La Fondation Maison des sciences de l'homme offre des bourses de recherche postdoctorale en sciences humaines et sociales d'une durée de 9 mois dans le cadre de son programme « Fernand Braudel-IFER » (International Fellowships for Experienced Researchers).

Calendrier

Deux appels à candidature par an (dates limites de dépôt des dossiers de candidature le 31 mars et le 30 septembre, cachet de la poste faisant foi)

Appel à candidatures:

Le programme Fernand Braudel-IFER offre des bourses post-doctorales aux chercheurs en sciences humaines et sociales qui souhaitent effectuer une mobilité internationale.
Le programme Fernand Braudel-IFER incoming est destiné à des chercheurs étrangers qui souhaitent effectuer des séjours de recherche en France.
Le programme Fernand Braudel-IFER outgoing est destiné à des chercheurs résidant en France qui souhaitent effectuer des séjours de recherche un pays européen (membre de l'Union européenne ou associé). Les candidats souhaitant réaliser un séjour de recherche en Allemagne doivent postuler au sous-programme Fernand Braudel-IFER outgoing/Clemens Heller.

Site de la FMSH et modalités de candidature

Ce programme est soutenu par l'Union européenne (Programme Action Marie Curie – COFUND – 7ème PCRD), le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche (MESR), l'Institut des sciences humaines et sociales du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), la Fondation Fritz Thyssen (Cologne) et il est réalisé en coopération avec le Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD).

Le programme Fernand Braudel-IFER se décline en deux volets :

1.   Programme Fernand Braudel-IFER incoming pour des séjours en France (pour chercheurs appartenant à un centre de recherche à l'étranger)

Ce programme s'adresse à des candidats en provenance de tous pays, à l'exception de l'Allemagne. Les candidats allemands doivent postuler dans le cadre du programme spécifique DAAD/FMSH

2.   Programme Fernand Braudel-IFER outgoing pour des séjours en Europe (pour chercheurs appartenant à un centre de recherche en France)

Ce programme s'adresse à des candidats résidant en France qui souhaitent réaliser un séjour de recherche dans un pays européen (membre de l'Union européenne ou associé). Les candidats résidant en France et souhaitant effectuer un séjour de recherche en Allemagne candidatent dans le sous-programme "Clemens Heller".

Ces séjours devront permettre aux candidats sélectionnés
  • de réaliser un projet de recherche individuel au sein d'un laboratoire d'accueil,
  • de s'insérer dans des réseaux scientifiques français et européens,
  • d'établir des coopérations durables entre leur institution d'origine et les établissements d'accueil.

Les laboratoires d'accueil en France (université, laboratoire CNRS ou MSH appartenant au Réseau national des MSH) sont choisis par les chercheurs eux-mêmes.
De la même façon les chercheurs candidats outgoing doivent être rattachés à un laboratoire de recherche universitaire ou extra-universitaire dans le pays d'accueil.

Disciplines scientifiques concernées

Toutes les disciplines des sciences humaines et sociales sont éligibles.
Une approche interdisciplinaire de la problématique de recherche proposée est encouragée.

Durée de la bourse

9 mois (des aménagements du séjour sont toutefois possibles s'ils se justifient  scientifiquement)

Montant de la bourse

Le montant de l'allocation mensuelle destinée à couvrir les dépenses d'hébergement et de séjour est de 2 000 € (euros).
Les frais d'assurance médicale sont pris en charge pour les chercheurs accueillis en France.
Les frais de voyage (aller-retour) respectivement entre le pays d'origine et la France (incoming) et entre la France et le pays d'accueil (outgoing) sont pris en charge après un accord préalablement fourni.
Des aides complémentaires peuvent éventuellement être accordées sur demande pour des frais de documentation et pour la participation à des rencontres scientifiques en France ou dans le pays d'accueil

Critères d’éligibilité programme Fernand Braudel-IFER incoming

 

  1. Les candidats doivent résider à l’étranger et être affiliés à une institution de recherche étrangère  (université, académie des sciences, ou autre organisme de recherche).
  2. Ne sont pas éligibles les candidats qui résident ou qui ont résidé en France durant l’année qui précède la date limite du dépôt de candidature. Les chargés de cours, les boursiers et les contractuels dans un établissement d'enseignement ou de recherche français sont considérés comme résidents en France.
  3. Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat (ou d’une qualification équivalente) à la date du dépôt de candidature (thèse soutenue).
  4. La candidature peut être déposée au maximum 6 ans après la date de soutenance de la thèse. Des exceptions peuvent être accordées pour certains cas d’interruption de carrière (maternité, maladie, etc.).
  5. La maîtrise d’une des langues de travail du laboratoire d’accueil est indispensable une pratique courante du français ou de l’anglais est souhaitée.
  6. N’est pas éligible comme laboratoire d’accueil un laboratoire où le candidat a déjà été accueilli à un moment ou un autre de son parcours scientifique (y compris pendant son doctorat).
  7. En raison du nombre limité de bourses disponibles, les candidats résidant à l’étranger ayant réalisé leur thèse en France ne sont pas prioritaires.

 

Critères d’éligibilité Programme Fernand Braudel-IFER outgoing

 

  1. Les candidats doivent résider en France et être affiliés depuis au moins deux ans à un laboratoire de recherche universitaire ou extra-universitaire en France, indépendamment de leur nationalité
  2. Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat (ou d’une qualification équivalente) à la date du dépôt de candidature (Thèse soutenue).
  3. La candidature peut être déposée au maximum 6 ans après la date de soutenance de la thèse. Des exceptions peuvent être accordées pour certains cas d’interruption de carrière (maternité, maladie, etc.).
  4. La maîtrise d’une des langues de travail du laboratoire d’accueil est indispensable et une pratique courante de la langue du pays d’accueil est souhaitée.
  5. En raison du nombre limité de bourses disponibles, la mobilité vers les Universités francophones limitrophes de la France n’est pas une priorité.
  6. En raison du nombre limité de bourses disponibles, la mobilité vers le pays d’origine du candidat n’est pas une priorité.
  7. Le choix d'un établissement français à l'étranger comme laboratoire d'accueil est insuffisant s'il n'y a pas en même temps un rattachement principal à un laboratoire du pays d'accueil.

 

Lu 21485 fois
French (Fr)Turkish (Tr)

Parrainage

 0105080306

L'Institut Français d'Études Anatoliennes lance une campagne de parrainage de son fonds de livres et cartes rares
Pour plus d'information, cliquez ici