Jeudi, 09 Juin 2011 12:34

Études maritimes méditerranéennes

Écrit par

Direction scientifique | Conférenciers | Projet scientifique | Programme (2010-2015)

Cet axe de recherche est développé grâce à la collaboration entre l’École Pratique des Hautes Études de Paris (EPHE) et l’IFÉA et vise au développement de deux types d’activités scientifiques : l’organisation d’un séminaire mensuel sur plusieurs années et la publication des conférences.

*Publication récente : Coédition de l’ouvrage Harp ve Sulh, Dejanirah Couto (éd.), Istanbul : Kitapyayınevi, 2010, 424 p., réunissant les contributions du colloque international « l’Empire Ottoman et l’Europe : Relations politiques et translations culturelles, XVIe-XIXe siècles/ The Ottoman Empire and Europe : Political Interactions and Cultural Translations (16th-19th Centuries) », organisé les 24-25 octobre 2009 à Paris, à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) avec le concours de l’EPHE et du Centre culturel Calouste Gulbenkian de Paris (délégation à Paris de la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne).

*Séminaire mensuel : organisation et déroulement  à l’IFÉA du séminaire (prévu sur trois ans) intitulé « Ottoman Seas : from Mediterranean to Indian Ocean. A set of many actors: studies on the maritime and naval history of the Ottoman Empire and the Western Powers in the Mediterranean and the Indian Ocean ».

Direction scientifique :

Le projet est placée sous la direction conjointe de Madame Dejanirah COUTO, MC. HDR à l’EPHE, Section des Sciences historiques et philologiques et de M. Jean-Louis BACQUE-GRAMMONT, directeur de recherche émérite du CNRS.

EPHE, IFÉA, Texas A&M University (Nautical Archaeology Program et Institute of Nautical Archaeology), Institut d’Histoire d’Outre-Mer de l’Université nouvelle de Lisbonne (CHAM- UNL), Université d’Ege (Izmir), Université d'Istanbul.

Auditeurs des conférences :

En 2010-2011 le cycle de conférences du séminaire a réuni une trentaine de chercheurs, doctorants, étudiants de Master et auditeurs français, turcs, italiens et anglais, venant de différents départements des établissements scientifiques d’enseignement supérieur d’Istanbul : Université d’Istanbul, Galatasaray, Bahçesehir, Mimar Sinan, Boğaziçi, ainsi que des chercheurs en mission, boursiers et allocataires à l’IFÉA. Des chercheurs des universités d’Ankara et de Balikeşir, les personnels du Musée Naval d’Istanbul (dont son directeur) et le directeur du musée de Dolmabahçe ont suivi les conférences.

Projet scientifique :

Le séminaire commencé en 2010 a pour vocation de promouvoir la recherche historique dans un domaine spécifique, celui de l’histoire maritime et de l’histoire navale ottomane dans le cadre des relations politiques et économiques avec les puissances occidentales à l’époque moderne et contemporaine. Ce terrain de recherche convoque des outils spécialisés (cartographie, construction navale, archéologie nautique). Par sa méthodologie, en confrontant des sources narratives et iconographiques de plusieurs origines (occidentales, arabes et ottomanes), les techniques et les matériaux archéologiques, ce séminaire, qui accueille surtout de jeunes chercheurs turcs, espère dynamiser le terrain d’investigation et renforcer les partenariats scientifiques avec les établissements d’enseignement supérieur turcs intéressés par le domaine de recherche. Il s’agit d’un domaine porteur qui n’a pas fait l’objet d’études systématiques, d’abordages comparatifs ou de réels questionnements méthodologiques en Turquie et qui peut être mis en rapport avec des secteurs technologiques de pointe dans l’industrie navale, marchande ou de loisirs.

Programme des travaux sur 5 ans (2010-2015) :

1er cycle (2010-2013) :

2010-2011 (octobre-mai) : Chantiers navals (tersane), recrutement et histoire sociale des équipages : il a été procédé à l’étude comparative des implantations géographiques (Lisbonne, Venise, Istanbul, Suez, Bassorah) à l’identification des populations, des fonctions et des statuts, aux enjeux sociaux, politiques, économiques et technologiques ainsi qu’aux évolutions techniques.

2011- 2012 (octobre-mai) : Techniques de la construction navale et archéologie nautique : « case studies » de quelques épaves ottomanes et occidentales exhumées en Méditerranée, en Atlantique et dans l’océan Indien.

Un partenariat a été établi avec la « Vocational School of Technical Sciences » de l’Université d’Istanbul (“ Underwater Technology Program ») dirigé par Madame Nergis Günsenin (www.nautaarch.org). Il donnera lieu à cinq séances de présentation des travaux du chantier de Yenikapı en vue de procéder à la contextualisation historique et technique nécessaire à l’étude des épaves ottomanes, très peu fouillées actuellement.

2012-2013 (octobre -mai) : Techniques de navigation, instruments nautiques, cartographie. Les travaux de cette année sont consacrés plus particulièrement à la cartographie arabe et ottomane médiévale et moderne. Le cycle archéologie nautique se poursuit parallèlement.

Lu 11490 fois Dernière modification le Lundi, 21 Janvier 2013 12:58
French (Fr)Turkish (Tr)