Réunion de lancement ANR CALOT - Les conséquences de la loyauté forcée

Réunion de lancement ANR CALOT - Les conséquences de la loyauté forcée
Coordination de Lilian Mathieu (Centre Max Weber, ENS Lyon) et Maya Collombo (IEP de Lyon, UMR Triangle). 
La coordination de l'équipe turque du programme est assurée par Sümbül Kaya (IFEA). 

 

Le titre du projet s’inspire du triptyque classique d’Hirschman (1970), qui avance que des consommateurs insatisfaits ont le choix entre trois options : la prise de parole, la défection et la loyauté. En situation d’autoritarisme, l’insatisfaction politique se décline sous les formes de la contestation publique (exposée à la répression), de l’exil (accessible à une minorité seulement) ou d’une apparence d’assentiment sans véritable adhésion à un régime perçu comme hostile. L’objet de la recherche sont les formes et les conséquences de cette loyauté forcée, saisies principalement sous l’angle de leurs contrecoups sur les dispositions et parcours des individus : l’hypothèse centrale est qu’un tournant autoritaire produit une socialisation secondaire contrainte qui affecte et redéfinit l’être social des individus qui lui sont soumis, selon des formes et des modalités que la recherche se donne pour objectif d’identifier. Quatre terrains seront étudiés dans une démarche comparatiste : la France de Vichy (1940-1944), l’Argentine du « processus de réorganisation nationale » (1976-1983) ainsi que la Russie et la Turquie contemporaines marquées par les raidissements autoritaires des gouvernements de Vladimir Poutine et de Recep Tayyip Erdoğan. Notre appréhension de l’autoritarisme se veut délibérément large, qui entend saisir l’exercice coercitif du pouvoir avant tout « par en bas », sous l’angle de ses effets durables sur les individus qu’il se soumet. Il est attendu de la valorisation de la recherche, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du monde académique, qu’elle contribue à la réflexion sur la défense des droits fondamentaux et sur la résistance à l’oppression dans un contexte de tentations autoritaires croissantes dans de nombreux pays, y compris occidentaux.

Fermé au public. 

Détails

Date de l'événement 16/01/2020 9:00 am
Date de fin 17/01/2020 5:00 pm
Places Illimitée
Lieu IFEA

Conférencier.e.s

Lilian Mathieu

Centre Max Weber, ENS Lyon

Maya Collombon

IEP de Lyon, Triangle

Partenaire.s

Plan de localisation

Conférences en ligne

Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans.L'IFEA est présent sur le portail Persée pour ses publications archéologiques : http://www.persee.fr/collection/anatvet diffuse ses collections contemporaines sur Open Edition : http://books.openedition.org/ifeagd/ Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil