Moving Stones. Europe’s Neolithic Bridge: Anatolia

En bref

L'IFEA est un Institut de recherche français en Turquie. Dépendant du MEAE et du CNRS, il a pour vocation de faciliter, de fédérer et d'impulser des recherches en sciences humaines et sociales. C'est une structure de services et d'accueil des chercheurs. L'institut propose une programmation scientifique ouverte au public. 

logo cnrsMEAEifre

Burçin ALTINSAY ÖZGÜNER,
architecte et restauratrice 

 

Le programme de réhabilitation des quartiers de Fener et Balat a été cofinancé par l’Union Européenne et la Municipalité de Fatih ; sa mise en œuvre commença en janvier 2003 et se termina en juin 2008. Le programme tournait autour de quatre principales composantes : la restauration des maisons, la réhabilitation sociale, la rénovation du marché historique de Balat et l’établissement de stratégie de gestions des ruines. Le programme avait pour but de faire participer activement les habitants du quartier en collectant leurs  impressions et réactions concernant l’exécution du projet et les processus de décision.

A la fin du programme, un total de 84 maisons, 33 boutiques du marché historique de Balat, la maison des Cantemir et son jardin et 3 maisons transformées en Centre social, ont été restaurés. Un système de gestion pour les services proposés par ce centre ainsi que pour le tri des déchets a aussi été mis en place. Les habitants du quartier ont pu conserver leurs habitations et/ou leurs boutiques et ainsi continuer la revitalisation du quartier par eux-mêmes.

Ce programme fut un exemple unique car il fut le premier programme à aller aussi loin dans le travail de réhabilitation de quartiers entiers. Au-delà de la quantité et  variété des interventions de conservation mises en œuvre de manière simultanée sur différents bâtiments, l’interaction sociale avec les habitants par l’implantation locale du programme a permis de véritables et inestimables résultats. La multiplicité, la diversité et le caractère dynamique de la population, ses modes de participation et de réaction ont été des aspects fondamentaux dans cette expérience unique et sont devenus peut-être même plus significatifs lorsqu’on s’intéresse à l’actuelle abondance  de tentatives de « régénération » d’autres quartiers historiques d’Istanbul qui, d’une certaine manière, sont similaires aux quartiers de Fener et de Balat.