Y. Morvan - L’aménagement du grand Istanbul : entre ambition géopolitique mondiale et enjeux fonciers locaux. Le troisième pont sur le Bosphore

Yoann Morvan « L'aménagement du grand Istanbul : entre ambition géopolitique mondiale et enjeux fonciers locaux. Le troisième pont sur le Bosphore », Hérodote 1/2013 (n° 148), p. 197-210.
URL : www.cairn.info/revue-herodote-2013-1-page-197.htm
DOI : 10.3917/her.148.0197.

La construction du troisième pont sur le Bosphore est un puissant révélateur des enjeux multiples qui caractérisent la mégapole. Facilitant le passage entre Europe et Asie, il sert les ambitions internationales du gouvernement turc qui souhaite faire de la métropole du Bosphore son porte-étendard. La nouvelle infrastructure est un outil de l’aménagement du grand Istanbul. À un niveau local, outre le désengorgement escompté du trafic automobile, l’un des plus saturés au monde, il permet la création de nouvelles opportunités de spéculation foncière en offrant une accessibilité autoroutière à des franges de l’agglomération encore non urbanisées. Cela constitue des menaces à l’environnement stambouliote, en particulier à ses espaces forestiers et à ses ressources en eau, et à certaines couches sociales populaires. Dénonçant ces menaces, des groupes de militants se sont formés. Le troisième pont interroge la géopolitique locale du parti au pouvoir à l’échelle nationale et municipale.