Moving Stones. Europe’s Neolithic Bridge: Anatolia

En bref

L'IFEA est un Institut de recherche français en Turquie. Dépendant du MEAE et du CNRS, il a pour vocation de faciliter, de fédérer et d'impulser des recherches en sciences humaines et sociales. C'est une structure de services et d'accueil des chercheurs. L'institut propose une programmation scientifique ouverte au public. 

logo cnrsMEAEifre

 

Matinée (10:00-12:30) La science politique entre formation des fonctionnaires, droit, expertise et champ médiatique: une autonomisation incomplète ?

Modération: Elise Massicard (IFEA, Istanbul)

Introduction:
{flv}17022012_intro-elise{/flv}
Elise Massicard (IFEA, Istanbul)
"La science politique entre formation des fonctionnaires, droit, expertise et champ médiatique: une autonomisation incomplète ?"
{flv}17022012_turan{/flv}
llter Turan (Université de Bilgi)
"From Administering the Realm to Studying Politics: the Development of Political Science in Turkey"
{flv}17022012_bayart{/flv}
Jean-François Bayart (CNRS/Sciences-Po/CERI)
"De l'importance de l''effet de distanciation' (Verfremdungseffekt) en science politique: réflexions à partir du cas français"
 
{flv}17022012_quest1{/flv}
Débat

Après-midi (14:30-17:00) Mener des recherches en science politique aujourd'hui : contraintes et modes de faire

Modération : Ferhat Kentel (Université Şehir)

{flv}17022012_gambetti{/flv}
Zeynep Gambetti (Université du Bosphore)
"Mécanismes de censure et d'auto-censure dans les sciences politiques en Turquie"
{flv}17022012_Lefebvre{/flv}
Rémi Lefebvre (Université de Reims)
"Usages et réceptions des travaux de science politique en France. Une politique d'enquête sur le parti socialiste"
 
{flv}17022012_quest2{/flv}
Débat

Sans prétendre épuiser le sujet, cette journée à pour objectif d’en explorer quelques aspects à travers deux sessions, chacune s’appuyant sur deux interventions, et se poursuivant par un débat entre intervenants et avec la salle. La première session reviendra sur les modalités et les degrés de l'autonomisation inachevée de la science politique par rapport à la formation des hauts fonctionnaires et à l'expertise, voire au conseil au prince, pour revenir sur les contraintes induites qui pèsent sur les recherches en science politique. La seconde session repartira des contraintes existant sur la conduite mais aussi la restitution des recherches en science politique, pour s’interroger sur les choix d’objets qui peuvent découler (ou non) de postures axiologiques et sur les types d’écriture qui correspondent aux différentes modalités de prise de parole des politistes.

Ouverte aux universitaires, cette journée s'adresse également aux étudiants et aux citoyens concernés. Les débats auront lieu en français et en anglais.

Organisée par Élise Massicard (IFEA, Istanbul)