Genres historiographiques du début de l'époque ottomane

Genres historiographiques du début de l'époque ottomane

Genres historiographiques du début de l'époque ottomane

L’historiographie ottomane débuta par des menakıpname et gazaname dans le premier quart du XVème siècle. Après la conquête d'Istanbul, s’y rajoutèrent des chroniques de nature générale ou personnelle et une sorte d’historiographie courtisane : şehnamecilik. Mais la véritable historiographie ottomane se développa sous le patronage de Bajazet II, et les dates historiques furent pour la première fois notées en respectant un certain format. Certains historiens de cette période sont considérés par leurs successeurs comme des exemples en termes de méthodes procédures et d’orthographe. Au cours du règne de Selim Ier et de Soliman le Magnifique, les sources se diversifièrent, les gazaname apparurent sous les noms de Selimname et Süleymanname. L’exposé sera l’occasion de présenter les types d'historiographie ottomane dès les années de fondation de l’empire.


Exemples historiographiques du début de l'époque ottomane : les récits de conquêtes de Safayi (İnebahtı & Moton)

Les gazavatnames, œuvres littéraires qui décrivent les gazas (guerres saintes) occupent une place importante dans l'historiographie ottomane à ses débuts. Ces travaux se concentrent sur l'héroïsme des anciens combattants lors des gazas. Les fetihnames, récits de conquête peuvent être également considérés comme des gazavatnames. Poète des XVème et XVIème siècles Safayi rédige un récit de conquête qui relate les sièges de Lépante et de Modon par Bajazet II. L’objet de ce séminaire sera ce récit et il s’agira de répondre aux questions suivantes : Safayi à cette époque-là de quoi et comment parle-t-il, quel est son but ? À qui profite l'écriture d'un tel récit et en quels termes? Les informations historiques sont-elles rapportées avec exactitude ou est-il question de modifications? Si oui, à quels endroits interviennent-elles?

Détails

Date de l'événement 28/02/2019 3:00 pm
Date de fin 28/02/2019 5:00 pm
Places 60
Inscrit.e.s 14
Places disponibles 46
Date limite d'inscription 28/02/2019 11:55 am
Lieu IFEA

Conférencier.e.s

Les inscriptions pour cet événement sont closes.

Plan de localisation

Conférences en ligne

Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans.L'IFEA est présent sur le portail Persée pour ses publications archéologiques : http://www.persee.fr/collection/anatvet diffuse ses collections contemporaines sur Open Edition : http://books.openedition.org/ifeagd/ Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil