La conscience méditerranéenne n'est pas une évidence également partagée sur le pourtour de la Méditerranée, a fortiori de la Grande Méditerranée. Il y a une culture française de la Méditerranée, une culture chargée, qui peut mériter d'être partagée et discutée, notamment avec la Turquie. Ce pays possède en effet une façade méditerranéenne importante, un grand passé méditerranéen, mais n'est pas vraiment pensé et vécu par le plus grand nombre de ses habitants comme un pays méditerranéen. Pourtant, depuis quelques années on note une recrudescence des références à l'entité méditerranéenne, plus au niveau local et dans la société civile qu'au niveau des politiques nationales. Celles-ci convoquent en effet davantage l'horizon proche et moyen-oriental.

Faire Méditerranée

Au lendemain des printemps arabes, notre objectif est d'interroger le rapport de la Turquie à l'entité méditerranéenne, pour analyser si la référence méditerranéenne a un sens et une résonance quelconque dans le débat public et l'action publique et privée. Il s'agit d’étudier comment s'argumente localement, dans la société civile turque, dans les milieux d'affaires comme au niveau des pouvoirs locaux, l'appartenance à la Méditerranée.

Les ressorts de cette argumentation font-ils écho à ceux qui sont convoqués depuis longtemps plus à l'ouest du bassin méditerranéen ?  Alors que des visions politiques et culturelles de la Méditerranée sont promues de longue date à l'ouest du bassin méditerranéen, quels sont les ressorts de la vision turque de la Méditerranée ? L'orientation “proche et moyen orientale” de la Turquie, clairement revendiquée depuis une décennie, s'articule-t-elle  à une vision de la Méditerranée ou au contraire empêche-t-elle  toute émergence de celle-ci ?

En collaboration avec des universités et des centres de recherche de plusieurs villes de la Méditerranée turque (d’Antalya à Adana), on cherchera à suivre les étapes de l’émergence récente d’une conscience méditerranéenne et les usages faits de la référence méditerranéenne. Plus que les logiques militaires ou stratégiques, ce qui peut être mis en débat ce sont les modalités de l'invention culturelle et scientifique de la Méditerranée turque et de la Méditerranée en Turquie. Pour ce, la parole doit être donnée aux acteurs de la réinvention ou de l'occultation de la Méditerranée, conçue à la fois comme socle commun d'action et d'inspiration et comme horizon commun pouvant alimenter des dynamiques transnationales. Les perceptions réciproques seront prises en compte en tant qu'elles traduisent bien, dans chaque pays, les potentiels ou les incapacités à “faire Méditerranée”.

Peut-on prendre la mesure des échanges scientifiques, culturels et démographiques entre la Turquie et les autres pays de la Méditerranée ? Ces échanges se font-ils en référence à la commune appartenance à l'aire méditerranéenne ? Cette référence a-t-elle une pertinence quelconque ?

La problématique mise en débat est celle du sens de la Méditerranée en Turquie, de la définition de l'identité méditerranéenne et des usages de la référence méditerranéenne dans la vie politique, économique et culturelle. Une réflexion commune sur la définition et les contours de cette entité d'appartenance transnationale potentielle –  qu'elle soit “communauté imaginaire” ou non - nous paraît être un enjeu important, à l'heure des repliements identitaires nationaux ou de l'exaltation parfois exclusive des différences religieuses. À partir de là, le questionnement envisagé peut être résumé en quatre points :

  1. Les migrations et circulations formelles – commerciales et touristiques - et informelles entre la Turquie et nombre de pays du Bassin méditerranéen ont-elles une incidence sur les représentations réciproques des territoires communs d'appartenance?  
  2. Quel est l'effet des tensions avec la Syrie et avec Israël sur la perception de la Méditerranée en Turquie ? Celle-ci n'est-elle perçue que comme un champ de tensions et d'insécurité ?
  3. En quoi les problématiques environnementales et patrimoniales, à l'origine de nombreuses mobilisations en Turquie, contribuent à faire naître une sensibilité méditerranéenne ? La Méditerranée est-elle désormais perçue comme bien commun en danger ?
  4. Dès lors, peut-on parler d'une intégration des pratiques culturelles et des activités scientifiques turques à l'« ensemble méditerranéen »  –  qui se traduirait par des transferts, des élaborations communes, des circulations, des communautés de sensibilité ? En collaboration avec l'IFPO, notre homologue à Beyrouth, on s'attachera à suivre les conditions de  formation et la circulation des “savoirs sur l'autre pourtant proche”, entre Turquie et Syrie-Liban.

Documents en ligne

Christian Bromberger, “LE PONT, LE MUR, LE MIROIR. Coexistence et affrontements dans le monde méditerranéen.” Paix et guerres entre les cultures entre Europe et Méditerranée (dir. Emilio La Parra López et Thierry Tabre) , pp. 115-138. Arles: Actes sud, Éditeur, 2005, Collection: Études méditerranéennes Télécharger

Edhem Eldem, "Ignorer les liens de navigationLa Méditerranée : échelles et figures de l'histoire" > Penser la Méditerranée > Ramses² > Chaînes > Mediamed ,  ID: MEDIAMED-87-12 date de mise en ligne 06/02/2007 Télécharger le texte de la conférence

Agnes Levallois et Jacques Ould Aoudia (entretiens réalisés par), MÉDITERRANÉE 30 voix pour un avenir commun [Construire la Méditerranée], IPEMED 2012, 154 p. Télécharger

Jean-François Pérouse "La mer Blanche du point de vue turc ; ou en quoi la Turquie est-elle aussi méditerranéenne ?" in Hérodote, Paris, N°90, 1998, pp. 163-177. Télécharger

Jean-François Pérouse "La Turquie et la Méditerranée" in La Méditerranée en questions Vincent Moriniaux (dir.), Paris : Editions du Temps, 2001,  pp. 343-376. Télécharger

Jean-François Pérouse "Istanbul est-elle une métropole méditerranéenne ? Critique d’un lieu commun tenace", dans Cahiers de la Méditerranée, Actes du Colloque Les enjeux de la nouvelle métropolisation dans le monde arabe et méditerranéen, Grasse 22-24 novembre 2000, R. Escallier (dir.), Nice, 2002, n.64. URL : http://cdlm.revues.org/index76.html

Bibliographie

  • ALBERA D. , BLOK A. ET BROMBERGER C., 2001, L'anthropologie de la Méditerranée, Cahors : Maisonneuve et Larose, Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme.
  • ALBERA D. et TOZY M. , La Méditerranée des anthropologues, Coll. L'atelier méditerranéen, éd. Maisonneuve & Larose, Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, Paris, 2005, 385 pages.
  • ALIBONI R. (1998), "ConfidenceBuilding, Conflict Prevention and Arms Control in the EuroMediterranean Partnership", Perceptions, Ankara, pp. 7386
  • ANTOINE S. (1993), "18 pays riverains dans un même bateau? Le souci de l'environnement et du développement durable, "La Méditerranée Assassinée", Peuples Méditerranéens n°6263, pp.255-277.
  • BAĞIŞ A. I. (dir.) (1992), Actual situation and prospects of Turkey's bilateral relations with Israel. Potential and opportunities, Ankara, FriedrichNauman Fondation in Turkey (7 contributions).
  • BAKIŞ, M.A. (1993), Türkishe Nahostpolitik seit der Zweiten Weltkrieg. Ein Beitrag zur türkischen Aussenpolitik (1945-1991), Berlin, Peter Lang Verlag, coll. "Ethnien, Regionen, Konflikte", n°5.
  • BAZIN M. (1996), "La protection de l'environnement, enjeu régional pour la Méditerranée orientale?", In : THOBIE J., PEREZ, R. et alii (coord.) (1996), Enjeux et rapports de force en Turquie et en Méditerranée orientale, Varia Turcica XXVIII, IFEA (Istanbul), L'Harmattan (Paris), pp.27-32.
  • BENSIDOUN I. & CHEVALIER A. (1996), Europe-Méditerranée : le pari de l'ouverture. Paris, Economica, "CEPII", 176 p.
  • BESCHORNER N. (1992) "Le rôle de l'eau dans la politique régionale de la Turquie", Monde arabe/MaghrebMachrek, n°138, "La question de l'eau au ProcheOrient" pp.48-63.
  • BIRAND M.A. (1991), Shirts of Steel. An Anatomy of the Turkish Armed Forces, Londres, I.B. Tauris & Co. Ltd.
  • BRUMMETT P. (1994), Ottoman Seaopower and Levantine Diplomacy in the Age of Discovery, New York, State of New York University Press, SUNY (Series in the Social and Economic history of the Middle East), 285 p.
  • BOZKURT M. (1995), Die Beziehung der Türkei zur Europaïscher Union, Berlin, P. Lang.
  • CHENAL A. (1995), "La Turquie et le monde arabe", In : BILLION, D. (sous la dir.)1995 : Le rôle stratégique de la Turquie, Paris, IRIS, 141 p. pp.65-80.
  • COPEAUX E. (1993), "La coscienza geopolitica turca attraverso le carte storiche", Limes, Rivista italiana di Geopolitica, Rome, n°4, pp.249-259.
  • COUTAUBERAGIE, H. (1987), "Mare Nostrum : esquisse d'une géostratégie de la Méditerranée", Hérodote, n°45, pp.31-60.
  • ÇİÇEKOĞLU F. & E. ELDEM, La Méditerranée turque, Paris, Maisonneuve et Larose, 2000.
  • DOĞANAY H. (1997), Géographie humaine de la Turquie, Ankara, Ministère de l'Éducation Nationale, série "éducation", 539 p. (1ère éd.1995) (en turc)
  • DUVEOU P. (1954), La passion de la Cilicie, 1919-1922. Paris, P. Geuthner (1ère éd. : 1938).
  • FARRERE C. (1926), Mes voyages en Méditerranée, Paris, Flammarion (« Mais la Méditerranée est connue de tout un chacun ni plus ni moins que la place de la Concorde. Parler de la Méditerranée au XXe, c'est parler du loup blanc. (...) » (p. VVI).
  • FULLER G.E. LESSER, I.O.(1993)Turkey's new Geopolitics. From Balkan to Western China, Oxford, Westview Press.
  • GENTELLE P. (1995), "A propos de la Méditerranée : de la géo à la néographie", L'Espace Géographique, n°3, pp.203-208.
  • GROC G. (1988), "La Turquie et l'option atlantique", Revue d'Études du Monde Musulman et de la Méditerranée, 50/4, Aix en Provence, pp. 183-197.
  • ILKIN S. (1993), "Les relations financières, commerciales et économiques de la Turquie avec les pays arabes", In : PICARD E. (1993), Nouvelle dynamique au MoyenOrient. Les relations entre l'Orient Arabe et la Turquie, Paris, L'Harmattan, pp. 78-96.
  • "Jeter les bases d'un dialogue euroméditerranéen", Arabies, juillet-août 1995, pp.30-31.
  • KALEAĞASI B. (1994), "Les relations entre la Turquie et l'Union européenne", Ayna, Istanbul, n°34, pp.19-22.
  • KANÇAL S. (1997), "La Turquie méditerranéenne : affirmation régionale et ouverture internationale", communication au colloque d'Antalya, septembre 1997, non publiée.
  • KARAOSMANOĞLU A. (1985), "La région sudest de l'OTAN", Revue Internationale de Défense, 10/1985, 1569-1576.
  • KITSIKIS D. (1996), L'Empire turcogrec, Istanbul, Iletişim (en turc).
  • KODMANIDARWISH B., CHARTOUNIDUBARRY M. (1994), Perceptions de sécurité et stratégies nationales au MoyenOrient, Paris, MassonIFRI (cf. chap.4, pp. 119-134).
  • ORFEI G. (1993), "Kastelôrizo, enclave marittima fra due continenti", Limes, n°4, pp.261-262.
  • OULD AOUDIA J. (1996), "Enjeux économiques de la politique euroméditerranéenne", Monde Arabe MaghrebMachrek, n°153, pp.24-44.
  • PERALDI M. (1998), "Les Arabes de Lâleli", Lettre d'Information n°14, Observatoire Urbain d'Istanbul, Istanbul, Institut Français d'Études Anatoliennes, juin 1998.
  • PEROUSE J.F. (1995), "La population turque en 1994 : dynamiques, perspectives et tensions", Méditerrannée, 1995, n°12, pp. 71-80.
  • PICARD E. (sous la dir.) (1993), Nouvelle dynamique au MoyenOrient. Les relations entre l'Orient Arabe et la Turquie, Paris, L'Harmattan, 214 p.
  • SANGUINETTI A. (1982), "L'intérêt stratégique de la Méditerranée", Peuples Méditerranéens, n°19, avril-juin 1982, pp.33-38.
  • Stratégies en Méditerranée. Strasbourg, Conseil de l'Europe, 1995. 108 p.
  • THOBIE J., PEREZ R., KANÇAL S. (coord.) (1996) Enjeux et rapports de force en Turquie et en Méditerranée orientale, Varia Turcica XXVIII, IFEA (Istanbul), L'Harmattan (Paris), 490 p.
  • VERGIN N. (1996), "Présence et identité de la Turquie en Méditerranée orientale", In : THOBIE, J., PEREZ, R. & KANCAL, S. (coord.), 1996 : Enjeux et rapports de force en Turquie et en Méditerranée orientale, Varia Turcica XXVIII, IFEA (Istanbul), L'Harmattan (Paris), pp.19-26.
  • VILLEPIN X., PENNE G., de LA MALENE C. "Les tentations de la Turquie", Les rapports du Sénat, n°292, 199596, Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées, 50 p.
  • YERASIMOS S., ARTUNKAL, T. (1983) La Turquie : permanences géopolitiques et stratégies nouvelles vers le Proche et le MoyenOrient, Hérodote, n°29-30, pp.253-281.
  • YERASIMOS S. (1984) "Le conflit de la mer Égée", Hérodote, n°32 ("Géopolitiques de la mer"), 123-143.
  • YERASIMOS S (1988), "Le Sandjak d'Alexandrette : formation et intégration d'un territoire", Revue du Monde Musulman et de la Méditerranée Aix en Provence, n°48-49, pp.198-212.
  • ZORGBIBE C. (1997), La Méditerranée sans les grands? , Paris, PUF, coll. "Quadrige", 210 p. (1ère éd. 1980)

Cycle de conférences

Conférences-débat "Faire Méditerranée : autres points de vue... Algérie-Maroc"
Vendredi 25 octobre 2013 à 18h à l'Institut Français d'Izmir

  • Baudouin Dupret "Charia : d'une norme de l'islam à un enjeu politique du Printemps arabe"
  • Jacques Ould Aoudia "Un compromis historique pour les sociétés du Sud et de l'Est de la Méditerranée : comment vivre en société plurielle? "

Conférence-débat "Faire Méditerranée : autres points de vue... Égypte "
Mercredi 30 octobre 2013 à 10h30 à l'Université de Mersin, Akkent (Akdeniz Kent Araştırmaları Merkezi)

  • Jean-Yves Empereur (directeur du Centre Français d'études Alexandrines) "La Méditerranée vue d'Alexandrie"