Jeudi 22 février 2018 à 18h à l'Université Galatasaray
Sylvie Gangloff
(FMSH)
Dans le cadre du séminaire « Nouvelles gouvernementalités ? »
une collaboration entre l'IFEA et la GSÜ

inscription : https://www.inscription-facile.com/form/5U9WJGgSP0pXdM4Pgldt

Boire en Turquie : contexte intolérant et transgression


Dans de nombreux espaces sociaux et géographiques en Turquie, consommer de l’alcool ne fait partie ni des rites de sociabilité, ni des rites d’hospitalité. Et même plus, les discours officiels, la morale populaire et dans une certaine mesure la presse ont depuis longtemps assimilé la consommation d’alcool à un véritable fléau social. Dans un discours sans ambages, assimilant boire avec ivrognerie puis avec alcoolisme,  arguant d’un impératif de protection sociale et sanitaire (essentiellement ici la protection de la famille), le buveur est stigmatisé, relégué dans des espaces circonscrits, isolés et confinés. Dès lors, dans certains milieux, les buveurs deviennent des transgresseurs. Et puisque ils sont soustraits à la régulation induite par la sociabilisation, puisque ostracisés, puisque ils ont déjà transgressé un interdit moral (et religieux), leurs comportements n’en sont que plus excessifs. Ce discours sur le fléau social a connu un regain avec les campagnes « anti-alcool » du gouvernement AKP. Les espaces de consommation ont été encore réduits par un ensemble de dispositions juridiques  et les condamnations morales sont énoncées plus vigoureusement.

Mercredi 28 février 2018 entre 18h-20h, au Depo
Julie Peteet
(Université de Louisville)
dans le cadre du séminaire « Enjeux actuels des migrations »
intervention en anglais
organisé par l’Axe AMiMo de l'IFEA en collaboration avec l’Association pour les recherches sur les migrations (GAR)

Conceptualizing Mobilities and Producing Place in Palestine

With its broad scope and theoretical and methodological flexibility, the field of mobility studies provides an apt framework for approaching displacement and the production of space/place in Palestine. Mobility can be a lens through which we explore power, inequality and, in this case, occupation. Mobility is key to the elaboration and affirmation of spaces as sites of particular configurations of power, identity, and meaning. For Palestinians, the organization of, and access to, space and mobility devolve from social and legal categories of difference.

Julie Peteet is Professor of Anthropology at the University of Louisville and a Fulbright Research Scholar in Turkey (2017-18) at METU. Her research has focused on Palestinian displacement, refugee camps, space and identity, and more recently mobilities and the policy of closure in the West Bank. She has authored three books: Space and Mobility in Palestine, Landscape of Hope and Despair. Palestinian Refugee Camps and Gender in Crisis.

Journées d'études « Routes of hope: Transitions and destinations in global migration flows »
Les 8 et 9 février 2018 à l'IFEA
en collaboration avec TÜBİTAK, Université de Bilgi - Institut d'études européennes, CASCA (Halle-Zurich)
inscription


ico newsletter