ANR NekroPerGeol

ANR NekroPergEol (2014-2017)

Des tumulus royaux aux nécropoles urbaines

Un programme d’archéologie funéraire moderne pour l’étude de la stratification sociale et des identités locales à Pergame et en Éolide à l’époque hellénistique.

Codirigé par le Prof. Stephane VERGER (UMR 8546 – AOrOc) et le Prof. Felix Pirson (DAI-Istanbul)

Présentation

Les nécropoles et les grands tumulus de Pergame et des cités éoliennes de Kyme et d’Elaia constituent un patrimoine archéologique inestimable pour comprendre les dynamiques politiques, sociales et culturelles dans une région clé de l’Asie mineure pendant l’époque hellénistique. Elles offrent une gamme très diversifiée de situations sociologiques et historiques : d’un côté, elles documentent toutes les strates de la société hellénistique, des souverains attalides aux citoyens prospères jusqu’aux milieux les plus modestes ; d’un autre côté, la zone d’étude présente une grande variété de situations politiques, sociales et culturelles : la ville résidentielle de Pergame ; Kyme, au coeur de l’Éolide longtemps restée sous contrôle séleucide ; Elaia, à la fois ville éolienne et base navale de Pergame.
Il s’agit donc d’un terrain idéal pour aborder sur des bases renouvelées des questions actuelles débattues : 1. la structure de la société à travers les pratiques et comportements funéraires ; 2. La transformation des formes de représentations idéologiques urbaines sous l’influence de la royauté hellénistique ; 3. l’impact culturel des relations entre la capitale du royaume attalide et les poleis autonomes ; 4. la transformation des identités locales et la circulation des modèles idéologiques à partir des royaumes hellénistiques aux IIIe et IIe s. av. J.‐C. Dans la lignée des recherches les plus récentes, on se propose de considérer les comportements funéraires comme une expression particulièrement fine et complexe des habitus sociaux, culturels et religieux, qu’il s’agit d’étudier à la lumière de nouvelles problématiques historiques et qu’il faut prendre en compte dans leur grande diversité au niveau régional et local – diversité qui s’avère être justement une caractéristique des sociétés hellénistiques de l’Asie mineure.
Pour renouveler les approches dans ce domaine, on doit à la fois reconsidérer la documentation des fouilles effectuées depuis les années 1880 et mettre en œuvre un programme franco‐germano‐turc concerté entre les équipes qui sont déjà implantées dans la région: la mission archéologique allemande de Pergame et la mission archéologique française en Éolide et aussi de nouveaux partenaires qui seront identifiés pendant la durée du programme.
Le programme proposé consiste à élaborer une stratégie commune d’exploitation scientifique de ces ensembles exceptionnels, en combinant les aspects les plus innovants des recherches allemandes et françaises en matière d’archéologie funéraire. Cela conduira à la constitution d’une équipe pluridisciplinaire franco‐allemande susceptible d’intervenir au cours des trois années du projet dans les différents sites de la région, en partenariat avec les missions turques et étrangères en activité, dans les domaines complémentaires de l’archéologie funéraire et des études archéologiques, architecturales et des interprétations archéologiques et historiques. Les terrains d’application choisis sont d’une part les nécropoles urbaines d’Elaia et de Kyme, d’autre part les grands tumulus de Pergame et de Kyme. On leur appliquera une procédure commune mise en œuvre par une unique équipe franco‐germano‐turque:

  • Prospection géophysique et géo‐sismique;
  • Fouille de secteurs stratégiques, choisis à partir des résultats des prospections, dans les nécropoles et les grands tertres;
  • Double programme d’études d’anthropologie funéraire (archéo‐thanatologie et anthropologie biologique) et d’analyses archéométriques, physico‐chimiques et paléogénétiques sur les vestiges mis au jour;
  • Étude thématique concertée (archéologique, épigraphique, iconographique et architecturale);
  • Interprétation archéologique et historique globale commune sur les points 1‐4 présentés précédemment.


Les campagnes sur le terrain et les travaux de laboratoire seront accompagnés d’un programme de formation pratique et théorique interdisciplinaire pour les doctorants allemands, français, turcs et européens. Le travail en commun donnera lieu à des rencontres annuelles pluri‐disciplinaires de l’équipe franco‐allemande. La diffusion des résultats sera assurée par des rapports préliminaires communs, des publications monographiques, une rencontre internationale finale et le site web du programme. La conservation et la présentation à long terme des données seront prises en charge par le système iDAI‐field.

Implication de l'IFEA

L'IFEA gère la logistique de l'activité de terrain. Olivier Henry, pensionnaire scientifique et responsable du pôle archéologie assurera l'analyse architecturale des monuments funéraires. L'IFEA sera en outre le lieu de nombreux événements liés À l'ANR: colloques, tables rondes.

Lu 29520 fois Dernière modification le Lundi, 20 Janvier 2014 15:29
French (Fr)Turkish (Tr)