Enjeux contemporains migratoires

Enjeux contemporains migratoires

Looking to the past to potentially address present-day public policy challenges: A comparative analysis of the public policy implementation of refugee management between Turkey and Europe during the post-World War I, League of Nations period, contrasted with current implementation of refugee management between Turkey and the EU

Massive migratory flows between Turkey and Europe, precipitated by violent conflict, are not something new in history. Prior to the present day Syria crisis, the last time that Turkey and Europe were required to cooperate in management of large migration flows was following World War I, after the signing of the Treaty of Lausanne in 1923.  Around that time, supervision of migratory flows was overseen by the League of Nations High Commission for Refugees, working in concert with individual European nations and the Republic of Turkey.  This research project aims to examine the early 20th century key refugee management policies that were enacted by the League of Nations High Commission and to compare them to the present day framework of cooperation between the EU and Turkey.  This research project asks the following question: Can post-World War I public policies that were implemented to deal with migration management between Turkey and Europe in the early 20th century, play a constructive role to inform a more effective formulation of migration management strategies between Turkey and the EU in the present context?

Détails

Date de l'événement 28/02/2019 6:00 pm
Date de fin 28/02/2019 8:00 pm
Places Illimitée
Inscrit.e.s 62
Lieu Salle Cezayir

Conférencier.e.s

Timothy Reno

Fondation Ipli

Partenaire.s

Les inscriptions pour cet événement sont closes.

Plan de localisation

Conférences en ligne

Installé dans les locaux du drogmanat du Palais de France (ancienne Ambassade de France auprès de la Sublime Porte), l'Institut français d'études anatoliennes "Georges Dumézil" a succédé en 1975 à l'institut français d'archéologie d'Istanbul fondé en 1930. À l'origine orienté vers l'histoire ancienne et l'archéologie, il a ensuite étendu ses activités à la turcologie (linguistique et histoire ottomane en particulier). Il a commencé à s'ouvrir au contemporain à la fin des années 1980, notamment avec la mise en place d'un Observatoire Urbain d'Istanbul (OUI). En 1994, l'IFEA a créé un Centre d'études caucasiennes. En 2003, ce centre s'est délocalisé à Bakou où l'IFEA possède désormais une antenne, installée au sein de l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. En 2005 a été mis sur pied un Observatoire de la vie politique turque (OVIPOT). L'IFEA fait partie du réseau des vingt-sept instituts de recherche en sciences humaines et sociales dépendant de la Sous-Direction de la coopération scientifique, universitaire et de la recherche du Ministère des Affaires étrangères. Les études y concernent un vaste territoire, qui s'étend des confins orientaux de l'Europe aux abords de l'Asie centrale. Elles s'inscrivent dans une chronologie longue, allant de la préhistoire aux grands Empires, et de la naissance des États-nations aux redéfinitions identitaires d'aujourd'hui.C'est dire que l'IFEA offre un profil très diversifié, propice aux échanges entre disciplines : les sciences humaines et sociales (anthropologie, démographie, géographie, histoire, sociologie, science politique et économique, voire musicologie) y voisinent avec les techniques de l'archéologie et du classement et de l'analyse des textes écrits. Établissement à compétence régionale, l'Institut développe des programmes couvrant le Caucase et les Balkans.L'IFEA est présent sur le portail Persée pour ses publications archéologiques : http://www.persee.fr/collection/anatvet diffuse ses collections contemporaines sur Open Edition : http://books.openedition.org/ifeagd/ Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil