absence des émigrés"

    Elif Aksaz "Dans un « village d’Européens » en Anatolie. Gérer la double présence et la double absence des émigrés", Genèses 2016/4 (n° 105), p. 76-96. DOI : 10.3917/gen.105.0076


    À partir de l’observation des comportements en France et en Turquie d’un groupe d’émigrés turcs, cet article examine le système de relations d’interdépendance dans lequel ces émigrés s’inscrivent avec leurs parents et compatriotes de village en Turquie et en Europe. Ce système, source de cohésion mais aussi de conflits entre les différentes parties, repose sur la gestion par ceux qui sont restés de l’absence de ceux qui sont partis. L’interrogation récurrente sur la présence ou l’absence des émigrés dans leur univers d’origine ne rend pas compte de la complexité des relations entre les parties. C’est l’absence de réponse à cette question qui caractérise la situation de l’émigré ; c’est elle qui fournit la clef de la compréhension de ses comportements tant dans l’espace d’arrivée que de départ et, au-delà, du sens qu’a pour lui l’émigration.
  • E. Arik et E. Mustafayev - Au delà du « hub » géopolitique la régulation contestée du secteur énergétique en Turquie. L’exemple du marché du gaz naturel

    Elvan Arik, Elshan Mustafayev, "Au delà du « hub » géopolitique, la régulation contestée du secteur énergétique en Turquie. L’exemple du marché du gaz naturel"Confluences Méditerranée, 2014/4 N° 91, p. 53-66. URI :http://dx.doi.org/10.3917/come.091.0053

  • E. Güçlü Istanbul Bibliography / İstanbul Bibliyografyası 2000-2013

    Nous sommes heureux de mettre à votre disposition le nouveau numéro des dossiers de l'IFEA-Série "la Turquie aujourd'hui" intitulé Istanbul Bibliography-2000-2013, qui fait écho et prolonge le numéro 4 qui couvrait la période 1960-2000.

    Le 11 février 2014 était mis en ligne le numéro 21 de la série “la Turquie aujourd’hui” des dossiers de l’IFEA. Intitulé Istanbul bibliography 2000-2013, cet épais dossier fait écho au numéro 4 de la même série – La mégapole d’Istanbul. 1960-2000 – paru en octobre 2000, soit il y a près de quinze ans. Cette mise en série traduit une tradition de recherche qui participe de l’identité de notre institution. Sans prétendre comparer les deux entreprises, la première étant fort modeste dans ses ambitions, la mise en regard de ces deux dossiers – le premier fait vingt pages alors que le second en totalise deux cent seize – inspire quelques remarques. La différence frappante de volume entre les deux dossiers est liée en partie à une “montée en puissance”...

    Lire la suite de la présentation sur Dipnot

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    La Bibliographie d'Istanbul est un ouvrage par essence évolutif. Nous ajouterons avec grand plaisir les références que vous nous enverrez à l'adresse mail This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Cliquez sur les vignettes ou sur les liens ci-dessous pour télécharger la Bibliographie d'Istanbul sur OpenEdition Books  openedition-books 72dpi

  • É. Massicard - La judiciarisation contrastée de la question alévie. De la Turquie à l’Europe

    Élise Massicard, "La judiciarisation contrastée de la question alévie. De la Turquie à l’Europe", Revue française de science politique 2014/4 (64), Paris 2014 pp.711-733 DOI:10.3917/rfsp.644.0711

  • E. Massicard - The Alevis in Turkey and Europe: Identity and Managing Territorial Diversity

    Élise Massicard, The Alevis in Turkey and Europe: Identity and Managing Territorial Diversity, Oxford, Routledge, 2012. 260p. ISBN 978-0-415-66796-8

    This book examines the development of identity politics amongst the Alevis in Europe and Turkey, which simultaneously provided the movement access to different resources and challenged its unity of action.

    While some argue that Aleviness is a religious phenomenon, and others claim it is a cultural or a political trend, this book analyzes the various strategies of claim-making and reconstructions of Aleviness as well as responses to the movement by various Turkish and German actors. Drawing on intensive fieldwork, Elise Massicard suggests that because of activists’ many different definitions of Aleviness, the movement is in this sense an "identity movement without an identity."

  • É. Massicard : Aleviler: Cumhuriyet Tarihyazımında Unutulmuş Özneler?

    Élise Massicard, "Aleviler: Cumhuriyet Tarihyazımında Unutulmuş Özneler?" in Bülent Bilmez (derl.) Cumhuriyet Tarihinin Tartışmalı konuları, Tarih Vakfi yayınları, 2013 p.140-150
  • É. Massicard : Democratization in Turkey? Insights from the Alevi Issue

    Élise Massicard, Democratization in Turkey? Insights from the Alevi Issue in C. Rodriguez, A. Avalos, H. Yılmaz, A. I. Planet (eds.) Turkey's Democratization Process [Routledge Studies in Middle Eastern Politics] Routledge, oct. 2013 ISBN 978-0-415-83696-8 p.
  • É. Massicard : Post-hérité. Un retour du patronyme en Turquie contemporaine ?

    Élise Massicard : Post-hérité. Un retour du patronyme en Turquie contemporaine ? in Politiques du nom : la réforme des noms propres en Turquie et ses enjeux, Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine 2013/2 60-2, p 87-105

    En ligne sur Cairn.info : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RHMC_602_0087

  • É. Massicard : Quand le militantisme s’adapte au terrain

    Élise Massicard, Quand le militantisme s’adapte au terrain. Continuités et discontinuités dans les carrières militantes au sein du mouvement aléviste en Turquie et en Allemagne in Continuités et discontinuités dans le militantisme, Politix 2013/2 (N° 102) p.89-108
  • É. Massicard Le fonctionnaire inachevé ? La figure du maire de quartier (muhtar)

    Élise Massicard Le fonctionnaire inachevé ? La figure du maire de quartier (muhtar) in M. Aymes, B. Gourisse, É. Massicard (dir.), L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, 2014. p.259-292

  • É. Massicard, B. Fliche : Die Ulusoy-Familie in der republikanischen Türkei: Abstammungsgebundene religiöse Autorität und Versuche ihrer Transformation

    Élise Massicard, Benoît Fliche : "Die Ulusoy-Familie in der republikanischen Türkei: Abstammungsgebundene religiöse Autorität und Versuche ihrer Transformation" in Langer R., Aguiçenoglu H, Karolewski J., Motika R. (dirs) Ocak und Dedelik. Institutionen religiösen Spezialistentums bei den Aleviten, [Heidelberger Studien zur Geschichte und Kultur des modernen Vorderen Orients 36] PeterLang, Frankfurt am Main, 2013. 350p. ISBN 978-3-631-57676-2

  • É. Massicard, N. Watts (dir.) Negotiating Political Power in Turkey: Breaking up the Party

     

    Élise Massicard, Nicole Watts (dir.) Negotiating Political Power in Turkey: Breaking up the PartyRoutledge Studies in Middle Eastern Politics, Oxford, Routledge, 2012, 208p. ISBN 978-0-415-62518-0

    This edited collection looks at how political parties in Turkey actually work, inside and out. Departing from traditional macro-level analyses, the book offers a new sociological approach to the study of political parties, treating them as non-unitary entities composed of many different groups and individuals who both cooperate and compete with one another.
    The central proposition of the book is that parties must be studied as clusters of relationships in specific locales rather than as unitary ‘black boxes.’ This ground-up approach provides new insights into the internal workings of political parties; why parties gain and lose elections and other political resources; and the ways in which power is negotiated and exercised in Turkey and beyond.
    Chapters include studies of Islamic and Islamist parties from the 1970s to the present, ethnic Kurdish parties, center- and extreme right parties, and the far left, as well as independent candidates. The authors pay particular attention to relations – and the blurry boundaries-- between parties and civil society groups, religious associations, non-governmental organizations, ethnic and socio-economic groups, and state institutions, and to the variability of external and internal party politics in different geographies such as Adana, Mersin, and Diyarbakir.

  • É. Verdeil - E. Arik - H. Bolzon - J. Markoum - "Governing the transition to natural gas in Mediteranean Metropolis: The case of Cairo - Istanbul and Sfax (Tunisia)"

    É. Verdeil, Elvan Arik, Hugo Bolzon, Jimmy Markoum, "Governing the transition to natural gas in Mediteranean Metropolis: The case of Cairo, Istanbul and Sfax (Tunisia)", Energy Policy (2014). URI :http://dx.doi.org/10.1016/j.enpol.2014.11.003

  • Ece Zerman - The construction of population politics in the first years of the Turkish Republic through the medical discourse : 29/03/2012

    Séminaire "Administrer, gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Ece Zerman (Université Boğaziçi)
    Jeudi 29 mars 2012 à 18h à l'IFEA
    "The construction of population politics in the first years of the Turkish Republic through the medical discourse"
    Intervention en anglais

  • École doctorale Le rôle des sociétés civiles dans les processus de rapprochement et de réconciliation (France-Allemagne, Grèce-Turquie) : 7-17/09/2010

    Séminaire de formation doctorale à l’Institut français d’Études anatoliennes (IFEA)
    7 septembre-17 septembre 2010

    Le rôle des sociétés civiles dans les processus de rapprochement et de réconciliation (France-Allemagne, Grèce-Turquie)
    II. Médiateurs, Medias, Médiation (et Programme de recherche Vivre avec l’autre après le conflit)


    programme

    Thèmes: 

    • La place des expulsés, réfugiés, échangés, dans la médiation
    • Le rôle des écoles et des universités
    • La question de la traduction dans les domaines scientifique et littéraire
    • Les médias comme acteurs
  • Eda Ünlü Yücesoy - New places and new assemblages: Media in Istanbul after Babıali : 19/01/2012

    Séminaire “Cultures et Territoires” 

    Jeudi 19 Janvier 2012, 18h :
    Avec Eda ÜNLÜ YÜCESOY 
    sociologue et urbaniste, Centre d'Etudes Urbaines de l'Université Şehir.
    Auteur du livre "İstanbul'da Medya Coğrafi Dağılım ve Üretim", ed. Bilgi Univ., 2010
    Intervention en anglais

  • EJTS 17|2013 Looking for Student Activists Demobilization, Disengagement and Reengagement

    "Looking for Student Activists: Demobilization, Disengagement and Reengagement" is the 17th installment of European Journal of Turkish Studies.

    What do the meso and micro levels of analysis reveal us about the complex and multi-layered phenomena of collective demobilization and individual disengagement in nowadays Middle East countries?
    Edited by Jordi Tejel Gorgas (IHEID, Geneva), this issue offers some insights to that central question while analyzing different case studies within the university milieu from Turkey to Egypt, Morocco, and Mexico over the last forty years.

    http://ejts.revues.org/4777

  • EJTS 19 | Heritage Production in Turkey. Actors - Issues - Scales - Part I

    Heritage Production in Turkey. Actors, Issues, and Scales - Part I. Producing an Official Heritage in a Time of "Neo-Ottomanism": Critical Approaches  is the 19th installment of the European Journal of Turkish Studies athttp://ejts.revues.org/4930

    This is the first of two issues focusing on heritage production in contemporary Turkey. The second part will be released in the 1st trimester 2015.

    Edited by Muriel Girard (ENSA, Marseilles), this issue offers some insights and critical approaches to the production of an official heritage in a time of "Neo-Ottomanism".

    Table of contents

    Muriel Girard (ENSA)
        Ce que nous apprend le patrimoine de l’État et de la société turcs : vue d’ensemble sur ce numéro double [link]

        1.a. Making of categories, setting-up the instruments

     Stéphane Yerasimos †
                  transl. Jean-François Pérouse (IFEA Istanbul)
            Le discours sur la protection du patrimoine en Turquie des Tanzimat à nos jours [link]
     Ipek Türeli (School of Architecture, McGill University)
            Heritagisation of the “Ottoman/Turkish House” in the 1970s: Istanbul-based Actors, Associations and their Networks[link]
      Vivienne Marquart (Max Planck Institute for Social Anthropology)
            Insurmountable Tension? On the Relation of World Heritage and Rapid Urban Transformation in Istanbul[link]

    1.b. Ottoman heritage as narratives and assets

       Josh Carney (Communication and Culture, Indiana University)
            Re-creating history and recreating publics: the success and failure of recent Ottoman costume dramas in Turkish media[link]
       Gizem Zencirci (Providence College)
            Civil Society’s History: New Constructions of Ottoman Heritage by the Justice and Development Party in Turkey[link 

    1.c. Objects at the margins of national heritage

        Bahar Aykan (Marmara University,)
            Whose Tradition, Whose Identity? The politics of constructing “Nevruz” as intangible heritage in Turkey [link]
        Manoël Pénicaud (Idemec, LabexMed, MuCEM)
            La Maison de la Vierge à Éphèse. De la fondation à la patrimonialisation d’un sanctuaire « international »[link]

    The European Journal of Turkish Studies is a peer-reviewed, open access, and interdisciplinary academic journal. More about us:http://ejts.revues.org/3230

  • EJTS 20 | Heritage Production in Turkey. Actors - Issues - Scales - Part II

    Heritage Production in Turkey. Actors, Issues, and Scales - Part II. Producing an Official Heritage in a Time of "Neo-Ottomanism": Critical Approaches  is the 20th installment of the European Journal of Turkish Studies at http://ejts.revues.org/4933

    This is the second of two issues focusing on heritage production in contemporary Turkey. The first was released on December 2014 and can be reached at http://ejts.revues.org/4930.

    Edited by Muriel Girard (ENSA, Marseilles), this issue offers offers thought-challenging insights on "Alternative heritages" against dominant neo-Ottomanism.

  • EJTS 21 | Beyond Soft Power. The stakes and configurations of the influence of contemporary Turkey in the world

    Beyond Soft Power. The stakes and configurations of the influence of contemporary Turkey in the world  is the 21st installment of the European Journal of Turkish Studies athttp://ejts.revues.org/5219

    Edited by Jérémie Molho and Gabrielle Angey, this issue offers a critical approach to soft power.

  • EJTS 22 | Transfaires d'empire. Ottomans et Russes, pour une histoire croisée

    Transfaires d'empire. Ottomans et Russes, pour une histoire croisée  est le 22e numéro de l'European Journal of Turkish Studieshttp://ejts.revues.org/5220

    Il a été coordonné par Olivier Bouquet.

  • Erdal Yavuz - Évaluation sociologique des résultats des élections municipales de 2009 : 21/04/2009

    Mars 2009: Focus sur les élections Municipales
    Mardi 21 avril à 18h à l'IFEA
    Prof.Dr. Erdal Yavuz(Directeur de l'Institut des Sciences sociales, Université Yeditepe) :
    "Évaluation sociologique des résultats des élections municipales de 2009"
  • Éric Verdeil - Kentler ve enerji. Yeni kentsel politikalar : Arap ülkelerinden örnekler : 07/03/2011

    Eric Verdeil (CNRS araştırmacısı) 
    "Kentler ve enerji. Yeni kentsel politikalar : Arap ülkelerinden örnekler"

  • Éric Verdeil - Villes et enjeu énergétique. Vers de nouvelles politiques urbaines? Exemples de quelques pays arabes : 07/03/2011

    Conférence
    Lundi 7 mars 2011 à 18h à l’IFEA
    " Villes et enjeu énergétique. Vers de nouvelles politiques urbaines? Exemples de quelques pays arabes."
    Eric Verdeil (CNRS)
    Intervention en français.

  • Études rurales 186 juillet-décembre 2010

    Etudes rurales n°186, 2010/2, Ruralité, urbanité et violence au Kurdistan, Paris, ed. de l'EHESS, 2011 248 p. ISBN 9782713222955

  • F. Bilici É. Massicard S. Vaner - Religion et société

    Faruk Bilici, Élise Massicard et Semih Vaner, Religion et société in A. Kazancιgil, F. Bilici, D. Akagül (dir.) La Turquie, d'une révolution  à l'autre, Paris: Pluriel, Sciences-Po/CERI, 2013 p. 119-143
  • Fabio Salomoni Projection du film Il Leone e la Gazzella 17/02/11

    Film et Conférence dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie "
    Jeudi 17 février 2011 à 18h à l'IFEA
    Projection du film Il Leone e la Gazzella (The Lion and the Gazelle) suivie d'une conférence débat animée par
    Fabio Salomoni(Université de Koç)
    Film en turc sous-titré en anglais
    C’est un film sur les alévis turcs. Chaque année en août, ils se retrouvent tous au Festival Hacıbektaş sur les collines du plateau anatolien. Ils y dansent et se rendent en pèlerinage sur la tombe de Hacıbektaş Veli, le saint derviche qui a su concilier les divergences, portant simultanément dans ses bras un lion et une gazelle.

  • Fatma Ben Slimane : Des Tanzimats à la révolution: processus anti-absolutistes en Tunisie - 20/05/2011

    Conférence de Fatma Ben Slimane
    Vendredi 20 mai à 18h00 à l'IFEA
    Fatma Ben Slimane
    (Université de Tunis)
    "
    Des Tanzimats à la révolution: processus anti-absolutistes en Tunisie"
    Intervention en français.

  • Fatma Ben Slimane : Tanzimattan devrime: Tunus'ta mutlak iktidar karşıtı süreç 20/05/2011

    Fatma Ben Slimane (Tunus Üniversitesi)
    Tanzimattan devrime: Tunus'ta mutlak iktidar karşıtı süreç
    20 Mayıs Cuma saat 18:00’da,
    Sunum dili Fransızcadır.

  • Feyza Ak Akyol - Des mères aux filles, des amours arrangées - 21/02/2013

    Feyza Ak Akyol, Yrd. Doç. Dr. Université de Galatasaray

    donnera une conférence intitulée "Des mères aux filles, des amours arrangées"

    jeudi 21 février 2013 à 18h à l'IFEA
    Conférence en français

     

  • Filiz Hervet - « M. Kaptan, propriétaire stambouliote, veut profiter du pardon de l’Etat »

    Filiz Hervet, « M. Kaptan, propriétaire stambouliote, veut profiter du pardon de l’État », La revue foncière, n°25, p37

  • Film gösterimi: Ekümenopolis - 25/05/2011

    "Bellek ve kentsel hareketlilik" Semineri
    25 Mayıs Çarşamba, saat18:00’da, IFEA’da,
    Ekümenopolis, a city without limits (İmre Azem, film gösterimi)
    Türkçe projeksiyon.

  • François Hainard - Kaçak işçilik: sömürücülük ve sosyal bütünleşme arasında çelişkili bir gerçek?: 11/01/2013

    hainard pFrançois Hainard (Neuchâtel Üniversitesi, Sosyoloji Enstitüsü)
    "Kaçak işçilik: sömürücülük ve sosyal bütünleşme arasında çelişkili bir gerçek?"
    11 Ocak 2013 Cuma Saat 16.00'da
    Sunum dili Fransızcadır

    2011'de yazarın Jérôme Heim ve Patrick Ischer ile beraber yazdığı son kitabını tanıtacak (François Hainard, Jérôme Heim, Patrick Ischer, Le travail au noir. Pourquoi on y entre, comment on en sort ? [Kaçak işçilik. Neden başvuruluyor, Nasıl çıkılınıyor?], Paris, L'Harmattan, coll.«Questions sociologiques», 2011).

    İsviçrede yürütülen araştırmaların doğrultusunda gerçekleşen bu araştırma kaçak işçilik hakkındadır. Halen kaçak işçi olan ya da kaçak işçi olmuş kişilerin katıldıkları gevşek yapılandırılmış mülakatlara dayanan bu araştırma, insanların kaçak işçiliğine başvurma dürtülerini ve nedenlerini inceliyor.
    Hainard gerçekleştireceği konuşmasıyla Türkiye'de dahi yaygın olan gayriresmi iş konusu hakkındaki bilgimizi derinleştirecek.
  • François Hainard - Le travail au noir : une réalité ambivalente entre l’exploitation et l’insertion sociale ? : 11/01/2013

    hainard pFrançois Hainard (Univ. Neuchâtel, Inst. de sociologie)
    "Le travail au noir : une réalité ambivalente  entre l’exploitation et l’insertion sociale ?"
    vendredi 11 janvier 2013 à 16h
    Intervention en français

    Il présentera son dernier ouvrage coécrit avec Jérôme Heim, et Patrick Ischer en 2011 (François Hainard, Jérôme Heim, Patrick Ischer, Le travail au noir. Pourquoi on y entre, comment on en sort ?, Paris, L'Harmattan, coll. « Questions sociologiques », 2011).

    C'est une étude du travail au noir, tel que pratiqué en Suisse . Elle s’appuie sur des entretiens semi-directifs conduits avec des personnes travaillant ou ayant travaillé au noir. Ils y analysent les motivations et les raisons qui animent les personnes qui y ont recours. La communication de Hainard enrichira nos connaissances sur la notion du travail informel qui est aussi un phénomène répandu en Turquie.
  • Fuat DUNDAR

    FUAT DÜNDAR

    email : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Projects in Progress

    “Deporting Demos, Militarizing Natios: Forced Migration and Conflicts in the Ottoman Empire and Modern Turkey (1908-1947)”

    “War, Deportation, Massacre: The demographic policy of Ottoman Government regarding the Kurds and Armenians during World War I”, in Russia’s Great War and Revolution, 1914-1922: The Centennial Reappraisal V.2, eds A. Marshall, S. Sabol, J. Steinberg.

  • Fuat Dündar - Araziyi kaydetmek, Nüfusu 'saymak': Osmanli tahrirleri ve nüfus sayımlarında Sosyal Kimlikler 13/09/2011

    Seminer : "Tanzimat’tan bugüne Türkiye’yi yönetmek"

    13 Eylül Salı 2011'de, 17:00'da, IFEA'da,
    Fuat Dündar (IFEA'ya bağlı araştırmacı) 
    "Araziyi kaydetmek, Nüfusu 'saymak': Osmanli tahrirleri ve nüfus sayımlarında Sosyal Kimlikler"
    Sunum dili Türkçe'dir.

  • Fuat Dündar - Enregistrer la terre, gouverner la population dans l'Empire ottoman : 13/09/2011

    Séminaire : "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Mardi 13 Septembre 2011, à 17h à l'IFEA
    Fuat Dündar (Chercheur associé à l'IFEA)
    "Araziyi kaydetmek, Nüfusu 'saymak': Osmanli tahrirleri ve nüfus sayimlarinda Sosyal Kimlikler"
    (Enregistrer la terre, gouverner la population dans l'Empire ottoman)
    Intervention en turc.

  • G. Angey : La mission dans les écoles turques du mouvement de Fethullah Gülen en Afrique subsaharienne

    Gabrielle Angey, "La mission dans les écoles turques du mouvement de Fethullah Gülen en Afrique subsaharienne", Social Sciences and Missions 29 (3-4), 2016, p. 343-374. DOI: 10.1163/18748945-0290300.

    The aim of this article is to expose the missionary perspective of a Muslim Movement originating from Turkey, the Gülen movement, in its educative action in Subsharan Africa. We will underline the way the followers of this movement articulate a discourse of development to their educative mission in Africa. This article will also analyze the point of view of African students from the Gülen schools on the Gülen Movement’s mission.
  • G. Authier , T. Maisak (éds.) - TAM in East Caucasian languages

    Gilles Authier et Timur Maisak (Eds.) Tense, aspect, modality and finiteness in East Caucasian languages. (Diversitas Linguarum, 30.) Bochum: Brockmeyer, 2011. ISBN 978-3-8196-0800-1, cart. XV, 204 pp.

  • Gabrielle ANGEY

    Gabrielle ANGEY

    Statut :

    2012-2013 : Boursière IFEA (BAM)
    Doctorante en Sociologie politique à l'EHESS

    Sujet de thèse :

    Entre commerce, religion et éducation : l'implantation du mouvement turc de Fethullah Gülen en Afrique subsaharienne.

    Thèse effectuée à l’EHESS (CETOBAC-UMR 8032), sous la direction de Nathalie Clayer.

  • Galatasaray Üniversitesi - Christian Bromberger - Deneyimden bilgiye : Ghilân'da bir etnolog: 09/10/13

    Conférence-débat organisée à l’occasion de la parution de l'ouvrage de Christian Bromberger, Un autre Iran, 2013, Paris, Armand Colin.
    Mercredi 9 octobre 2013 à 17h à l'Université Galatasaray, à la salle Erdoğan Teziç
    Christian Bromberger (Anthropologue, Professeur à l'Université Aix-Marseille),
    "De l'expérience à la connaissance: un ethnologue au Ghilân".
    Discutant : Nicolas Elias (IFEA)
     
    Interventions en français
  • Gouverner les villes de la Méditerranée - 12-14/09/2013

    Istanbul 12-14 septembre 2013
    Séminaire de la Chaire Ville (Ecole des Ponts Paris Tech) avec le soutien de l'IFEA.
    Ce séminaire s'inscrit dans le programme de la Chaire Ville : www.enpc.fr/chaire-villeIl vise à discuter des secondes versions de textes écrits sur le gouvernement de cinq métropoles du pourtour méditerranéen.

    Programme provisoire (pour les titres des textes en discussion)
    Jeudi 12 septembre
    17h, Introduction Jean François Pérouse (Directeur IFEA) et Dominique Lorrain (CNRS et Chaire Ville)
    18h-19h, Denis Bocquet (Ecole des Ponts ParisTech-LATTS), Les enjeux de l'urbanité dans les métropoles méditerranéennes (à partir d'un texte publié dans New Geographies 05, 2013)

    Vendredi 13 septembre
    9h-10h30, Eric Verdeil (CNRS UMR 5600 Environnement, Ville, Société) : "Beyrouth, métropole des coupures .. "
    pause 15'
    10h45-12h15, Pierre-Arnaud Barthel (Institut Français d'Urbanisme/Université Paris-Est Marne-la-Vallée) : "Le Caire, de la "ville-mère" aux périphéries du désert".

    14h-15h30, Jean-François Pérouse (Université Toulouse II Le Mirail) : "Gouverner Istanbul"
    15h30-17h, Taoufik Souami (Institut français d'urbanisme / Université Paris-Est Marne-la-Vallée), "Alger,le pouvoir et éclairages du foncier"
    pause 15'
    17h15-18h45, Emmanuel Négrier (CNRS-CEPEL/Université de Montpellier) et Mariona Tomas (Université de Barcelone) : "La métropole de Barcelone : gestion et politique".

    Samedi 14 septembre
    9h-10h30, Denis Bocquet (Ecole des Ponts ParisTech-LATTS) : "Romeet la question métropolitaine".
    pause 15'
    10h45, Discussion collective sur les spécificités des métropoles méditerranéennes.

    Mise en point de la suite du programme


  • Gouverner, administrer en Turquie depuis les Tanzimat

    Organisatrice : Élise Massicard
    {div float:left}{module Sem_elise}{/div}
    Ce séminaire a pour objectif d’étudier les modes de gouvernement et d’administration en Turquie et sous l’Empire ottoman depuis les Tanzimat. En se distanciant de l’idée répandue d’un État fort et autonome par rapport à sa société, il interroge l’homogénéité apparente et souvent considérée comme naturelle de « l’État », et tente d’en ouvrir la boîte noire pour mettre en lumière à la fois les divisions internes aux institutions et la porosité de la sphère administrative aux forces sociales. Résolument interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie, anthropologie, géographie), il articule des interrogations liées à la socio-histoire des institutions, à d’autres ayant trait à la conduite des politiques publiques.
  • Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie

    Organisateur : Benoît Fliche

    Ce groupe s’est donné une double vocation : la première est de partager expérience de terrain et d’écriture en un atelier ouvert à tous. Les séances ont lieu une fois par mois. Les langues de travail peuvent être le français, le turc ou l’anglais, selon le choix de l’intervenant. L’idée n’est pas de présenter des travaux finalisés mais plutôt des « brouillons » de recherche qui peuvent être soumis à la réflexion du groupe.

    Le second objectif est d’organiser des conférences pour faire connaitre l’anthropologie de la Turquie à un public plus large que le seul monde universitaire. Lorsque cela est possible, ces conférences mensuelles s’adossent à un film documentaire. Elles peuvent se dérouler en français, turc ou anglais.

  • Gurdal ASLAN

    Gurdal Aslan a fait un Master 2 Recherche en économie (Géostratégie de la mondialisation et du développement) à l’université Paris II Panthéon-Assas (2006), puis un second Master 2 Recherche en économie (Economie des Ressources Humaines et Politiques Sociales) à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (2007). Il a soutenu sa thèse de doctorat sur le salaire minimum sous la direction de M. Jérôme Gautié à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (2013).
    Ses recherches portent sur le marché du travail, les politiques sociales et la Turquie (questions économiques et sociales).
    Il est actuellement chargé de conférence à l’université Aydin (Istanbul).
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
  • Hakan Özkan - The language of the mountains - the Rumca dialect of Sürmene 08/12/2010

    Karadeniz Konferansları
    8 Aralık Çarşamba 2010, saat 18:30, IFEA'da,
    Hakan Özkan (Westfälische Wilhelms-Universität)
    "The language of the mountains - the Rumca dialect of Sürmene"

  • Hakan Yilmaz - We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll : 14 mars 2011

    Dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"
    Lundi 14 mars 2011 à 18h à l'IFEA
    Hakan Yılmaz (Boğaziçi Üniversitesi)
    "We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll.”
    Intervention en anglais.

    Dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"

    Lundi 14 mars 2011 à 18h à l'IFEA
    Hakan Yılmaz (Boğaziçi Universitesi)
    "We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll.”

    Intervention en anglai

  • Hakan Yilmaz - We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll : 14/03/2011

    Dans le cadre du séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"
    Lundi 14 mars 2011 à 18h à l'IFEA
    Hakan Yılmaz (Boğaziçi Üniversitesi)
    "We, Others and Othering in Turkey: Empirical Findings Based on an Opinion Poll.”
    Intervention en anglais.
  • Hakan Yılmaz - La Turquie dans l'Union Européenne : avis européens : 23/01/2010

    Le Prof. Dr. Hakan Yılmaz (Université du Bosphore-Dépt. de Science Politique et Relations Internationales)
    a présenté les recherches qu’il a coordonnées sur le thème :
    “European Perceptions of Turkey as a Future Member State: Results of an Opinion Poll in France, Germany, Poland, Spain and United Kingdom”
    Ce projet a été réalisé par le Centre d’Etudes Européennes de l’Université du Bosphore en collaboration  avec l’Université autonome de Madrid, l’Université de Granada et l’Association de Dialogue avec l’Europe. Il a bénéficié par ailleurs du soutien de l’Union Européenne.

  • HAMMAMET - Colloque Villes durables au Maghreb et en Méditerranée : entre enjeux opérationnels et enjeux scientifiques : 29-31/01/2010

    L’IRMC a proposé d’organiser en partenariat avec l’Institut CDC pour la recherche et le CEDEJ, les 29, 30 et 31 janvier 2010 à Tunis, une rencontre scientifique sur les enjeux du développement durable des villes au Maghreb et en Méditerranée.

    Présences de Nora Şeni et de Jean-François Pérouse lors de ces rencontres.

  • Histoire du poil

    Benoît Fliche, "Élements pour une trichologie turque" in Histoire du poil, MF. Auzépy, J. Cornette (dir.), Paris, Belin, 2011 350 p. - ISBN 9782701148212

     

  • Hülya Tanrıover - Mal de vivre, mal de "ville"... Représentations de l'urbain dans le cinéma turc : 08/12/2011

    Hülya UĞUR TANRIOVER 
    Séminaire “Cultures et Territoires” 

    Jeudi 08 décembre 2011 à 18h à l'IFEA 
    avec Hülya UĞUR TANRIOVER, 
    sociologue et spécialiste des médias, Faculté de Communication de l'Université Galatasaray
    Intervention en français
    {flv}081211_Tanriover_D{/flv}
    Questions et débat ayant suivi la conférence
  • Huricihan Islamoğlu - Constituting of a Societal Universe in the 19th century : 15/12/2011

    Séminaire "Administrer, gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Huricihan Islamoğlu (Université du Bosphore)
    Jeudi 15 décembre 2011 à 18h à l'IFEA
    "Constituting of a Societal Universe in the 19th century: Politics of  Administering Property and other things in the Ottoman empire'"
    Intervention en anglais

  • Huricihan İslamoğlu - Constituting of a Societal Universe in the 19th century : 15/12/2011

    Seminer "Tanzimattan Bugüne Türkiye'de Yönetme ve İdare Tarzları" 

    Huricihan İslamoğlu (Boğaziçi Üniversitesi)
    15 Aralık Perşembe 2011, saat 18:00’da, IFEA’da, 
    "Constituting of a Societal Universe in the 19th century: Politics of  Administering Property and other things in the Ottoman Empire'" 
    Sunum dili İngilizce’dir.

  • I. Tamdoğan V. Kechriotis “Şimdinin Tarihini Kim Yazar?” dosyası Toplumsal Tarih 246

    Toplumsal Tarih dergisi Haziran 2014 sayısında “Şimdiki Zamanın Tarihini Kim Yazar?” dosyasını kapağa taşıyor.
    Toplumsal Tarih’in Haziran sayısında, Işık Tamdoğan ve Vangelis Kechriotis editörlüğünde derlenen “Şimdinin Tarihini Kim Yazar?” dosyasında Işık Tamdoğan, Esra Ekşi, Andonis Liakos ve Leyla Neyzi “Devam eden toplumsal hareketlilikler içinden tarih yazılır mı?” sorusunu tartışmaya açıyorlar.

    • Işık Tamdoğan, Fransa’da şimdiki zamanın tarihçiliğinin 20. Yüzyılın ikinci yarısında nasıl ortaya çıktığını, hangi tartışmaların yapıldığını anlatıyor, ‘şimdinin tarihi’ kavramının teorik çerçevesini çiziyor.
    • Esra Ekşi, Gezi Parkı eylemleri sonrasında gerçekleşen “Şimdinin Tarihi ve Tarih Yazımı Açısından Gezi Süreci” adlı atölye çalışmasından izlenimlerini ve eylemler sırasında ortaya çıkan malzemenin saklanması ve tasnif edilmesi için yapılan sivil arşiv çalışmalarıyla ilgili izlenimlerini paylaşıyor.
    • Andonis Liakos, son yıllarda Atina’daki sokak hareketlerinin duvarlarda bıraktığı yazılamalara bakarak toplumsal hareketlilik sırasında tarihle kurulan ikircikli ilişkiyi değerlendiriyor.
    • Leyla Neyzi, Diyarbakırlı ve Muğlalı gençlerle yaptıkları sözlü tarih çalışmasını anlatıyor ve Gezi Parkı eylemlerinin farklı kuşaklardan insanların hafızalarında nasıl yer ettiğini konu ediyor.
  • Iskender Özsoy - Les enfants de l'échange 02/03/2010

    "Après l'échange... l’intégration des réfugiés de l’échange de population de 1923 en Grèce et en Turquie"
    Jeudi 2 mars 2010 à 18h à l'IFEA
    Iskender Özsoy
    (journaliste et écrivain)
    "Les enfants de l'échange"

  • Ismail Keskin - Rethinking the etymologies on "population exchange". Certain types of remembering as a way to forget : 27/05/2009

    Séminaires: L'intégration des réfugiés en Grèce et en Turquie après l'échange de population : dimensions conflictuelle, politique, sociale, économique et culturelle.
    Wednesday, 27 May 2009 at 17.30 at the French Institute of Anatolian Studies
    Ismail Keskin(student at Bogazici University) :
    « Rethinking the etymologies on "population exchange".Certain types of remembering as a way to forget (Listening first generation through oral accounts/Vithinia case).
  • J. Molho : Mise aux normes et promotion internationale de la scène artistique d’Istanbul : l’émergence d’un système galeriste-curateur

    Jérémie Molho, "Mise aux normes et promotion internationale de la scène artistique d’Istanbul : l’émergence d’un système galeriste-curateur", Anatoli 7 p. 83-95

  • J. Paris - Succès et déboires des séries télévisées turques à l’international. Une influence remise en question

    Julien Paris « Succès et déboires des séries télévisées turques à l'international. Une influence remise en question. », Hérodote 1/2013 (n° 148), p. 156-170.
    URL : www.cairn.info/revue-herodote-2013-1-page-156.htm
    DOI : 10.3917/her.148.0156.

    Vieux d’à peine une dizaine d’années, le succès des séries turques à l’international connaît aujourd’hui un tournant : aux performances en termes commercial et d’audience succède une multiplication des réactions venues des pays voisins. En prenant d’abord pour exemple le cas de la diffusion de feuilletons turcs en Grèce et ses effets supposés bénéfiques au « soft power » turc (1), cet article tente d’analyser les atouts et les mécanismes permettant aux fictions audiovisuelles de s’insérer dans un marché régional spécifique en termes de contenus culturels (2), pour enfin constater que les valeurs véhiculées dans ces séries – et qui constituent leurs atouts – sont à la base même des critiques que subit la Turquie sur la scène diplomatique régionale, ce sur plusieurs fronts et dans différents registres (3).

     

  • J.-F. Pérouse - Édouard Herriot. Türkiye’de laik bir pedagog (1934) : İyi niyet ve yanılgı

    Jean-François Pérouse, "Édouard Herriot. Türkiye’de laik bir pedagog (1934) : İyi niyet ve yanılgı", Toplumsal Tarih, 2014, Mayıs, p. 22-28.

  • J.-F. Pérouse - Henri Prost et Istanbul. Le magistère contrarié (1937-1950)

    Jean-François Pérouse, "Henri Prost et Istanbul. Le magistère contrarié (1937-1950)" in Güneş Işiksel et Emmanuel Szurek (dir.), Turcs et Français. Une histoire culturelle, 1860-1960, 2014, Paris, PUR, pp. 225-238

    L’échange culturel franco-turc est profondément transformé par les bouleversements démographiques qui affectent la Méditerranée orientale pendant la Première Guerre mondiale. L’apparition de la « Turquie nouvelle » favorise l’assujettissement de l’échange culturel franco-turc aux acteurs étatiques. La parenthèse se referme quand la Turquie, intégrant l’alliance atlantique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, importe les références drainées dans le sillage d’un nouveau partage de l’ordre international.

  • J.-F. Pérouse - İstanbul’da Sürdürülebilir Kalkınma: Sekteye Uğramış - Kısmi ve Fırsatçı Bir Uyarlama

    Jean-François Pérouse, “İstanbul’da Sürdürülebilir Kalkınma: Sekteye Uğramış, Kısmi ve Fırsatçı Bir Uyarlama”, in Ayfer Bartu-Candan & Cenk Özbay (derl.), Yeni İstanbul Çalışmaları. Sınırlari Mücadeler, Açılımlar, 2014, İstanbul, Metis, s. 229-240

  • J.-F. Pérouse - L’afflux récent des Européens à Istanbul : inerties et recomposition des profils et des positions, Anatoli 3, 2012

     

    Jean-François Pérouse : "L’afflux récent des Européens à Istanbul : inerties et recomposition des profils et des positions", Anatoli n°3, La Turquie au carrefour des turbulences migratoires, Paris, CNRS, 2012, 41-54.
  • J.-F. Pérouse : À propos d'un concours international d'urbanisme à Diyarbakir en octobre 2011

    Jean-François Pérouse : "À propos d'un concours international d'urbanisme à Diyarbakır en octobre 2011" in Hamit Bozarslan & Clémence Scalbart-Yücel (éd.), Joyce Blau. L'éternelle chez les Kurdes, Paris : Institut Kurde de Paris, pp. 297-306.

    Pour en savoir plus sur Joyce Blau : Joyce Blau, « Une perspective historique sur les études kurdes. Entretien avec Joyce Blau », European Journal of Turkish Studies [Online], 5 | 2006, Online since 04 August 2009, Connection on 06 May 2013. URL : http://ejts.revues.org/797

  • J.-F. Pérouse : Başakşehir (Istanbul) la "ville-épi" : de la marge urbaine épiphénomène au modèle urbain hégémonique

    Jean-François Pérouse, "Başakşehir (Istanbul), la "ville-épi" : de la marge urbaine épiphénomène au modèle urbain hégémonique", in Nora Semmoud, Bénédicte Florin, Olivier Legros & Florence Troin (éd.), Marges urbaines et néolibéralisme en Méditerranée, 2014, Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, Collection "Villes et Territoires",  pp. 83-104.

  • J.-F. Pérouse : Başat Şehir Gündeminin Arkası : İstanbul'da Son 10 Yılda Gelişen Sinsi Kentsel Dönüşüm

    Jean-François Pérouse, "Başat Şehir Gündeminin Arkası : İstanbul'da Son 10 Yılda Gelişen Sinsi Kentsel Dönüşüm", in Y. Dülgeroğlu Yüksel, E. Gür & D. Yıldız, İstanbul'da konut (binbir çeşit), İstanbul, İTÜ Vakfı Yayınları, 2016, 45-50.
  • J.-F. Pérouse : Cumhuriyet Türkiyesi ve Batılı Şehircilik. Uzun ve Karmaşık Bir İlişki

    Jean-François Pérouse, “Cumhuriyet Türkiyesi ve Batılı Şehircilik. Uzun ve Karmaşık Bir İlişki”, Sabah Ülkesi 43, Nisan 2015, 54-57. En ligne

  • J.-F. Pérouse : Édouard Herriot un pédagogue laïc en Turquie (1934) : la bonne foi et la méprise

    Jean-François Pérouse, "Édouard Herriot, un pédagogue laïc en Turquie (1934) : la bonne foi et la méprise" in V. Schiltz (éd.), De Samarcande à Istanbul : étapes orientales. Hommages à Pierre Chuvin - II, CNRS Éditions, 2015, 300 p. ISBN: 978-2-271-08320-3. p. 319-329

  • J.-F. Pérouse : Istanbul capitale du XXIe siècle

    Jean-François Pérouse "Istanbul, capitale du XXIe siècle", in J. Marcou et F. Türkmen (dir.), Vingt ans de changements en Turquie (1992-2012), Paris, L’Harmattan, déc. 2013. - ISBN : 978-2-343-01130-1

  • J.-F. Pérouse : İstanbul varoşlarındaki mezarlıkları bize ne anlatıyor?

    Jean-François Pérouse "İstanbul varoşlarındaki mezarlıkları bize ne anlatıyor?", Gevher Gökçe Acar (dir.), Ölüm Sanat Mekân, İstanbul: Dakam, Eylül 2012, s. 82-89.
  • J.-F. Pérouse : Istanbul, capitale régionale et ville-monde. Images, usages internationaux et échelles de rayonnement

    Jean-François Pérouse, "Istanbul, capitale régionale et ville-monde. Images, usages internationaux et échelles de rayonnement", Anatoli 7 p. 41-59

  • J.-F. Pérouse : Istanbul, du « seuil de la félicité brisé » à la mégapole internationale

    confl med83Jean-François Pérouse, Istanbul, du « seuil de la félicité brisé » à la mégapole internationale in La Turquie d’aujourd’hui au miroir de l’Histoire, B. Alex et D. Billion (dir.), Confluences Méditerranée 2012/4 (N° 83) , L'Harmattan, Paris, p,11-18

    Également disponible en ligne sur cairn.info. DOI 10.3917/come.083.0011

    Istanbul est la plus grande mégapole européenne si l’on inclut sa partie asiatique. Il est clair que le pouvoir AKP veut en faire un phare à la gloire de la nouvelle puissance turque. Cet article revient sur l’urbanisme récent en décryptant les desseins qui le sous-tendent. Il le resitue également dans le temps plus long pour démontrer que l’activisme urbanistique n’est pas uniquement une oeuvre de l’AKP.

  • J.-F. Pérouse : Kentsel Dönüşümün yaygınlaştırılması ya da suskun çoğunluğun acımasız zaferi...

    Jean-François Pérouse : "Kentsel Dönüşümün yaygınlaştırılması ya da suskun çoğunluğun acımasız zaferi..." in BORA T. (derl.),Milyonluk Manzara. Kentsel Dönüşümün Resimleri, İstanbul, İletişim, 2013, 49-55

    Une exposition de photographies sélectionnées est organisée du 5 au 20 juin au salon Cezayir (Galatasaray)

     

  • J.-F. Pérouse : L'État sans le Public: quelques conjectures à propos de l'Administration du logement collectif (TOKİ)

    Jean-François Pérouse L'État sans le Public: quelques conjectures à propos de l'Administration du logement collectif (TOKİ) in M. Aymes, B. Gourisse, É. Massicard (dir.), L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, 2014 p.173-194

  • J.-F. Pérouse : La construction européenne vue de Turquie. Un processus reconsidéré à l’épreuve du désenchantement post-2005

    Jean-François Pérouse "La construction européenne vue de Turquie. Un processus reconsidéré à l’épreuve du désenchantement post-2005", in Vayssière B. (dir. ), Reflets de la construction européenne. Réflexions, références et refus du débat sur l’Europe, Bruxelles-Wien, P.I:E. Peter Lang, pp. 213-222.


  • J.-F. Pérouse : Le “mouvement de Gezi” ou le choc des systèmes de valeurs environnementales dans la Turquie en croissance

    Jean-François Pérouse, "Le “mouvement de Gezi” ou le choc des systèmes de valeurs environnementales dans la Turquie en croissance", Méditerranée, n° 123 "La qualité environnementale en milieu urbain, 2015, pp. 49-56.

  • J.-F. Pérouse : Le détroit du Bosphore: un entre-deux-mers

    Jean-François Pérouse, “Le détroit du Bosphore: un entre-deux-mers”, La mer Noire un espace stratégique - Questions Internationales, n°72, La Documentation française, février 2015

  • J.-F. Pérouse : Le parc Gezi : dessous d’une transformation très politique

    Jean-François Pérouse, « Le parc Gezi : dessous d’une transformation très politique », Métropolitiques, 24 juin 2013. URL : http://www.metropolitiques.eu/Le-parc-Gezi-dessous-d-une.html

  • J.-F. Pérouse : Les élections locales du 30 mars 2014 à Istanbul

    Jean-François Pérouse, "Les élections locales du 30 mars 2014 à Istanbul", Pôle Sud2014/2, Changer les politiques culturelles, no 41, p. 183-194. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PSUD_041_0181

  • J.-F. Pérouse : Les enjeux de l'éducation depuis l'avènement de l'AKP au pouvoir

    Jean-François Pérouse, “Les enjeux de l'éducation depuis l'avènement de l'AKP au pouvoir”, “La Turquie face à ses tabous” Revue des 2 Mondes,avril 2015, , 64-74. En ligne

  • J.-F. Pérouse : Les Kurdes à Istanbul : une communauté inexistante ?

    Jean-François Pérouse, “Les Kurdes à Istanbul : une communauté inexistante ?”, Kurdistan(s), une nation, des états ? Moyen-Orient 26 avril-juin 2015

  • J.-F. Pérouse : Les productions patrimoniales alternatives : le cas des municipalités et associations kurdes de Turquie

    Jean-François Pérouse, "Les productions patrimoniales alternatives : le cas des municipalités et associations kurdes de Turquie", Anatoli, 2015, N° 6 “Patrimoine culturel et fait minoritaire en Turquie et dans les Balkans”, Paris, CNRS Editions, pp. 175-190.

  • J.-F. Pérouse : Molozların hüzünlü diyarı. periferiler

    Jean-François Pérouse, "Molozların hüzünlü diyarı, periferiler", in Cantek F. Ş. (derl.), Kenarın Kitabı. "Ara"da Kalmak, Çeperde Yaşamak, İletilşim, Istanbul, 2014, p. 255-260

  • J.-F. Pérouse : Mülk Allahındır ('This House is God's Property') Legitimizing Land Ownership in the Suburbs of Istanbul

    Jean-François Pérouse : Mülk Allahındır ('This House is God's Property') Legitimizing Land Ownership in the Suburbs of Istanbul in M. Ababsa, B. Dupret, E. Denis (dir.) Popular Housing and Urban Land Tenure in the Middle East: Case Strudies from Egypt, Syria, Jordan, Lebanon, and Turkey, The American University in Cairo Press october 2012, 352 p., ISBN 9789774165405

    Abstract :

    Mülk Allah'indir est une phrase souvent inscrite sur la façade des immeubles auto-construits des périphéries d'Istanbul. Cette affirmation constitue une manière de légitimer lesdites constructions, en se référant à l'ordre de l'au-delà, implicitement sensé avoir le primat sur celui d'ici-bas, plus inique. Or le changement d'attitude des pouvoirs publics vis-à-vis de l'habitat " illégal " que l'on note depuis le début des années 2000 - dans le sens d'une plus grande intolérance - a pour effet de mettre en concurrence des ordres différents de légitimation de la propriété ou de l'usufruit du sol urbain (en voie de raréfaction). Dans ce contexte, cet article s'emploie à analyser les modalités actuelles de production de l'illégalité foncière et les modes de légitimation développés par les "occupants " menacés par les transformations enregistrées par le marché foncier. L'extrême relativité et labilité de la légalité foncière, produit d'un rapport de forces entre acteurs aux intérêts variés et changeants, ressort de l'analyse proposée.

  • J.-F. Pérouse : Sözde büyük organizasyon ve göz ardı edilebilen sözde küçük sosyal oluşumlar. Ayazma mahallesi ve Atatürk Olimpiyat Stadyumu’nun paralel hikâyesi

    Jean-François Pérouse, "Sözde büyük organizasyon ve göz ardı edilebilen sözde küçük sosyal oluşumlar. Ayazma mahallesi ve Atatürk Olimpiyat Stadyumu’nun paralel hikâyesi", in Aslı Odman (ed.), Olimpiyat 2020, İstanbul için Fırsat mı? Tehdit mi?, Panel Konuşmaları 15 Mayıs 2013,Mimar Sinan Üniversitesi, 2013, pp. 18-27.
  • J.-F. Pérouse : Taşranın cazip ama mahdut kalan yeniden keşfedilmesi

    Jean-François Pérouse, "Taşranın cazip ama mahdut kalan yeniden keşfedilmesi", Evrensel Kültür, Dosya 'Taşralaşan kent, kentleşen taşra', N. 264, Aralık 2013, p. 91-93.

  • J.-F. Pérouse : The State without the Public: Some Conjectures about the Administration for Collective Housing (TOKİ)

    Jean-François Pérouse, "The State without the Public: Some Conjectures about the Administration for Collective Housing (TOKİ)" in Aymes, M., Gourisse B., Massicard, É., Order and Compromise: Government Practices in Turkey from the Late Ottoman Empire to the Early 21st Century, Brill, 2015, 436 p. ISBN: 9789004289796

  • J.-F. Pérouse : Vers une hydropolitique kurde transnationale ?

    Jean-François Pérouse, "Vers une hydropolitique kurde transnationale?", Diplomatie. Les grands dossiers 15, juin-juillet 2013, p. 26-29.

  • J.-F. Pérouse "Introduction aux grands enjeux urbanistiques" 24/04/14

    Conférence
    Jeudi 24 avril 2014 à 14h à l'IFEA
    Jean-François Pérouse
    "Introduction aux grands enjeux urbanistiques"
    Accueil des étudiants de l'IATEUR (Institut d'Aménagement des Territoires, d'Environnement et d'Urbanisme de Reims) à l'occasion de leur Voyage d'études à Istanbul
    Une collaboration IATEUR-IFEA-YTÜ (Université technique de Yıldız) YTÜ?
    Sur invitation
    http://www.univ-reims.fr/formation/ufr-instituts-et-ecoles/iateur/actualites-de-l-iateur,12201.html

  • J.-F. Polo - F. Üstel : Les nouvelles orientations de la politique culturelle turque : à la recherche d’un modèle conservateur alternatif ?

    Jean-François Polo, Füsun Üstel, "Les nouvelles orientations de la politique culturelle turque : à la recherche d’un modèle conservateur alternatif ?", Pôle Sud2014/2, Changer les politiques culturelles, no 41, p. 17-32.http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PSUD_041_0017

  • J.-F. Polo : Istanbul Modern Art Museum : un musée au service de la régénération urbaine ?

    Jean-François Polo, "Istanbul Modern Art Museum : un musée au service de la régénération urbaine ?" in Guy Baudelle, Gerhard Krauss et Jean-François Polo (dir.) Musées d’art et développement territorial, P.U.R.. 2015, pp. 87-100.

  • J.-F. Polo : Les Jeux Olympiques au service de l’internationalisation d’Istanbul : les coûts de l’événementiel sportif

    Jean-François Polo, "Les Jeux Olympiques au service de l’internationalisation d’Istanbul : les coûts de l’événementiel sportif", Anatoli 7 p. 97-123

  • J.-F. Polo : Quand l’événement sportif révèle l’événement politique. Les matchs de football entre la Turquie et l’Arménie (2008-2009)

    Jean-François Polo, "Quand l’événement sportif révèle l’événement politique. Les matchs de football entre la Turquie et l’Arménie (2008-2009)" Sciences sociales et sport 2013/1 (N° 6) [En ligne] URL :http://dx.doi.org/10.3917/rsss.006.0151

    Les deux matchs éliminatoires de la coupe du monde 2010 entre la Turquie et l'Arménie ont donné lieu aux premiers déplacements officiels des deux chefs d'État dans le pays de l'autre alors que leurs relations diplomatiques avaient été rompues depuis 1991. Les espoirs soulevés par ces deux visites ont provoqué des débats passionnés dans la société turque et ravivé les questions douloureuses et non réglées du génocide arménien et de la minorité arménienne de Turquie. Cette contribution analyse cet événement et cherche à saisir la signification sociale et politique de l'émotion qu'il a pu susciter.

  • J.-F. Polo : The Istanbul Modern Art Museum: An Urban Regeneration Project?

    Jean-François Polo, "The Istanbul Modern Art Museum: An Urban Regeneration Project?", European Planning Studies (2013), Published online: 25 Aug 2013.
    En ligne : http://dx.doi.org/10.1080/09654313.2013.819074

  • J.F. Pérouse - Nouvelles perspectives pour la « question kurde » ?

    Jean-François Pérouse, Nouvelles perspectives pour la « question kurde » ? in A. Kazancιgil, F. Bilici, D. Akagül (dir.) La Turquie, d'une révolution  à l'autre, Paris: Pluriel, Sciences-Po/CERI, 2013 p.171-198

  • J.F. Pérouse : Hyperistanbul. Les grands projets d'aménagement urbain en Turquie

    Jean-François Pérouse, « Hyperistanbul. Les grands projets d'aménagement urbain en Turquie », La Vie des idées, 24 septembre 2013. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Hyperistanbul.html
  • Jean Marcou sur le site radio vatican

    Ecoutez l’analyse de Jean Marcou sur la décision de la cour constitutionnelle turque sur le port du voile à l'université, sur le site radio vatican (document audio) :
    http://www.vaticanradio.org/fr1/Articolo.asp?c=210890

  • Jean-François Pérouse - Autour d'Istanbul 2010 : acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine : 24/05/10

    “Autour d'Istanbul 2010 : acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine ”
    Lundi 24 mai 2010 à 19h à l'IFEA
    Jean-François Pérouse
    (Observatoire Urbain d'Istanbul / Université de Galatasaray)
    "Les projets urbains d'Istanbul 2010"
    http://www.istanbul2010.org/index.htm

  • Jean-François Pérouse - Les grands enjeux urbanistiques d'Istanbul à la veille des élections de mars 2014 : 17/12/13

    Conférence-débat Français du Monde-ADFE Istanbul
    Mardi 17 décembre à 18h30 à l'IFEA
    Jean-François Pérouse
    "Les grands enjeux urbanistiques d'Istanbul à la veille des élections de mars 2014"
    Pour participer, se pré-inscrire à l'adresse This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
  • Jean-Paul Burdy - Liberté de conscience, liberté de culte: les difficultés des minorités religieuses dans la Turquie républicaine laïque et musulmane : 07/04/2010

    Séminaire "Après l'échange...l'intégration des réfugiés de l'échange de population de 1923 - perspéctives socio-économiques, politiques et culturelles -

    Mercredi 7 avril à 18h00

    Jean-Paul Burdy(Maître de Conférences et à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, Enseignant chercheur à Politique-Organisations) interviendra sur le thème suivant :
    "Liberté de conscience, liberté de culte:
    les difficultés des minorités religieuses dans la Turquie républicaine, laïque et musulmane"
    (langue : français)
  • Jerome Cler - Ethnomusicology in rural Turkey : experienced time, memory, repertory : 25/10/10

    Projection du film de Gulya Mirzoeva "Derrière la forêt" suivie d'une conférence de Jérôme Cler
    "Ethnomusicology in rural Turkey : experienced time, memory, repertory"
    Lundi 25 octobre 2010 à 18h30 à l’IFEA

    Film en turc avec sous-titres en français. Conférence en anglais.
    argument
  • Jerome Cler - Organisation confrérique et musique dans un village bektashi : 30/03/2011

    Conférence : retour de terrain
    Mercredi 30 mars 2011 à 18h00 à l’IFEA
    Jérôme Cler (CETOBAC - EHESS)
    "Organisation confrérique et musique dans un village bektashi"
    Intervention en français.

  • Jerome Cler - Saha araştırması dönüşü : 30/03/2011

    Konferans : saha araştırması dönüşü 
    30 Mart Çarşamba, saat 18:00'da, IFEA'da,
    Jérôme Cler (CETOBAC - EHESS)
    "Organisation confrérique et musique dans un village bektashi"
    Sunum dili Fransızca'dır.

  • Joakim Parslow - Jurisprudence on the Barricades: Turkish Lawyers between Professionalism and Revolution : 13/10/2011

    Joakim Parslow (University of Washington)

    Séminaire "Administrer, gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Organisateur : Élise Massicard
    Jeudi 13 octobre 2011 à 18h à l'IFEA

    "Jurisprudence on the Barricades: Turkish Lawyers between Professionalism and Revolution"
    Intervention en anglais

  • Joakim Parslow - Jurisprudence on the Barricades: Turkish Lawyers between Professionalism and Revolution : 13/10/2011 (2)

    Joakim Parslow (University of Washington)

    Seminer "Tanzimat’tan bugüne Türkiye’yi yönetmek"

    Düzenleyici : Elise Massicard
    13 Ekim 2011 Perşembe, saat 17:00’da, IFEA’da,

    Joakim Parslow (University of Washington)
    "Jurisprudence on the Barricades: Turkish Lawyers between Professionalism and Revolution"
    Sunum dili İngilizce’dir.

  • Joshua D. Hendrick - Gülen :The Ambiguous Politics of Market Islam in Turkey and the World - 13/06/2013

    Joshua D.Hendrick, professeur de sociologie à l'université de Loyola, (Maryland) Etats-Unis
    présentera son ouvrage à paraître aux presses universitaires de NY
    Gülen :The Ambiguous Politics of Market Islam in Turkey and the World
    jeudi 13 juin à 17h à l'IFEA
    Intervention en anglais

    Referring to itself as “Hizmet” (Service), the Turkish network of people and institutions also known as the “the Gülen Movement,” GM aims to put into practice the teachings of Turkey’s most famous, and most controversial, faith-based community leader, M. Fethullah Gülen. Taking advantages of political and economic reforms in the 1980s, the GM has emerged to become a primary organizational player in education, mass media, trade, and finance in what scholars and analysts often refer to as "the new Turkey." In this presentation, Joshua Hendrick will present Fethullah Gülen as a social phenomenon that is explained less by his own unique abilities than by the efforts and activities of his closest confidants, advisors, and students. Together, members of this inner community (cemaat) work tirelessly to promote Gülen as both the primary symbol of contemporary Turkish national identity (thus usurping this title from none other than Atatürk himself), and as Turkey’s answer to radical Islam.  What Hendrick refers to as “the Gülen brand,” in this regard, has proven to be particularly attractive to socially conservative, economically liberal minded people who view moral-oriented faith revival as a positive development, and who view math and science education as a necessary service that can thrive in the private sphere.  Indeed, although respected by millions as a voice of sincerity and moderation in Islam, and although feared by many as a potentially destabilizing threat to the secular nature of the Turkish Republic, what both his supporters and his critics fail to recognize are the ways in which organizational engagement with world forces leads to the secularization, and ultimately to the social moderation, of the GM's faith-based objectives.

  • Joshua D. Hendrick - Gülen :The Ambiguous Politics of Market Islam in Turkey and the World - 13/06/2013

    Doç. Dr. Joshua D.Hendrick, Maryland Loyola Üniversitesi (ABD) sosyoloji bölümü 
    NYU Press tarafından yayınlanacak 
    Gülen :The Ambiguous Politics of Market Islam in Turkey and the World
    adlı kitap hakkında bir konferans verecek
    13 Haziran Perşembe saat 17:00'te IFEA'da
    Sunum dili ingilizcedir

    Özet:

    Referring to itself as “Hizmet” (Service), the Turkish network of people and institutions also known as the “the Gülen Movement,” GM aims to put into practice the teachings of Turkey’s most famous, and most controversial, faith-based community leader, M. Fethullah Gülen. Taking advantages of political and economic reforms in the 1980s, the GM has emerged to become a primary organizational player in education, mass media, trade, and finance in what scholars and analysts often refer to as "the new Turkey." In this presentation, Joshua Hendrick will present Fethullah Gülen as a social phenomenon that is explained less by his own unique abilities than by the efforts and activities of his closest confidants, advisors, and students. Together, members of this inner community (cemaat) work tirelessly to promote Gülen as both the primary symbol of contemporary Turkish national identity (thus usurping this title from none other than Atatürk himself), and as Turkey’s answer to radical Islam.  What Hendrick refers to as “the Gülen brand,” in this regard, has proven to be particularly attractive to socially conservative, economically liberal minded people who view moral-oriented faith revival as a positive development, and who view math and science education as a necessary service that can thrive in the private sphere.  Indeed, although respected by millions as a voice of sincerity and moderation in Islam, and although feared by many as a potentially destabilizing threat to the secular nature of the Turkish Republic, what both his supporters and his critics fail to recognize are the ways in which organizational engagement with world forces leads to the secularization, and ultimately to the social moderation, of the GM's faith-based objectives.

  • Journée "Turquie Européenne" à l'Assemblée Nationale (Paris) : 24/10/2009

    Journée "Turquie Européenne" à l'Assemblée Nationale (Paris), Samedi 24 octobre 2009, de 9h30 à 17h 30.
    Avec une session spéciale "Coopération décentralisée" animée par J.-F. Pérouse.
    Cliquer ici pour le programme :http://turquieeuropeenne.eu/article3447.html
     
  • Journée d'étude : Le processus d'adhésion à l'UE et les élections de juin 2011 en Turquie : 06/05/2011

    Journée d'étude coorganisée par l'IFÉA et l'Université Doğuş "Le processus d'adhésionà l'UE et les élections de juin 2011 en Turquie"

    Vendredi 6 mai 2011 de 10 à 13h à l’Université Doğuş
    Didier Billion (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)
    Interventions en français et en turc avec traduction simultanée.

  • Journée d'études - Constructions nationales des sciences sociales des migrations : approche comparée - 4/12/2015

              Constructions nationales des sciences sociales des migrations : approche comparée
    Journée d’études - Institut français d'études anatoliennes (IFEA-Istanbul)
    Vendredi 4 décembre 2015 entre 14h-18h30

    Cette journée d’études fournit l’occasion d’une deuxième rencontre au réseau de recherche en formation porté par l’Institut français d’études anatoliennes (IFEA-Istanbul) en collaboration avec quatre autres Instituts français de recherche à l’étranger (le Centre Jacques Berque au Maroc, l’Institut français du Proche-Orient au Liban, l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain en Tunisie et le Centre d'études et de documentation économiques, juridiques et sociales en Égypte). Le projet, soutenu par le groupement d’intérêt scientifique « Moyen-Orient et Mondes musulmans », GIS-MOMM, dans le cadre d’une réponse à son appel à projet 2015, a été initié en septembre 2014 dans le cadre du redéveloppement de l’axe de recherche « Mobilités et Migrations » au sein de l’IFEA. Il vise à créer un groupe transdisciplinaire de chercheurs, pour examiner de façon à la fois réflexive, socio-historique et comparative, sur une période longue, les analyses de l’émigration produites par les sciences sociales dans les différents pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée.

    Le projet fait l’hypothèse d’une dépendance des interrogations savantes vis-à-vis des questions publiques qui ont été différemment formulées selon les contextes migratoires. L’examen du développement des travaux de recherche en France comme en Turquie sur l’émigration turque, a montré que les deux types d’analyses, françaises et turques, présentent le même type de biais : un point de vue implicitement national qui sous-tend les questionnements, si bien que chacun laisse voir ce que dissimule l’autre (Aksaz, 2015). La construction des problèmes publics varie en effet d’une configuration sociétale à l’autre : ceux-ci sont définis différemment selon les dynamiques migratoires dominantes comme l’a montré Abdelmalek Sayad (1986), et aussi selon les spécificités historiques et les rapports entretenus avec les divers pays de destination des émigrations. La construction des problèmes publics varie aussi dans le temps (Blumer, 1971). Par cette approche on vise à fournir un point d’appui aux travaux de recherche ultérieurs, pour prendre une distance vis-à-vis des interrogations publiques et des schèmes de pensée nationaux.

    Le point de vue national qui inspire les questionnements des sciences sociales n’implique pas seulement le développement des « théories » ou des discours savants différents voire opposés « ici » et « là-bas », en France et dans les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée ; il implique aussi la réappropriation et la réinterprétation des « théories » et des discours savants par les sciences sociales françaises, turques, et marocaines, etc., selon des modalités différentes. Pour avancer dans la compréhension du « nationalisme méthodologique » qui a marqué l’étude des phénomènes migratoires (Wimmer et Glick-Schiller, 2002), il convient donc d’examiner les modalités d’emprunt et de non-emprunt, de réappropriation et de non-appropriation des « théories » et des discours savants par les sciences sociales nationales. Le projet contribuera à la critique du « nationalisme méthodologique » développée récemment par les tenants de la perspective de « penser global » en France et en Europe (Wieviorka et al., 2015), en apportant des éléments de connaissance concrets.

    Intitulée : « Constructions nationales des sciences sociales des migrations : approches comparées », cette journée d’étude s’inscrit dans le prolongement d’un atelier thématique du premier congrès du GIS-MOMM de juillet 2015 à Paris. Les interventions à la journée d’étude seront éditées dans un ouvrage collectif en ligne, sous forme d’un Dossier de l’IFEA.

    Bibliographie

    • AKSAZ Elif (2015) : « L’émigration turque en France : 50 ans de travaux de recherche en France et en Turquie. Bibliographie commentée, proposée à l’occasion du 50ème anniversaire de la signature d’un accord bilatéral de main-d’œuvre entre la France et la Turquie le 8 avril 1965 », Dossier de l’IFEA, série « La Turquie aujourd'hui », no : 22, Istanbul : Institut français d’études anatoliennes. URL
    • BLUMER Herbert (1971) : « Social Problems as Collective Behavior », Social Problems, 18, 3: 298-306.
    • SAYAD Abdelmalek (1986) : « « Coûts » et « profits » de l’immigration, les présupposés politiques d’un débat économique », Actes de la recherche en sciences sociales, 61, 1 : 79-82.
    • WIMMER Andreas et Nina GLICK-SCHILLER (2002) : « Methodological nationalism and beyond: nation-state building, migration and the social sciences », Global Networks, 2, 4: 301-334.
    • WIEVIORKA Michel, Laurent LÉVI-STRAUSS et Gwenaëlle LIEPPE (dir.) (2015) : Penser global. Internationalisation et globalisation des sciences humaines et sociales, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, coll. « 54 ».

    Intervenants et discutants

    • Elif AKSAZ (IFEA, CESSP-CSE)
    • Ibrahim AWAD (Université Américaine du Caire)
    • Mohamed BERRIANE (Université Mohammed V de Rabat)
    • Hassan BOUBAKRI (Université de Sousse)
    • Kamel DORAÏ (CNRS, IFPO)
    • Dominique MARCHETTI (CNRS, CESSP-CSE)
    • Hasnia-Sonia MISSAOUI (Université Toulouse Jean-Jaurès, IRMC)
    • Olivier KOCH (Université Paris XIII, Université Galatasaray, IRMC)
    • Jean-François PÉROUSE (IFEA)
    • Paul TABAR (Université Libano-Américaine de Beyrouth)
  • Journée d'études Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie 15/04/2011

    Journée d'étude "Nommer et ordonner ? L'introduction des noms de famille en Turquie"

    Dans le cadre du séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Vendredi 15 avril 2011 de 9 à 18h à l’IFEA
    Intervenants
    Emmanuel Szurek, EHESS/ENS
    Marc Aymes, CNRS/CETOBaC
    Olivier Bouquet, Université de Nice Sophia Antipolis
    Christian Bromberger, Université de Provence
    Meltem Türköz, Işık Üniversitesi
    Élise Massicard, CNRS/IFEA
    Benoît Fliche, CNRS/IFEA
    Samim Akgönül, Université de Strasbourg

  • Journées d'études - La fabrique des politiques culturelles en Turquie et dans les espaces post-ottomans. Circulation | Territoires | Acteurs - 16-17/4/2015

    logo GSÜlogo IFEAlogo Transfaire

    JOURNEES D’ETUDE
    La fabrique des politiques culturelles en Turquie et dans les espaces post-ottomans. Circulation, Territoires, Acteurs
    Université Galatasaray, le 16 avril 2015

    Institut Français des Etudes, le 17 avril 2015

    « La mise en œuvre de politiques publiques de la culture […] est étroitement liée à la construction et à la consolidation des États nations » (Poirrier 2011 : 11). En Turquie également, les premières actions culturelles de la jeune République ont été dictées par l’impératif de construction nationale face à un environnement extérieur jugé hostile. A travers une forte centralisation, s’appuyant sur des relais locaux tels que les préfectures ou les maisons du peuple, la construction et la diffusion d’une culture nationale sont allées de pair avec la négation des identités non turco-musulmanes et l’euphémisation (ou la folklorisation) des spécificités régionales (voir Ada & Ince 2009).

    En Turquie comme ailleurs (Thiesse 2001),  les échanges, les circulations et les jeux d’échelles, ont joué un rôle dans la construction de la culture nationale (voir Işıksel & Szurek 2014). La transformation d’institutions culturelles ottomanes en institutions républicaines avec un répertoire résolument occidental en est une illustration (Kataoğlu 2009).

    Aujourd’hui, les débats sur la politique culturelle se renouvellent dans un contexte de globalisation néolibérale et de négociations d’adhésion à l’Union européenne, à la fois au sein des institutions publiques, du secteur privé et du monde associatif. Avec la période de libéralisation économique initiée dans les années 1980, l’Etat opère un « désengagement progressif partiel du secteur culturel » (Polo et Üstel 2014) - qui participe à la transformation des politiques culturelles et des politiques publiques en général. Le changement se lit à la fois à travers l’ouverture bien plus grande vers des acteurs privés et l’importance accordée à la dimension économique de la culture (prise comme outil de développement, de croissance, et de renforcement de l’attractivité touristique). Il se perçoit aussi dans les débats et les initiatives en faveur de la démocratisation, de la diversité culturelle et de la place de la culture au niveau local. On note ainsi une diversification des acteurs (privés, associatifs, internationaux), une circulation d’objets, d’idées, d’instruments et de manières de faire, notamment internationaux (la Turquie est ainsi éligible au programme Culture Europe 2007-2013 et le sera pour le programme Creative Europe à partir de 2015), avec de nouveaux enjeux pour la culture et les politiques culturelles.

    Ces journées d’études s’inscrivent dans le cadre du projet ANR « Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-) ottomane » (ANR-12-GLOB-003). Lors de ces journées, nous souhaitons interroger la façon dont ces circulations participent à la construction des politiques culturelles de la période ottomane à aujourd’hui. Il s’agira ainsi de repenser la co-production des politiques cultures, des territoires et des espaces, aussi bien que la pluralité des conceptions de la culture portée par ces politiques.

    La notion de « transfaire » nous paraît appropriée pour rendre compte de ces multiples formes et usages des circulations en vue d’étudier la construction des politiques culturelles en Turquie depuis la fin de l’Empire ottoman. Aussi l’usage du « transfaire » permet de poursuivre les interrogations concernant « l’occidentalisation » comme « l’européanisation » et de ne pas penser les échanges seulement en termes de diffusion, d’importation, et d’imposition à sens unique. Nous entendons le « transfaire » comme une clé de lecture pour déconstruire les opérations de transferts (Dumoulin et Saurruger 2010) : le « transfaire » nous permettra de questionner les « modèles » de politiques culturelles, les « bonnes pratiques », les phénomènes de coopérations culturelles, ou encore de traductions.

    1. La coproduction des politiques culturelles

    Le “Transfaire” est entendu ici comme un “faire ensemble”. Nous entendons nous centrer sur les phénomènes d’hybridité (Abeles 2008, Appadurai 1996), de connexions et d’associations de différents acteurs (Latour 2006; Callon & Latour 1981) qui co-produisent les formes originales des politiques culturelles. Les journées s’intéresseront également aux résistances et aux lieux et moments où ces connexions et associations ne sont pas mises en œuvre ou ne fonctionnent pas.

    Ainsi, les journées d’études s’intéresseront aux acteurs qui « transfaire(nt) » : comment les outils, les instruments, les hommes, les idées ou encore les lieux qui circulent « transfont » les politiques culturelles ? On s’intéressera à l’ensemble des acteurs mobilisés dans la mise en place d’une action culturelle, qu’ils soient publics (ministère de la Culture et du Tourisme, et instances dépendantes, Directorat locaux, préfectures, mairies), privés (grandes familles, banques ; galeries ; entreprises, maisons d’éditions), associatifs et fondations (Istanbul Kültür Sanat Vakfi; Anadolu Kültür; associations locales ; universités etc.); qu’ils soient collectifs ou individuels, basés en Turquie ou à l’étranger.

    On s’intéressera également aux instruments de l’action culturelle et à leurs circulations, usages, adaptations, transformations. Par instrument, nous entendons par exemple le projet, l’agence,  des outils matériels de type Internet, les traductions (notamment de manuels, de guides touristiques, brochures), des coopérations. On portera une attention enfin aux moments du « transfaire » comme les festivals, les séminaires, les formations professionnelles, etc.

    1. Conceptions et usages de la notion de Culture

    Ces interrogations permettront de travailler en second lieu sur ce que le « transfaire » fait aux conceptions de la culture. Comment les circulations participent-elles aux recompositions des conceptions de la culture dans l’action culturelle ? On s’interrogera sur la façon dont l’action culturelle (re)définit, re-fabrique la culture et ses usages. De l’usage de la culture pour la construction nationale, et la construction d’une « haute culture », on voit des usages pluriels se développer : la culture comme divertissement, la culture pour le tourisme, la culture pour la démocratisation et la « diversité », la culture pour le développement économique ou pour le développement territorial/local, la culture comme mode de gouvernance (Karaca 2009). Comment ces conceptions de la culture coexistent ou s’hybrident-elle ? Dans quels lieux et quelles temporalités ? 

    1. Espaces et territoires des politiques culturelles

         Le « transfaire » est également entendu comme un « faire dans un espace transnational», ou encore comme « un mode de faire pluriel ou ensemble dans des espaces et temporalités croisés ». Si le transfert suppose « une localisation préalable à la mise en circulation ou au contact, le « transfaire » privilégie la configuration relationnelle elle-même comme élémentde l’action - et partant, de l’identification des acteurs » (Aymes & Gourisse). L’observation située des connexions, hybridations et associations permettra de déconstruire la fabrique des politiques culturelles dans un espace circulatoire transnational multiple. En étant attentifs à la pluralité des espaces et des échelles, nous pourrons éventuellement déconstruire le « transnational » qui ne prend pas en considération la pluralité des espaces. Nous serons attentifs à la façon dont les sites sont connectés, à la question des échelles, de leurs productions, de leur jeu. Nous nous intéresserons aux mouvements de circulations d’acteurs et de normes à l’international, à leurs appropriations et adaptations dans des sites variés, comme aux mouvements de « métropolisation », ou de localisation des politiques culturelles (avec par exemple l’adoption de l’Agenda 21 pour la culture, l’usage de politiques culturelles pour le développement local, etc.). Nous nous intéresserons à la constitution de réseau, au rôle des médias et de l’Internet dans ces circulations. Il ne s'agira pas de s'inscrire dans une logique top-down, mais plutôt de voir comment les manières de faire, les outils et les acteurs circulent d'un site à l'autre, comment cela, en tant que tel, participe de nouvelles manières et de nouveaux espaces de faire. Nous serons attentifs aux mouvements divers, circulatoires, pas seulement en direction de la Turquie (par exemple avec les centres culturels Yunus Emre, ou les projets Tandem, etc.).

           Nous attendons des propositions qui remettent en question les façons dont les circulations participent à la construction des politiques culturelles en Turquie aujourd'hui, mais aussi à l’époque de la période ottomane. Les propositions traitant de ces questions dans les pays de l'ex-Empire ottoman sont également les bienvenues. Les communications peuvent se concentrer par exemple sur:

    • Le rôle d’acteurs spécifiques dans l'élaboration des politiques culturelles
    • L'étude d'un projet / d’une politique / d’un instrument spécifique (sa fabrication, son évolution, sa circulation, son usage) ou d’action or d’événements culturels.
    • L'élaboration de la politique culturelle au niveau local (acteurs, usages et conceptions de la culture)
    • Les langages des politiques et leur processus de traduction.

    Bibliographie :

    • Abélès M., Anthropologie de la globalisation, Paris, Payot, Rivages, 2008.
    • Appadurai A., "La production de la localité", dans Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Paris, Payot, 2005, chapitre 7.
    • Aymes M., Gourisse B., « Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-) ottomane », Document Scientifique ANR (unpublished).
    • Serhan A. et Ince H. A. (ed.) Introduction to Cultural Policy in Turkey, Istanbul, Bilgi University Press, 2009.
    • Callon M., Latour B. « Le grand Léviathan s’apprivoise-t-il ? », in Akrich M., Callon M. et Latour B., Sociologie de la traduction. Textes fondateurs, Paris, Presses des Mines, 2006.
    • Dumoulin, L., Saurugger, S., « Les policy transfer studies : analyse critique et perspectives », Critique internationale, 48/3, 2010.
    • Işiksel G. et Szurek E. (dir.), Turcs et Français. Une histoire culturelle, 1860-1960, Paris, PUR, 2014
    • Karaca B., “Governance of or through culture? Cultural policy and the politics of culture in Europe”, in Focaal - Journal of Global and Historical Anthropology, Vol. 2009, No.55, 27-40p.
    • Katoğlu M., “The Institutionalization of High Art as a Public Service in the Republican Era”, in Ada S., Ince A. (eds), Introduction to Cultural Policy in Turkey, İstanbul Bilgi University Press, 2009.
    • Öztürkmen A., “The role of people’s houses in the making of national culture in Turkey”, in New Perspectives on Turkey, 1994, 11, pp. 159-181.
    • Poirrier P. (dir.) (2011), Pour une histoire des politiques culturelles dans le monde. 1945-2011, Paris, La Documentation française.
    • Polo J-F. et Üstel F., « Les nouvelles orientations de la politique culturelle Turque : à la recherche d’un modèle conservateur alternatif ? », Pôle Sud, n° 41 – 2014/2, p.17-32.
    • Thiesse A-M., La création des identités nationales en Europe XIIIème-XXème siècles, Paris, Le Seuil, 2001.

    Comité scientifique et d’organisation

    • Muriel Girard (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille)
    • Cilia Martin (IFEA-Istanbul)
    • Jean-François Polo (Université Galatasaray – Science Po Rennes)
    • Clémence Scalbert Yücel (IFEA-Istanbul & University of Exeter)
    • Füsun Üstel (Université Galatasaray)
    • Lydia Zeghmar (IFEA-Istanbul)
  • K. Biehl : Les changements provoqués par les mouvements migratoires et le sentiment d’appartenance dans un quartier d’Istanbul

    Kristen Biehl, "Les changements provoqués par les mouvements migratoires et le sentiment d’appartenance dans un quartier d’Istanbul", Anatoli 7 p. 127-146

  • Kabir Tambar - Historical Critique and Political Voice after the Ottoman Empire : 24/04/2013

    Kabir Tambar (département d'anthropologie, université de Stanford, USA)
    "Historical Critique and Political Voice after the Ottoman Empire"
    Mercredi 24 avril 2013 à 18h à l'IFEA
    Intervention en anglais
  • Kabir Tambar - Historical Critique and Political Voice after the Ottoman Empire : 24/04/2013

    Kabir Tambar (antropoloji bölümü, Stanford Üniversitesi)
    "Historical Critique and Political Voice after the Ottoman Empire"
    Çarşamba 24 Nisan 2013 saat 18:00 IFEA'da
    Sunum dili İngilizcedir.
  • Katrine Nazloglou - L'intégration urbaine sociale et politique des réfugiés d'Asie Mineure en Grèce à travers quelques exemples : 20/04/2009

    Séminaire : L'intégration des réfugiés en Grèce et en Turquie après l'échange de population: dimensions politique, sociale, économique et culturelle
    Responsables du séminaire : Nikos Sigalas, Lisa Montmayeur Deheurles, Gokçe Bayindir Goularas et Tutku Vardagli
    lundi 20 avril 2009,à 17h30, à l'IFEA.
     
    Intervenante: Katrine Nazloglou (Professeur d'Histoire, Bordeaux):
    "L'intégration urbaine, sociale et politique des réfugiés d'Asie Mineure en Grèce à travers quelques exemples".
    La conférence sera en français.

     

  • Korhan Gümüş - Autour d'Istanbul 2010 : concurrence entre acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine renouvelée : 14/12/2009

    " Autour d' Istanbul 2010 : concurrence entre acteurs locaux émergents et compétitivité urbaine renouvelée "
    Lundi 14 décembre 2009 à 19h à l'IFEA
     

    Korhan Gümüş témoignera en tant qu'acteur majeur d'Istanbul 2010, Capitale Européenne de la Culture
    Korhan Gümüş est architecte. Intellectuel engagé dans la vie de la Cité, incarnation de la société civile, il est actuellement directeur de projets urbains pour Istanbul capitale européenne de la culture 2010. Par ailleurs, il anime un programme hebdomadaire à Açık Radio à Istanbul et est conférencier dans des associations d’urbanisme. Il publie régulièrement dans des journaux quotidiens turcs ainsi que dans des revues d’architecture (Arkitera, Domus, Arrademento Mimarlık, Yapı).
  • L. Lamrhari - L'obsession allemande dans la production du savoir militaire français sur l'armée ottomane et turque (1883-1933)

    Loubna Lamrhari, "L'obsession allemande dans la production du savoir militaire français sur l'armée ottomane et turque (1883-1933)" in Güneş Işiksel et Emmanuel Szurek (dir.), Turcs et Français. Une histoire culturelle, 1860-1960, 2014, Paris, PUR, pp. 151-162

    L’échange culturel franco-turc est profondément transformé par les bouleversements démographiques qui affectent la Méditerranée orientale pendant la Première Guerre mondiale. L’apparition de la « Turquie nouvelle » favorise l’assujettissement de l’échange culturel franco-turc aux acteurs étatiques. La parenthèse se referme quand la Turquie, intégrant l’alliance atlantique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, importe les références drainées dans le sillage d’un nouveau partage de l’ordre international.

  • L. Lamrhari : La fabrique d'un récit kémalisé dans les musées militaires en Turquie

     

    Loubna Lamrhari, "La fabrique d'un récit kémalisé dans les musées militaires en Turquie" in J. Mary - F. Rousseau (dir.),Entre Histoires et Mémoires La guerre au musée Essais de Muséohistoire (2), [L’atelier des sciences humaines et sociales], Michel Houdiard, 2013 ISBN 978-2-3562-100-0

     
    Issu du quatrième colloque international et interdisciplinaire du CRID 14-18, tenu à Craonne les 8-10 novembre 2012, et clôturant le programme ANR « Les Présents des Passés », cet ouvrage collectif s'inscrit dans la continuité d'une série de travaux de muséohistoire. Se distinguant des travaux des muséologues et des muséographes, sans pour autant les ignorer, la muséohistoire s'attache à interroger les mises en espaces et en récits de l'histoire des conflits contemporains. Plus précisément, elle confronte les savoirs historiens et approches didactiques de l'histoire aux narrations muséales, en résonance avec leurs contextes de production et les configurations mémorielles contemporaines, en tant que contenus non-neutres, agissant socialement et politiquement. Ce livre rassemble ainsi historien(ne)s, didacticien(ne)s, géographes, spécialistes de médiation culturelle, d'information et de communication, ainsi que des professionnel(le)s des musées, autour d'une approche comparée de différents espaces et séquences guerrières : la muséalisation des guerres de la Triple alliance et du Chaco au Paraguay ; celle de la Première Guerre mondiale en Australie, en Belgique, en France, en Turquie, en République tchèque et en Nouvelle-Zélande ; mais aussi de la Deuxième Guerre mondiale et des horreurs l'ayant émaillée, principalement dans les musées allemands, canadiens, italiens et japonais ; en passant par la guerre civile espagnole en Espagne ; est enfin ciblée la mise en musée de la Guerre froide et des conflits coloniaux et impériaux, tout particulièrement en République tchèque, en France et aux États-Unis.
  • L'évolution depuis 2002 des investissements directs turcs à l'étranger : un indicateur de rayonnement à suivre

    Si l'habitude est grande d'étudier la Turquie comme un pays-cible pour les investissements directs étrangers (IDE) ou pour les investissements indirects, la littérature scientifique tarde à prendre en compte l'émergence de la Turquie comme pays émetteur d'investissements directs vers des pays étrangers plus ou moins proches. Or force est de constater que parallèlement à la “normalisation” de l'économie turque survenue au cours de la décennie 2000 (réduction de l'inflation, réduction du risque financier, chute des taux d'intérêt), les ID(E) turcs ont très sensiblement augmenté. S'ils restent inférieurs au total des IDE opérés en Turquie, leur augmentation n'est pas moins révélatrice du repositionnement de l'économie turque dans le jeu global. En évitant de céder à une euphorie de circonstance qui se complaît à décrire l'augmentation des exportations turques comme celle du PIB/habitant, sans prendre en compte d’autres indicateurs qui obligent à tempérer, on peut brièvement se pencher sur ce phénomène.

    Lire la suite sur Dipnot

  • L’expertise turque sur le monde arabe : du réseau de politique publique à la communauté d’intellectuels organiques

    Chercheur : Jean-Baptiste Le Moulec
    Doctorant à l’IEP d’Aix-en-Provence. Contrat doctoral CNRS

    Cette thèse de doctorat se situe au croisement de la sociologie des élites et de la sociologie des politiques publiques qui s’intéresse aux experts turcs du Moyen-Orient arabe.
    Le volume de la production dite « académique » sur le Moyen-Orient en général a considérablement augmenté en Turquie depuis le milieu des années 2000 alors que nombre de thématiques connexes aux pays arabes et à l’islam faisaient l’objet d’une quasi-interdiction avant la mise au pas du commandement militaire turc par le gouvernement AKP (2003- ?). De la même façon, la visibilité accrue  des « experts du Moyen-Orient» turc (Ortadoğu uzmanları) et des think-tanks (Stratejik düşünce kuruluşu) tant sur la scène médiatique qu’universitaire via les programmes télévisés dédiés, des chroniques et reportages, des centres de recherche universitaires, des conférences et autres ateliers ne pouvait manquer d’inviter au questionnement sur les causes et les mécanismes qui ont présidé à l’expansion fulgurante du champ de l’expertise turque concernant les pays arabes.
    Parti d’une enquête sociographique visant à recueillir les biographies de ces experts, a émergé rapidement l’hypothèse de l’existence d’un réseau de politique publique propre à la politique moyen-orientale de la Turquie. Cette hypothèse est née du constat du croisement des trajectoires de ces experts. Ce groupe composite et trans-générationnel est fait de jeunes universitaires et de mandarins, de journalistes et de cadres politico-administratifs, de « think-tankers » et d’universitaires étrangers, notamment nord-américains, arabes, persans, israéliens. Cette hétérogénéité appelle à un cadre théorique alliant sociologie des élites et histoire contemporaine de la Turquie pour reconstituer l’émergence des groupes sociaux dont relèvent les acteurs identifiés.
    À la fin des années 1990, alors que la réconciliation avec la Syrie venait d’être scellée, avant même l’avènement de l’AKP, ce réseau d’experts n’était qu’une constellation d’acteurs dont certains, les universitaires, étaient marginaux dans leur secteur d’activité respectif. L’arrivée de l’AKP et d’une doctrine de politique étrangère qui a envisagé d’emblée s’appuyer sur la recherche scientifique –notamment du fait des origines académiques de son promoteur, Ahmet Davutoğlu- a cependant paru déclencher la constitution d’un réseau structuré et s’appuyant tant sur des institutions universitaires que sur des organisations privées de recherche. Outre une sociologie des acteurs, voilà qui appelle à l’étude d’un réseau social Or, savoir que par ce réseau transitent des ressources financières publiques et privées importantes et  dont il existe des signes patents ne signifie pas pour autant qu’il soit possible d’en établir le budget annuel, opaque et éparpillé.
    Enfin, la survenue des révolutions arabes, qui remet en cause les plans de politiques étrangère du gouvernement et balaie en quelques mois les bénéfices accumulés depuis 2003 (1998 en ce qui concerne la Syrie), impacte ce réseau d’experts du fait de ses liens étroits avec la politique moyen-orientale du gouvernement AKP (lien à la fois thématiques et personnels, avec le personnel politico-administratifs, Davutoğlu en tête, mis en place depuis 2003). Le réseau initial, hétérogène, se purge des éléments critiques ou trop autonomes vis-à-vis de la politique étrangère en particulier et du gouvernement en général, restreint l’accès aux financements aux soutiens indéfectibles du gouvernement, se transformant en une communauté « d’intellectuels organiques ».

  • La formation de la politique étrangère turque. Le cas des espaces kurdes d’Irak et de Syrie

    Chercheur :Yohanan Benhaim
    Doctorant, Université de Paris 1

    L'objectif de cette thèse de doctorat est d'expliquer la manière dont est produite la politique étrangère turque vis-à-vis du Kurdistan d’Irak et des zones kurdes de Syrie. Grâce aux apports croisés des travaux sur les luttes bureaucratiques, la transformation de l’État et les politiques publiques, cette recherche porte principalement sur les interactions entre acteurs étatiques, privés et locaux. Nous tentons ainsi d’expliquer à la fois le changement paradigmatique au sein de la politique étrangère turque et la permanence paradoxale de certains référentiels d’action publique comme le produit de luttes et de négociations entre différentes coalitions d’acteurs aux intérêts divergents.
    Cette recherche vise ainsi à mettre en valeur le caractère non-unitaire de l’État en Turquie tout comme l’importance des échanges entre d’une part, l’intérieur et l’extérieur du champ étatique, et d’autre part, entre les différentes échelles du pouvoir. En interrogeant l’évolution des modes de coproduction de la politique étrangère turque dans les espaces kurdes d’Irak et de Syrie à partir de la première guerre du Golfe jusqu’à nos jours, nous souhaitons mettre en lumière les articulations entre politique étrangère et politique intérieure. Cette recherche vise ainsi à participer à une meilleure compréhension des transformations de l’Etat turc et de ses relations avec ses périphéries kurdes à l’intérieur de ses frontières tout comme chez ses voisins irakien et syrien.

  • La science politique dans la cité: regards croisés France-Turquie : 17/02/2012

    Journée d'étude
    La science politique dans la cité: regards croisés France-Turquie
    Vendredi 17 février 2012
    à l'IFEA
    Introduction par Nora Şeni

    L'objectif de cette journée organisée par l'IFEA est de réunir des politistes de France et de Turquie pour réfléchir et débattre sur la place de la science politique dans la cité, alors que l'interrogation sur l'engagement des politistes devient plus pressante ces derniers temps dans les deux pays. Qu'en est-il des modalités d'intervention des politologues dans le débat politique ? La question est plus étroite que celle, très courante et jamais épuisée, de la responsabilité politique des « intellectuels », catégorie bien plus large ; il s’agit ici de la question de la responsabilité, voire du devoir, des savants d’intervenir au nom d’une connaissance scientifique dans le débat politique à partir de leur « chaire ». Selon la doxa wéberienne - la fameuse « neutralité axiologique » -, la position de savant ne donne pas, voire interdit, tout pouvoir d’intervention qui porterait atteinte à la dignité à la fois du savant et du politique, à partir de l’idée qu’on ne saurait dériver d’une connaissance scientifique, une valeur quelconque. Le rôle de la discipline doit-il être limité à l’invitation au débat rationnel, à l’éclairage des choix possibles à partir d’éléments objectifs, ou doit-il s’étendre à des recommandations politiques substantielles ? Le politiste en tant qu’expert intervient-il dans le débat politique d’une autre manière, et plus légitimement, que celui qui le fait au titre de ses engagements politiques ou d’une conception morale de ses fonctions ? Il ne s’agira pas ici de livrer des réponses normatives, mais d’apporter un regard comparatif sur la manière dont ces questions se posent, et sur les positionnements qu’adoptent les politistes, dans les deux pays.

  • La Turquie en marche

    Jean-François PEROUSE,La Turquie en marche. Les grandes mutations depuis 1980 

    Auteur d'une thèse sur Ankara au début de la République, Jean-François Pérouse est pensionnaire scientifique et responsable de l'Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI) à l'Institut français d'études anatoliennes.

    La Turquie est en train de vivre une véritable révolution silencieuse. Le Code pénal et la Constitution ont été sérieusement refondus, le Code civil a été révisé, et une série de lois visant à réformer l'administration publique a été votée. Ces formidables changements sont certes liés à l'agenda européen, mais ils s'expliquent tout autant par les aspirations croissantes des Turcs eux-mêmes, qu'on ne peut pas passer sous silence. Longtemps marqués par le coup d'État militaire de 1980, les citoyens se sont éveillés; oubliant leurs peurs, ils revendiquent désormais leurs droits et leurs différences. Ce livre montre les visages pluriels de la Turquie d'aujourd'hui, ses dynamiques multiples et souvent contradictoires, mais aussi ses zones d'ombre. Un pays que l'on ne peut réduire à une identité musulmane, car si la religion y est une composante assumée de la culture nationale, les pratiques religieuses, ici comme ailleurs, se privatisent et se diversifient. Un pays où plus de la moitié de la population a moins de vingt-cinq ans et qui s'est urbanisé en une génération. Un pays où le poids des médias ne cesse de se développer, diffusant de nouveaux modes de vie et des nouvelles formes d'expression. La Turquie en quelque sorte se désorientalise.

  • Lambros Balsiotis - The role of the 1923 refugees in the hellenization of Greek Macedonia. Shifting from demographic to symbolic change : 17/04/2010

    Séminaire « Après l’échange…l’intégration des réfugiés en Grèce et en Turquie » - Dimensions socio-économiques, culturelle et politique –
    Samedi 17 avril 2010, à l’IFEA, de 17h00 à 19h00
    Lambros Balsiotis (Université Panteion) fera la présentation suivante :
    « The role of the 1923 refugees in the hellenization of Greek Macedonia.
    Shifting from demographic to symbolic changes ».
  • le 12 mai 2007-La muséographie et le développement des collections à Istanbul

    Atelier sur"La muséographie et le développement des collections à Istanbul" coorganisé par l'IFEA , l'Association internationale des critiques d'art (AICA)(section Turquie) et l'Académie des Beaux-Arts de l'Université Mimar Sinan, à l'Université Mimar Sinan de 10h à 17h00. Le projet conçu par Burcu Pelvanoğlu (AICA TR, Mimar Sinan University). Le comité d'organisation :Burcu Pelvanoğlu, Ali Akay, Marcus Graf, Beral Madra, Alexandre Toumarkine (IFEA).

  • le 18 juin 2008 séminaire sur "l'évolution de la notion des frontières territoriales et régionales"

    le 18 juin 2008, séminaire de Vasiliki KAPOGIANNI(doctorante à l’Université Panthéon-Assas Paris II) sur"l'évolution de la notion des frontières territoriales et régionales dans le processus de partition (Chypre, Tchécoslavaquie, Padanie, Catalogne)"à 17h à l’IFEA:

  • le 25 septembre 2007 - L'héritage impérial et colonial

    Conférence de recherche surL'héritage impérial et colonial. Une perspective socio-historique, organisé par l'IFEA, l' Observatoire du Caucase de l’IFEA (Bakou), avec le soutien de l’ambassade de France en Géorgie et du Centre Culturel Français Alexandre Dumas au centre culturel français à Goudiachvili.

  • le 31 mars 2007-Débattre des nouvelles perspectives de l'historiographie des migrations en Turquie

    Atelier "Débattre des nouvelles perspectives de l'historiographie des migrations en Turquie et de la notion d'ingénierie démographique".

  • Le Grand Paris: Projets, acteurs et processus de consultation Vol.1 - 13/03/2012

    CONFÉRENCE/DÉBAT
    Le Grand Paris :Projets, acteurs et processus de consultation Vol.1
    Mardi 13 mars 2012 à Yapı-Endüstri Merkezi

    Fulya Mah.Yeşilçimen Sok.No:12/430 (Polat Kulesi Yanı) 0212.266.70.70
    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Cliquer sur l'image pour lire le reportage d'Antoine Grumbach dans le journal Milliyet du 15 mars 2012
    par Yavuz Karaman.
    15032012GRUMBACHMILLIYETpetit
    Présentation de la soirée par Zeynep Gülşen,architecte et responsable des événements au YEM et discours inaugural de Doğan Hasol, président du Comité de direction du YEM
    {flv}13032012_amb{/flv}
    Discours de SE Laurent Bili, Ambassadeur de France en Turquie
    {flv}13032012_nora{/flv}
    Discours de Nora Şeni, directrice de l'IFEA
    {flv}13032012_conf{/flv}

    Conférence d'Antoine Grumbach (architecte) :“La grande échelle métropolitaine "Le Grand Paris" - Paris - Rouen - Le Havre"

    {flv}13032012_debat{/flv}

    La conférence a été suivie d’un panel, "Un regard comparatif sur les projets urbains à İstanbul"avec les participations de Antoine Grumbach ;Nora Şeni(Directrice de l’IFEA) ; Korhan Gümüş (Taksim Platformu, Président de l’Association des établissements humains) ; Murat Güvenç (Université Şehir); Güzin Kaya (Université Mimar Sinan); Aykut Köksal (Université Mimar Sinan); Hüseyin Kaptan (Atelye 70).

    Cette conférence est co-organisée par l'IFEA et le YEM.

  • Le quartier : le retour ou la fin ? La fabrique du quartier à l'épreuve des transformations et des politiques urbaines 2-3/05/2013

    ATELIER REGIONAL SUR LES MUTATIONS URBAINES

    Panel 1 || Panel 2 || Panel 3 || Panel 4 || Panel 5 || Conclusion

    ifealogopetit ifri cetobac

    2, 3 mai 2013 / Istanbul

    Journées d'études organisées par l'Institut Français de recherche en Iran (IFRI), l'Institut Français d'Etudes Anatoliennes (IFEA) et le Centre d'Etudes Turques Ottomanes Balkaniques et Centrasiatiques (CETOBAC).

    "Quartiers : le retour ou la fin ?

    La fabrique du quartier à l’épreuve des transformations et des politiques urbaines"

    Les quartiers d’Istanbul et de Téhéran en miroir avec les capitales et villes de la région

    Alors qu’à Téhéran la référence au quartier et l’usage du terme se répand et devient une préoccupation visible et affirmée des politiques publiques, à Istanbul, il apparaît dans le vocabulaire et l’imaginaire urbain mais sans pour autant représenter un cadre d’action pertinent pour les édiles politiques qui menacent même de le supprimer. Cet atelier reviendra sur les usages et le sens du quartier comme cadre de pensée et d’action, comme référence symbolique et matérielle mais aussi comme lieu de mémoire dans un contexte général de transformations urbaines.

    La tendance à opposer le quartier, comme une réalité pleine et proche, à une ville, jugée trop vaste et mal connue est aujourd’hui remise en cause. Le quartier, lui-même, ne se donne jamais tout entier. Il comporte autant de trous, de zones indécises que la ville. Dans un contexte de métropolisation, le quartier peut aussi devenir synonyme de résistance, s’apparenter au village et devenir un « état d’esprit » véhiculé dans les séries télévisées (Louis Wirth).

    Les projets de rénovation urbaine en cours dans les deux villes conduisent à une disparition rapide du tissu social, du patrimoine et des identités locales qui se sont construites au fil du temps. Un phénomène qui semble bien contradictoire, à Téhéran, avec la volonté de la Municipalité de renforcer la gestion urbaine de proximité. À Istanbul, ce phénomène s’accompagne d’une muséification et d’un projet d’ingénierie sociale s’appuyant sur la création de quartiers ottomans.

    La notion de quartier se joue donc à la croisée de constructions socio-spatiales, politiques et temporelles mais aussi de représentations mentales et d’une diversité d’usages. Entre instabilité dimensionnelle et incertitude existentielle (Piolle), il s’agira d’essayer d’appréhender le quartier comme une « médiation socio-spatiale » entre l’inconnu et le connu, le dedans et le dehors, l’intérieur et l’extérieur, l’accord et le désaccord, entre soi et l’autre (Di Méo). Le quartier sera donc considéré comme l’échelle d’observation la plus efficace pour analyser la spatialisation des substances sociales (Michel Lussault).

    Ce colloque se veut transdisciplinaire mais aussi trans-période. Etant donné que « la ville se fait sur la ville », autrement dit que la longue durée est indispensable à la sédimentation des populations et des gouvernances sur le tissu urbain, il s’agira de prendre en considération les quartiers anciens et leur recomposition mais aussi la création de nouveaux quartiers en marge de la ville. Ces phénomènes sont une réalité connue de la totalité des villes qui seront abordées dans cet atelier, à savoir en premier lieu Istanbul et Téhéran mais aussi Alexandrie, le Caire, Athènes et Beyrouth.

    Nous donnerons « quartier libre » pour sortir le quartier de son isolement - spatial, temporel, politique et épistémologique.

    Les responsables scientifiques : Cilia Martin (CETOBAC/IFEA) et Mina Saïdi (IFRI)
    Comité scientifique : Jean-François Pérouse, Nathalie Clayer, Mina Saïdi et Cilia Martin

    Avec le soutien du laboratoire Mosaïques de l'Université Paris-Ouest, la Défense et de l'Institut Français

    logo mosaique home logo-if

     

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011

    Séminaire "Groupe de lecture et d'écriture en anthropologie"
    Lundi 11 avril 2011 à 18h à l’IFEA

    Leyla Neyzi(Sabancı Üniversitesi)
    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"
    Intervention en anglais.

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011

    Séminaire "Groupe de lecture et d'écriture en anthropologie"
    Lundi 11 avril 2011 à 18h à l’IFEA

    Leyla Neyzi(Sabancı Üniversitesi)

    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"
    Intervention en anglais.

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011

    "Antropoloji Okumaları" kapsamında

    11 Nisan Pazartesi, saat 18:00'da, IFEA'da,
    Leyla Neyzi (Sabancı Üniversitesi)
    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"

    Sunum dili İngilizce’dir.

  • Leyla Neyzi - Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey : 11/04/2011 (2)

    "Antropoloji Okumaları" kapsamında

    11 Nisan Pazartesi, saat 18:00'da, IFEA'da,
    Leyla Neyzi (Sabancı Üniversitesi)
    "Speaking to One Another: Personal Memories of the Past in Armenia and Turkey"

    Sunum dili İngilizce’dir.

  • LIOBARD Élodie - La Russie et la Turquie face à la recomposition régionale de leur périphérie commune. Conflits frontières fermées et contrôle des flux dans le Sud Caucase

    Mémoire M1 rédigé par Élodie Liobard
    sous la direction de Pascal Marchand
    Université Lyon II - Institut d'Études Politiques
    Juin 2011
    La Russie et la Turquie
    face à la recomposition régionale de leur périphérie commune.
    Conflits, frontières fermées et contrôle des flux
    dans le Sud Caucase
  • Logiques et politiques des productions culturelles contemporaines

    Présentation de l'axe de recherche | Collaborations | Activités

    Les études s’inscrivant dans cet axe de recherche ont pour but d’étudier les conditions de la production culturelle contemporaine en Turquie, leur évolution, les logiques qui les animent, les acteurs qui les mettent en place.

    La Turquie vit une période de bouleversements économiques et technologiques profonds affectant et modifiant les mécanismes, les valeurs et les structures mêmes de la création contemporaine dont les effets sont particulièrement patents à Istanbul.

    Les pratiques philanthropiques et de mécénat qui se sont considérablement développées depuis les dernières décennies du XXème siècle en Turquie– telles que la création d’universités, de musées et de galeries d’art, l’organisation d’événements culturels internationaux, de festivals, la revalorisation du patrimoine, la multiplication des chaînes de télévisions – sont le plus souvent le fait de fondations privées créées par des grandes familles, acteurs les plus récents et les plus visibles des politiques culturelles.

    Ces pratiques culturelles transforment la ville qui à son tour instrumentalise la culture pour réhabiliter ses quartiers déchus, créer de nouvelles centralités, patrimonialiser, bref pour mettre en valeur ses territoires. Les mécanismes de métropolisation et le marketing urbain imposent de se doter des équipements et des événements culturels qui avantagent les grandes métropoles dans leur compétition sur la scène internationale. Ces mécanismes sont particulièrement perceptibles lorsqu’il s’agit d’Istanbul où ils méritent d’être étudiés.

    L’objectif de cet axe de recherche est de repenser l’identité, la nature des acteurs qui animent l’univers des productions culturelles, les logiques nationales et internationales auxquelles obéissent les pratiques de ce milieu. Ces études nécessitent de s’emparer de champs disciplinaires multiples ; l’urbanisme, l’économie, le tourisme, l’histoire, la sociologie, les sciences politiques ou la communication fournissent autant d’outils indispensables pour saisir les dynamiques d’une production culturelle que colore à la fois le  républicanisme et l’occidentalisme d’une bourgeoisie déjà ancienne et celle d’un essor dit néo-ottoman tempérée de valeurs libérales.

    Ainsi s’agira-t-il d’intégrer pour cette étude plusieurs démarchesde recherche : l’examen des réseaux d’acteurs publics et privés, leurs stratégies territoriales, les logiques d’espaces urbains, l’analyse des phénomènes de distinction (culturelle et géographique), des logiques de marchés locaux ou internationaux des biens culturels, des structures de production de la culture et de ses industries, des inégalités dans ces processus de développement, ou encore l’étude de la mise en scène de mémoires concurrentes portées par les musées privés et publics ainsi que par les événements culturels, par les festivals.

    Au-delà d’Istanbul qui concentre, il est vrai, une partie non négligeable des activités culturelles du pays, l’attention se porte aussi sur les politiques développées dans certaines villes de province avec lesquelles des liens existent (Diyarbakır, Kayseri, Kastamonu, Eskişehir, Antalya…). Dans ces villes, des « musées de ville » sont en cours de constitution dont la constitution donne lieu à des débats fort intéressant sur la culture locale et sur ce qui fait « culture » (on rejoint là le sous-thème « Patrimoine »).

    Collaborations avec des institutions

    • CETOBaC (UMR 8032 EHESS-CNRS-Collège de France)
    • Université Şehir (Istanbul)
    • Université de Galatasaray, (Istanbul)
    • Conseil national de la recherche scientifique et technologique (TÜBITAK)
    • Agence Istanbul 2010
    • Ministère turc de la culture et du tourisme
    • Mairie métropolitaine d’Istanbul

    Activités liées à cet axe de recherche

  • Luisa Piart - Laleli et le secteur de la confection à Istanbul : premiers résultats de recherche : 11/11/2009

    Conférence de Luisa Piart (doctorante à l'Université de Provence, Université de Leipzig)
    Mercredi 11 novembre 2009 à 15h à l'IFEA
    "Laleli et le secteur de la confection à Istanbul : premiers
    résultats de recherche"

  • M. Aymes B. Gourisse É. Massicard : L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours

    Marc Aymes, Benjamin Gourisse, Élise Massicard, L'art de l'État en Turquie. Arrangements de l'action publique de la fin de l'Empire ottoman à nos jours, Paris, Karthala, janvier 2014, 432p. ISBN 9782811110253

  • M. Yardım - Islam et Démocratie. Les fondements de la pensée politique des islamistes de la période pré-républicaine: le cas de Said Nursî

    Müşerref Yardım, Islam et Démocratie. Les fondements de la pensée politique des islamistes de la période pré-républicaine: le cas de Said Nursî, Les Cahiers du Bosphore LXXXI, Istanbul, 2014, ISIS/IFEA 184p. ISBN 9789754285208

  • Malte Fuhrmann - Birahane/the Pub - Beer, the Drink of a Changing World (1838-1922) : 07/11/2012

    Séminaire "Autour de l'alcool, en Turquie et dans l'Empire ottoman" 

    Malte Fuhrmann (Orient-Institut)
    Mercredi 7 novembre 2012 à 19h00 à l'IFEA
    "Birahane/the Pub - Beer, the Drink of a Changing World (1838-1922)"
    Intervention en anglais

    En collaboration avec le cycle de conférences de l'Orient-Institut "Reclaiming Istanbul Public Spaces in Past and Present"


  • Malte Fuhrmann - Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension : 31/05/2011

    Séminaire "Gouverner, administrer en Turquie depuis les Tanzimat"
    Mardi 31 mai à 18h00 à l'IFEA
    Malte Fuhrmann
    (Orient Institut - Istanbul)
    "Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension
    "
    Intervention en anglais.

  • Malte Fuhrmann - Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension : 31/05/2011

    Tanzimat’tan bugüne Türkiye’yi yönetmek "
    31 Mayıs Salı, saat 18:00'da, IFEA'da,
    Malte Fuhrmann (Orient Institut - Istanbul)
    "Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension"
    Intervention en anglais.

  • Malte Fuhrmann - Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension (2)

    Tanzimat’tan bugüne Türkiye’yi yönetmek "
    31 Mayıs Salı, saat 18:00'da, IFEA'da,
    Malte Fuhrmann (Orient Institut - Istanbul)
    "Constructing Europe on the Shores of the Aegean in the 19th Century: The Cultural Dimension"
    Sunum dili Türkçedir.
  • Marmara Bölgesi

    marmara

    Fransız araştırmacıların gerçekleştirdiği arkeolojik kazı çalışmaları

    Araştırma Projeleri 

     

    Fransız araştırmacıların gerçekleştirdiği arkeolojik kazı çalışmaları

     

    Bursa

    Alix Barbet (ENS), Selçuk Şener (Ankara Univ., Başkent Meslek Yüksekokulu, Restorasyon ve Konservasyon Bölümü) Zengin duvar resimlerine sahip anıt mezar, Hristiyanlık öncesi döneme (M.Ö. 4-5.yy) ait olup, 1967 yılında keşfedilmiştir. Mezar yağmacılarının iki kez tahrip ettiği anıt mezarın tasvirini, 1974 yılında N. Fıratlı kaleme almıştır. 1997 yılındaki çalışma ile anıtın durumunu tespit edilmesi ve restorasyonu ile ilgili bir ön fikir edinilmesini amaçlanmıştır.

    Tay portalinde sit alanı ve konu ile ilgili kaynakça bilgisine Fransızca ve İngilizce dillerinde ulaşabilirsiniz.

      

    bithynie lefort

    Ortaçağ’da Bitinya konulu çalışmalar (1989-1994 yılları arasındaki yüzey araştırmaları) Jacques Lefort (EPHE)

    Bu proje aracılığıyla, ilk insanlardan Ortaçağ’a Bitinya’nın yerleşim tarihi ortaya konulmaya çalışılmıştır (4-16. yy).

    Daha fazla bilgi için bkn: B. Geyer, J. Lefort (müd.). La Bithynie au Moyen Âge, [Réalités byzantines 9], P. Lethielleux, Paris 2003

    Bursa, Yalova

    Güney Marmara kıyılarıdaki Bizans manastırları konulu çalışmalar (2004-2009 yılları arasındaki yüzey araştırmaları)

     

    carte monasteres

    Çalışmayı, 2004-2008 yılları arasında Paris 8 Üniversitesinden emekli Marie-France Auzépy, ardından da Olivier Delouis (CNRS UMR 8167) yürütmüştür.

    Marmara’nın güney kıyılarındaki Bizans kalıntıları araştırılıp, sistemli bir şekilde resimlenmiştir. Seyahatname ve azizlerin yaşantısının hikâye edildiği metinler sayesinde önceden tespit edilen ve çeşitli yüzey araştırmaları sırasında, bölgedeki özellikle 8-9. Yüzyıla ait Bizans manastırlarının çizimleri yapılmıştır. Çizimi çıkartılan kalıntıların incelenmesi ve Bursa Müzesi dükkanlarının ziyareti 2009 yılında gerçekleşmiştir.
    Daha fazla bilgi için :

    Bu çalışmanın ön sonuçları her yıl Anatolia Antiqua içinde yayımlanmıştır. Fransa Dışişleri Bakanlığına 2005-2008 yılları arasında sunulan raporlara HAL - SHS bağlantısı üzerinden ulaşılabilir.

    Tekirdağ

    Ganos kazısı (1991-1993)

    gunsenintypes

    Nergis Günsenin (Univ. Istanbul)
    Bugünkü Hoşköy ve Gaziköyü mahallelerine tekabül eden Ganos’ta amfora atölyesi kazısı yapılmıştır. Bizans döneminde çömlek üretimi şarap ticareti ile yakından ilgilidir. Ganos’ta üretilen amforaların tüm Marmara Denizi kıyılarına, Karadeniz, Ege ve Akdeniz’e yayıldığı kesinleşmiştir. 
    Hoşköy ve Gaziköyü, Jeofizik araştırması, Profesör Albert Hesse’nin katılımıyla, 1993 yılı yazında gerçekleşmiştir.

    Sonuçlar Anatolia Antiqua ve Araştırma Sonuçları Toplantısı’nda yayımlanmıştır.

     

    Marmara Adası batıklarnıda yüzey ve kazı çalışmaları (1993-2004)

    Nergis Günsenin (Istanbul Univ.)
    islands
    Birbirini izleyen çalışmalar sonucu, 13’ü çeşitli ticari yük gemi kalıntısı olmak üzere, 16 sit alanı gün yüzüne çıkarılmıştır. Arkeoloji, tarih ve ekonomi açısından değerli bilgiler sunabileceği düşünülen Çamaltı Burnu 1 isimli Bizans batığında çalışmalar derinleştirilmiştir. Söz konusu batık, 13. yüzyıla tarihlenen ve çok sayıda amforayı taşıyan bir yük gemisidir.

    Kazı sonuçları Anatolia Antiqua ve Araştırma Sonuçları Toplantısı’nda yayımlanmıştır.

    Araştırma projesi

    Proje Bulgaristan'a mülteci ve Türk göçünün karşılaştırıldığında sürecini ve ayrıca tarihi perspektiften ve bugün çeşitli göç şekillerini incelemeyi amaçlamaktadır.
     Bu bize Avrupa bağlamında tipoloji iskanı tanımlamamızı, ayrıca yerel ve ulusal düzeyde kültürel mirasın inşası için bu toplulukların sembolik kaynakları uygulayarak toplum eğitim süreçlerini izlememizi sağlayacak.
    Balkanlar'da sınır ötesi göçün iki olgusu incelenmiştir : Doğu Trakya toprakları ve soyundan gelen Bulgar mülteciler; 20. yüzyılın ortalarından günümüze kadar, Türkiye'ye tekrar yerleşmiş ve göçmen Bulgar Türkleri.
    Craig Encer liderliğindeki (2010-) “Consuls of the Dardanelles” çevrimiçi ortak araştırma projesi.
  • Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-) ottomane

    Programme de recherche financé par l'Agence nationale de la recherche (réf. ANR-12-GLOB-003)

    À l’encontre des travaux qui analysent la mise en circulation de pratiques, d’instruments, de normes et de savoirs comme étape subséquente à leur production localisée, le projet Transfaire vise à étudier les instruments techniques et symboliques produits et reproduits par la circulation. Notre objectif est double. Il s’agit, d’une part, de proposer une nouvelle approche des connexions, concomitances et interdépendances dont les espaces (post-)ottomans ont pu être partie intégrante, à l‘encontre des analyses se bornant à penser les échanges en termes de diffusion et d’importation à sens unique ; et d’autre part, de dresser une chronologie révisée des modalités de gouvernance et d’extraversion de l’Empire et de la République, découplée des grandes césures qui ont marqué les histoires politiques locales ou régionales, en général considérées ipso facto comme valables pour l’ensemble de la vie politique.

    À la problématique du « transfert », qui présume de domaines censément « propres » à chacune des régions concernées, notre questionnement substitue une approche des modalités du transfaire, attentive aux processus de traduction et de coproduction des vecteurs normatifs et matériels du politique. Il veut penser les interrelations afin que, sous couvert de « transfert », ne soit pas simplement reconduite la marqueterie de régions (géométriquement et chronométriquement) incommensurables. 

    Le projet Transfaire fait fond sur les résultats et les pistes ouvertes par le groupe de recherche Transtur (« Ordonner et transiger : modalités de gouvernement et d’administration en Turquie et dans l’Empire ottoman, du XIXe siècle à nos jours »), coordonné par Élise Massicard et financé par l’ANR entre 2008 et 2012 (plus d’informations ici). Il s’en distingue en portant une attention renouvelée aux phénomènes d’extraversion, de traduction et de transferts, dont la compréhension nécessite la mise en place d’une boîte à outils théorique et méthodologique, ainsi qu’un programme consacré, que les thèmes traités et les contraintes de temps rencontrées dans Transtur n’ont pas permis d’investir. Ainsi Transfaire vient-il pérenniser une dynamique de recherche déjà lancée, afin de faire émerger des percées théoriques généralisables et de produire du savoir à forte utilité sociale, dans une période de transformation des équilibres régionaux dans lesquels sont pris les pays de l’espace post-ottoman.

    L’équipe de Transfaire regroupe 25 chercheurs et enseignants-chercheurs historiens, politistes, sociologues, anthropologues et géographes. Ses priorités se déploient selon 3 axes :

    1. les matérialités de l’objectivation politique,
    2. l’analyse des instruments normatifs de la décharge publique,
    3. Épreuves et acteurs de la traduction.

    L’organisation générale se structure autour de deux noyaux géographiques autour desquels gravitent les membres de l’équipe : l’un parisien, au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques, l’autre stambouliote, à l’Institut français d’études anatoliennes. Sur chacun des deux sites, un correspondant permanent, recruté sur un statut de chercheur post-doctorant, veille à l’organisation logistique et scientifique des activités de l’équipe. En concertation avec le coordinateur principal du projet – Marc Aymes – les deux correspondants permanents – actuellement Ségolène Débarre et Benjamin Gourisse – assurent la synchronisation des activités des membres de l’équipe. Ils organisent les séminaires bimensuels, qui entretiennent la cohésion et l’échange au sein des groupes de travail, ainsi que les assemblées générales annuelles, au cours desquelles les difficultés rencontrées par chacun sont exposées, les travaux présentés, et les projets éditoriaux discutés.

    La communication scientifique et la valorisation passeront par plusieurs dispositifs : deux journées d’études annuelles seront organisées, ainsi qu’un colloque international de présentation des travaux de l’équipe, à la fin de la troisième année du programme ;des collaborations seront nouées avec des membres du LabEx Tepsis (Ehess / Pres Hesam), dont le Cetobac est partie prenante ; un site internet sera prochainement mis en place, au fur et à mesure que l’avancement des travaux permettra d’assurer la richesse de son contenu. 

     

  • Matthew Goldman - History is a Nightmare: The Struggle for Land Reform in Turkey, Egypt, and Syria in the Mid-20th Century 26/06/2013

    Matthew Goldman 
    History is a Nightmare:  The Struggle for Land Reform in Turkey, Egypt, and Syria in the Mid-20th Century
    26 juin 2013 à 18h à l'IFEA
    Intervention en anglais
  • Mélisande Genat "Escape From Syria" 19/09/13

    Jeudi 19 septembre 2013 à 18h à l'IFEA
    Mélisande Genat (doctorante EHESS)
    Intervention en anglais
    Escape From Syria:
    From conscription to desertion, the experience of Syrian Kurds in Assad’s wartime army
  • Migration - diversification and urban spatial transformation in Istanbul: The case of Kumkapı

    Kristen Biehl
    PhD candidate at the Institute of Social and Cultural Anthropology and the Centre on Migration, Policy and Society (COMPAS), the University of Oxford and doctoral fellow at the Max Planck Institute for the Study of Religious and Ethnic Diversity (MPI MMG) in Gottingen.

    This doctoral research addresses two core questions: How are urban contexts of intense migration led diversification socially and spatially experienced? How do changing conceptions and intensifying mixtures of difference relate to particular uses of space and senses of place? The context in which these questions were addressed is a locality of Istanbul known as Kumkapi that is intricately laden with distinct migration, diversity and informality histories, both historical and recent. During the fieldwork in Kumkapi, a combination of ethnographic methods was used including spatial mapping, extensive informal discussions, life story interviews and participant observation, focusing in particular on the scales of housing and neighbourhood. The PhD thesis analyses the intersections between narratives and practices of difference, informality, space and place. Through the lens of migration and diversity, the overall goal of the thesis is to highlight critical transformations in contemporary urban spatiality and governance.

  • Mina Saidi - Les mobilités quotidiennes des femmes à Téhéran : 26/01/11

    Conférence
    Mercredi 26 janvier 2011 à 18h à l’IFEA
    Mina Saidi
    (responsable
    de l'Observatoire Urbain de Téhéran à l'IFRI)
    "Les mobilités quotidiennes des femmes à Téhéran"
    Intervention en français

  • Mine Alpaslan "Les modes de leadership partisan en Turquie: la maîtrise des "règles du jeu" à travers le "jeu sur les règles" 04/11/13

    Lundi 4 novembre 2013 à 18h à l'IFEA
    Mine Alpaslan (Paris I-Sorbonne)
    "Les modes de leadership partisan en Turquie: la maîtrise des "règles du jeu" à travers le "jeu sur les règles"
    Intervention en français

  • Muriel Girard - İstanbul’da turizm ve kültürel miraslaştırma programı açısından zanaat dünyasının yeniden yapılanması ve kentsel dönüşüm :16/03/2011

    Seminer "Bellekler ve kentsel harekelilik"
    Çarşamba 16 Mart 2011 18:00'da IFEA'da
    Muriel Girard
    (EHESS ; CETOBAC)

    " İstanbul’da turizm ve kültürel miraslaştırma programı açısından zanaat dünyasının yeniden yapılanması ve kentsel dönüşüm. "
    Sunum dili Fransızcadır.

  • Muriel Girard - Les recompositions du monde artisanal et les mutations urbaines au regard des mises en patrimoine et en tourisme. Le cas d'Istanbul :16/03/2011

    Séminaire "Mémoires et mobilités urbaines"
    Mercredi 16 mars 2011 à 18h00 à l’IFEA
    Muriel Girard
    (EHESS ; CETOBAC)
    " Les recompositions du monde artisanal et les mutations urbaines au regard des mises en patrimoine et en tourisme. Le cas d'Istanbul. "
    Intervention en français.

  • Musa Çimen - Analyse des élections municipales à l'échelle locale : le cas de Tunceli : 17/04/2009

    Focus sur les élections de mars 2009
    Vendredi 17 avril à 17h30 à l'IFEA
    Musa Çimen(doctorant) :
    "Analyse des élections municipales à l'échelle locale : le cas de Tunceli"
  • Musées et histoire. Les présents des passés en Turquie

    Organisateur : Loubna Lamrhari
    {div float:left}{module Sem_loubna}{/div}
    Les musées d’histoire et les lieux de mémoire muséifiés, en Turquie, sont ici envisagés comme des lieux d’histoire et de mémoire, de production narrative et de consommation culturelle. Nous nous intéresserons en particulier à la mise en scène et aux usages du passé notamment dans la production d’un discours sur la guerre et sur la paix.

    Ce séminaire privilégiera une approche pluridisciplinaire et se focalisera sur les thématiques suivantes : construction du récit historique officiel, fonction sociale et politique des stratégies muséales, héritages et enjeux mémoriels en Turquie.
  • N. Elias, N. Sigalas - Autour de l'alcool, en Turquie et dans l'Empire ottoman : 20/10/2011

    NOUVEAU Séminaire " Autour de l'alcool, en Turquie et dans l'Empire ottoman" 

    Organisateurs : Nicolas Elias et Nikos Sigalas
    Jeudi 20 octobre 2011 à 18h à l'IFEA
    Séance d'introduction par Nicolas Eliaset Nikos Sigalas
    Intervention en anglais

  • N. Elias, N. Sigalas - Osmanlı İmparatorluğu'nde ve Türkiye'de Alkol Üzerine: 20/10/2011

    Nicolas Elias (IFEA) ve Nikos Sigalas (Chercheur associé à l'IFEA)
    YENİ Seminer "
    Osmanlı İmparatorluğu’nda ve Türkiye’de alkol üzerine”

    Düzenleyiciler: Nicolas Elias ve Nikos Sigalas
    20 Ekim 2011 Perşembe, saat 18:00’da, IFEA’da,

    Nicolas Elias
     ve Nikos Sigalas tarafından açılış seansı.
    Sunum dili Ingilizce’dır.
     

  • N. Lévy - I. Tamdoğan - Mahallenin dünü ve bugünü 19/01/11

    Seminer: "Bellek ve kentsel hareketlilik" 
    19 Ocak Çarşamba, saat 18:00’da
     Işık Tamdoğan(CNRS/IFEA) ve  Noémi Lévy (Boğaziçi Üniversitesi) 
    "Mahallenin dünü ve bugünü” 
    Sunum dili Fransızca’dır.

  • N. Lévy - I. Tamdoğan - Réflexion sur le mahalle d'hier et d'aujourd'hui : 19/01/11

    Séminaire "Mémoires et mobilités urbaines"
    Mercredi 19 janvier 2010 à 18h00 à l’IFEA
    Işık Tamdoğan
    (CNRS/IFEA) et Noémi Lévy (Boğaziçi Üniversitesi).
    "Réflexion sur le mahalle d'hier et d'aujourd'hui"
    Interventions en turc

  • Neighborhoods: the return or the end? The building of the neighborhood challenged by changes and urban policies 2-3/05/2013

    REGIONAL WORKSHOP ON URBAN MUTATIONS

    Panel 1 || Panel 2 || Panel 3 || Panel 4 || Panel 5 || Conclusion

    ifealogo-couleur ifri cetobac

    Neighborhoods: the return or the end

    The building of the neighborhood challenged by changes and urban policies


    Istanbul and Tehran neighborhoods compared to the capitals and cities of the region

    2013 May 2, 3 / Istanbul

    While in Tehran the reference to the neighborhood and the use of the term is spreading and becoming a visible and assertive concern of the public policies, it appears in Istanbul in the vocabulary and urban imaginary but without actually representing a relevant framework for the city councillors who even threat to eradicate it. This workshop will review the purpose and the meaning of the neighborhood as a framework of thinking and action, as a substantive and symbolic reference but also as a place of memory in the broader context of urban transformations.

    The tendency to oppose the neighborhood, as a full and close reality, to the town, considered too large and poorly understood, is today called into question. The neighborhood never gives itself as a whole. It has as many gaps and undefined areas as the city. In a framework of metropolisation, the neighborhood can also become synonymous of strength, relate to the village and become a "state of mind" conveyed in the television series (Louis Wirth).

    The urban renovation projects ongoing in both cities, lead to a fast disappearance of the social fabric, heritage and local identities that were built over the years, a phenomenon that seems contradictory in Tehran, with the will of the local community to strengthen the local urban management. In Istanbul, this phenomenon is accompanied by a museification and a social engineering agenda, through the creation of Ottomans neighborhoods.

    The notion of neighborhood is therefore unfolding at the crossroad of socio-spatial constructions, political and chronological, as well as mental representations and a range of diversified uses. Between dimensional instability and existential uncertainty (Piolle), there will be an attempt to understand the neighborhood as a "socio-spatial mediation" between the unknown and the known, the inside and the outside, the agreement and disagreement between self and other (Di Meo). The neighborhood will therefore be considered as the most effective scale of observation to analyze the spatial distribution of social substances (Michel Lussault).

    This symposium involves a transdisciplinary as well as transperiodical character. Since "the city builds itself on the city", that is to say that a long term duration is essential to the settlement of populations and the governances on urban fabric, we will have to consider the old neighborhoods and their reconstruction as well as the creation of new neighborhoods beyond the build-up area of the city. These phenomena are a known reality for all the cities that will be discussed in this workshop, first of all Istanbul and Tehran but also Alexandria, Cairo, Athens and Beirut. We’ll give "free time" to take out the neighborhood of its isolation –on a spatial, temporal, political and epistemological scale.

    With the support of laboratoire Mosaïques Paris-Ouest University and Institut Français

    logo mosaique home logo-if
  • Nicolas Camelio - Les savoirs sur la bureaucratie en Turquie : 10/01/11

    Séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"
    Lundi 10 janvier 2011 à 17h à l'IFEA
    Nicolas Camelio
    (Université de Galatasaray)
    "Les savoirs sur la bureaucratie en Turquie"
    Intervention en français

  • Nicolas Elias - Ghosts of the exchanged populations : the remaining of the Pontic Greeks in Turkey : 05/01/2010

    Séminaire: "Après l'échange... l’intégration des réfugiés de l’échange de population de 1923. En Grèce et en Turquie"

    Mardi 5 janvier 2010 à 18h à l'IFEA

    "Ghosts of the exchanged populations : the remaining of the Pontic Greeks in Turkey"
    Nicolas Elias (ethno-musicologue)

    Le séminaire sera en anglais.

  • Nikos SIGALAS

    Nikos SIGALAS

    Contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Nikos Sigalas est chercheur associé à l’IFEA (depuis 2007) et à l’UMR Etudes Turques et Ottomanes (depuis 2008). Il est doctorant d’histoire à l’EHESS. Il réside depuis 2003 à Istanbul. Entre 2003 et 2007, il a été boursier (BAR puis BCRD) de l’IFEA, dans le cadre duquel il continue à participer à des projets de recherche (tels le projet quadriennal ANR sur « les occupations militaires en Europe de l'affirmation des Etats modernes à la fin des Empires » et le projet RAMSES2 sur « Memories of conflict and reconciliation: non-state actors and dynamics ») et d’organiser des séminaires.

  • Nikos Sigalas - Devlet et État. Du glissement sémantique d’un ancien concept du pouvoir : 24/11/2011

    Séminaire "Administrer, gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Nikos Sigalas (IFEA)
    Jeudi 24 novembre 2011 à 18h à l'IFEA
    "Devlet et État. Du glissement sémantique d’un ancien concept du pouvoir"
    Intervention en français

  • Nikos Sigalas et Lisa Montmayeur - Intégration culturelle politique et sociale des réfugiés de l'échange de population de 1923 en Grèce et en Turquie : 17/02/2009

    Séminaire bimensuel : L'intégration des réfugiés en Grèce et en Turquie après l'échange de population:dimensions conflictuelle, politique, sociale, économique et culturelle
    La première séance,présentée par les responsables du séminaire Nikos Sigalaset Lisa Montmayeur,s'est tenue le mardi 17 février à 17h30 à  l'IFEA.
    Cette séance d'introduction a porté sur le thème général de la question de l'intégration culturelle, politique et sociale des réfugiés de l'échange de population de 1923, en Grèce et en Turquie.
  • Nükhet Sirman, Andrew Finkel - Turkish State, Turkish Society: 20 years after. State of the art and debate : 06/03/2012

    Séminaire "Administrer, gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Nükhet Sirman (Université Boğaziçi), Andrew Finkel (Journaliste, Taraf)
    Mardi 6 mars 2012 à 18h à l'IFEA
    "Turkish State, Turkish Society: 20 years after. State of the art and debate"
    Intervention en anglais

  • Nükhet Sirman, Andrew Finkel - Turkish State, Turkish Society: 20 years after. State of the art and debate : 06/03/2012

    “Tanzimat’tan Bugüne Türkiye’de Yönetim ve İdare Tazları” Semineri 

    Nükhet Sirman (Boğaziçi Üniversitesi), Andrew Finkel (Taraf Gazetesi)
    6 Mart Salı 18'de IFEA'da
    "Turkish State, Turkish Society: 20 years after "State of the art and debate"" 
    Sunum dili Ingilizce'dir.

  • Ömer Çaha - Les stratégies des partis politiques en Turquie pour gagner des voix : l'exemple des élections locales 2009 d'Istanbul : 20/03/2009

    Focus sur les élections municipales
    Vendredi 20 mars à 18h à l'IFEA
    Ömer Çaha (Université de Fatih),
    Les stratégies des partis politiques en Turquie pour gagner des voix : l'exemple des élections locales 2009 d'Istanbul
    (Türkiye’de Siyasal Partilerin Oy Toplama Stratejileri: 2009 Yerel Seçimleri İstanbul Örneği)

    vignetteomercaha

  • Orhan Tekelioğlu - Istanbul and its jazz venues since the 1940s : 03/05/12

    Orhan TEKELIOGLU
    Seminer "Kültürler ve Kentsel Alanlar" Semineri” 

    3 Mayıs Perşembe 2012, saat 18:00'de / Thursday May 3rd, at 6 pm :
    Avec Orhan TEKELIOGLU
    Bahçesehir Üniversitesi, "Pop Yazılar : Varoştan Merkeze Yürüyen Halk Zevki" kitabı yazarı ve Radikal 2 yazarı/ Popular cultures sociologist, Bahçesehir University, author of "Pop Yazılar : Varoştan Merkeze Yürüyen Halk Zevki", and columnist in Radikal 2

    Sunum dili İngilizce'dir. / in english

  • Orhan TEKELIOGLU - Istanbul and its jazz venues since the 1940s: 03/05/12

    Orhan TEKELIOGLU
    Séminaire “Cultures et Territoires” 

    Jeudi 03 Mai 2012, 18h / Thursday May 3rd, at 6 pm :
    Avec Orhan TEKELIOGLU

    Sociologue des cultures populaires, Université de Bahçesehir, auteur du livre "Pop Yazılar : Varoştan Merkeze Yürüyen Halk Zevki", et chroniqueur dans Radikal 2 / Popular cultures sociologist, Bahçesehir University, author of "Pop Yazılar : Varoştan Merkeze Yürüyen Halk Zevki", and columnist in Radikal 2

    Intervention en anglais / in english

  • Panel Penser la frontière : 09/01/2013

    Bien plus que les lignes séparant deux pays, les frontières ont des dimensions sociales, économiques, politiques et anthropologiques profondes. Par contre la frontière est un domaine négligé par les sciences sociales en Turquie. Dans ce panel, trois chercheurs travaillant sur les frontières de la Turquie discuteront de la vie sociale, de l'immigration, des relations économiques, des représentations de l'Etat, de la nation et de la patrie ainsi que des relations de parentés en lien avec leur sujet de recherche.

    La langue de travail sera le turc
    Le panel aura lieu à l'IFEA
    le 9 janvier 2013 de 14 à 17h
    Plus d'informations : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Intervenants :

    Prof. Neşe Özgen : La culture de la frontière dans les réseaux des migrations internationales
    Fabio Salomoni (Université de Koç) : Les effets de la frontière sur la vie sociale à la frontière turco-caucasienne
    Pınar Şenoğuz (ODTÜ) : Regarder la frontière sur la base de l'histoire orale d'une petite ville située à la frontière turco-syrienne
  • Panel Sınırı Düşünmek : 09/01/2013

    Sınırlar iki ülke arasında basit bir çizgi olmanın ötesinde çok boyutlu sosyal, ekonomik, siyasi ve antropolojik derinlikleri olan yerler ; ancak Türkiye’de sınır araştırmaları henüz oldukça genç bir alan. Bu panelde Türkiye’nin sınır bölgeleri üzerine çalışan üç araştırmacı, sınır boyunca sosyal yaşam, göç, ekonomik ilişkiler, devlet-millet-vatan tahayyüleri ve akrabalık ilişkileri üzerine konuşacaklar. 

    Sunumlar Türkçe yapılacaktır
    9 Ocak 2013
    Çarşamba, 14.00-17.00 IFEA'da
    Ayrıntılı bilgi için: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Katılımcılar:

    Prof. Neşe Özgen: Uluslararası göç ağlarında sınır kültürü
    Fabio Salomoni (Koç Üniversitesi): Türkiye-Gürcistan sınırında sosyal hayat üzerinde sınırın etkileri
    Pınar Şenoğuz (ODTÜ): Türkiye-Suriye sınırında bir kasabadan sözlü tarihle sınıra bakmak
  • Philippe BOURMAUD

    Responsable du pôle Études ottomanes et turques
    Délégation CNRS IFEA/IFPO 2015-2017
    Maître de conférences en histoire contemporaine, Université Jean Moulin - Lyon 3

    Publications de P. Bourmaud sur HAL-SHS
  • Politiques énergétiques métropolitaines : le cas des villes turques : 29/05/2012

    PROGRAMME

    Séminaire organisé par l'Institut français d’études anatoliennes, l'Université de Galatasaray et Environnement Ville Société, CNRS-Université de Lyon
    Organisateurs : Eric Verdeil (EVS CNRS-Lyon University) – Jean-François Pérouse (Toulouse-II University/Galatasaray U.)
    Avec le soutien de la Région Rhône Alpes (Coopera 2012) et l'aide du LATTS (ENPC-Paris Est University)
    Lieu: Institut français d’études anatoliennes - Palais de France - Nur-i Ziya Sokak, 10 P.K.54 - TR-34433 - Beyoğlu - Istanbul
    Date : 29th May 2012, 9 :30 – 17:00.
    Une visite sur le terrain est prévue le 30 mai.
    http://calenda.revues.org/nouvelle23382.html
    Langue : les conférenciers interviendront en anglais ou donneront un résumé en anglais de leur communication.

    séminaire à l'Institut français d'études anatoliennes, co-organisé par Eric Verdeil (Université
    de Lyon Jean Moulin – UMR Environnement Ville Société) et Jean-François Pérouse (Université de
    Galatasaray et IFEA)
    Financement : Programme COOPERA (région Rhône-Alpes) – ANR TERMOS

    Consultez le compte-rendu d'Éric Verdeil sur le blog de l'OUI

  • Présentation d'ouvrage - Anatoli n°5 - 13/1/2015

    Mardi 13 Janvier 2015 à l'IFEA à 18h
    Anatoli n° 5 Configurations économiques dans l'espace post-ottoman (CNRS éditions) dirigé par Deniz Akagül
    en présence de
    Deniz Akagül, Faruk Bilici, Fatma & Suut Doğruel, Çağlar Keyder, Jean-François Pérouse

    présentation en français et en turc

    Anatoli est une publication annuelle consacrée à l’étude pluridisciplinaire de l’espace qui s’étend de l’Adriatique à la Mer Caspienne. Elle s’intéresse aux cultures – grecque, latine, slave, turque persane, géorgienne, arménienne, juive, etc. – qui l’ont habité et façonné. Les territoires de cet espace, aujourd’hui fragmenté, furent jadis unifiés, au moins partiellement, par des pouvoirs impériaux, dont le dernier fut l’Empire ottoman. Ils en gardent bien des traits communs, souvent sous forme latente. L’importance de cet espace pour l’Union européenne est une évidence.


    Ce numéro s’interroge sur l’impact de l’héritage économique ottoman en méditerranée orientale, un siècle après la dislocation d’un espace impérial plus que millénaire d’abord romain, puis byzantin et enfin ottoman. Après avoir analysé les éléments constitutifs de cet héritage, à partir des dynamiques externes et internes à l’Empire, les contributions tentent de saisir ses conséquences actuelles dans le cadre de la problématique de la production des biens publics dans l’espace post-ottoman. Peut-on désigner cet héritage comme responsable des difficultés économiques que connaissent les États successeurs ? Les États-nations qui se sont émancipés ont-ils réussi à s’affranchir de cet héritage ? Quel est son impact du point de vue de la coopération économique régionale ? Quelle est la portée du courant « néo-ottoman » qui vise à reconstituer l’unité perdue de cet espace économique ? Les analyses menées ici s’efforcent d’apporter des éclairages à ces questionnements qui, même un siècle après la disparition de l’espace économique impérial, continuent de garder leur actualité.

  • Présentation d'ouvrage - Yüz yıllık ah! Toplumsal hafızanın izinde 1915 Diyarbekir - 24/2/2015

    Présentation d'ouvrage - Yüz yıllık ah!
    Mardi 24 février 2015 à 18h à l'IFEA
    Yüz yıllık ah! Toplumsal hafızanın izinde 1915 Diyarbekir (İsmail Beşikçi Vakfı Yayınları)
    en présence d'Adnan Çelik, Namık Kemal Dinç
    présentations en turc

    Bu çalışmayla, Diyarbakır özelinde, 1915'in kolektif hafızasını ortaya çıkarmaya, kuşaklarası aktarım ve sessizleştirme süreçlerini anlamaya ve son derece güncel bir mesele olarak süregelen 1915'in şimdide nasıl kurulduğuna, anlaşıldığına, anlatıldığına ve gerekçeklendirildiğine odaklanmaya çalıştık. Sadece Diyarbakır'da yaptığımız sözlü tarih görüşmeleri ile sınırlı olmayan; hem bölgenin 1915'teki durumunu kavramamıza olanak sağlayan tarihsel bilgi çerçevelerinden hem de Kürtlerin 1915'e dair hafızasından beslenen Kürt edebiyatından da istifade eden bir kitap çalışmasının faydalı olacağını düşündük. 1915 hafızasının izini sürerken bireylerin öznel anlatılarının tarihsel bir suçluluk kolektifinde biriktiği yüzyıllık ah duygulanımının, bugüne kadar gerçekleşmemiş olan geçmişle yüzleşmeye dair imkanlarını sorguladık. Tarih, hafıza ve edebiyat ekseninde şekillenen bu kitap; ne salt akademik bir içeriğe sahip ne de eleştirel bilgi üretiminden vazgeçen nostaljik bir anlatıdır.

  • Prof.Dr. Nevzat Yalçıntaş - Türkiye'yi yükselten yıllar - Hatıralar - 04/03/2013

    Prof.Dr. Nevzat Yalçıntaş (fondateur de l'AKP) interviendra autour de son dernier ouvrage Türkiye'yi yükselten yıllar - Hatıralar publié par İşaret Yayınları en août 2012.
    lundi 4 mars 2013 à 16h00 à l'IFEA

    Intervention en turc

  • Projection du documentaire Ekümenopolis 25/05/2011

    Séance de conclusion du séminaire "Mémoires et mobilités urbaines"
    Mercredi 25 mai à 18h00 à l'IFEA
    İmre Azem

    Projection du film Ekümenopolis

    Projection en turc.

  • Projection du film "Umut da biterse" 18/01/11

    Séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie"
    Mardi 18 janvier 2011 à 18h00 à l’IFEA

    Projection du film Umut da biterse (32'', Özkan Küçük) à 18h,
    suivie d'une conférence-débat à 18h45 animée par Nükhet Sirman (Professeur de sociologie, Boğaziçi Üniversitesi)
    Film en turc, intervention en anglais.
    Résumé : Ce film aborde la question des meurtres et des suicides des femmes à Diyarbakır.
    Son propos est de rompre avec l’approche culturaliste : se faire assassiner ou attenter à ses jours n’est pas une question de "coutume locale".

  • Regards croisés sur les historiographies française et turque du maintien de l'ordre

    Regards croisés sur les historiographies française et turque du maintien de l'ordre
    organisé par l'Institut Français d'Etudes Anatoliennes et l'Institut Atatürk de l'Université Bogaziçi à l'Université Bogaziçi à la salle Demir Demirgil (Campus sud)
    Télécharger le programme de l’atelier en format pdf.

  • Réinterroger le quartier, à partir d'Istanbul en proie aux transformations

    Réinterroger le quartier, à partir d'Istanbul en proie aux transformations

    Axe de recherche mené par Cilia Martin, Jean-François Pérouse et Mina Saïdi

     
    bandeau lequartier
     

    {tab=Argumentaire}

    On peut dire sans abus que L'IFEA a d'ores et déjà une tradition de recherche sur le quartier, son Observatoire Urbain d'Istanbul – fondé en 1989 – travaillant beaucoup à cette échelle. En somme, le parti pris adopté de facto pour l'approche de la métropole a été celui de l'entrée par le quartier, en rupture avec la vision orientaliste du quartier inhérente au prétendu modèle de la « ville orientale » (Raymond, 1995). Les muhtar comptent parmi les premiers interlocuteurs sollicités lors des excursions urbaines de l’OUI et  le président de l’association des maires de quartier d’Istanbul avait été l’un des premiers invités du séminaire-OUI de l’année 2000-2001. Comme si l'immensité métropolitaine difficilement abordable dans sa totalité ne pouvait être saisie qu'au travers de ces unités de vie, de perception, d'identification et de gestion que sont les quartiers.
    Le quartier a donc été et reste un prisme d'analyse, c'est aussi un catalyseur d'interdisciplinarité, dans la mesure où historiens, anthropologues, sociologues, géographes, architectes et urbanistes peuvent s'y retrouver, à l'instar du séminaire organisé en 2000 à l'IFEA par Işık Tamdoğan.

    Contexte

    Au début des années 2010, le contexte métropolitain – et l'ivresse de la référence à l'échelle globale qui s'est emparée des édiles -  semble défier le quartier comme unité de gestion administrative et politique. On assiste donc à une mise en cause du quartier, qui convoque à la fois les pratiques de mobilité des ménages (une étude récente a révélé que les Stambouliotes changeaient de logement en moyenne tous les deux ans et demi), la puissance des réseaux et des sociabilités réticulaires (plutôt que celles déployées dans la proximité physique) et surtout les politiques de transformation urbaine (kentsel dönüşüm) dont Istanbul est la proie. La perspective annoncée d'un renouvellement de la moitié du bâti de la métropole d'ici vingt ans donne la mesure des bouleversements engagés. Or cette politique prioritaire est conduite par le centre politique – Premier ministre, Conseil des ministres et ministère de l'Environnement et de l'Urbanisme – dans un mépris total des pouvoirs locaux au nombre desquels compte la mairie de quartier (muhtarlık) dont le responsable est élu au suffrage universel tous les cinq ans. Le régime dominant de transformation se déploie dans la négation du local. Cela semble même être une des conditions de son efficacité, la consultation étant jugée comme une perte de temps au regard des objectifs quantitatifs des promoteurs de cette politique. En 2008 une simplification radicale du maillage des quartiers administratifs avait déjà entraîné, surtout dans les arrondissements centraux, la suppression sans appel de nombreux quartiers administratifs, dont certains avaient pourtant une très longue histoire. Certains parlent même d'une suppression totale du quartier comme plus petit échelon d'administration locale, dans les grandes métropoles en tout cas.
    Dans ce contexte, le quartier comme unité de vie – voire comme communauté imaginée – connaît un réinvestissement que l'on peut qualifier de compensatoire. Ce qui se perd en pertinence politique et en cadre de vie quotidien, pour des populations qui travaillent loin de leurs lieux de résidence, paraît se reconvertir en communauté de sentiments rêvée. Le principal réinvestissement affectif à l'oeuvre à Istanbul est le fait des milieux conservateurs qui tendent à exalter le quartier comme unité sociale, humaine, base de la conservation des « vraies valeurs nationales » et de la résistance contre l'atomisation et la modernisation. Dans cette
    vision, le quartier est une unité équilibrée, protégée et stabilisée par  un ensemble de régulations « naturelles », avec ses jeunes et ses vieux, ses riches et ses pauvres, ses hommes et ses femmes, ses humains et ses animaux, ses savants et ses simples d'esprit, ses figures invariables de l'autorité et ses institutions repères (mosquée, école, épicerie... ). Le nombre de publications à caractère nostalgique, vantant les charmes perdus des quartiers ottomans d'antan (Bayramoğlu Alada, 2008), est d'ailleurs impressionnant, sans parler des séries télévisées ou des articles de presse (quotidiens ou magazines). Cette nostalgie du quartier est à la fois une reconstruction idéalisatrice du passé et l'expression d'un conservatisme politique et moral. Le projet conservateur du Parti de la Justice et du Développement (AKP) passe ainsi par un réinvestissement physique des quartiers par une action de proximité développée en direction des femmes, des enfants et des personnes âgées, et par de nouvelles institutions comme le médecin de famille, l'imam de famille et le konak de proximité (semt konağı). Cette dernière institution, qui interfère avec la mairie locale, ne tire pas sa légitimité du suffrage universel comme celle-ci, mais du parti qui en a fait un vecteur de son influence et du contrôle social local, au cœur des territoires de vie quotidiens.

    (Ré)investissements

    L'économie immobilière n’est pas en reste dans ce réveil. Elle s'est aussi emparée de cette nostalgie, en commercialisant la référence au « quartier traditionnel » et à ses supposées incomparables valeurs d'urbanité, dans une reformulation opportuniste du principe « small is beautifulnbsp;». Cela conduit parfois les promoteurs, tout comme les concepteurs de centres commerciaux d'ailleurs, à produire des pastiches de quartier ressemblant à de mauvais décors de
    série télévisée. L’ouverture fin 2012 dans un centre commercial très chic de tout un étage dénommé «nbsp;Quartier/Mahalle » semble confirmer cet usage croissant de la référence décontextualisée au quartier par l’économie urbaine de la consommation. Le petit commerçant de quartier, atrophié par le développement des centres commerciaux, est récupéré comme simple icône « hors sol », dans le cadre de ces mêmes centres.
    Parallèlement un réinvestissement politique peut s'opérer selon d'autres modalités, comme celui enregistré après le tremblement de terre d'août 1999 où certains habitants d'Istanbul ont réalisé que face aux risques sismiques seule une organisation à l'échelle locale était réellement
    efficace. Il en est résulté un regain du phénomène associatif à l'échelle des quartiers, par réactivation d'associations récentes ou créations ex-nihilo. Les luttes écologistes et les mobilisations contre la transformation urbaine ont aussi pour effet de réactiver le quartier en tant qu'échelle et cadre de contestation, comme on l'a vu dès 1994 à Arnavutköy – contre, déjà  !, un tracé de troisième pont routier sur le Bosphore -, et dans des dizaines de quartiers désormais dressés contre la perspective d'une destruction, d'une éviction et de déplacements forcés. En ce sens, la transformation urbaine peut participer, dans certaines conditions, à la recristallisation d'une conscience de quartier, comme on l’a vu à la suite de la révolte du parc de Gezi de juin 2013.
    Certaines organisations de
    gauche radicale, à l’instar des « Maisons du Peuple » (Halkevleri) participent aussi au réinvestissement politique du quartier, à la fois au niveau symbolique – en exaltant la mémoire des mouvements révolutionnaires dans les quartiers au cours des années 1970 (Aslan, 2004) - et au niveau pratique, en implantant des associations de quartier, en favorisant les mobilisations à cet échelon, voire en noyautant certaines mairies de quartier (Yıldız, 2013). Suivant l’invitation du sociologue Ali Şimşek (2008), la gauche turque semble redécouvrir cette unité sociale concrète.
    Le quartier à Istanbul, dans ce contexte contradictoire et stimulant, n'est donc pas un objet d'étude
    obsolèteque la recherche aurait épuisé. Sa polymorphie et les formes d'investissement qu'il polarise encore en font un analyseur inépuisable des dynamiques urbaines. Pour l’étude des populations captives – par l’âge, le sexe, la langue, un handicap physique ou la position socio-économique – l’entrée par le quartier paraît particulièrement adaptée et même indispensable. C’est comme si, à l’heure des mobilités et des mises en réseau démultipliées pour certains, le quartier ne restait une réalité que pour les plus démunis et les plus invisibles. Ne serait-ce qu’à ce titre, il mérite la plus haute attention.

    Réinterroger”, pour faire écho à notre : « ‘Interroger le quartier’  : quelques repères terminologiques et méthodologiques », Anatolia Moderna/Yeni Anadolu, n°X, Istanbul, IFEA, 2004, p. 127-130.


    Le tableau d'İbrahim Sâfi (1899-1983) intitulé “Eski İstanbul Mahallesi” (Vieux quartier d'Istanbul) a parfaitement fixé cet imaginaire archétypal du quartier.

    Citons ici juste quelques titres d'articles parus récemment : “Je veux qu'on me rende mon quartier”, Gezinti, automne 2003, p. 28-32, “Pourquoi avons-nous cessé de faire le salut du matin?”, Zaman-Cumartesi, 17 février 2007, p. 7, “Avant il y avait les mères de quartier; à chaque souci on accourrait à elles” (Star, 15 avril 2012, p. 1), “Êtes-vous un bon voisin?”, Zaman-Cuma, 27 avril 2012, p. 7, “Qui est donc mon voisin de palier?” (Yeni Bahar, 3 mai 2012, p. 34-35), “Les imams de quartier à l'époque ottomane” (Yeni Bahar, 3 mai 2012, p. 6-7)...

    Le complexe résidentiel fermé développé en 2012 par le groupe Neo Vista au nord-ouest de l’aire urbaine joue beaucoup sur cette référence au quartier; “La vie de quartier a été greffée, avec des prix qui commencent à 760 000 TL”, Dünya, 22 mars 2012, p. 16. On pourrait croire à une plaisanterie, eu égard aux prix proposés...

    Voir Mehmet Tez, “Nous sommes devenus américains, bravo” (en turc), Milliyet-Cumartesi, 26 janvier 2013, p. 2.

    Voir notre: “Catastrophes, risques sismiques et redécouverte de la dimension locale à Istanbul », In  : Coanus T. et Pérouse J.-F. (éd.), Villes et risques. Regards croisés sur quelques cités «  en danger,  » Economica, Anthropos, 2006, p. 56-78.

    Voir sur cet aspect  notre : “Katmerli mağdurların muhalif olma hakkı yok. Ayazma’da neden yerel bir muhalefet oluşamadı?” (Les victimes multiformes n’ont pas le droit à l’opposition. Pourquoi aucune résistance n’a pu émerger à Ayazma  ?), İstanbul Dergisi, Nisan 2008, n°63, pp. 26-29.

    Voir Can Uğur: “Regard sociologique sur les quartiers de gecekondu : qui dit quartier dit voisinage et solidarité” (en turc), Birgün, 30 décembre 2012.

    Le “Netherlands Institute inTurkey” travaille depuis 2012 aussi beaucoup à cette échelle, en focalisant sur un quartier-parangon, celui de Tophane à Beyoğlu ; consulter :http://www.nit-istanbul.org/NITTophaneHeritageProject.pdf

    Comme le prouve le compte-rendu récent : Virgilio Pinto Crespo, « Biographie d’un quartier de Madrid », La Vie des idées, 17 juillet 2013. ISSN  :  2105-3030. (URL  : http://www.laviedesidees.fr/Biographie-d-un-quartier-de-Madrid.html (dernière consultation  : 19 juillet 2013).

    {tab=Bibliographie}

    • Aslan Ş. (2004), Bir Mayıs Mahallesi. 1980 Öncesi Toplumsal Mücadeleler ve Kent[Le quartier du Premier Mai. Luttes sociales et ville avant 1980], İstanbul, İletişim.
    • Ayverdi H. (1965), Fatih Devri Sonralarında İstanbul Mahalleleri, Şehrin İskânı ve Nüfusu, Ankara: Doğuş Matbaası.
    • Bayramoğlu Alada A. (2008), Osmanlı Şehrinde Mahalle [le quartier dans la ville ottomane], İstanbul: Sümer.
    • “Dünya’nın merkezi Mahallemiz” II [Le centre du monde, notre quartier], Kebikeç, 20, 2005.
    • Kara İ. & A. Birinci (1997), Mahalle mektebi hatıraları [Souvenirs de l’école de quartier], İstanbul : Kitabevi.
    • Osmanlı Mahalleleri Atlası, Atlas Dergisi özel kolleksyion 2011, İstanbul: DB.
    • "Aux marges de la métropole stambouliote : les quartiers Nord de Gaziosmanpaşa, entre varoş et Batıkent", Cahiers d'Etudes sur la Méditerranée Orientale et le monde Turco-Iranien ("Métropoles et Métropolisation"), CERI/FNSP, Paris, 1997, n°24, p. 122-162.
    • « Lettre d’Istanbul. Le quartier d’Ayazma »,   Mediterraneans-Méditerranéennes, Paris, nº12, octobre 2001,   p. 320-323.
    • «  Göz ardı edilen bir mahalle  ?  Küçükçekmece Ayazma mahallesi» (Ayazma à Küçükçekmece, un quartier tenu à l‘écart?), İstanbul Dergisi, Ocak 2002,   n°40, p.  81-83
    • «  Les métamorphoses de ‘Gazi Mahallesi’  : formation et dilution d’un quartier périphérique d’Istanbul  », Anatolia Moderna/Yeni Anadolu, n°X, Istanbul, IFEA, 2004, p. 189-204.
    • « Ayazma (Istanbul)  : une zone sans nom, entre stigmatisations communes et divisions internes  », in  : J.-L. ARNAUD (dir.), L'Urbain dans le monde musulman de Méditerranée, Paris  : Maisonneuve & Larose, 2006, pp. 155-174.
    • Raymond A. (1995), "Ville musulmane, ville arabe : mythes orientalistes et recherches récentes", in J.-L. HERVE, J.-C. BIGET(coord.) Panoramas urbains, situation de l'histoire des villes,  Fontenay/St-Cloud, E.N.S. Editions, p. 309-336.
    • Şimşek A. (2008), «La gauche doit bien lire les quartiers » (en turc), Birgün, 20 avril 2008, p. 11.
    • Yıldız E. & Oda Projesi (2013), Kendi sesinden Gülensu-Gülsuyu [Gülensu-Gülsuyu, de l’intérieur], Ankara, Nota Bene.

    {/tabs}

  • Religiones entrecruzadas. Lugares sagrados compartidos entre cristianos, musulmanes y judíos en el Mediterráneo

    D. Albera, B: Fliche, "Prácticas devocionales de los musulmanes en los santuarios cristianos. El caso de Estambul" in Religiones entrecruzadas. Lugares sagrados compartidos entre cristianos, musulmanes y judíos en el Mediterráneo, Dionigi Albera, Maria Couroucli (dir.), Lleida Mileno, 2010 - ISBN 978-84-9743-394-5

  • Rencontre d'ONG de France et de Turquie Série de Workshops Société Civile : 16-17/05/2009

    les 16-17 mai 2009, à l’Université Bilgi Campus de Dolapdere 

    Kurtulus Deresi Cd. No: 47 34440, Dolapdere, ISTANBUL

    organisée dans le cadre du projet “ INTERACT – Dialogue Universitaire UE, France, Turquie” dont font partie l'Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) et l'Institut Français d’Etudes Anatoliennes (IFEA), financé par le “Programme de Dialogue entre la Société Civile de l'UE et de la Turquie” de la Commission Européenne, implémentée par l'Institut Européen de l'Université Bilgi d'Istanbul (Kerem Çiftçioğlu) avec la contribution de

     

    Rencontre d'ONG de France et de Turquie

    Série de Workshops Société Civile

    les 16-17 mai 2009

    organisée dans le cadre du projet “ INTERACT – Dialogue Universitaire UE, France, Turquie” dont font partie l'Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) et l'Institut Français d’Etudes Anatoliennes (IFEA), financé par le “Programme de Dialogue entre la Société Civile de l'UE et de la Turquie” de la Commission Européenne par l'Institut Européen de l'Université Bilgi d'Istanbul avec la contribution de NGO Training and Research Center of BILGI.

     

    1. Contexte du programme

    En juin 2008, l'Université Bilgi d'Istanbul, avec ses organisations partenaires, l'Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) et l'Institut Français d’Etudes Anatoliennes (IFEA), a entrepris le projet intitulé “INTERACT – Dialogue Universitaire UE, France, Turquie”, financé par le “Programme de Dialogue entre la Société Civile de l'UE et de la Turquie” de la Commission Européenne.

    A travers ce projet, les partenaires œuvrent pour répondre au besoin d'engagement sociétal entre la France et la Turquie, par le biais d'actions à des niveaux divers. L'ambition est d'aider à renforcer les contacts et les échanges mutuels d'expérience entre les sociétés civiles de Turquie et de France. Le projet regroupe des actions telles que des projets de recherche communs, des dotations de bourses de recherche, la création de pool de recherche par les jeunes universitaires, des conférences, séminaire publics et écoles d'été. Pour plus d'information sur le projet, rendez-vous sur le site du projet à l'adresse www.interactproject.org.

    Comme les ONG constituent les éléments fondamentaux de la société civile et les catalyseurs du changement social, un programme pour les ONG de France et de Turquie est également envisagé dans le cadre de ce projet. Le programme comporte deux rencontres, l'une en Turquie, l'autre en France, ainsi qu'un processus d'apprentissage interactif basé sur internet, précédant et ponctuant les rencontres. Vous trouverez une description plus détaillée de la structure du programme ci-dessous.

    2. Objectifs

    L'objectif de cette rencontre est de permettre aux organisations françaises et turques, qui travaillent pour la défense des droits, de partager leurs connaissances et leurs savoirs-faire sur le terrain. Les ateliers doivent permettre l'établissement d'un plan stratégique sur des méthodes que les organisations pourront utiliser sur leurs terrains d'actions.

    A la fin de ce programme tous les participants doivent proposer des idées et travaux afin de développer la collaborations entre les deux pays et leurs organisations.

    • Partager informations et connaissances sur les sociétés civiles de Turquie, de France et d'Europe,
    • Alimenter des passerelles de réseau et de communication
    • Augmenter la capacité de travailler ensemble
    • Renforcerles relations existantes
    • Utiliser la ‘cartographie stratégique' comme méthode pour bâtir des stratégies à l'issue de ce programme.

    3. Groupes visés

    Le programme vise principalement les organisations de la société civile travaillant sur une base de plaidoyer avec un programme basé sur les droits, sur des thèmes tels que l'environnement, les droits de l'homme, les migrations, le développement, les femmes, l'exclusion sociale, la pauvreté, les enfants, les personnes âgées et des domaines apparentés.

    Le programme est prévu pour un maximum de 30 participants, 15 venant de France et 15 de Turquie. Néanmoins, ni le pays de résidence ni la nationalité ne sont des variables exclusives pour déterminer la localisation du participant. Le facteur déterminant est par conséquent le fait de vivre en France ou en Turquie. Un citoyen marocain étudiant en France sera considéré par exemple comme un participant de France, même s'il n'a pas la nationalité française.

    Il n'y a pas de limitation d'âge pour les participants.

    L'équilibre homme-femmeest pris en considération et les femmes sont fortement encouragées à poser leur candidature.

    Les participants doivent être des praticiens:

    • Nominés par une organisation non-gouvernementale au sein de laquelle ils ont une expérience significative du travail de société civile,/li>
    • ayant un intérêt vif pour la construction de la coopération internationale,/li>
    • disposés à transférer les connaissances acquises lors de l'apprentissage à leur organisation,/li>
    • disposés à participeractivement à tous les éléments du programme,/li>
    • n'ayant pas de problème pour communiquer en anglais/li>

    4. Eléments méthodologiques

    Espaces de travail:

    i) Les Workshops résidentiels:Deux workshops résidentiels auront lieu, au moyen desquels les participants se rencontreront, en Turquie et en France. Ces workshops seront facilités par des formateurs; les participants y trouveront en même temps un espace d'expérimentation, de partage où ils pourront réagir les uns vis à vis des autres.

    ii) Internet:A la fois avant et entre les workshops résidentiels, internet sera utilisé comme plateforme d'apprentissage et de communication. Avant le premier workshop, les participants seront tenus d'effectuer des lectures préparatoires qui les aideront à trouver un langage commun lors de la rencontre qui suivra. Après le workshop, un processus dialogique établi avec les collègues pendant le workshop sera maintenu via l'usage interactif d'un site blog.

    Outils d'apprentissage:

    i) La Cartographie Stratégiqueconstituera un point central dans le programme en tant qu'exercice principal du premier workshop. La cartographie stratégique est récemment devenue une technologie émergente utilisée pour identifier, analyser et examiner les relations et interactions entre les acteurs, les espaces et concepts au sein de la société. Dans le cadre de ce programme, la cartographie stratégique sera utilisée pour identifier les relations qui s'inscrivent dans les champs d'étude des organisations des participants. Par le biais de cette méthodologie, nous envisageons de repérer et d'analyser les aires d'interaction actuelles et potentielles entre les diverses ONG, géographiquement (Turquie, France, Europe) et thématiquement (par exemple l'eau, le développement rural, les femmes).

    ii) Production active et partage via le site blog du programme:Entre les deux workshops résidentiels, le processus de production d'information et de partage sera effectué via un site blog. Les participants pourront charger et télécharger des documents, y publier des commentaires.

    Une équipe de formateurs guidera périodiquement les participants, leur demandant de réaliser des productions de 3 types. De manière générale, ces productions porteront sur des analyses et suggestions dans la perspective de collaborations/alliances/associations entre les ONG françaises et turques. Les productions seront publiées sur le site blog, où informations et connaissances seront ouvertes aux commentaires et discussions.

    5. Cartographie Stratégique[1]

    Ainsi ces relations sont soigneusement illustrées dans un diagramme afin de créer une image  représentant un espace social.

    Lorsque ce schéma est tracé, il devient alors possible de l'utiliser pour sélectionner des cibles d'intervention pour les acteurs qui peuvent initier des formes de pression ou de changement, et  dresser ainsi la « carte de tactiques » qui offre aux acteurs des solutions propres à leurs fins. De cette manière, un processus de flux peut être créé pour planifier et contrôler plus précisément la manière dont pourrait fonctionner la tactique et des relations, il convient de modifier ou d'affecter afin de créer une intervention efficace. Comme plusieurs groupes peuvent utiliser le même schéma « à la carte » en fonction de leurs objectifs respectifs et les interventions, la tactique de la carte se transforment en un outil de coordination à créer un plus complet et plus utile que  celui obtenu à partir de la stratégie des groupes agissant de façon indépendante et sans coordination.

    Programme des ateliers des 16-17 mai 2009

     

    Saturday

     

    Sunday

     

    09:30 – 11:00

    Opening and Group Building

    Statement of expectation

    Aim of the workshop series

    Network Mapping Workshop

    11:00 – 11:30

    COFFEE BREAK

    COFFEE BREAK

    11:30 – 13:00

    Talking about civil society

    Network Mapping Workshop

    13:00 – 14:00

    LUNCH

    LUNCH

    14:00 – 15:30

    Talking about change

    Not working or net-working?

    15:30 – 16:30

    COFFEE BREAK & NGO Faire

    COFFEE BREAK & NGO Faire

    16:00 – 18:00

    Lecture note on Network Mapping

    Evaluation

    What next?

    18:00 – 19:00

    /td>

    Information on European Social Forum in Turkey 2010.

    Workshop will take place atIstanbul Bilgi University’s Dolapdere Campus.

    Address: Kurtulus Deresi Cd. No: 47 34440, Dolapdere, ISTANBUL


    Ce concept est tiré de l'article  "An Overview of Tactical Mapping" http://www.newtactics.org/sites/newtactics.org/files/resources/8-page_TacticalMapArticle_2008.pdf sur la page internet “New Tactics in Human Rights” (http://www.newtactics.org/main.php/TrainingTools) du Centre des Victimes de la Torture

  • Rencontres des UMIFRE "Les politiques urbaines et de l’habitat face au changement climatique : un état des réflexions et des actions conduites dans les pays du grand pourtour méditerranéen" 13/2/15

    Les politiques urbaines et de l’habitat face au changement climatique : un état des réflexions et des actions conduites dans les pays du grand pourtour méditerranéen

    IFEA-Istanbul, 13 février 2015

    Le dérèglement climatique est devenu un enjeu global puisqu’il pourrait être l’origine de catastrophes ayant un effet imprévisible et dévastateur sur l’environnement. Il est aussi un défi politique car il s’agit de mettre en œuvre des mesures et des moyens qui soient susceptibles d’assurer l’avenir de la planète. La COP21, Conférence mondiale sur le Climat, qui aura lieu en France en décembre 2015 a précisément pour but de trouver les termes d’un accord international contraignant, applicable à tous, qui permette de lutter contre le changement climatique.

    Une telle réflexion engage nécessairement des questions sociétales, et, plus précisément, les modalités d’occupation du territoire, et celles de la garantie du bien-être commun comme des biens communs. Il s’agit de repenser la ville, de réorienter les politiques d’urbanisme, et d’inventer un nouveau rapport de l’individu, non seulement à son habitat mais aussi à ses habitudes de consommation et de production.

    A ce titre, les sciences sociales et humaines ont plus que leur mot à dire dans ce débat vital qui ne peut être « abandonné » aux seuls experts en climatologie. Plusieurs des Unités mixtes des Instituts français de recherche à l’étranger (UMIFRE) mènent depuis quelques années des recherches sur les questions de développement durable, notamment sur les interactions entre croissance des villes et dérèglement climatique. Implantées en majorité dans des pays émergents et en voie de développement, les UMIFRE, dont certaines sont dotées d’Observatoires Urbains ou l’équivalent, sont des lieux privilégiés pour l’analyse de ces enjeux sociétaux d’avenir.

  • Rıfat Bali La citoyenneté en question 29/01/2009

    Responsable : Laurent Mallet

    Première séance: 29 janvier 2009, à 18h, à l'IFEA.
    Rıfat Bali, sur le thème : "Communautés et citoyenneté"

    Extrait video du séminaire concernant la politique de "turquification" des minorités non musulmanes, menée en Turquie au cours des années 1920-1940.
  • Romain Lecler - Sociologie de la mondialisation : 21/05/2013

    Romain Lecler(Doctorant en science politique, Université Paris I Sorbonne)
    Sociologie de la mondialisation
    mardi 21 mai 2013 à 18h à l'IFEA
    Intervention en français

    Autour de son livre Sociologie de la Mondialisation, Paris, La Découverte, 2013 

    Le succès du terme « mondialisation » occulte bien souvent une absence de définition précise et une réduction de la notion à la seule dimension économique. Mais de très nombreux chercheurs en sciences sociales se sont aussi intéressés à la mondialisation pour l'analyser et la définir concrètement. On peut synthétiser leurs recherches au travers de cinq grands débats : Est-ce que la mondialisation est une réalité concrète ou un simple discours ? Est-elle un phénomène récent ou est-elle au contraire plus ancienne qu'on ne le croit ? Est-ce qu'on peut l'appréhender plutôt à travers des flux et des réseaux, ou doit-on l'observer dans des lieux bien précis et délimités ? Est-elle réservée à des élites transnationales ou existe-t-il aussi une mondialisation « par le bas » ? Est-ce qu'elle engendre une homogénéisation des cultures ou au contraire, une conjugaison de leur diversité ?

  • Şahin Alpay - Significance of the Local Elections of 2009 for Turkish Democracy : 06/04/2009

    Focus sur les élections municipales
    Vendredi 06 avril à 18h00 à l'IFEA
    Şahin Alpay (professeur au département de sciences politiques et relations internationales à l'Université de Bahçeşehir et journaliste à Zaman):
    "Significance of the Local Elections of 2009 for Turkish Democracy"
     
  • SALT Galata - "Fransa-Türkiye: Vatandaşlığa giden yollar" kolokyumu -9-11/10/2018

    "Fransa-Türkiye: Vatandaşlığa giden yollar" kolokyumu
    9, 10, 11 Ekim 2018'de SALT Galata'da
    Fransızca-Türkçe eşzamanlı çeviri hizmeti sağlanacaktır
    Paris'teki Fransız Kültür Merkezi'nin sağladığı d'Alembert Fonu desteğiyle
  • Samim Akgönül - Légitimation identitaire à travers les patronymes : le cas des échangés turcs de 1923 : 03/03/2009

    Séminaire bimensuel : L'intégration des réfugiés en Grèce et en Turquie après l'échange de population: dimensions politique, sociale, économique et culturelle

    Responsables du séminaire : Nikos Sigalas, Lisa Montmayeur Deheurles, Gokçe Bayindir Goularas et Tutku Vardagli

    Mardi 3 mars, à 18h00 à l’IFEA
    Samim Akgönül (Historien et politologue travaillant sur les minorités en Europe, Maitre de conférences à l’Université de Strasbourg, Enseignant-chercheur au CNRS, laboratoire PRISME et chargé de cours à l’Université de Galatasaray) :

    « Légitimation identitaire à travers les patronymes : le cas des échangés turcs de 1923 »

  • Ségolène DÉBARRE

    Maître de conférences en Géographie à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne
    Page personnelle
    Post-doctorante à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales en mission à l'IFEA en 2013-2014

    This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

  • Séminaire "Apres l'Echange : l'intégration des réfugiés de l'échange de population"

    APRES L'ECHANGE…

    L’intégration des réfugiés de l’échange de population de 1923 en Grèce et en Turquie
    - Dimensions culturelle, socio-économique et politique -


    Séminaire co-organisé par

    Nikos Sigalas - Lisa Deheurles-Montmayeur - Gokçe Bayındır Goularas - Tutku Vardagli
    Séminaire bimensuel, le mardi a 17h30 a l'İFEA

  • Séminaire "Turquie Contemporaine" décembre 2010 - Ahmet Kuyaş et Alexandre Toumarkine

    Séminaire "Turquie Contemporaine"
    Mercredi 1 décembre 2010 à 16h30 à l’IFEA
    Ahmet Kuyaş
    (professeur d’histoire contemporaine à l'Université de Galatasaray)
    "Révolutions et République I"
    Jeudi 9 décembre 2010 à 16h30 à l’IFEA
    Alexandre Toumarkine
    (chercheur associé à l’IFEA)
    "Les enjeux de l’Histoire pour la Turquie"
    Jeudi 16 décembre 2010 à 16h30 à l’IFEA
    Méthodologie
    Interventions en français

  • Séminaire Droit, justice et société en temps de crises politiques : Ce que la crise politique fait au système institutionnel

    L’objectif de ce séminaire est de cerner les contours de la crise politique et d’analyser ses effets sur le système institutionnel au sens large. Ces réflexions se déclinent en deux axes. Le premier axe visera à éclairer la notion de crise politique avec les outils de la science politique et juridique. Dans un second axe seront étudiés les effets sur la production du droit et son application. On interrogera l’affaiblissement de la limitation du caractère discrétionnaire du pouvoir étatique. Dans cette optique, un intérêt particulier portera sur le fonctionnement de l’institution judiciaire et plus précisément aux procès en matière de terrorisme. Il s’agira d’étudier les usages du droit en contexte de crise politique à la fois en Turquie et dans une perspective comparée.

    Programme

    • Décembre 2018 : Éric Gobe est politologue, chercheur à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman (IREMAM/CNRS).
    • Janvier 2019 : Gözde Aytemur Nüfusçu, Galatasaray Üniversitesi/Sosyoloji Bölümü.
    • Février : Michel Dobry, professeur émérite de science politique à la Sorbonne (Université Paris 1).
  • Séminaire interdisciplinaire IFEA/GSÜ, 2017-2018 - « Nouvelles » gouvernementalités ?

    Organisateurs : Philippe Bournaud, Jean-François Pérouse, Cem Özatalay, Marie Vogel

    Programme d’ensemble

    La gouvernementalité est une notion paquebot ;  nous souhaitons interroger la pertinence de son usage pour analyser les transformations politiques  contemporaines en Turquie à  partir de présentation de résultats de recherche.

    Deux lignes complémentaires sont retenues pour sérier les sujets sur cette thématique large : nous nous intéresserons ainsi plus directement à ce qui peut relever d’une criminalisation du quotidien et complémentairement à ce qui relève d’une résidualisation (euphémisation) des risques aujourd’hui (fragmentation de la bio-politique ?). Quels nouveaux agencements des savoirs/techniques/pouvoirs soutiennent ces processus ?

    Format : un intervenant (présentation 45mn/1h) et un discutant (10mn) par séance.

    Le premier jeudi de chaque mois. 18:00 – 20:00. Alternativement à GSÜ et à  l’IFEA.

    Argument

    À travers ce séminaire interdisciplinaire, nous proposons de discuter de recherches actuelles portant sur les transformations contemporaines de l’Etat et de la conduite de la société en Turquie et ailleurs en d’interrogeant la notion de gouvernementalité (Foucault, 1978) et ses usages possibles - sans oublier cependant les catégories classiques des sciences sociales.

    Le concept, qui fait désormais partie de la grammaire de l’action publique et plus largement de celle des sciences sociales, a correspondu à un déplacement des analyses du pouvoir disciplinaire vers ses formes pratiques, multiples et leurs articulations avec les productions des savoirs.  En s’attachant aux dispositifs concrets de l’exercice du pouvoir et aux formes de rationalités qui l’organisent, cette perspective (la gouvernementalité comme forme spécifique de pouvoir)  a conduit à porter une attention fine aux instruments et technologies du pouvoir et aux programmes de construction des sujets qui l’accompagnent (Lascoumes, 2004).

    La notion –polysémique, de gouvernementalité, s’entend  également comme ligne de force de longue durée des sociétés occidentales (prééminence d’un type de pouvoir sur tous les autres) et comme un résultat. Selon cette ligne de lecture, le processus de rationalisation et de technicisation dans la gestion se confondait largement avec le mouvement  d’étatisation de la société.  Les mutations de la gouvernementalité définissent alors les lices de l’Etat contemporain.  Congruentes avec les formes éclatées ou néo-libérales de l’action publique d’aujourd’hui, elles laissent ouvertes les questions de la légitimité du pouvoir ordonnateur d’Etat et de son articulation avec les autres formes de pouvoir dans la société.

    Comment aujourd’hui, le déploiement des technologies du pouvoir, le réagencement des pouvoirs et des légitimités dans les cadres nationaux reconfigurent des gouvernementalités spécifiques ou nouvelles ?  La  Turquie nous semble être un des laboratoires de nouvelles gouvernementalités, même s’il faut se défier de la nouveauté ou de l’originalité apparentes.

    Ainsi nous nous demanderons si  les formes de gouvernementalité actuelles diffèrent significativement de techniques de production d’ordre social éprouvées précédemment (aux époques ottomane ou républicaine).  Une lecture rapide de l’histoire des formes de gouvernementalité caractériserait le néo-libéralisme par les prolongements non seulement privés, mais informels de l’action publique, se substituant aux administrations. La Turquie fournit pourtant un modèle ancien d’association entre les institutions politiques, des groupes sociaux et des acteurs informels au service d’initiatives économiques ou du maintien de l’ordre social.

    Nos explorerons également les reconfigurations de la légitimité démocratique au service de l’exécutif par le truchement de la notion de souveraineté d’une part, et le fonctionnement actuellement imprévisible des institutions d’autre part, qui marqueraient « l’illibéralisme » du pouvoir. Quelles sont, sinon les institutions et les méthodes, du moins les régularités de pratique et les effets de pouvoir à travers lesquelles se manifestent de nouvelles formes de gouvernementalité ? En quoi celles-ci présentent-elles un caractère de nouveauté caractéristique du néo-libéralisme et de l’ère des démocraties post- ou illibérales ? Sur quels principes méthodologiques fonder leur étude ?

    Notre hypothèse est que les nouvelles gouvernementalités ou dispositif de sécurité émergents se distinguent par leur caractère « systématiquement non systématique » – discrétionnaire, donc, combiné avec des rationalités techniques diverses et par leur recherche de formes de légitimation pérennes.

    Nous en avons retenu deux formes pour cette année : la criminalisation du quotidien et la « résidualisation » des risques (définition des risques faibles).

    Thème 1 : Criminalisation du quotidien

    Dans de très nombreux pays, les discours des autorités politiques centrales, comme diverses techniques policières et sécuritaires informelles tendent à une reconceptualisation de la criminalité, au prisme de la dangerosité. Le retour du paradigme de la dangerosité s’inscrit aujourd’hui dans des paysages institutionnels variables (monopole étatique de la violence légitime plus ou moins assuré,  plus ou moins grande présence du secteur privé ; autonomie professionnelle plus ou moins marquée par rapport à l’autorité politique centrale, etc.). Les populations cibles (« populations à risque »)  sont elles aussi redéfinies avec un périmètre plus ou moins extensif – et des critères mobiles.

    Nous nous intéresserons aux recherches portant sur les discours, formes  et techniques de la criminalisation du quotidien, s’attachant à l’étude des dispositifs et acteurs qui les portent ou en sont l’objet. Nous nous intéresserons aux analyses portant sur les effets que ces discours et dispositifs ont sur le citoyen ordinaire, comment ils sont reçus et réappropriés par les membres des différents groupes sociaux et produisent de nouvelles disciplines.

    Thème 2 : « Résidualisation » des risques (définition et cadrage des risques faibles)

    Le recours à l’invocation des risques faibles porte en lui une nouvelle forme de gouvernementalité, lui aussi, en ce qu’il exempte les pouvoirs de l’exigence d’universalité de l’action publique et subvertit l’idée de hiérarchie des priorités dans un sens exclusif. Il en résulte, selon la nature des risques, et selon le sentiment que le risque est évitable ou non, tout un spectre d’attitudes publiques, allant de l’indifférence à l’obsession. La notion de risque faible porte en elle licence de traiter un problème comme résiduel. Si la priorisation des risques majeurs constitue l’un des principes de la “politique des grands nombres” (A. Desrosières) qui s’est progressivement mise en place face à l’impératif pour les gouvernements d’adopter une approche populationnelle de leurs missions, la « résidualisation » réintroduit une latitude discrétionnaire dans l’appréciation des priorités. Le contenu du risque faible devient très hétérogène, tant dans son emploi, que dans le type d’action publique qu’il suscite, ou ne suscite pas.

    Nous nous intéresserons aux recherches pourtant sur l’oblitération, ou l’euphémisation des risques sociaux ou dans l’action publique (de la santé, aux risques sismiques,  environnementaux ou terroristes).

  • Séminaire Istanbul 2010

    Recherches autour d'« Istanbul 2010. Capitale européenne de la culture » 
    Organisé parYoann Morvan
  • Séminaire Istanbul ville durable 2009

    “Istanbul, ville durable? Questionnements, débats, expériences de terrain et perspectives croisées”
    Organisé par Jean-François Pérouse

    PROPOS : On peut commencer par une question naïve : au-delà des incantations souvent intéressées des politiques et de certains segments de la “société civile”, la plus grande agglomération du pourtour méditerranéen se cartactérise-t-elle par un mode de développement durable? Plus que nombre de questions qui occupent l’agenda de recherche, cette question nous semble centrale. L’OUI se propose, en relation avec ses partenaires, d’apporter quelques éléments de réponse et de réflexion. L’idée est à la fois de prendre connaissance des initiatives prises à Istanbul et de mettre en relation des acteurs convaincus par les mêmes nécessités. En effet, l’urgence d’une action plus intégrée et territorialisée est grande, comme les inondations de début septembre 2009 l’ont tragiquement rappelé, qui ne sont pas seulement un sale coup de la providence. L’approche sera celle des sciences sociales soucieuses d’interroger et de refonder l’action publique, les politiques environnementales ne souffrant pas la morcellisation ou les actions de court terme.

    Le séminaire se tient un mercredi (18h / IFEA) par mois :

  • Séminaire Nouvelles gouvernementalités ?

    La gouvernementalité est une notion paquebot ;  nous souhaitons interroger la pertinence de son usage pour analyser les transformations politiques  contemporaines en Turquie ou d’une manière comparée à  partir de présentation de résultats de recherche.

    En restant dans les  lignes complémentaires retenues l’an dernier – intérêt pour les processus de pénalisation du quotidien et complémentairement de résidualisation (euphémisation) des risques aujourd’hui ; nous nous attacherons plus particulièrement cette année à l’étude des agencements des savoirs/techniques/pouvoirs qui soutiennent ces processus et à leurs pendants et effets sur le versant des savoirs et controverses académiques.

    Format : un intervenant (présentation 45mn/1h) et un discutant (10mn) par séance.

    Le premier jeudi de chaque mois. 18:00 – 20:00. Alternativement à GSÜ et à  l’IFEA.

  • Séminaire Sociologie politique de la Turquie contemporaine

    Coordination Sümbül Kaya et Ayşen Uysal

    L’objectif de ce séminaire vise à traiter des sujets classiques de la sociologie politique de la Turquie contemporaine, tels que la formation et la transformation de l’État et de la nation, les régimes politiques ou les actions du gouvernement. Il s’intéresse également à l’analyse des comportements politiques tant au niveau de la participation politique des citoyens ordinaires, comme le vote ou l’action collective et protestataire, qu’au niveau de l’étude de la participation des professionnels de la politique, c’est-à-dire les partis politiques et les politiciens. 

    Pour 2018/2019, nous souhaitons donner une meilleure compréhension de la boite à outil conceptuelle et des formes de la participation politique des plus classiques aux plus récents, du vote aux manifestations. Nous nous intéressons plus particulièrement au répertoire d’action de la « prise de parole » au sens Hirschmanien du terme. Les formes explicites et implicites, conventionnelles et non conventionnelles de la participation politique seront analysées en interaction avec les politiques de l’État et les stratégies de ses forces de sécurités. De même, nous voudrions davantage éclairer l’apprentissage du vote, les formes du vote (vote en faveur d’un parti/un candidat, vote blanc, l’abstention, boycott, etc.), les campagnes électorales et la sociologie des candidats et de la candidature.

  • Séminaire TRANSFAIRE - Lectures critiques : 28/11/2012

    Lecture critique du texte (disponible en téléchargement en cliquant sur le lien)
    Patrick Boucheron, « Introduction - Les boucles du monde : contours du XVe siècle », in P. Boucheron (dir.), Histoire du monde au XVe siècle, Paris, Fayard, 2009, p. 9-30.
    Mercredi 28 novembre 2012 de 16 à 18h à l'IFEA
  • Séminaire Turquie contemporaine - Hamdi Gargin - Bilan des élections municipales en Turquie : 02/04/2009

    Séminaire sur la Turquie contemporaine
    Jeudi 2 avril 2009, de 19h à 21h, à l'IFEA
     
    "Bilan des élections municipales en Turquie" par Hamdi Gargin, responsable de l'Observatoire urbain d'Istanbul à l'IFEA.
    Les élections municipales se déroulent le 29 mars 2009. Cette séance tirera les principaux enseignements de ce scrutin en analysant les grandes tendances en Turquie (grandes villes, points chauds) et à Istanbul.
  • Séminaire Turquie contemporaine - Özgür Türesay novembre 2010

    "Çağdaş Türkiye" Semineri
    4 Kasım Perşembe 2010 saat 16:30'da IFEA'da,

    Özgür Türesay (Galatasaray Üniversitesi)
    Osmanlı Reformu I
    11 Kasım Perşembe 2010 saat 16:30'da IFEA'da,

    Metodoloji
    Jeudi 25 novembre 2010 à 16h30 à l’IFEA
    Özgür Türesay (Galatasaray Üniversitesi)
    Osmanlı Reformu II

  • Séminaire Turquie contemporaine 19/11/2009 - Özgür Türesay

    Séminaire sur la Turquie contemporaine
    Jeudi 19 novembre 2009, de 18h à 20h, à l'IFEA
    "La réforme ottomane 2" par Özgür Türesay, maître de conférences à l'Université de Galatasaray (Istanbul).

    Özgür Türesay poursuit sa présentation du dernier siècle de l'Empire ottoman en évoquant cette fois pour l'essentiel la période hamidienne et la révolution jeune turque.

  • Seyfettin Gürsel - Turquie et Russie: Concurrents ou alliés? : 19/02/2009

    Les RENDEZ-VOUS de l'IFEA; Conférences/débats:
    L'IFEA a reçu Jeudi 19 février à 18h,
    Seyfettin Gürsel (Professeur, Directeur du BETAM-Centre de Recherche Economique et Sociale de l'Université Bahçeşehir), pour une conférence intitulée :
    Turquie et Russie: Concurrents ou alliés? (Türkiye-Rusya: Rakip mi, ortak mı?)
  • Shoshana Fine - La christianisation des migrants de transit afghans et iraniens : rencontres à la frontière - Nicolas Fait - Comment penser les migrations d'Afrique subsaharienne vers la Turquie : questionner le transit et l'immigration - 30/05/2013

    Shoshana Fine (doctorante à Science Po Paris)
    La christianisation des migrants de transit afghans et iraniens : rencontres à la frontière
    jeudi 30 mai 2013 à 17h à l'IFEA 

    Intervention en français

    Cet article fait partie de mon projet de thèse, dont le but est de comprendre les mécanismes de gouvernance de migration de transit et comment cette situation de transit est vécue et négociée par les migrants concernés. Cet article traite de la manière dont les régimes de contrôle aux frontières sont liés au contexte local de conversion au Christianisme des migrants de transit afghans et iraniens en Turquie. Il est soutenu que la logique temporelle, spatiale et identitaire des régimes de contrôle migratoires a ouvert un espace occupé d'une part par les ONG et associations chrétiennes aux frontieres desdits pays de transit comme la Turquie ; d'autre part par les migrants de transit qui recherchent soit à se recontruire comme "désirables", soit à mieux (sur)vivre leur condition de "transit" à travers une reconstruction d'eux-mêmes.

    Nicolas Fait (doctorant à l'Université Lille 1)
    Comment penser les migrations d'Afrique subsaharienne vers la Turquie : questionner le transit et l'immigration

    Intervention en français 

    Mes recherches doctorales portent sur les migrations en provenance d'Afrique subsaharienne vers la Turquie, un phénomène récent et encore relativement peu documenté. La réorganisation des flux migratoires, subséquente à de nouvelles politiques restrictives mises en place dans les pays historiques d'immigration mais aussi à l'émergence de nouvelles opportunités dans des pays qui n'étaient pas considérés comme pays d'immigration (emploi, facilité d'obtention de visa...), nous invite aujourd'hui à repenser les schémas orientant traditionnellement notre perception des phénomènes migratoires. Ainsi, certains pays n'ont plus le même rôle, la même position dans l'espace migratoire. Qu'en est-il de la Turquie, pays généralement perçu comme pays d'émigration ? Serions nous aujourd'hui à une période charnière dans l'histoire des migrations en Turquie ? Nous nous proposons de répondre à cette question à l'aide d'une méthodologie qui portera sur l'étude des institutions impliquées dans la « gestion » du phénomène (institutions européennes, turques, africaines, qu'elles soient étatiques, internationales ou non-gouvernementales), doublée d'une étude compréhensive sur le terrain visant à comprendre l'expérience migratoire des migrants issus d'Afrique subsaharienne (à travers une approche diachronique des parcours et de l'évolution des projets migratoires). Les objectifs consistent à développer une perception plus fine et une représentation plus complexe de ce nouveau phénomène migratoire prenant forme entre l'Afrique subsaharienne et la Turquie, d'en comprendre les logiques et son évolution.

  • Social Sciences and Missions : Mission et développement Volume 29

    Social Sciences and Missions,Volume 29. Special issue Mission et développement sous la direction de Philippe Bourmaud et Aurélien Zaragori, Brill, 2016. Lien
  • Sociologie politique de la Turquie contemporaine

    Organisateurs : Sümbül Kaya, Hande Topaloğlu, Uğur Kaya
    Le séminaire a lieu chaque mois, à l'IFEA. La présentation est suivie d'une discussion avec le public

    L’objectif de ce séminaire vise à traiter des sujets classiques de la sociologie politique de la Turquie contemporaine tels que la formation et la transformation de l’Etat et de la nation,  les régimes politiques, les actions du gouvernement.  Il vise également à analyser les comportements politiques tant au niveau de la participation politique des citoyens ordinaires comme le vote ou l’action collective et protestataire mais s’intéresse aussi à la participation politique des professionnels de la politique, c’est-à-dire les partis politiques et les politiciens. 

    Il s’agit de donner une meilleure compréhension de l’ordre politique et social de la Turquie actuel et de leurs imbrications. Nous voudrions davantage éclairer les réformes et les transformations des institutions étatiques depuis l’arrivée de l’AKP au pouvoir et plus particulièrement avec les nombreuses réformes (secteur militaire, éducatif, judicaire) qui sont menées depuis la tentative du coup d’État du 15 juillet 2016. Nous nous intéresserons plus particulièrement à la production et la valorisation de nouvelles formes d’identification et d’attachement nationaux, civiques et politiques. Nous serons également attentifs parallèlement à l’analyse de ces dynamiques internes du contexte turc à l’aune de la mondialisation et des dynamiques plus internationales.

    Intervenants

    • B. Çetin Eren  Rapport entre coups d'État et mouvements sociaux : régimes et crises en Turquie 1908-2017, 5/12/2017
    • Demet Lüküslü & Berrin Osmanoğlu - Repenser la participation des jeunes - 22/11/2017
    • Ulaş Bayraktar - Türkiye’de Yerel Başkanlık Sistemi - 28/7/2017 vidéo
    • İsmet Akça - AKP Döneminde Ordu-Siyaset İlişkileri - 12/6/2017
    • Alper Kaliber - Understanding the Post-Failed Coup Turkey: From State of Emergency to Permanent State of Exception - 5/5/2017 vidéo
    • Nell Gabiam - Palestinian Refugees and the War in Syria: From Relative Integration to Secondary Exile - 12/5/2017
  • Sophie Richter-Devroe - Gender and Settler Colonialism: Women's Oral Histories in the Naqab - 14/12/2015

    Lundi 14 décembre 2015 à 18h à l'IFEA
    Sophie Richter-Devroe (Université d'Exeter)
    Intervention en anglais

    Gender and Settler Colonialism: Women's Oral Histories in the Naqab

    The Naqab Bedouin have faced - historically and today - various Israeli settler-colonial practices and discourses aimed at erasing their status as natives of the land. Israeli representations of the Naqab Bedouin often stereotype them as roaming nomads without any links (and consequently rights) to the land or to other Palestinian communities. Naqab Bedouin women's oral and embodied traditions constitute an important challenge to such settler-colonial representations. Women's songs, oral poetry and performances contain important historical counter-narratives, and they also function as embodied systems of learning, teaching, storing, and, to a certain extent, transmitting this community's indigenous memories, knowledges and ways of being.

    This research project is funded through an Early Career AHRC Fellowship:

    http://socialsciences.exeter.ac.uk/iais/research/projects/details/index.php?id=328

    The presentation will include the screening of the project's documentary film "ISLAM'S WEDDING...and other Bedouin Stories from the Naqab" (filmmaker Yiannis Kanakis). The film focuses on music and dance, as well as other types of oral and embodied performances. It uses these cultural productions as a lens through which to trace and better understand the ways in which Bedouin men and women deal with, negotiate and resist settler-colonial impositions and encroachments on their lives.

  • Stéphane Thibierge "La vie après Fukushima" 23/05/14

    Film et débat
    La vie après Fukushima - Japon nord-est
    En présence de l'auteur Stéphane Thibierge

    Film français, couleur, 16/9, 54’, 2013 (sous-titrage anglais)

  • Sylvie Gangloff - Boire en Turquie: pratiques et représentations de l'alcool dans la Turquie contemporaine : 01/03/2012

    Séminaire " Autour de l'alcool, en Turquie et dans l'Empire ottoman" 

    Sylvie Gangloff (FMSH Paris)
    Jeudi 1er mars 2012 à 18h à l'IFEA
    Boire en Turquie: pratiques et représentations de l'alcool dans la Turquie contemporaine
    Intervention en français

  • Sylvie Gangloff - Türkiye'de içmek: Çağdaş Türkiye'de alkol tüketimiyle ilgili adetler ve temsiller: 01/03/2012

    Seminer "Osmanlı İmparatorluğu’nda ve Türkiye’de alkol üzerine” 

    Sylvie Gangloff (FMSH Paris)
    1 Mart Perşembe 2012'de saat 18:00'da, IFEA'da,
    Türkiye'de içmek: Çağdaş Türkiye'de alkol tüketimiyle ilgili adetler ve temsiller 
    Sunum dili Fransızca'dır.

  • T. Yıldırım - Une période emblématique du cinéma turc – le cinéma de Yeşilçam (1948-1971)

    Tunç Yıldırım, Une période emblématique du cinéma turc – le cinéma de Yeşilçam (1948-1971) Istanbul, 2014, ISIS Press/IFEA, Les Cahiers Du Bosphore LXXX, 499 p., ISBN - 9789754285192

    Diplômé de "l'École doctotale d'histoire de l'art, cinéma" de l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), Tunç Yıldırım est maître de conférences à l'Université Arel d'Istanbul depuis l'année universitaire 2012-2013. Il est l'auteur d'articles portant sur l'histoire culturelle du cinéma turc entre la fin des années quarante et le début des années soixante-dix.

  • Table ronde sur la Région autonome du Kurdistan d'Irak - H. Dawod F. Dündar 25/02/14

    Rencontre : "Les élections en Irak du nord"
    Mardi 25 février 2014 à 18h à l'IFEA
    Hosham Dawod (anthropologue, responsable de l'antenne de l'IFPO à Erbil)
    "Les élections de septembre 2013 et la relation du gouvernement régional kurde à l'Etat central irakien"
    Fuat Dündar (chercheur associé IFEA)
    "La coupure de 2007 dans les relations entre la Turquie et l'Irak du Nord".
    Discutant : Yohanan Benhaïm(IFEA)
    Interventions en français

  • Taksim. Chypre divisée.

    Étienne COPEAUX et Claire MAUSS-COPEAUX, Taksim. Chypre divisée, éditions Aedelsa, septembre 2005, 235 pages

  • TBILISSI - Étienne Peyrat - Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939) : 13/12/2012

    Dans le cadre du séminaire "Différences et partages" proposé par l'Observatoire du Caucase à Bakou et l'Institut Français
    Étienne Peyrat, doctorant au Centre d'histoire de Sciences-Po (CHSP), Paris
    présentera une conférence intitulée
    "Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)"
    le jeudi 13 décembre 2012 au Centre for Social Studies à Tbilissi
     

    Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)

    Les travaux historiques sur l’Union soviétique manifestent actuellement un grand intérêt pour les dimensions spatiales du pouvoir communiste, en particulier dans l’entre-deux-guerres. L’étude des frontières et régions frontalières de l’URSS s’inscrit dans cette approche, en montrant comment l’Etat soviétique a produit des formes territoriales de contrôle social et politique. L’exemple de la frontière transcaucasienne avec la Turquie et l’Iran est particulièrement emblématique. La zone frontalière apparaît, à travers les changements qui la touchent entre 1920 et 1939, comme un véritable laboratoire des pratiques administratives soviétiques et un révélateur des relations entre pouvoir et population locale.     

    Writing the History of Soviet Borders? A Case Study on Transcaucasia (1920-1939).  

    Current historical scholarship on the Soviet Union has been increasingly interested in the spatial dimensions of the Communist power, especially in the interwar period. The study of borders and borderlands in the USSR is an integral part of this evolution. It tries to show of the Soviet state produced territorial patterns of social and political control.  The Soviet Transcaucasian border with Turkey and Iran is a particularly telling example. Through its evolutions from 1920 to 1939, the border zone in the region appears as a breeding ground for new administrative practices and a privileged vantage point on the relations between Soviet authorities and the local population.

  • TBILISSI Gilles Favarel – Garigues "Fighting corruption and money laundering in Russia and Europe" Aleko Kupatadze "Revolutions and Organised Crime : Georgia, Ukraine, Kyrgizistan" 29/09/2009

    Tuesday, September 29th, Tbilissi, Chavchavadze University
    At 16:00
     
    Speakers:
    Mr Gilles Favarel – Garigues(Center for International Studies and Research (CERI),
    Paris, France): “Fighting corruption and money laundering in Russia and Europe.
    Sociological analysis”
    Mr Aleko Kupatadze(Phd Candidate, University of St. Andrews, UK): "Coloured
    Revolutions and Organised Crime : Georgia, Ukraine, Kyrgizistan"
     
    Discussant:
    Mr Alexandre Kukhianidze (Tbilisi Ivane Javakhishvili State University)
     
    Moderator:
    Mr Thornike Gordadze, (French Institute of Anatolian Studies, IFEA)
  • TBILISSI Roundtable: Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements - 14/06/2013

     

    Roundtable

    Democracy and governance in the Caucasus

    the legacy of constitutionalist movements

    June 14, 2013
    Tbilissi National Museum
    Organized by IFEA (Observatoire du Caucase à Bakou) / Institut Français de Géorgie

    While « frozen conflicts » continue to have an influence on the democratization process in the Caucasus, scholars from different countries of the region will debate in Tbilisi with French scholars about the legacy of constitutionalist movements of the early 20th century that had inspired the first Transcaucasian Republics, thus offering the opportunity to compare local contexts and specific aspirations in the framework of an interregional dialog, detached from contemporary issues.

    The roundtable will gather researchers from the Caucasus region and will be open to the public. It will take place at Ilia State University of Tbilisi and will be entitled as follows: "Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements ". This conference will enable to think on ideological origins of the three independent republics of Transcaucasia (Azerbaijan, Armenia, Georgia, 1918-1921), that are less know than the history of revolutionary movements that led to the Bolsheviks’ victory and Russian control taking on those three countries.

    Though, the constitutionalist idea that enabled the setting up of three new states obviously did not appear ex nihilo, and 20 years after the independence of the new Republics, it is interesting to confront their institutional constructs, their successes and their limits within the framework of particular events, and these idea debates that were broadly forgotten since one century but that are definitely went down into their history. We will identify the inspiration sources of the first three independent republics’ founders, from the exiled Decembrists’ arrival to the Caucasus and their contacts with local intelligentsia’s first generations, through the recurrent reference to the first 1876 Ottoman Constitution, or through the debates of the 1905 Russian Revolution, between tenants of a classes’ alliance against despotism (Constitutional-democrats and Mensheviks) and the Bolsheviks tenants of the dictatorship of the proletariat; and the relationship with the 1906-1909 Iranian constitutional Revolution, where North Azeris and revolutionary Armenians played an important role. Finally, we will compare local contexts and specific aspirations, and evaluate the importance of the reference to the first independences and of their leaders in the reappropriation of national identity and political life of the three countries in the last 20 years.

  • Territoires et pratiques

    Présentation de l'axe | Activités

    Chaque société développe une relation particulière avec la différence. À la différence de la France où l’égalité est le référent central, en Turquie, le signifiant maître est “unité” (birlik), cela depuis le début de la République, avec la construction de l’identité nationale turque, unitaire et unitariste. Pour rependre le titre du célèbre livre de Karen Barkey, nous sommes passés d’un “Empire de la différence” à une “République de l’a-différence”. Dans cette configuration, toute dissemblance est perçue comme dangereuse. A ce titre, elle est combattue par l’Etat car pouvant entrainer la division (bölücülük) et mettre en danger l’unité nationale. Phénomène classique, cette unité est mise en scène dans diverses patrimonialisations et est supportée par des narratives nationalistes.

    Et pourtant, des différences existent en Turquie. Dès lors, quels rapports entretient cette société avec ces différences qui la composent ? Nous prendrons pour cadre d’analyse trois grands thèmes : le territoire, le religieux et le genre. Dans ces trois domaines, l’émergence de la différence ne devrait pas créer de controverse, de par la laïcité, le droit des femmes et le dogme d’un territoire national homogène. Et pourtant, le différend est là, quotidien, parfois violent. Ce programme a l’ambition de traiter ensemble ce qui ne peut a priori se comparer, à savoir le religieux, le genre et le territoire. En effet, ces domaines entretiennent des relations entre eux. En outre, nous posons l’hypothèse que ce sont peut-être les mêmes pratiques – les mêmes actions -- qui se retrouvent, quelle que soit la “nature” de l’objet sur lequel portent ces différences. Notre perspective n’est donc pas de pointer l’opposition “discours nationaliste” vs “discours particularistes” (kurde, minoritaires etc.)” comme cela a été souvent fait, mais plutôt de comprendre comment des pratiques de la différencese manifestent dans ce contexte. Au-delà de la diversité des objets et des terrains que nous étudions, nous questionnons les pratiques de la différence (construction, reproduction, neutralisation, patrimonialisation, camouflage, négation, destruction, etc.). Il s’agit bien sûr de comprendre comment se fabrique de la différence, mais aussi d’en saisir les usages sociaux et les inscriptions dans le territoire. Car, et c’est là notre porte d’entrée, il y existe des modes spécifiques d’usageset de pratiques des frontières, des mémoires, des identifications et des disparités.

    Cet axe de recherche nécessite un effort important de modélisation qui met l’accent sur la relation à l’objet et non sur l’objet lui-même. Il s’agit d’une condition primordiale pour que s’établisse le dialogue entre les différentes disciplines présentes (anthropologie, démographie, histoire, psychanalyse, sociologie, urbanisme, etc.). Une façon, aussi, de penser les différences disciplinaires.

    Activités de recherche

    • Excursions urbaines 2011/2012 : Expressions territoriales des rapports de genre à Istanbul (pour le programme détaillé des séances se reporter à la rubrique OUI). La question du genre en Turquie alimente de nombreuses réflexions ‘académiques’ et un militantisme actif par le biais d’associations et de revues féministes ou de défense des droits des homosexuels. La redéfinition des rapports de genre dont Istanbul est sans conteste un terrain privilégié en Turquie ne peut être appréciée seulement  à travers les textes de loi, le lien entre socialisation national(ist)e et formatage autoritaire des genres, ou la question de la parité dans la représentation politique. Elle se doit d’être observée en situation, dans les interactions quotidiennes, dans la rue, les maisons, aux loisirs ou au travail. Il s’agira donc pour nous cette année d’approcher ce fait social total que sont les relations de genre à travers des institutions précises, des situations concrètes, des moments, des lieux, qu’il s’agisse de lieux culturels, cultuels, de lieux de travail, de consommation ou de ‘culture’.

    • Séminaire « Autour de l'alcool, en Turquie et dans l'Empire ottoman » (2011-2013). On boit rarement seul et boire s’inscrit le plus souvent dans une sociabilité qui ne peut jamais se réduire au simple divertissement. Au contraire, rien de moins anodin, rien qui n’engage plus, en Turquie, que le fait de boire – ou pas. C’est que l’alcool réunit autant qu’il sépare. Il réunit, et l’on pense, a maxima, au rituel alévi où le partage de l’alcool (dem) tient encore une fonction sacrée (à l’instar des premiers chrétiens) : l’alcool comme communion. Il sépare, on n’en doute pas, dans un pays à majorité musulmane, mais dans des modalités toujours plus complexes qu’une opposition binaire musulman/non-musulman (le rituel alévi l’illustre bien). Et s’il faudra bien sûr partir de l’interdit islamique qui frappe l’alcool, c’est comme terme premier d’une série de clivages qui entretiennent avec lui des rapports ambigus : soit qu’ils l’habitent – dichotomies alévi/sunni mais également entre les différentes jurisprudences du sunnisme – qu’ils l’utilisent – instrumentalisation de l’alcool par le champ politique – ou s’en accommodent – ainsi la morale prévalant parfois, qui veut qu’on tolère l’alcool mais hors-champ, dans des marges interlopes qui sont le domaine réservé des hommes. Pratique clivante s’il en est, la consommation d’alcool génère ou actualise alors des frontières confessionnelles, idéologiques, sexuelles, spatiales... frontières mouvantes dont on pourrait essayer de suivre les lignes de démarcation dans l’espace et dans le temps, de l’Empire ottoman à la Turquie contemporaine. Ce sera l’objectif de ce séminaire : proposer un espace de réflexion pluridisciplinaire autour d’une pratique somme toute mineure, qui cristallise pourtant les antagonismes et les particularismes de la société turque. La séance d’introduction, « le fait de boire », par Nikos Sigalas et Nicolas Elias, s’est tenue en novembre 2011.

    • Séminaire « Cappadoce, terre d’histoire et de culture » (À partir d’octobre 2011) : ce séminaire transversal, animé par Anaïs Lamesa, Aylin de Tapia et Lisa Montmayeur-Deheurles a pour objet le territoire de la Cappadoce et se propose de l'étudier à travers différentes époques et avec une approche interdisciplinaire (archéologie, histoire et sociologie). Il est développé dans le pôle « histoire »

    • GELA groupe de lecture et d’écriture en anthropologie.Ce groupe s’est donné une double vocation : la première est de partager expérience de terrain et d’écriture en un atelier ouvert à tous. Les séances ont lieu une fois par mois. Les langues de travail peuvent être le français, le turc ou l’anglais, selon le choix de l’intervenant. L’idée n’est pas de présenter des travaux finalisés mais plutôt des « brouillons » de recherche qui peuvent être soumis à la réflexion du groupe. Le second objectif est d’organiser des conférences pour faire connaître l’anthropologie de la Turquie à un public plus large que le seul monde universitaire. Lorsque cela est possible, ces conférences mensuelles s’adossent à un film documentaire. Elles peuvent se dérouler en français, turc ou anglais.
    • Séminaire “mémoires et mobilités urbaines”.Ce séminaire interroge le rapport entre les questions mémorielles et les dynamiques urbaines à travers les travaux contemporains. Une attention particulière est portée sur les aspects méthodologiques des recherches présentées, qui sont autant de façon de lire et d’interpréter les usages de l’espace stambouliote, à l’intersection entre les questions mémorielles et les dynamiques urbaines.
    • Workshop international "Honor in Ottoman/Turkish studies", 4 décembre 2010, Université de Bilgi-IFEA-CETOBAC (EHESS), resp. Noémi Levy et Başak Tuğ. Participants : Berna Ekal, EHESS-Paris ; Tolga Esmer, Central European University ; Anastassia Falierou, EHESS-Paris; Benoît Fliche, CNRS-IFEA ; Noémi Lévy Aksu, Boğaziçi University ; Elise Massicard, CNRS-IFEA ; Clemence Scalbert Yücel, University of Exeter ; Nükhet Sirman, Boğaziçi University ; Başak Tuğ, Bilgi University
  • Thomas Seguin - Le postmodernisme: une utopie moderne : 15/01/2013

    Thomas Seguin (Yrd. Doç. Dr. Université de Galatasaray)
    présentera une conférence intitulée "Le postmodernisme: une utopie moderne?"
    autour de ses deux derniers ouvrages (Postmodernisme, L'Harmattan, 2012; La Politique Postmoderne, L'Harmattan, 2012).
    mardi 15 janvier 2013 à 18h à l'IFEA
    Conférence en français
  • Thomas Seguin - Postmodernizm: modern bir ütopya mı? : 15/01/2013

    Thomas Seguin (Yrd. Doç. Dr. Galatasaray Üniversitesi)
    İki kitabın kapsamında (Postmodernisme, L'Harmattan, 2012; La Politique Postmoderne, L'Harmattan, 2012), "Postmodernizm: modern bir ütopya mı?" konulu sunum yapacaktır.
    15 Ocak 2013 Salı saat: 18.00'de IFEA'da
    Konferans Fransızcadır
  • TIFLIS - Étienne Peyrat - Writing the History of Soviet Borders? A Case Study on Transcaucasia (1920-1939) : 13/12/2012

    Konferans dizisi "Farklılıklar ve paylaşımlar"
    IFEA'nın Baku yayını 
    (Kafkasya Gözlem Merkezi
    Perşembe 13 Aralık 2012 saat 18.00'de Tiflis'te 

    Étienne Peyrat (Centre d'histoire de Sciences-Po (CHSP) Doktora öğrencisi, Paris)
    "Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)"
    Sunum dili Fransızca

    Quelle histoire pour les frontières de l’Union soviétique ? Le cas de la frontière transcaucasienne (1920-1939)

    Les travaux historiques sur l’Union soviétique manifestent actuellement un grand intérêt pour les dimensions spatiales du pouvoir communiste, en particulier dans l’entre-deux-guerres. L’étude des frontières et régions frontalières de l’URSS s’inscrit dans cette approche, en montrant comment l’Etat soviétique a produit des formes territoriales de contrôle social et politique. L’exemple de la frontière transcaucasienne avec la Turquie et l’Iran est particulièrement emblématique. La zone frontalière apparaît, à travers les changements qui la touchent entre 1920 et 1939, comme un véritable laboratoire des pratiques administratives soviétiques et un révélateur des relations entre pouvoir et population locale.     

    Writing the History of Soviet Borders? A Case Study on Transcaucasia (1920-1939)

    Current historical scholarship on the Soviet Union has been increasingly interested in the spatial dimensions of the Communist power, especially in the interwar period. The study of borders and borderlands in the USSR is an integral part of this evolution. It tries to show of the Soviet state produced territorial patterns of social and political control.  The Soviet Transcaucasian border with Turkey and Iran is a particularly telling example. Through its evolutions from 1920 to 1939, the border zone in the region appears as a breeding ground for new administrative practices and a privileged vantage point on the relations between Soviet authorities and the local population.

    Советские границы как исторический объект ? Пример Закавказской границы (1920-1939).

    Современные исторические исследования о Советском Союзе все больше интересуются географическими аспектами коммунистической власти, особенно в междувоенные годы. Изучение границ и пограничных регионов СССР вполне включается в эту тенденцию и показывает, каким образом Советское государство создало территориальные формы общественного и политического контролей. Ярким примером этого является Закавказская граница СССР с Турцией и Ираном. С 1920 до 1939 она служит лабораторией новых административных форм и иллюстрирует взаимоотношения между Советской властью и местным населением.

  • TİFLİS Roundtable: Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements - 14/06/2013 (2)

     

    Roundtable

    Democracy and governance in the Caucasus

    the legacy of constitutionalist movements

    June 14, 2013
    Tbilissi National Museum
    Organized by IFEA (Observatoire du Caucase à Bakou) / Institut Français de Géorgie

    While « frozen conflicts » continue to have an influence on the democratization process in the Caucasus, scholars from different countries of the region will debate in Tbilisi with French scholars about the legacy of constitutionalist movements of the early 20th century that had inspired the first Transcaucasian Republics, thus offering the opportunity to compare local contexts and specific aspirations in the framework of an interregional dialog, detached from contemporary issues.

    The roundtable will gather researchers from the Caucasus region and will be open to the public. It will take place at Ilia State University of Tbilisi and will be entitled as follows: "Democracy and governance in the Caucasus: the legacy of constitutionalist movements ". This conference will enable to think on ideological origins of the three independent republics of Transcaucasia (Azerbaijan, Armenia, Georgia, 1918-1921), that are less know than the history of revolutionary movements that led to the Bolsheviks’ victory and Russian control taking on those three countries.

    Though, the constitutionalist idea that enabled the setting up of three new states obviously did not appear ex nihilo, and 20 years after the independence of the new Republics, it is interesting to confront their institutional constructs, their successes and their limits within the framework of particular events, and these idea debates that were broadly forgotten since one century but that are definitely went down into their history. We will identify the inspiration sources of the first three independent republics’ founders, from the exiled Decembrists’ arrival to the Caucasus and their contacts with local intelligentsia’s first generations, through the recurrent reference to the first 1876 Ottoman Constitution, or through the debates of the 1905 Russian Revolution, between tenants of a classes’ alliance against despotism (Constitutional-democrats and Mensheviks) and the Bolsheviks tenants of the dictatorship of the proletariat; and the relationship with the 1906-1909 Iranian constitutional Revolution, where North Azeris and revolutionary Armenians played an important role. Finally, we will compare local contexts and specific aspirations, and evaluate the importance of the reference to the first independences and of their leaders in the reappropriation of national identity and political life of the three countries in the last 20 years.

  • Timour Muhidine - Bir Akşamcı olarak Sanatçının Portresi - 07/03/2013

    Timour Muhidine (Inalco)
    Portrait d'artiste en tant que buveur de soir ; buvette, alcool et trame dans la littérature turque contemporaine
    jeudi 7 mars 2013 à 18h00 à l'IFEA

    Intervention en turc

    Depuis les débuts de la nouvelle littérature turque, poètes, nouvellistes et romanciers s'habituent à se réunir aux endroits que fréquentent les littéraires : que s'y passe-t-il alors? Il y a de l'amitié, de l'alcool et de la créativité...
    Tout de même se ressent,
    au fond,une tendance à l'insouciance (rindlik) et à la bohême : de la vie vagabonde des écrivains naît un modernisme. Pour suivre la citation de Baudelaire : "Il faut toujours être ivre".
    Bibliographie :

    Muhidine, T., « Hommes inutiles et tavernes d’Istanbul : la vie de Bohème « , Istanbul. Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire, Robert Laffont, Bouquins, 2010.

     

  • Toplumsal Tarih Avril 2011

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Nisan 2011, n. 208.
    Pınar Dost-Niyego,
    "Avrupa Birliği'nin Temelleri ve 1942'de Türk Basınında Geniş Yer Bulan Bir Konuşma Üzerine"

  • Toplumsal Tarih février 2011

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Mart 2011, n. 206.
    Loubna Lamrhari,
    "İstanbul İşgali Sırasında (1918-1923) Fransız İstihbaratının Bilgi Toplama ve İletme Stratejileri"

  • Toplumsal Tarih mars 2011

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Mart 2011, n. 207.
    Nicolas Elias,
    "Ege'nin iki yakasında geçmişten günümüze : lavtanın hikâyesi

  • Toplumsal Tarih Mart 2011

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Mart 2011, n. 207.
    Nicolas Elias,
    "Ege'nin iki yakasında geçmişten günümüze : lavtanın hikâyesi"

  • Toplumsal Tarih Nisan 2011

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Nisan 2011, n. 208.
    Pınar Dost-Niyego,
    "Avrupa Birliği'nin Temelleri ve 1942'de Türk Basınında Geniş Yer Bulan Bir Konuşma Üzerine"

  • Toplumsal Tarih Şubat 2011

    Toplumsal Tarih "IFEA Çalışmaları"
    Mart 2011, n. 206.
    Loubna Lamrhari,
    "İstanbul İşgali Sırasında (1918-1923) Fransız İstihbaratının Bilgi Toplama ve İletme Stratejileri"

  • Trans-acting Matters: Areas and Eras of a (Post-)Ottoman Globalization

    Research program funded through the French Agence Nationale de la Recherche (ref. ANR-12-GLOB-003)

    As opposed to studies which analyze the diffusion and circulation of practices, instruments, norms, and forms of knowledge as a stage subsequent to their localized production, the Transfaire project aims to study symbolic and technical instruments that are produced and reproduced by circulation. Our goal is dual in nature: on the one hand, we propose a new approach to connections, concomitances, and interdependencies in which (post-)Ottoman spaces are to be considered an integral part, contrary to studies which limit themselves to considering exchange in terms of one-way diffusion and importation. On the other hand, we aim to draw up a revised chronology of the modalities of governance and extroversion of the Empire and the Republic, detached from the great rifts which have marked narratives of political history.

    Instead of employing the notion of “transfer,” which assumes that there are elements which are allegedly “specific” to each of the regions concerned, our approach focuses on modalities of “trans-action” [transfaire], and pays close attention to processes of translation and co-production of normative vehicles and of the fabric out of which politics is made. Thinking in terms of interrelations is central to this endeavour, in order to avoid that the idea of incommensurable regions be reintroduced under the guise of “transfer.”

    The project Transfaire builds upon the results and the scholarly work already yielded by the research group Transtur (“Order and Compromise: Patterns of government and administration in Turkey and the Ottoman Empire”), which was coordinated by Élise Massicard and funded through the French Agence Nationale de la Recherche in 2008–2012. Transfaire thus aims to build upon and reinforce an active research network already well in place, and to help promote the formulation of generalizable perspectives that may speak to globalization theory more broadly.

    The team of Transfaire brings together 25 researchers and professors from the fields of history, political science, sociology, anthropology, and geography. Its priorities are organized along three main lines of inquiry:

    1. The forms of materiality of political objectivization
    2. The analysis of devolutions and normative (re)investment
    3. The challenges and actors of translation.

    The general organization is structured around two geographical poles, one in Paris (at the Centre d’Études Turques, Ottomanes, Balkaniques et Centrasiatiques), the other in Istanbul (at the Institut Français d’Études Anatoliennes), around which the members of the team gravitate. At each one of the two sites a permanent correspondent, recruited as a post-graduate research assistant, sees to the organization of the team’s activities. The two permanent correspondents – currently Ségolène Débarre and Benjamin Gourisse – work together with the project’s main coordinator – Marc Aymes – to ensure the pooling and sharing of activities amongst the team members. Bimonthly seminars enhance the cohesiveness of the project’s activities; yearly work meetings, held in executive session, allow individual difficulties to be addressed, completed work to be presented, and publishing projects to be discussed by the entire team.

    Scientific dissemination and visibility will be carried out by multiple methods: academic workshops; an international conference presenting the results of completed research; public outreach activities; and the creation of a website aimed to publicize the project’s developments as they unfold.

  • Transfaire. Histoire et sciences sociales à l'épreuve d'une globalisation (post-)ottomane 2012-2013

    Le séminaire vise à poser les jalons d’une nouvelle approche des connexions, concomitances et interdépendances dont les espaces (post-)ottomans ont pu être partie intégrante. À l’encontre des travaux qui analysent la mise en circulation de pratiques, d’instruments, de normes et de savoirs comme étape subséquente à leur production localisée, on étudiera les instruments techniques et symboliques produits et reproduits par la circulation. À la problématique du « transfert », qui se limite souvent à penser les échanges en termes de diffusion et d’importation à sens unique, nous préférerons l’analyse des modalités du transfaire, attentive aux processus de traduction et de coproduction des vecteurs normatifs et matériels du politique.

  • Türkiye'de ve komşularında çevre alanında yeni oluşumlar, çevrenin temsili ve algısı

    IFEA’nın çokdisiplinli yeni semineri

    Ülkedeki teknik ve ekonomik gelişmenin ve « Hedef 2023 » programını yürüten AKP’nin yükselişinin somut bir örneği olarak sunulan, hükümetçe desteklenen enerji ve ulaştırma alanındaki büyük ölçekli altyapı projelerinde, Türkiye genelinde, önceden rastlanmamış bir hızlanma gözlemliyoruz. Deprem, sel ve küresel ısınma gibi önemli risklere gebe bir ülkede, yeni liberal dönem ile kalkınmacı mantığın kesişimi üzerine temellenen projeler; çevre, ekosistemler, kaynaklar, mikrocoğrafyalar ve coğrafi görünüm bakımından önemli bir tehdit teşkil etmektedir. Hatta bu projeler, doğal afet ve can kaybı ihtimalini ve bunların doğuracağı sonuçları da kuvvetlendirmektedir. Özellikle, çevreye dair önlemler alınmaksızın kabul edilen, üretim odaklı enerji politikaları hâlinde kendini gösteren, ekonomiyi çevreye üstün sayan anlayış, yukarıdan inmeci, otoriter ve keyfi olarak nitelendirilebilecek kestirme okumaların ötesine geçmektedir. Doğal kaynakların ve kültür mirasının tahribatına göz yuman bu anlayışın gözle görülmez inşasına da ışık tutmak gerekmektedir. Fransız Anadolu Araştırmaları Enstitüsü’nde Haziran 2015 itibariyle başlayacak seminerde bu büyük altyapı projelerinin hangi araçlar kullanılarak, nasıl meşrulaştırıldığını, ayrıca bunların koruma, saklama vb. amaçlı başka meşrulaştırma mekanizmaları ile nasıl ters düştüğünü de anlamaya çalışacağız.   

    {tab=Tanıtım}

    Küçük ölçekteki coğrafyanın ve yaşanılan çevrenin hızla değişmesi karşısında, nüfusun belli bir kısmının da çevre konularına karşı hassasiyet geliştirdiğine tanık oluyoruz. Bu hassasiyet kendini, yeni bir çevre ve doğa algısı ile bunların dini, etnik, toplumsal nedenlerle korunmaları, kırsala başka bir şekilde sahip çıkılması, yeni tarım ve tüketim şekillerinin gelişmesi ve Gezi Olayları’nın da gösterdiği gibi, tüm ülkede çevre kökenli, çeşitli karşıt hareketler şeklinde göstermektedir. Önceden ikincil kabul edilen ya da yalnızca yerel bir mevzu olarak ele alınan çevre sorunu, bugün Türkiye medyası nezdinde ve ülkenin başlıca siyasi partilerinin duruşlarını belirlemelerinde önemli bir rol oynamaktadır. Çevreyi koruma sorunsalı, hem Türkiye’deki çevre meselesinin ulusaşırı bir boyut kazanmasına yardımcı olurken, hem de Bergama ve Hasankeyf çevre hareketlerinde olduğu gibi, ulusal ve kimliksel bir sahiplenmeyi beraberinde getiren siyasi bir olgu olarak karşımıza çıkmaktadır. Bu nedenle çevre konusundaki yeni oluşumların ve çevre algısının işlenişi, ekonomik düzenle şekillenen insan, fikir, mal ve para akışının bölgesel ve coğrafi boyutları üzerine fikir yürütülmesine vesile olmaktadır.

    Zamana ve mekana göre değişiklik gösteren çevre sorununun temsili ve ele alınış şekli, adına ister « ilerleme », « modernleşme », « batılılaşma », « sanayileşme », « ekonomik büyüme », « sürdürülebilir kalkınma » densin, kalkınma fikrinin ve onun farklı ve karışık algısının üstü örtülü bir ifadesidir. Bu kelimeler, insanlığın geçirdiği evrimin doğrusal olarak gerçekleştiği fikrini sorgulatan bir takım kırılmaların olduğuna da işaret etmektedir. Türkiye örneğini ele alacak olursak, çevre hususu; anayasa, uluslararası anlaşmalar ve Avrupa müzakereleri kaynaklı birçok kanunca çerçevelenmiştir. Ancak bu kanunların uygulanışı, yetersiz kalmaktadır ya da aşağıda ele alacağımız çeşitli anlayışlardan ve işleyişlerden ötürü, çevreyi koruma amacından saptırılmıştır.

    Türkiye’deki çevre sorunu etrafında şekillenen toplumsal ve siyasi yeni oluşumlar, ülkenin coğrafi, kültürel ve siyasi özelliklerine odaklanmaksızın, meseleye ölçeksel ve tarihsel bir bakışla eğilmektedirler ki bu ölçeksellik ve tarihsellik de yereldeki, ulusal ve uluslararası boyuttaki çeşitli hareketlenmelerin ele alınmasıyla anlaşılmaya çalışılabilir.

    Bundan kastımız, çevrenin ve doğanın toplum nezdindeki inşasını ve bireylerin veya toplulukların bu mekanların algısındaki etkilerini masaya yatırmaktır. Ayrıca birçok Akdeniz toplumunda mevcut, doğa ve manzaralar üzerine söylencelerin ve içerisi-dışarısı, doğa-kültür gibi ikilemelerin karşılaştırmalı olarak ele alınması da yardımcı bir yaklaşım olabilir. Başka bir deyişle, konu, çevre meselesinin günümüzde sahiplenilişini ve algılanan, yaşanan ve hayali kurulan bir yer olarak doğayla kurulan ilişkiyi daha iyi anlayabilmeye çalışmaktır.

    Kastımız ayrıca, yurtdışıyla olan etkileşimi ve yereli yeniden ele almak ve ulusal, kalkınmacı zihniyeti sorgulamaktır. Aynı zamanda, Türkiye’den ve civarından yola çıkarak, ortak tecrübeleri ve de Akdeniz havzasında çevre üzerine çöken baskıların hızlanmasına yöneltilen farklı bakışları sorgulamak niyetindeyiz. Bugün Yunanistan’da, İspanya’da ve Portekiz’de yaşanan ekonomik krizin çevre üzerindeki döngüsünü ve bunun bölgede yol açacağı muhtemel sonuçları özellikle irdelemeye çalışacağız.

    Doğal kaynakların kullanımı, küresel ısınma ya da buna bağlı göçler gibi konular, siyaset ve bilim gündeminin merkezinde yer almakla beraber, kısa tarih çerçevesinde değil de, arkeologların, coğrafyacıların, tarihçilerin, etnologların da işin içine katılmasını gerektiren, Holosen’den bu yana olan uzun tarih anlayışı çerçevesinde ele alınmasını gerektirmektedir. Konu ile ilgili olarak uzun tarihin ve kamuoyu tartışmalarında nadiren başvurulan çeşitli bilgilerin de hesaba katılması, bu değişimin tehlikesinin ya da insanoğlunun sorumluluğun azımsanmasından ziyade, daha çok insan ve doğa arasındaki ilişkiyi, ticaret toplumunun ve risk toplumunun ortaya çıkışı şeklinde basit bir ele alışın ötesine geçerek sorunsallaştırmayı hedeflemektedir.

    {tab= IFEA'nın bilimsel çevresi}

    IFEA, güncel çalışmalar, tarih, arkeoloji birimleri ve Habitat II arşivlerini de içeren Şehir Gözlem Merkezi’ni ile Türk Siyasi Hayatını Gözlem Merkezi’ni çatısı altında toplayarak (bu konuda Türkiye’deki tek örnek), Akdeniz havzasındaki insan ve çevre arasındaki ilişkilerin günümüzde uğradığı değişikliklerin karmaşık yapısını irdelemek için gereken disiplinlerarası özelliğini korumaktadır. "Türkiye'de ve komşularında çevre alanında yeni oluşumlar, çevrenin temsili ve algısı" isimli yeni seminerimiz Haziran 2015’ten itibaren düzenlenecek ve günümüzde kentsel ve kırsal çevre arasındaki ilişkinin nasıl yeniden şekillendiğini gözlemlemek üzere deneyimli araştırmacıların katılımıyla gerçekleşecek düzenli şehir gezileriyle daha bir derinlik kazanacaktır.

    {tab=Seanslar}

    09/11/2015 Ayşen Eren "New Geographies Of Vulnerability Or New Geographies Of Green Energy: The Emerging Stresses On The River Valleys of Turkey With The Transformation Of Water-Energy Nexus"

    21/10/2015 Bengi Akbulut "From "iron networks" to cemented dreams: development as in-justice"

    11/06/2015 Jean-François Pérouse "Türkiye'deki sosyal bilimler ve çevre sorununun zorlu kesişmesi: bir başlangıç değerlendirmesi"

    {/tabs}

  • Turquie contemporaine - Jean-François Pérouse 22/04/2010

    Jeudi 22 avril 2010, de 18h à 20h, à l'IFEA
    Séminaire sur la Turquie contemporaine

    « La gestion du Grand Istanbul » par Jean-François Pérouse, Professeur à l'Université de Galatasaray, chercheur associé à l’IFEA.

  • Tüyün tarihi

    Benoît Fliche, "Élements pour une trichologie turque" in Histoire du poil, MF. Auzépy, J. Cornette (dir.), Paris, Belin, 2011 350 p. - ISBN 9782701148212

     

  • U. Kaya D. Yankaya - Les relations de la Turquie avec la Syrie

    Ce dossier examine en suivant la chronologie les relations entre la Turquie et la Syrie depuis la fin des années 1940. L'objectif principal est de remettre en perspective les événements actuels. Malgré une frontière terrestre commune de plus de 800 kilomètres, une histoire longue partagée et des continuités dans le peuplement de part et d'autre de la frontière, les deux Etats-nations ont entretenu des rapports houleux dès l'apparition de la Syrie sur le théâtre des Etats indépendants. L'éphémère rapprochement de 2002-2010 est ainsi contextualisé, de même que le sont les relations bilatérales  au sein de dynamiques régionales impliquant l'Etat d'Israel, l'Irak, l'Iran ou les populations kurdes.
  • Ulaş Bayraktar - Türkiye'de Kamu Politikaları Analizini 27/01/11

    Séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"
    Jeudi 27 janvier 2011 à 17h à l'IFEA
    Ulaş Bayraktar
    (Université de Mersin)
    "Türkiye'de Kamu Politikaları Analizini"
    Intervention en turc

  • Umut Azak - Yakın Tarih Belgeselleri için Yeni bir Dil Arayış :14/01/2010

    Séminaire de recherche

    Jeudi 14 janvier 2010, à 18h à l'IFEA
    Umut Azak
    (Kadir Has Üniv. ve Okan Üniv.) : "Yakın Tarih Belgeselleri için Yeni bir Dil Arayış"
    Le séminaire sera en turc.

  • Univ. GALATASARAY - C. Bromberger - De l'expérience à la connaissance: un ethnologue au Ghilan : 09/10/13

    Conférence-débat organisée à l’occasion de la parution de l'ouvrage de Christian Bromberger, Un autre Iran, 2013, Paris, Armand Colin.
    Mercredi 9 octobre 2013 à 17h à l'Université Galatasaray, à la salle Erdoğan Teziç
    Christian Bromberger (Anthropologue, Professeur à l'Université Aix-Marseille),
    "De l'expérience à la connaissance: un ethnologue au Ghilân".
    Discutant : Nicolas Elias (IFEA)
     
    Interventions en français
  • Verda İRTİŞ

    Université Galatasaray, Département de sociologie
    Adresse : Çırağan Cad. No : 36 Ortaköy 34357 İstanbul Turquie
    Tél : + 90 212 227 44 80 (454)
    Courriel :This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
  • Vitrin Türkiye’nin yeni dış politikası

    Ocak 2013

    pol ext presTürkiye’nin dış politikası, Atatürk’ün “Yurt’ta sulh, cihan’da sulh” sözüne dayanarak, soğuk savaş kapsamında, Batı’ya verdiği desteği http://dipnot.hypotheses.org/654

  • Voyage d'études des étudiants de master sociologie sur les politiques sociales et les nouveaux enjeux de participation, Univ. St Étienne 5-12/01/2013

    Les étudiants sont encadrés parValérie Sala Pala dont les thèmes de recherche actuels portent sur les relations interethniques, la question des discriminations et du racisme, les politiques urbaines et de logement.

    Ce voyage comportera des rencontres avec des ONG, des séminaires à l'IFEA et des visites urbaines.

    Programme des séminaires organisés à l'IFEA

    7/1/2013

    10h Accueil et introduction

    Jean-François Pérouse, géographe, IFEA
    les transformations urbaines à Istanbul

    14-16h Gizem Aksümer, géographe/urbaniste, Université Mimar Sinan
    Présentation du projet de recherche TÜBITAK (« CNRS turc ») sur la transformation des quartiers de Sarıyer

    16-18h Manon Leroy, Re-sources
    Les problématiques environnementales et de développement durable en Turquie et à Istanbul

    10/1/2013

    10-12h Korhan Gümüş, architecte, président du centre ONG Human Settlements (avec Asu Aksoy sous réserve)
    La société civile et les projets de transformation urbaine à Istanbul

    14-16h Claire Visier, politiste
    Turquie/Europe : regards croisés

  • Workshop - Les reconfigurations contemporaines des relations public/privé en Turquie : 12/10/2012

    Les reconfigurations contemporaines des relations public/privé en Turquie
    The reshaping of public-private relationships in contemporary Turkey

    ***

    IFEA, 12 octobre 2012
    ANR TRANSTUR – CERI (groupe sociologie historique de l’économique) – IFEA
     
  • Workshop Constitution des archives, constitution de la mémoire 25/05/10

    Atelier "Constitution des archives, constitution de la mémoire"
    Atelier du programme Ramses sur "Les acteurs et les dynamiques non-étatiques du rapprochement gréco-turc"
    Mardi 25 mai, de 9h à 18h à l'IFEA

  • Workshop L’expulsion des étrangers en Turquie : 12/01/2013

    L’expulsion de différentes catégories d’étrangers qualifiées d’indésirables a progressivement pris plus de place dans les agendas des gouvernements de plusieurs pays européens dès les années 1990. En lien avec ce changement est né l’intérêt de plus en plus croissant des chercheurs. Pourtant, cela n’était pas le cas  en Turquie. Comme il est particulièrement important de comprendre la pratique d’expulsion de la Turquie, le Centre des Recherches sociales de l’Université de Galatasaray et l’Institut de Sociologie de l’Université de Neuchâtel, en collaboration avec l’Institut français d'études anatoliennes (IFEA), organisent un atelier intitulé L’expulsion des étrangers en Turquie le 12 janvier 2013 à Istanbul. Ce dernier réunira des spécialistes (des avocats, des sociologues, des acteurs associatifs ainsi que des travailleurs sociaux) pour discuter différents aspects de la pratique d’expulsion.

    La langue de travail sera le turc
    L'atelier aura lieu à l'IFEA
    le 12 janvier 2013 à partir de 9h
    Plus d'informations : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

    Programme

    9.00-9.30: INTRODUCTION À LA JOURNÉE

    Prof. François Hainard (Université de Neuchâtel)
    Doç. Dr. Didem Danış (Université Galatasaray)

    9.30-12.30: SESSION 1

    Modérateur : Prof. Dr. Rona Aybay
    Discutant : Taner Kılıç (Mülteci-Der)
    • Doç. Dr. Esra Dardağan (Univ. Ankara) : Yabancılar ve Uluslararası Koruma Kanununun Sınır Dışı Etmeye İlişkin Hükümlerinin Mevcut Yasal Düzenlemelerle Karşılaştırılması
    • Av. A.Halim Yılmaz (Mazlum-Der): Türkiye'de Yabancıların Sınır Dışı Edilmesi: Uygulama ve Yargısal Denetim
    • Av. Gülseren Yoleri (İHD): Türkiye'de Yabancılar ve Geri Gönderme Merkezlerinin Durumu
    • Av. Meryem Kavak: Türk Hukukunda Soruşturma veya Kovuşturmaya Uğramış Yabancıların Sınır Dışı Edilmesi
    • Av. Orçun Ulusoy ve Av. Utku Kılınç (ELENA Türkiye, Barreau d'İzmir): Mültecilerin Sınır Dışı Edilmesine Dair AİHM ve Anayasa Mahkemesinin Tedbir Mekanizmalarının Karşılaştırılması

    14.00-17.00: SESSION 2

    Modérateur : Didem Danış (Univ. Galatasaray)
    Discutant : Volkan Görendağ (Af Örgütü)
    • Yrd.Doç.Dr. Güven Şeker et Yrd.Doç.Dr. Buğra Özer (Univ. Celal Bayar): Kamu Yönetiminde İstenmeyen Yabancıları Sınır Dışı Etme Faaliyeti ve Kolluk Uygulaması
    • Prof. Dr. Mine Eder (Univ. Boğaziçi): İstanbul'da Yabancı Kadın Göçmenler ve Sınır Dışı Edilme Halleri
    • Özge Çelebi (TİHV): Van'daki Sınır Dışı Etme Pratikleri
    • Lülüfer Körükmez (Ege Üniversitesi): "Ermeni'nin Bavulu Her Zaman Kapının Arkasındadır": Sınır Dışı Edilme Korkusu ve Çelişik Sınır Dışı Etme Uygulamaları
    • Dr. Özge Biner (Univ. Strasbourg): Yasanın ve sınırın içinde kalabilmenin kural(sızlığ)ı

    17.30-18.30: CLÔTURE et débat

    İbrahim Soysüren (Univ. Neuchâtel, doctorant): Sosyal Bilimler Yazınında Ulus-Devlet ve Yabancıların Sınır Dışı Edilmesi

  • Workshop The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) 29/03/2011

    Dans le cadre du séminaire "Administrer et gouverner en Turquie depuis les Tanzimat " avec l'OUI
    Mardi 29 mars 2011 9:00-18:00

    " The un-negociated recentralization of Turkish housing policy: The mass housing administration TOKİ (Toplu Konut İdaresi) "
    -Excursion urbaine 9:00-13:00 (Bezirganbahçe, Kayabaşı)
    Départ à 9h00 de l'IFEA. Le nombre de places est limité; inscription auprès d'Elise Massicard This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
    -Atelier/Workshop 14:30-18:00 à l'IFEA
    avec les intervenants: Jean-François Pérouse (IFEA, Université de Galatasaray), Tuna Kuyucu (Boğaziçi Üniversitesi), Deniz Altay (Bilkent Üniversitesi) et
    Mehmet Baki Deniz (Boğaziçi Üniversitesi)
    Interventions en turc et anglais

  • Workshop Transformed Nations: State Policies in Kurdish-­Populated Areas of Syria - Iraq - Turkey - Iran. A comparative approach from a transnational perspective 23/01/2015

    Istanbul, January 23rd, 2015
    French Institute for Anatolian Studies (IFEA)

    I. Presentation of the workshop

    In 2013, the French Institute for Anatolian Studies (IFEA, Istanbul), the French Institute for the Near East (IFPO, Erbil) and the University of Exeter, with the help of Aix-­Marseille University, launched a common research program aiming at understanding the redefinition of relations between States and Kurdish-­populated areas in the current regional context characterised by an intensification of transnational dynamics. A first workshop was organized in June 2014 in Erbil. It aimed at analysing local modes of government in Kurdish-­‐populated areas with a special focus on the role of political parties’ practices and ways to control territory. The objective of the second workshop that will be held in Istanbul in January 2015 is to carry on this reflection while addressing the question of the production of State policies in Kurdish-­populated areas in Syria, Iraq, Turkey and Iran. The production of State policy has often been described within a binary framework of analysis opposing the States’ actions and the societies of these regions. On the contrary, this workshop intends to give room for contributions with sociological, anthropological, contemporary history, political geography, political science or public policy approaches taking into account the non-­unitary nature of the State and the multiple interactions between state authorities and local population or elites, and the role of transnational dynamics in the policy-­making process. In doing so, the workshop also aims at distancing itself from any kind of nationalist narrative that could leave in the shadow the decisive importance of national, local and transnational contexts. The predominance of coercive and repressive State policies should not let us overstate the specificity of these regions regarding State policy-­making even if other factors have to be taken into account. The current intensification of relations between the different Kurdish-­populated areas of the region can indeed be considered as an opportunity to question the effect of increasing regional interdependency links on State transformation. The role and power of the State, the level of autonomy of the Kurdish-­populated areas, the different kinds of policy-­making processes and the patterns of conflicts vary across countries of the region. Nevertheless civil wars in Syria and in Iraq and the ambiguities of the Turkish or Iranian regimes on the Kurdish issue in their domestic and foreign policies are putting into question in every country both the evolving nature of State policies and of their sovereignty in this cross-­border space. This workshop will address the following questions:

    • How can we analyse State policies as the outcome of a coproduction process between diverse types of central and local actors?
    • What kind of social mutations can we observe within the state political actors?
    • What are the impacts of transnational dynamics in the making of States policies?

    More specifically, the workshop will gather speakers tackling issues such as:

    • Social and religious policies
    • Educational and linguistic policies
    • Border policies
    • Coercion and repression policies
    • Interaction between States foreign and domestic policies in the Kurdish-populated areas
    • States policies in conflict situations

    II. Practical information

    About the workshop

    This workshop will be held at the French Institute for Anatolian Studies in Istanbul (IFEA), Turkey.
    The IFEA is located in Nur-­i Ziya Sokak, 10 in Beyoğlu. Papers shall be given in English. Participants’ transportation and housing fees will be covered.

    Organizing committee

    • Yohanan Benhaim (IFEA)
    • Arthur Quesnay (Ifpo)

    Scientific committee

    Programme

    Download the programme

    Capture decran 2014-05-29 a 16.17.21Capture decran 2014-05-29 a 16.17.25Capture decran 2014-05-29 a 16.17.30Capture decran 2014-05-29 a 16.17.37Capture decran 2014-05-29 a 16.17.44

  • Y. Benhaim - Quelle politique kurde pour l’AKP ?

    Yohanan Benhaim, « Quelle politique kurde pour l’AKP ? ». Politique étrangère 2014(2), p39‑50. doi:10.3917/pe.142.0039.
  • Y. Morvan - L’aménagement du grand Istanbul : entre ambition géopolitique mondiale et enjeux fonciers locaux. Le troisième pont sur le Bosphore

    Yoann Morvan « L'aménagement du grand Istanbul : entre ambition géopolitique mondiale et enjeux fonciers locaux. Le troisième pont sur le Bosphore », Hérodote 1/2013 (n° 148), p. 197-210.
    URL : www.cairn.info/revue-herodote-2013-1-page-197.htm
    DOI : 10.3917/her.148.0197.

    La construction du troisième pont sur le Bosphore est un puissant révélateur des enjeux multiples qui caractérisent la mégapole. Facilitant le passage entre Europe et Asie, il sert les ambitions internationales du gouvernement turc qui souhaite faire de la métropole du Bosphore son porte-étendard. La nouvelle infrastructure est un outil de l’aménagement du grand Istanbul. À un niveau local, outre le désengorgement escompté du trafic automobile, l’un des plus saturés au monde, il permet la création de nouvelles opportunités de spéculation foncière en offrant une accessibilité autoroutière à des franges de l’agglomération encore non urbanisées. Cela constitue des menaces à l’environnement stambouliote, en particulier à ses espaces forestiers et à ses ressources en eau, et à certaines couches sociales populaires. Dénonçant ces menaces, des groupes de militants se sont formés. Le troisième pont interroge la géopolitique locale du parti au pouvoir à l’échelle nationale et municipale.

  • Y. Morvan : L’Istanbul des Israéliens : proximités et anathème

    Yoann Morvan, "L’Istanbul des Israéliens : proximités et anathème", Anatoli 7 p. 231-247

  • Y. Morvan B. Chauvel - De la Corne d'or aux sources du Cendere. Coupe transversale des contradictions du développement urbain durable à Istanbul

    Yoann Morvan, Brian Chauvel, "De la Corne d'or aux sources du Cendere. Coupe transversale des contradictions du développement urbain durable à Istanbul" in Jean Lagane (dir), Les défis de la durabilité urbaine en Méditerranée, ed. Puam, coll. "Espace & développement durable", Aix, 2013 ISBN : 978-2-7314-0904-8

  • Y. Morvan, Tbilissi à l'heure du marketing urbain, RSE 61, juillet 2012

    Yoann MORVAN, Tbilissi à l'heure du marketing urbain,Regards sur l'Est 61 "Projets d’urbanisme à l’Est" sous la direction de Caline Bayou et Éric Le Bourhis, juillet 2012, [En ligne]

    Après le boom économique des années qui ont suivi la Révolution des roses (2003), puis le coup d'arrêt porté par la guerre avec la Russie d’août 2008, la Géorgie retrouve un nouveau souffle, à la faveur d'une croissance d'environ 6% en 2011, dont Tbilissi est le cœur. Pour ce faire, le gouvernement de M. Saakachvili tente de tout mettre en place pour favoriser le développement économique et séduire des investisseurs internationaux.

    [Suite]

  • Y. Morvan, Tbilissi, trois âges d'une ville entre nostalgie et renouveau, Urbanisme 386, sept.-oct. 2012

    Yoann MORVAN, Tbilissi, trois âges d'une ville entre nostalgie et renouveau, Urbanisme 386, sept.-oct. 2012

  • Yaşam zorluğu, "şehir" zorluğu... Türk sinemasında kentselin temsiliyetleri: 08/12/2011

    Hülya Tanrıöver 
    Seminer “Kültürler ve Kentsel Alanlar” 

    8 Aralık Perşembe 2011'de saat 18:00'da, IFEA'da 
    Hülya Tanrıöver, 
    Medya uzmanı, sosyolog (Galatasaray Üniversitesi İletişim Fakültesi)
    Sunum dili Fransızca'dır.
  • Yerel enerji politikaları: Türk şehirlerinde yeni enerjilere geçişteki özgünlük

    2025’te, 10 milyondan fazla kişiyi barındıracak olan 27 şehirden 15’inin Asya’da olması beklendiği gözönüne alınırsa gelişmekte olan ülkelerin şehirleri, halihazırda kullanılan enerjilerin yenilenmesi bakımından hassas bir noktaya parmak basıyor. En kuvvetli nufüs artışı bu şehirlerde gerçekleşiyor ve bu da, her sene genellikle % 10 değerinde daha fazla enerji kullanımı ile sera etkisi yapan gaz salınımı anlamına geliyor. Bununla beraber bu şehirler hakkında batı büyükşehirlerine oranla çok daha az araştırma yapılıyor. Buralara özgü kullanılagelmiş enerjiler ile nüfus fakirliği, bazı yerel özellikler doğrultusunda birtakım teknolojik ve ticari çözümleri devreye sokmayı gerektiriyor. Bu yerel özellikler arasında coğrafi koşullar, dağıtım ve ücretlendirme gibi yerel tercihler ve nüfusun alışkanlıklarını sayabiliriz. Bina yalıtımı, güneşten ısı elde etme gibi merkezden gelmeyen enerjiler, elektrik ve gaz ağlarında yeni altyapılar ve kömürle odun gibi alışılagelmiş enerjilerin devamlılığı gibi türlü teknolojik ve ölçek bakımından farklı çözüm yollarını içeren bu enerji politikalarının bir ilişki içinde işliyor olması gerekiyor.

    Türlü inisiyatiflerin gözlemlendiği Türk şehirleri birçok uluslararası enerji satan grup nezdinde bir pazar oluşturmakla beraber az araştırılıyor. Yukarıda adı geçen unsurların birçoğu Türkiye’de var olmakla birlikte bunların daha derinlemesine ele alınmaları gerekiyor. Bu yeni teknolojileri geliştiren yerli ve yabancı gruplar için ekonomik metropol İstanbul güvenilir bir müşteri olarak kendini gösteriyor. Türkiye’de üretilen elektriğin aşağı yukarı % 20’si İstanbul’da tüketilmesine rağmen bugün enerji yönetimi, toplu taşıma, elektrikli araç geliştirme, kamu binalarında enerji tasarrufu ya da sanayiden enerji üretmek için yeni teknolojiler gibi bazı öncelikli sayılan noktalarla sınırlı kalıyor. Yerel enerji harcamaları ve Türkiye’nin komşu ülkelere fosil enerjiler bakımından muhtaçlığını azaltmak için gelecek on-yirmi senede tüm şehri kapsayan bir enerji geçişi düşünülmesi çok önemli bir husus olarak karşımıza çıkacak. Bu konuyla ilgili olarak, 2010 yılında Gaziantep Büyükşehir Belediyesi’nin, Fransız Çevre ve Enerji Yönetimi Ajansı (ADEME) tarafından geliştirilmiş modelden esinlenerek bir sürdürülebilir kalkınma planı başlatmasının bir ilk teşkil ettiğini belirtelim.

    Araştırma projeleri ve tezler

    Elvan ARIK (POUDEV - Labex IMU) Jean-Michel Deleuil et Eric Verdeil danışmanlığında İstanbul’da enerji kullanım ve politikaları

    Yayınlar

    Konferans ve seminerler

  • Yoann Morvan - Trajectoires juives à Istanbul, le cas de Kemerburgaz 10/01/11

    Séminaire "Groupe d'écriture et de lecture en anthropologie "
    Lundi 10 janvier 2011 à 14h à l'IFEA
    Yoann Morvan
    (chercheur associé à l'IFEA)
    "Trajectoires juives à Istanbul, le cas de Kemerburgaz"
    Intervention en français

  • Zeynep Kadirbeyoğlu Bilgesu Sümer Turkey’s Municipal Reform, Decentralization and Political Participation in Local Politics : 26/01/2012

    Séminaire "Administrer, gouverner en Turquie depuis les Tanzimat"

    Zeynep Kadirbeyoğlu (Université Boğaziçi), Bilgesu Sümer (Van, Université Yüzüncü Yıl)
    Jeudi 26 janvier 2012 à 18h à l'IFEA
    "Turkey’s Municipal Reform, Decentralization and Political Participation in Local Politics: Three Cases of Neoliberal Restructuring"
    Intervention en anglais